• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de MAIBORODA

sur La fascinante histoire secrète de la Révolution russe


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

MAIBORODA MAIBORODA 23 février 09:23

A l’auteur


1. Logiques révolutionnaires.

Seules les contre-révolutions, auparavant clairement et crûment appelées « contras », (Amérique centrale et du sud) se font actuellement avec des fleurs (factices et trompeuses) et s’abritent derrière des paravents démocratiques.

Toute révolution ou toute guerre de libération s’accompagne d’excès répressifs.

Cf. la révolution française, la révolution bolchevique, la révolution khmère rouge (liste non exhaustive, cela va de soi).

- La violence est parfois théorisée et proclamée comme un moyen incontournable pour faire prévaloir le changement.

- Elle est utilisée pour contrecarrer la réaction des ennemis déclarés, et des tenants de l’ordre précédent, ce qui peut aisément se concevoir.

- Elle est utilisée pour «  prévenir » ou anticiper toute réaction (cela constitue en soi une dérive).

- Elle est utilisée pour affermir la prise de pouvoir. Mais le pouvoir, c’est bien connu, corrompt. Il arrive même à ceux qui se sont installés au pouvoir de « liquider » ceux de leurs compagnons restés fidèles aux idéaux initiaux alors qu’eux-mêmes les oublient, les dénaturent ou les transgressent (cf. la répression de la révolte des marins de Cronstadt ou l’envoi au goulag des révolutionnaires de la première heure).

- Elle est utilisée enfin pour jouir des délices du pouvoir en faisant perdurer un discours révolutionnaire qui se transforme vite en slogans creux, en « langue de bois », voire en mensonge permanent (Cf. la nomenklatura soviétique) 

2. Stalinisme et trotskisme

Pour les avoir côtoyés du temps de ma jeunesse, je suis contraint de renvoyer dos à dos les restes du P.C.F, et les trotskistes (dans toutes leurs composantes « groupusculaires »). Quand l’organisation prime sur l’individu, toutes les dérives sont possibles, même les plus sectaires.

Reste le choix du socialisme libertaire.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès