• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Ad Maiora, le progressif à la milanaise

Ad Maiora, le progressif à la milanaise

Les musiciens de Ad Maiora ne sont plus tout jeunes mais le progressive band qu’ils ont constitué à Milan ne date que de 2009. Depuis, un premier album repéré sur les radars de la scène prog et en 2016, un second CD permettant d’exprimer les éclectiques intentions esthétiques de cette formation pourvue d’une line-up très conventionnelle. Ad Maiora est composé d’un chanteur et de quatre musiciens avec l’incontournable claviériste officiant avec des instruments vintages et bien sûr, l’improbable mellotron qui donne une teinte si particulière avec la signature seventies aux compositions qui savent le doser subtilement. Ce qui est le plus souvent le cas pour des musiciens trempés depuis des années dans la musique progressive.

Les compositions signées par les musiciens de Ad Maiora ne s’inscrivent pas un style homogène et c’est ce qui fait l’intérêt de ce CD qui permet d’écouter huit morceaux façonnés avec des styles différents. Le premier morceau donne le ton, avec un début résolument néo-prog, dans le style Pallas ou Pendragon, mais cela ne dure pas, et la musique s’emballe avec des facéties orientalisantes, contrastant avec le début très conventionnel. Puis le motif mélodique et sobre du début réapparaît avant que ne débute à nouveau une séquence endiablée. Ce premier morceau est caractéristique du style très hétéroclite proposé par ces musiciens de Milan. Le second morceau est très différent, avec un style légèrement jazzy, presque funky mais avec la signature progressive reconnaissable aux parties de clavier et des incantations mélodiques légèrement torturées. C’est du reste le claviériste qui signe la plupart des compositions dont la durée moyenne est de six minutes. La troisième composition sonne dans un style résolument art rock et quelque peu free, avec un début fait pour perdre l’auditeur mais après, la ligne mélodique se met en place et cette fois, c’est un peu du groovy prog qui est proposé. Bref, les séquences se succèdent là où on ne les attend pas et c’est vraiment l’esprit du progressif qui plane sur ces huit compositions.

Un mot sur le quatrième morceau qui contraste avec les précédents en adoptant un style plus symphonique. Et toujours cette texture dans la composition qui déroute l’auditeur et le perd dans les méandres de la complexité entre les mélodies successives et les courtes séquences aux styles alambiqués. Ce qui permet de dire qu’on ne s’ennuie pas car la musique est en permanence en renouveau, telle un De natura rerum de Lucrèce décliné en fleuve harmonique. La musique semble renaître à chaque instant. Ce second album de Ad Maiora, Repetita luvant, est une autoproduction qui rivalise avec les CD édités par les maisons de disque conventionnelles. A noter le sixième morceau éponyme qui avec son mellotron intense rappelle les premiers disques de Anekdoten alors que le septième nous plonge dans une ambiance à la Dream Theater sans les excès d’une démonstration technique. En bonus, le groupe nous offre une reprise du Whailing stories de Procol Harum.

Line-up

Paolo Callioni / vocals

Flavio Carovali / el. Guitar

Sergio Caleca / keyboards, el. guitar (3)

Moreno Piva / el. bass, backing vocals (3)

Ezio Giardina / drums


En écoute, extrait de l’album Repetita luvant


Moyenne des avis sur cet article :  1.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 24 septembre 2016 11:01

    Le décors et la son me fait pensé à Halloween groupe discret (breton, je crois) de la fin des années 80, planant à souhait avec quelques belles envolées de violon de Jean-Philippe Brun.


    • crew.koos crew.koos 7 octobre 2016 16:07

      Je ne comprends pas pourquoi vous vous êtes attiré cette volée de bois vert en terme d’étoiles, pour ma part, voilà une chronique qui me donne envie d’en écouter d’avantage

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès