• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > 19 secondes 83 centièmes

19 secondes 83 centièmes

A quelques semaines de l’ouverture des jeux Olympiques de Pékin et face à l’appel au silence lancé par Jacques Rogge, président du CIO, tentons de revivre par le biais du livre de Pierre Louis Basse « 19 secondes 83 centièmes » le jour où l’Histoire s’est invitée dans l’arène du sport : Mexico 68.

C’est l’histoire d’une course, devenue allégorie d’une vie et essence d’un combat ou bien peut-être l’inverse. 16 octobre 1968, la ville de Mexico accueille les olympiades et sent la sueur. Au cœur de cette fête des corps, un cri va percer la nuit.

Ce cri est celui du silence d’une image figée. Un cliché qui a pour décor un podium parmi tant d’autres, un public parmi tant d’autres, mais deux poings gantés de noirs dressés vers le ciel. Ce soir d’octobre, la dignité a triomphé de l’homme.

Tommie Smith et John Carlos, respectivement premier et troisième, portent en leur poing le poids des émeutes de Watts de 1965, de la récente disparition de Martin Luther King, des coups et blessures qui ont accompagné le dur labeur des champs de coton et tant d’autres heurts de la ségrégation. Deux poings dressés pour des milliers d’âmes blessées et le sport devient témoin d’Histoire.

De Mexico à Nanterre, il n’y a qu’un pas que le vieux poste de télévision de Pierre-Louis Basse enfant se charge de faire. Il est tard dans cette banlieue parisienne, mais pas suffisamment pour priver un enfant et son père professeur d’EPS d’un tête-à-tête en toute intimité avec des cuisses d’athlètes et des courses endiablées. Dans cette nuit péri-urbaine, au sein de cette famille communiste, les poings de ces deux coureurs vont heurter la mémoire du petit Pierre-Louis à la manière d’un uppercut de Casus Clay, autre symbole de cette lutte des droits civiques.

Deux poings levés, les foulées paternelles sur un balcon d’octobre 1968 et les souvenirs de Pierre-Louis Basse, désormais journaliste et homme de lettre, viennent recouvrir les feuilles d’anecdotes qui ont traversé ces années 1960 qui marquèrent un virage aussi important que celui qui permit à Tommie Smith de prendre de l’avance sur son temps. Une époque que l’auteur raconte avec talent, tendresse et parfois une pointe de nostalgie.

Ce livre nous rappelle également qu’au-delà de la mémoire collective faisant de cet acte le symbole d’une époque, se cache une face de l’Histoire moins glorieuse pour l’humanité. Une face qui a vu ces deux hommes, accompagnés de l’Australien Norman qui fut second et solidaire de l’issue de cette course, être confrontés à l’exclusion des institutions du sport, aux quolibets et menaces émanant des ségrégationnistes. Mais peu importe ils savaient. Ces 19 secondes 83 centièmes étaient leur cri de reconnaissance et avaient pris rendez-vous avec l’Histoire. 19 secondes 83 centièmes et même peut-être un peu plus. Et si c’était dans ce « même peut-être un petit peu plus » que se trouvait l’Histoire ?

C’est l’histoire d’une course, devenue allégorie d’une vie et essence d’un combat ou bien peut-être l’inverse.

Fabien Pie

Références :

  • Titre : 19 secondes 83 centièmes
  • Auteur : Pierre-Louis Basse
  • Editeur : Stock
  • Année : 2007

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • dapeacemaker911 17 mars 2008 15:00

    Signez la petition !!! BOYCOTTE DES JO !

    Jusqu a aujourdhui, nous sommes tous complices de la merde qu est devenu notre monde... par notre complaisance, notre fait neantise et notre silence. STOP.

     

    http://cobop.free.fr/spip.php?article1

     

    DPM


    • Dalziel 17 mars 2008 15:11

      Signez la petition !!! BOYCOTTE DES JO !

      Non !


    • dapeacemaker911 17 mars 2008 15:03

      L esclavage n a jamais ete aussi present dans le monde, ni aussi discret et camouflé...

       

      Rien n a changé, l esclavage a juste perdu sa couleure, pour mieux accroitre son nombre.

      DPM


      • roOl roOl 17 mars 2008 16:32

        Au titre de l’article, j’ai cru qu’on allait parler de la vie sexuelle des Sarkosy.


        • nostromo 18 mars 2008 01:06

          Merci pour cet article...qui ma rappelé mes fondamentaux... smiley

           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires