• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Communiqués > Les prix de l’assurance auto par région

Les prix de l’assurance auto par région

Parmi les coûts que doit prévoir tout conducteur, il y a celui de l'assurance de son automobile. En France, ce coût varie sensiblement d'une région à l'autre. Contrairement à ce que d'aucuns peuvent parfois imaginer, les conducteurs ne sont pas tous égaux, loin s'en faut, face au prix de l’assurance auto.

Le Comparateur Assurance a justement réalisé une étude très éclairante sur les prix de l’assurance auto. Cette étude permet de connaître les tarifs moyens constatés dans les 20 plus grandes villes françaises.

D'abord, un point sur la méthodologie de l'étude : le Comparateur Assurance a analysé les prix proposés aux utilisateurs du comparateur d’assurance auto meilleureassurance.com par les assureurs partenaires, entre le 1er mars 2016 et le 1er mars 2017. A noter que l'étude a été réalisée tous niveaux de garanties confondus, et tous modèles de véhicules confondus.

Premier enseignement : il existe de fortes disparités de coûts de l'assurance auto d'une ville à l'autre, les prix pouvant varier du simple à près du double. Les villes les moins chères sont Nantes (522 euros), Rennes (555 euros) et Toulon (587 euros). Les plus chères : Marseille (791 euros), Reims (712 euros), Lyon (709 euros). Paris, quant à elle, occupe la seizième place du classement (692 euros).

L'étude offre différents classements : conducteurs tous profils ; conducteurs 30-40 ans ; jeunes conducteurs ; conducteurs +55 ans. Rennes et Nantes figurent ainsi dans 3 des 4 exemples types sur le podium des villes les moins chères. En revanche, Marseille est la ville la plus chère dans 3 cas sur 4 et deuxième dans le cas restant.

Christophe Triquet, directeur de Meilleureassurance.com chez Meilleurtaux, nous donne quelques clés de compréhension de ces classements ; il explique ainsi que « les compagnies d’assurance ont l’habitude d’appliquer un coefficient de risque selon la zone d’habitation de leurs assurés, y compris en assurance auto. »

Selon l'expert, « ce coefficient vient (...) augmenter ou diminuer la cotisation théorique, et dépend (...) de 2 scores : d’une part un score lié au risque d’accident, directement dépendant de la densité de circulation dans la zone en question. (...) D’autre part, un score lié au risque de vol et/ou dégradation, établi en fonction des statistiques des assureurs, et qui va permettre lui aussi d’ajuster la cotisation demandée à la hausse ou à la baisse ».

On comprend que, dans les zones où circulent le plus de véhicules et où l'insécurité est la plus grande, les assureurs demandent une cotisation plus élevée.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)


Palmarès



Partenaires