• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de jack mandon

sur La politesse est le fondement de l'école


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 30 juin 2013 09:20

Jean-Marc,

Aujourd’hui, c’est la fin de n’importe quoi hors saison, hors tout et tous.
Tout le monde va rencontrer l’Eté qui n’a point cesser de se faire prier.
C’est comme le grand chaos lumineux de la vie de Boris Vian.

Il a vécu le bouquet final d’un feu d’artifice, dans un rythme endiablé
de jazz. Contrepoids fulgurant pour éternel amoureux.
Sa fin à l’image de sa vie. Adolescent brillant, farceur, fourmillant d’idées.
Il s’effondre dans un fauteuil, terrassé par une crise cardiaque à 39 ans.
C’était à l’occasion de la première du film tiré de son roman,
« j’irai cracher sur vos tombes » ce qu’il fit dans l’allégresse.
Adolescent de nature et de vocation, il s’engouffre dans la vie
et dans la mort avec la même désinvolture rigolarde granguignolesque.
C’est comme si son oeuvre et son histoire étaient inédites,
hors de portée du grand Larousse, une invention pure avant la parole.

« Coupez, on va reprendre ! »

Bon Dimanche.
 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès