• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de doctorix

sur Effets du vaccin ROR : des parents en détresse jettent une bouteille à la mer


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

doctorix doctorix 11 août 2013 19:50

Il faut savoir qu’il existe des millions de genre de virus qui ont chacun leurs particularité propres, chaque espèce ayant sa vitesse de multiplication propre. Une telle affirmation n’est médicalement d’aucune valeur.


Il y a des virus froids et des virus chauds, plus ou moins.
Cependant ce qui est vrai pour tous est que 39°C limitent considérablement leur possibilités de reproduction, quels qu’ils soient. De 2 à 500 fois, il ne faudrait pas non plus pousser trop le pinaillage.
Le pr Lwoff, prix Nobel de virologie (bien qu’il profère pas mal de bêtises au sujet du vaccin polio dans cet interview d’Igor Barrere dans les années 70, comme par exemple que les vaccins sont « absolument surs), l’explique fort bien à partir de la dixième minute de cette vidéo :
Quand aux médecins qui prescriraient des »doses adaptées".... Encore faudrait-ils qu’ils connaissent le pouvoir de la fièvre : faites un sondage, et vous serez surpris : pour eux, la plupart, la fièvre c’est l’ennemi.
Toujours est-il que leur seule ambition est de ramener la fièvre à 37°C, point barre.
Vous continuez vos allégations selon lesquelles je ne serais pas médecin. Je comprends que cela embarrasse les suppôts de l’industrie pharmaceutique et autres trolls qui se répandent sur ce forum qu’un médecin s’exprime ici.
Eh bien il faudra vous y faire, car la progression des médecins sceptiques est en train de profiter d’une croissance exponentielle.
En plus, si je suis, moi, vraiment médecin, on ne sait toujours pas ce que vous, vous êtes. Troll ou larbin de Big Pharma, on hésite tous.
Pour revenir à la fièvre, il ne faudrait pas non plus exagérer le risque des convulsions :
Rarement, la crise peut être grave lorsqu’elle dure plus de 10 minutes, lorsqu’elle se répète très souvent, lorsqu’elle touche un nourrisson de moins de 9 mois ou un enfant de plus de 5 ans, lorsqu’elle est accompagnée de signes neurologiques persistants. Dans ce cas une hospitalisation est nécessaire. 
(C’est wikipedia qui le dit, c’est dire si c’est fiable...je plaisante, bien sur).
Personnellement, en 35 ans d’exercice, je n’ai JAMAIS vu de convulsions. Et seulement une ou deux fois en garde au Samu (oui, méfiez-vous, l’ours, si vous faites le 15, vous risquez de tomber sur moi, une ou deux nuits chaque mois : c’est très risqué !!!).     

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès