• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pierre Chaillot

sur Macron et Fillon : l'asservissement déguisé en libéralisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre Chaillot Pierre Chaillot 22 avril 08:43

@mmbbb
Le vrai communisme n’a jamais existé non plus. Les régimes totalitaires où un monarque (qui prend le nom de leader) s’accapare pour lui et son armée la production de l’ensemble des habitants, ça n’est pas du communisme. Il s’agit juste de pillage sous couvert de communisme et rien d’autre que la terreur ne peut en effet permettre de tenir une telle situation.
Le capitalisme de connivence des États-Unis s’exporte aussi avec la terreur. C’est ce que l’on appelle l’impérialisme américain. Sous couvert d’apporter le libéralisme à l’extérieur de leurs frontières, ils imposent par la force aux pays qu’ils colonisent, l’appropriation des biens publics par leurs multinationales. Ils ne laissent pas l’entrepreneur individuel local prendre un marché.
L’exemple le plus récent et frappant est celui de l’Irak (même si l’analyse marche aussi pour la plupart des pays d’Amérique Latine). Envahit pour soit-disant détention d’armes de destruction massives qui n’ont jamais été trouvées. La première mesure des américains venus « libérer » le peuple irakien a été de licencier tous les fonctionnaires d’État et d’interdire aux irakiens d’entreprendre. Ils ont des tickets de rationnement. Ces tickets les rend redevables aux américains mais ils n’ont pas le choix. Cette « dette » permet de justifier le pillage à grande échelle du pays pour se rembourser (pétrole compris étrangement on l’a pas vu venir). Au passage notons que ces mêmes américains « libérateurs » ont interdit les élections de se tenir après leur arrivée. Bref, la terreur n’est pas l’apanage du « faux » communisme, elle l’est tout autant du faux « libéralisme ».


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès