• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Adieu Leprest !

Adieu Leprest !

Le chanteur français âgé de 57 ans, s’est donné la mort lundi 15 août à Antraigues (Ardèche) où il était en vacances et avait été l’invité d’honneur du festival Jean-Ferrat organisé dans la commune mi-juillet.

C'était Allain avec deux "L". Deux ailes pour voler, c'est fait...

Allain Leprest a-t-il eu « le temps de finir la bouteille » ?

« Le temps de finir la bouteille / J’aurai rallumé un soleil / J’aurai réchauffé une étoile / J’aurai reprisé une voile / J’aurai arraché des bras maigres / De leurs destins mille enfants nègres / En moins de deux, j’aurai repeint / En bleu le coeur de la putain / J’aurai renfanté mes parents / J’aurai peint l’avenir moins grand / Et fait la vieillesse moins vieille / Le temps de finir la bouteille … » (« Le temps de finir la bouteille« )

"Connaît-on encore Leprest ? ",

se demandait-il dans « Donne-moi de mes nouvelles« . Inconnu des Michel Drucker, Patrick Sébastien et autre Nagui, il était très apprécié dans le monde musical. En 1985, au Printemps de Bourges, l’artiste se révèle au grand public et dans la foulée sort en 1986 son premier album intitulé “Mec”. « Mec, tu dis jamais rien… »Il écrira ensuite pour d’autres chanteurs comme Isabelle Aubret, Juliette Gréco ou Romain Didier. C’est avec ce dernier que se noue une grande amitié et une collaboration qui ne cessa pas. Les musiques étaient signées Romain Didier, les paroles Allain Leprest. Après le succès de ses débuts, il ne rechercha pas la télévision ou le star système. « Connaît-on encore Leprest ? / Fait-il encore des chansons ? / Les mots vont, les écrits restent / Souvent sous les paillassons… » (« Donne-moi de mes nouvelles ») Il avait choisi plus ou moins délibérément de chanter en marge, et ce « Y’a rien qui s’passe« .

De son vivant, l’hommage de la profession se fit avec l’album « Chez Leprest » (2007) qui est un disque de reprises par Olivia Ruiz, Daniel Lavoie, Sanseverino, Michel Fugain, Nilda Fernandez, Jacques Higelin, Enzo Enzo, Loïc Lantoine, Hervé Vilard, Jamait, Mon Côté Punk, etc. Il était également admiré de Jean Ferrat et de Claude Nougaro notamment.

La retraite au flambeau. Dans sa chanson « la retraite », il disait « Salut la paresse des jours / J’avais hâte de te connaître… » Mais il ne connaîtra pas la retraite. C’est d’abord d’un cancer du poumon qu’il a failli partir. Il fumait beaucoup, ce qui rendit sa voix éraillée. Il chanta un hommage à la Gitane : « O belle brune qui se fume / Dans ce siècle où tout se consume / Entre nos doigts jaunes et se jette / O toi qui portera mon deuil / Demain couché dans le cercueil / De mon étui de cigarettes… »

Communiste et athée : « Je ne te salue pas / Toi qui vis dans les cieux / Athée, j’habite en bas / De ton toit prétentieux / En fumeur de havane / Gros beauf qui te pavanes / Au milieu des charniers / Avec tes dobermans / Je ne te salue pas / Toi qui te crois mon Dieu » (Je ne te salue pas). Leprest fréquentait Ferrat (qui lui composa la musique de « J’ai peur« ) et les fêtes de l’Huma. Révolté il l’était aussi, consacrant sa plume aux Mozart qu’on assassine (« C’est peut-être« ), aux « SDF« , aux putes et aux accidentés de l’existence, particulièrement ceux qui échouent dans les bistrots.

Un dernier message : celui qu’il aurait pu s’adresser à lui-même : « Même dans les chansons cons y a des trucs qu’on dit pas / Qu’c'est moche quand t’es parti ou qu’je t’aime par exemple / Ça j’te d’l'rai jamais, j’te l’dirai pas, mais presque, mec… »

Ou bien alors « Nu j’ai vécu nu / Naufragé de naissance / Sur l’île de malenfance / Dont nul n’est revenu » et nu je suis parti… Sa « malenfance », il l’avait vécue à Mont Saint-Aignan, près de Rouen. Il en fit même une chanson.

On pourrait encore ajouter que sa vie ne fut pas « Une valse pour rien » (sur cette vidéo avec sa fille Fantine).

Son site presque officiel.


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 17 août 2011 10:26

    Allain le prestidigitateur
    Le magicien des mots,
    Quelquefois comme nous a les doigts gourds,
    Quelquefois comme nous, il se goure.

    Mais toujours Allain le prestige
    Le preste fumeur de tiges,
    Trouvait les mots pour émouvoir.
    Et c’était là un grand pouvoir.

    Le plus curieux, c’est que Leprest,
    Le gars de Mont Saint-Aignan
    Lundi 15 août en s’éteignant
    Est devenu « feu Leprest ».

    Comme s’il brûlait dans nos mémoires.
    Après avoir brûlé les planches.
    Comme s’il gardait dans sa manche
    Quelque poème pour nos dimanches.

    Sans attendre que l’encre soit sèche,
    On lui offre sa dernière sèche.
    Mais même en cherchant dans toute l’Ardèche
    On n’en trouve pas, c’est la dèche !

    Il voulait juste comme ça pour le prestige
    Fumer une dernière tige,
    Il voulait juste comme ça pour l’épitaphe.
    Tirer sa dernière taffe…


    • loulou 17 août 2011 10:35

      Bel article.Discret, trop discret. Et merci a vous taverne.


      • norbert gabriel norbert gabriel 17 août 2011 10:36

        bel article, j’ajouterais une précision, depuis 2006, Leprest avait trouvé un vrai directeur artistique avec Didier Pascalis qui a porté, et réalisé les Chez Leprest (sur une idée de Michel Fugain)
        et qui a produit les albums depuis « Donne moi de mes nouvelles » le meilleur de Leprest depuis le Voce a mano chez Saravah de Pierre barouh.
        Grâce à ces 2 Chez Leprest, puis les formidables soirées du Bataclan puis du Casino de Paris, on peut mesurer tout le talent d’auteur de Leprest avec les re créations des invités, d’Olivia Ruiz à Hervé Vilard.
        Dans le second Chez Leprest, il y a une vidéo du Bataclan 2007, un moment de spectacle d’anthologie.
        Et pour la fin de l’année, il devrait y avoir une sorte de best of de Leprest avec orchestre symphonique, les voix ont été enregistrées en fin de printemps.


        • amberson 18 août 2011 02:44

          Là, par contre, je serais un peu plus réservé sur cet ultime album : son producteur a dit que Leprest avait fait « des » voix, mais on ne sait pas trop pour l’instant s’il en a fait assez pour boucler un album entier. Et rien n’est semble-t-il encore décidé vu que Didier Pascalis a dit qu’il allait voir avec Romain Didier ce qu’ils allaient faire. Mais de toute façon, s’il n’a pas pu enregistrer assez de titres (si evidemment le matériel est utilisable), je suppose qu’ils combleront les vides avec d’autres chanteurs, à la manière des « Chez Leprest ». « La note bleue », le dernier album de Nougaro, a été achevé comme ça : en ayant recours à des instrumentaux et avec la participation d’un autre chanteur (David Linx, je crois). Mais evidemment, peut-être que Leprest a pu faire assez de voix pour boucler un album complet. On en saura plus dans quelques temps.


        • norbert gabriel norbert gabriel 17 août 2011 10:42

          dans quelques jours je vais faire un petit album photo de Leprest années 90-95, de très belles images de Martine Gatineau qui a beaucoup mis Leprest en images, une de ses photos, avec cigarette, est une des diffusées (sans crédit auteur) en voici une de cette période, tout-à-fait symbolique
          Comme je ne sais pas mettre des photos ici, voici le lien
          http://postescriptum.hautetfort.com/

          et c’était à la fin de la chanson « je viens vous voir » ...


          • norbert gabriel norbert gabriel 17 août 2011 10:50

            ...une des plus diffusées" ... sur le web et un peu partout, car une photo donnée par amitié, on ne prend même plus le soin de créditer l’auteur (la critique ne s’adresse pas à Leprest, mais à quelques personnes du circuit médias-showbiz de sa période 1990-2005)



            • Goldored 17 août 2011 11:12

              Mon coeur saigne.


              • norbert gabriel norbert gabriel 17 août 2011 11:21

                Il y a quelque chose qui m’échappe, je vois qu’il y a quelques lecteurs qui ne sont pas d’accord avec l’article, qui est complet, et juste, (je connais bien Leprest et ses amis artistes) je voudrais bien savoir pour quoi ils ne sont pas d’accord ...


                • Taverne Taverne 17 août 2011 13:44

                  Probablement quelqu’un qui ne sait pas faire un accord...


                • Taverne Taverne 17 août 2011 17:01

                  J’en avais tout de même parlé dans un article sur la chanson française mais qui date et ne me demandez pas de chercher dans mes centaines d’articles sous mes deux profils (Taverne et Voris)...Mais ici par exemple.


                • Dzan 18 août 2011 09:16

                  Calmos, un bon point.
                  C’est rare, mais vous le méritez.


                • Ariane Walter Ariane Walter 17 août 2011 11:24

                  merci taverne de ce bel article,

                  Vous me faites découvrir un chanteur que j’ignorais... Grâce à vous , je vais le découvrir.


                  • norbert gabriel norbert gabriel 17 août 2011 11:40

                    Chère Ariane, vous allez découvrir des merveilles, c’est un des auteurs les plus créatifs et talentueux, dont Jean d’Ormesson a dit « le Rimbaud du 20 ème siècle » quand on sait les sympathies jamais démenties de Leprest pour le PC, l’hommage prend toute sa dimension...
                    Et Henri Salvador, qui n’était pas non plus un gaucho affirmé, était très admiratif de Leprest.. 


                  • Taverne Taverne 17 août 2011 13:42

                    J’aurais dû vous le faire découvrir de son vivant.


                  • Winston Smith 17 août 2011 13:02

                    Il est en enfers maintenant. Damné pour l’éternité, comme tout communiste. C’est triste d’avoir ainsi gâché sa vie pour des bêtises.



                    • norbert gabriel norbert gabriel 17 août 2011 13:22

                      le plus triste c’est surtout de lire de telles stupidités !


                    • norbert gabriel norbert gabriel 17 août 2011 16:29


                      Je ne te salue pas
                      Toi qui vis dans les cieux
                      A mon dernier repas
                      Appelle-moi « Monsieur »
                      Pas « mon fils » ni « machin »
                      Un père, j’en ai d’jà un
                      Qui arrachait les clous
                      Quand on clouait mes poings
                      Je ne te salue pas
                      Toi qui te crois mon Dieu...


                    • Taverne Taverne 17 août 2011 16:43

                      Ce soir je propose un article sur un autre artiste peu connu. Allez, suspense...C’est l’été : les cigales chantent ! smiley


                    • Ariane Walter Ariane Walter 17 août 2011 16:52

                      Taverne,

                      Là, je l’aurai donc vivant !!!
                      Merci d’avance.


                    • Taverne Taverne 17 août 2011 16:57

                      Heu non ! C’en est encore un qui est mort mais un bon...


                    • COVADONGA722 COVADONGA722 17 août 2011 20:45

                      @W S
                      semblerait qu’a chaque enterrement il y est un connard de présent ,
                      merci d’etre passé


                      comme d’autre ici suis pas fan de Taverne voila un article que je plusse volontier
                      Asinus


                    • 2abuelo 21 août 2011 13:37

                      Il est très con ce Winston où il fait le barbeau pour le plaisir de faire chier ?

                      Moi je dis qu’il est très très con. Qu’il aille faire un tour à la fête de l’huma, ça lui oxygénera le cerveau ! On l’attend pour l’expédier dans l’enfer des nazes.


                    • norbert gabriel norbert gabriel 17 août 2011 13:22

                      les obsèques d’ Allain Leprest auront lieu à Ivry cimetière Monmousseau le samedi 23 août à 16h


                      • norbert gabriel norbert gabriel 17 août 2011 15:39

                        pardon le MARDI 23 Août...


                      • Taverne Taverne 17 août 2011 14:56

                        Ce que disent de l’amour les amoureux

                        Ce que disent de l’amour les amoureux n’est pas sérieux.
                        Ils parlent de leurs rêves à deux.
                        Se fixent dans le fond des yeux
                        Mais ce que disent de l’amour les amoureux n’est pas sérieux.

                        Ce que disent de l’amour les amoureux n’est pas sérieux.
                        Ils croient qu’ils ont un cœur pour deux.
                        C’est pour eux que le ciel est bleu.
                        Mais ce que disent de l’amour les amoureux n’est pas sérieux.

                        Ce que disent les vivants de la vie ne vaut rien.
                        Pas plus que ce qu’en disent les grammairiens,
                        Les savants, les prêtres et les historiens
                        Ce que disent les vivants de la vie ne vaut rien.

                        Ce que disent les vivants de la vie ne vaut rien.
                        Quand on sait ce que dure la vie d’un Terrien.
                        Ce que disent les vivants de la vie ne vaut rien.
                        Pas plus que ce que dit un poète, un vaurien.

                        Voris Bian, le 17 août 2011


                        • L'enfoiré L’enfoiré 17 août 2011 17:57

                          Décidément, le mois d’août n’inspire pas.
                          C’était aussi le 13ème anniversaire de la mort de Nino Ferrer.
                          Merci, Paul, pour m’avoir appris qui était cet Allain avec deux « L ».
                           smiley


                          • norbert gabriel norbert gabriel 17 août 2011 19:13

                            c’est aussi ce que j’ai pensé... (à Nino Ferrer)


                          • pat30 pat30 17 août 2011 20:10

                            La disparition de François Béranger mi Décembre 2003 n’avait pas fait de bruit non plus, et au cimetière les fans se comptaient sur les doigts des 2 mains. 


                            C’était pourtant un sacré bonhomme le François.

                            • romaeterna romaeterna 17 août 2011 21:57

                              Non, je ne vous remercie pas Taverne !


                              J’aimais cet homme et j’attendais (patiemment comme d’habitude) son prochain disque !

                              Et, merde ! J’y croyais !

                              Ils nous font chier à mourir ces Artistes qui avaient quelque à dire et nous laisser parmi cette ribambelle de malfaisants vendeurs de guimauve !

                              Dites : Guidoni n’est pas mort, Catherine Ribeiro non plus... rassurez-moi !

                              Il était communiste et beh...tant mieux n’en déplaise aux imbéciles !

                              Allez, Taverne, je ne vous en veux pas car à vous lire, vous l’aimez (au présent pour un véritable Artiste !) aussi.

                              • CaptV 21 août 2011 19:44

                                Allain Leprest était un communiste de coeur,ce coeur qu’il portait bien à gauche.Il vivait vraiment sa chanson comme on retrouve un ami cher que l’on a pas vu depuis longtemps ,là-bas au comptoir enfumé de ce petit bar.Il avait cette attention tendre,cette chaleur généreuse et intime.Celle de ceux du bas arborant timidement leur étincelle de génie.Allain,avait la jeunesse de ceux qui trouvent les mots.A la lumière feutrée de la scène,elle jaillissait,lumineuse,rêveuse...pour revenir dans ce corps fragilisé,meurtri par trop d’alcool et de tabac .Mais oui, bien sûr qu’il est resté proche des anonymes,des petites gens ,mais où voulais tu qu’il aille,c’était là sa place de choix.Celle des éternels chansonniers,celle des mots vrais,des mots qui ne trahissent pas.Et puis les paillettes les gars,c’était vraiment pas son truc à Allain....
                                Lui est parti,
                                Ses chansons restent...
                                Allez...Tchin Camarade...
                                 Je me souviens... 


                              • norbert gabriel norbert gabriel 18 août 2011 00:41
                                ma foi, vous ne devez pas suivre beaucoup ce qui se passe sur la scène chanson depuis 20 ans

                              • norbert gabriel norbert gabriel 18 août 2011 00:43

                                C’est vrai qu’Yvry sur Seine c’est très rural comme région ...


                              • morice morice 18 août 2011 01:25

                                que vous soyez con on s’en est aperçu ici ; que vous l’étaliez c’est pire encore.




                              • le poulpe entartré 18 août 2011 00:50

                                Leprest est décédé et pas Nanard Henri Botul : c’est sur, dieu n existe pas ! Y a pas de justice.


                                • morice morice 18 août 2011 01:23

                                  merci d’y avoir pensé, La Taverne. Je suis allé relire le texte de SDF en pensant à lui. 


                                  • amberson 18 août 2011 02:20

                                    Triste nouvelle. Leprest était quand même le plus grand auteur de chansons actuels.
                                    Quant à ses opinions politiques, je m’en moque, ce qui est important c’est la qualité de ses chansons.
                                    Ce qui me gènerai plûtot chez Leprest, c’est la façon dont il s’est détruit. C’est terrible à dire, mais si il y a un chanteur actuel dont je m’attendais à apprendre le décès, c’est Leprest. Mais c’est vrai que je ne m’attendais pas qu’il se suicide. Je pensais à une mort naturelle.
                                    Les dernières nouvelles de sa santé n’étaient parait-il pas très bonne. Sur plusieurs sites (la dépeche, purepeople, chartsinfrance, etc...), il y a une même personne qui a posé ce commentaire (bon, il faut se méfier, sur le net n’importe qui peut raconter n’importe quoi, mais je ne vois pas pourquoi quelqu’un inventerais ce genre de chose, mais je le répète, c’est à prendre avec des réserves) :

                                    Ces derniers temps, Allain était sur chaise roulante et certainement que son cancer le faisait souffrir plus que de raison, d’où son geste salutaire pour lui.
                                    Quand est-ce que les gens vont arrêter d’être égoïste et donc de ne penser qu’à eux lorsqu’un être cher a décidé de partir !
                                    Je suis heureuse pour Allain car il a choisi le mieux pour lui.


                                    • Hijack Hijack 21 août 2011 23:29

                                      Adieu Allain ... je ne te connaissais pas bien ... mais le peu que j’ai écouté m’a suffit ...
                                      Repose en Paix !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès