• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « A vos souhaits » Bernard Menez en orbite jusqu’au-boutiste au (...)

« A vos souhaits » Bernard Menez en orbite jusqu’au-boutiste au Gymnase

Alors que beaucoup de théâtres parisiens ont profité de l’Euro de Football pour déserter la programmation estivale, quelques-uns ont préféré, au contraire, prendre leurs quartiers d’été et s’installer au long cours avec un spectacle destiné à satisfaire le divertissement de la Capitale de manière différenciée.

  

JPEG - 84 ko
photo © Theothea.com

 

Parmi ceux-là, voici « Le Gymnase » qui présente en tête d’affiche « Bernard Menez ».

Inclassable mais très souvent iconoclaste, l’acteur a le don rare de se positionner en marge du « main stream », tout en cultivant une attraction culte sur ses aficionados dont le nombre d’adeptes ne cesserait de croître.

En effet, la « petite entreprise Menez » se profile souvent où on ne l’attend pas, juste à la lisière du « politiquement incorrect » flirtant néanmoins avec un cynisme de bon aloi.

En outre, l’étrangeté s’y présente sous les apparences du « bon sens » que d’aucuns taxeraient de « désuet » voire de « ringard » car c’est peu de dire que le personnage ne cherche guère à se valoriser au regard d’autrui.

Bref, Bernard Menez a donc emménagé pour l’été sur les Grands Boulevards, en compagnie d’une équipe plutôt « raccord » avec l’ingénieuse idée que le « pognon » mènerait le monde des vivants… au moins jusque dans l’au-delà.

En effet, puisque même l’autorité médicale serait peu compétente pour certifier le passage de la vie en son contraire, se révèle dans cette « opportunité existentielle » une brèche grande ouverte pour dénier le réel et anticiper les gains d’un héritage dont on forcerait l’avènement.

Aussi, dans cette perspective conjoncturelle, comment faire croire à l’entourage proche et surtout au banquier de la famille que l’heure est venue de se répartir le capital du patriarche alors même que celui-ci navigue, au gré de la rumeur, entre deux mondes ?

A l’instar d’un vaudeville avec portes qui claquent, une course contre la montre s’instaure entre les différentes versions de la vérité… que personne, bien entendu, ne détient.

 

JPEG - 54.1 ko
photo © Theothea.com

 

Sous la tension d’un suspense noir, certains protagonistes se prennent aisément leurs mensonges dans la clairvoyance hébétée des autres, et ainsi voguerait donc tout ce petit monde si peu reluisant… jusqu’au moment où justice serait faite mais à quel prix ?

Donner une portée philosophique au texte de Pierre Chesnot mis en scène par Luq Hamett serait sans doute forcer le trait à la bienséance mais néanmoins prendre le risque de décoder l’insondable humour de Bernard Menez vaut sans doute bien celle de s’autoriser, spirituellement, ce « de profundis » vénal à forte tendance estivale.

photos © Theothea.com

A VOS SOUHAITS - **.. Theothea.com - de Pierre Chesnot - mise en scène Luq Hamett - avec Bernard Menez, Virginie Stevenoot, Amandine Noworyta, Gwénola de Luze, Philippe Roullier, Didier Forest & en alternance : Vincent Aze et Jérémy Bardeau - Théâtre du Gymnase 

 

JPEG - 82.7 ko
photo © Theothea.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès