• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Acte II de l’exception culturelle… la chute

Acte II de l’exception culturelle… la chute

Après le renoncement à la taxe sur les objets connectés préconisés dans le rapport Lescure, il semble bien que le gouvernement ne craint décidemment pas le ridicule, ni de marquer du sceau du reniement le moindre de ses actes. Quant à Pierre Lescure il peut légitiment s’interroger sur la manière dont François Hollande l’a en quelque sorte attiré dans ce qui ressemble bien à un traquenard.

Alors qu’Aurélie Filippetti annonçait, il y a encore peu, le transfert des compétences de l’HADOPI (Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet) en matière de lutte contre le piratage au CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel), le gouvernement vient de trancher une fois de plus, ce transfert n’aura pas lieu pour l’instant. Pourtant il était prévu que le sénateur de Paris David Assouline présente un amendement, dans ce sens, à l’occasion de l’examen dans quelque semaine par le parlement du texte de loi relatif à l’indépendance de l’audiovisuel public dont il est le rapporteur avec l’appui du Ministre.

La filière cinéma avait fait clairement savoir son impatience à ce sujet, en particulier l’ARP (Société civile de perception et de répartition des auteurs, réalisateurs et producteurs indépendants) qui avait été reçu à l’Elysée et avait obtenu des garanties du Président de la République en personne.

C’était sans compter avec l’opposition farouche des socialistes au cœur de ce dossier depuis des années à savoir Christian Paul qui a fait savoir au Président de la République  : « C’est Hadopi saison 4. Avec le gouvernement de gauche cette fois-ci, et un gros risque de ridicule ». Patrick Bloche, président de la commission des affaires culturelles à l’Assemblée nationale a mis en garde contre ce procédé du « cavalier législatif » (présenter un amendement en cours de discussion qui n’a rien à voir avec le texte) qui pourrait mettre le feu au poudre. L’unanimité est loin d’être faite au sein de la majorité pour créer ainsi, surtout à la sauvette, un mastodonte qui contrôlerai les contenus du Net en France.

Ce n’est pas demain que le CSA pourra devenir le régulateur du net. Et toutes décisions quant à l’avenir du Net et du financement de la création est de facto repoussé bien loin, au fin fond de l’année 2014… et je parierai assez sur 2015, voir aux calendes grecques.

Il ne se passera rien avant les municipales et les européennes. Les mauvais résultats attendus par le PS obligeront le président à remanier son gouvernement. Pour peu que la rue de Valois face partie des changements, on imagine comment avec un nouveau ministre on repartira de zéro… sans doute une nouvelle mission ou bien des Assises, bref tous ces trucs dont raffolent les politiques quand ils sont bien embarrassés par un dossier.

Bien évidemment la profession se déclare abasourdie par un tel revirement, ils ont encore à l’oreille les propos de François Hollande, il y a seulement quelques semaines, elle dénonce un « recul historique dans la régulation du monde numérique et demande d’urgence ce transfert de compétence, ainsi que la mise en place d’amendes imaginées par la mission Lescure pour punir les internautes malintentionnés (souvent sous couvert de naïveté) vis-à-vis de la création et de son financement ». De son côté la puissante SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) a fait savoir son inquiétude et ses craintes de voir le sujet définitivement enkysté.

C’est un dossier de plus pour lequel les attentes étaient nombreuse et anciennes, avec des points de vues contradictoires, voir antinomiques. Comme nous sommes loin des années 1981 où les socialistes se lançaient avec audace dans des réformes de fond de l’audiovisuel français, abattant le monopole d’état et ouvrant la liberté aux ondes. C’est en 1983 que Jack Lang faisait adopter à l’unanimité au parlement la loi instaurant le principe de la copie privée pour répondre à la situation de copies alors illégales par les particuliers sur leurs magnétophones ou leurs magnétoscopes.


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 18 septembre 2013 20:19

    thierry lhermitte est en prison pour téléchargement illégal ?
     smiley


    • fredleborgne fredleborgne 18 septembre 2013 23:54

      Pour une fois, la médiocrité socialiste loupe le service de l’oligarchie.
      C’est involontaire : en plus d’être nuls (comme les précédents), ils n’ont pas de c...lles. Ce n’est en plus pas pour déplaire à Laure, qui elle, loin d’être nulle, était contre ce projet, et qui, en rentrant dans le rang, laisse (mal) faire.
      Christian Paul et Patrick Bloche sont pas contre de zélés défenseurs de la Culture, ce qui n’est pas du gout des marchands de soupe avides de pognon, encore du pognon, toujours du pognon et surtout, pas de concurrence de la part des auteurs en licences libres.
      Heureusement qu’Internet n’est pas controlé, sinon on en serait à un hollandethon pour financer une croisade en Syrie avec des mercenaires sous-payés recrutés à Pole-emploi.


      • Kern Kern 19 septembre 2013 09:42

        Quand je pense qu’il y a encore gens qui attendent encore quelque chose de ce gouvernement de salopards !!!!


        Qu’ils en débattent !!!

        Mais quelle perte de temps !!!

        Nous sommes au fond d’un puis , dans un vide politique jamais connu

        Des opportunistes sans foi ni loi, n’ayant d’autres soucis que de se remplir les poches ont fait main basse, à force de mensonges et de coups tordus , sur le Pays

        Nous sommes un peuple en déshérence soumis aux invasions les plus diverses qu’il nous faut subir sur tous les plans

        Ici sur ce site , des auteurs inféodés à ce régime , digne de celui de la Corée du Nord , continuent d’en vanter les « mérites »

        Les mots me manquent pour pouvoir exprimer mon dégout du pouvoir en place

        L’auteur comme à son habitude va me répondre « Sarko »

        Mais Sarko et son gouvernement, malgré tous ses défauts et ses manques , en comparaison, était le jour par rapport à la nuit ou nous ont plongés les socialistes

        Chaque jour qui passe, ils nous le font regretter un peu plus

        Nous sommes devenus le mépris de la planète

        Nous le méritons bien, nous les moutons que l’on mène à l’abattoir après avoir été tondus

        Jamais la Patrie n’a été aussi en danger, le virus socialiste la ronge de l’intérieur comme le ferait un cancer

        Nous sommes à l’agonie

        Nous allons mour......

        • urigan 19 septembre 2013 10:33

          Eh ben, il est temps que les Français relèvent la France.


        • kergen 19 septembre 2013 18:44

          Faut te faire soigner mon gars.


        • kergen 19 septembre 2013 13:04

          Merci les socialos. Merci
          Grâce à la « libération » des ondes, on a NRJ, Kiss et Fun, c’est vraiment génial.

          Grâce à la décentralisation, on a les élus locaux les plus pourris du monde et les frais de fonctionnement des collectivités les plus énormes de l’OCDE.

          Merci, les socialos. Grâce à vous, nos gosses écoutent de la merde et nos élus s’engraissent comme des porcs.


          • Ruut Ruut 19 septembre 2013 16:50

            Tout ça pour ne pas avoir de chansons Francophones sur les ondes ni a la TV.....

            Le ministre de l’inculture fait un carnage en France sur la francophonie.
             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès