• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Communiqués > SCPI : Investir dans l’immobilier d’entreprise plus rentable (...)

SCPI : Investir dans l’immobilier d’entreprise plus rentable que le logement

Une société civile de placement immobilier (scpi) est, en France, une structure d’investissement de placement collectif.

L’objet d’une SCPI est l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier professionnel. La société de gestion s'occupe de collecter de l’argent auprès de particuliers, trouver des biens dans lesquels investir, gérer ce parc immobilier et redistribuer les loyers et/ou les avantages fiscaux à ses porteurs de parts, les "associés".

Les SCPI ont gagné en popularité ces dernières années auprès des épargnants du fait de leurs rendements élevés. Leur taux rémunérateur a certes baissé sur la dernière décennie, mais relativement moins comparativement aux autres placements financiers.

Une société civile de placement en immobilier consiste à investir de façon indirecte et collective dans un portefeuille d'immeubles d'entreprises comme des bureaux, des murs de magasins, des centres commerciaux ou des entrepôts logistiques. Ces actifs immobiliers tertiaires sont depuis toujours plus rentables que de l'immobilier résidentiel. Les SCPI confèrent un rendement net de taxe foncière et de charges de gérance supérieur à 5% par an depuis plusieurs années. Elles offrent ainsi un des plus pertinents couples risque/ rendement dans le monde des placements en France. 

Sachez qu'il existe deux formes de SCPI :

1. la SCPI à capital fixe : pour atteindre le capital plafond qui a été fixé par ses statuts, la SCPI va ouvrir successivement des augmentations de capital d’un volume et d’une durée que fixera la société de gestion. Son capital va progresser par à-coups et, entre deux augmentations de capital ou lorsque le plafond sera atteint, le capital demeurera fixe. Ainsi, si un associé veut se retirer, il faudra trouver un acheteur (ou plusieurs) qui reprenne(nt) ses parts de façon que le capital ne change pas.

2. la SCPI à capital variable : à tout moment, la SCPI peut émettre des parts nouvelles ou racheter des parts pour permettre à un associé de sortir. Des limites existent à la variation de son capital : une limite haute, le capital plafond, et une limite basse multicritères. Quand un associé se retire, la SCPI rachète ses parts et elle émet de nouvelles parts pour les personnes qui, dans le même temps, souscrivent.

 
 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)


Palmarès



Partenaires