• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Jean Keim

sur Théorie Grand Unifiée de la SuperConspiration


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Keim Jean Keim 11 juin 2014 10:22

Quand un mode de fonctionnement s’avère défectueux, l’utiliser néanmoins pour le contrecarrer produira un effet tout aussi défectueux.

Ce qui me semble justement essentiel est d’essayer de comprendre pourquoi nous les êtres humains nous avons un comportement aussi désastreux, aussi irrationnel, tant pour nous même et notre communauté que pour notre environnement. Nous sommes quasiment en totalité tous des névrosés et pour certains plus ou moins des psychosés.
Quel est le facteur commun, néfaste dans ses résultats qui est partagé par l’ensemble des membres de la communauté humaine ? 
Que nous soyons hommes ou femmes, riches ou pauvres, instruits ou ignorants, croyants ou athées, quelque soit notre origine, notre culture, notre parcours de vie, nous partageons tous le même attribut qui est la pensée.
Penser en soi n’est pas une activité délétère mais l’utilisation que nous en faisons l’est généralement. 
Pour faire court, la pensée utilise les ressources de nos mémoires et ce qu’elle produit n’est que du savoir c’est à dire des choses connues. Pour les aspects pratiques de l’existence, c’est un merveilleux outil mais pour tout ce qui touche l’abstraction, la spéculation, là elle est inopportune.
Demander à nos mémoires de trouver une solution nouvelle, c’est comme imaginer une nouvelle couleur, rien ne vient, c’est impossible, ce n’est pas dans nos bases de données.
Comprendre cela va dans le sens de la fin de votre article qui demande à l’individu lambda d’avoir un comportement adapté à la situation d’urgence que nous connaissons actuellement.
Si nous ne prenons pas conscience de nos dysfonctionnements, tout ce que nous entreprendrons sera calamiteux, sera voué à l’échec.
La compréhension du rôle joué par la pensée est la clé d’une révolution des consciences et cette compréhension n’est réservée ni à une élite, ni à un contexte social, politique, culturel ou confessionnel particulier.
 

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès