• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de doctorix

sur Autisme : lettre ouverte aux psychiatres préhistoriques


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

doctorix doctorix 20 octobre 2014 21:50

Comment traiter l’autisme est un sujet régulièrement abordé, et il est certain que la thérapie officielle n’est pas brillante.

Mais se demander comment on est passé d’un cas pour 10.000 naissances à un cas pour 50 en 50 ans, voilà le sujet qui me préoccupe vraiment, et il semble tabou.
C’est tellement embrassant de reconnaître enfin que les vaccins sont une des causes majeures de l’essor de cette maladie terrible ?
Je vous conseille de suivre l’affaire Wakefield, ce grand médecin qui a tout perdu pour avoir divulgué le secret de l’origine de cette affection, qui serait parfaitement évitable, d’autant plus que les vaccins sont tout à fait inutiles, en plus d’être dangereux (ce que j’ai mis trente ans à comprendre).
Tous ceux qui ont le tort d’avoir eu raison trop tôt sont passés par ces persécutions.
Dans l’autisme, le mieux serait de ne pas avoir à le soigner.
Voyons ce que continue à dire Wakefield dans cet article, un des derniers de l’admirable Sylvie Simon avant son décès :
« Le vaccin ROR peut provoquer l’autisme, la preuve en est que le gouvernement américain a versé des millions de dollars aux enfants dont l’autisme a découlé des lésions cérébrales induites par le vaccin. 
Le gouvernement lui-même a dû approuver ces jugements et confirmer que les demandes des parents étaient légitimes.
 Le 13 décembre 2012, le tribunal a octroyé plusieurs centaines de milliers de dollars à Ryan Mojabi, dont les parents ont démontré comment le vaccin ROR a provoqué une « blessure grave et débilitante au cerveau de leurs fils, diagnostiqué comme ASD (trouble du spectre de l’autisme).
Plus tard le même mois, le gouvernement a subi une deuxième défaite majeure quand la jeune Emily Moller de Houston a été indemnisée à la suite d’une lésion cérébrale liée au vaccin MMR qui, encore une fois, a abouti à l’autisme.
Les cas se sont alors succédés devant les tribunaux italiens et américains (y compris ceux de Hannah Poling, Bailey Banks, Misty Hyatt, Kienan Freeman, Valentio Bocca et Julia Grimes) dans lesquels la Cour et les gouvernements ont admis que les vaccins avaient causé un dommage au cerveau et que ces lésions ont conduit à un diagnostic de TSA. »
Dans tous ces cas le ROR était le seul dénominateur commun.
Tiré de cet article de 2013 :
http://www.sylviesimonrevelations.com/article-des-nouvelles-du-dr-andrew-wakefield-117693318.html

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès