• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Alechinsky affichiste

Alechinsky affichiste

Plus de cinquante ans après sa première grande exposition à Bruxelles, Pierre Alechinsky expose à Arles un ensemble exhaustif de ses travaux affichistes. C’est une facette du peintre et graveur à découvrir à partir du 15 mars 2008.

Né en 1927, Pierre Alechinsky poursuit une carrière prolifique de peintre et graveur qui est passée par l’expressionnisme, le surréalisme, le mouvement CoBrA et des personnages comme Giacometti, Wallace Ting, Dotremont. Pour les grandes dates de sa vie et ses principales expos, voir ici ou ici. On a tout dit, et tout montré dans quelques films où on le voit travailler ou qu’il a tournés lui-même, sur sa fascination pour la calligraphie, les styles extrême-orientaux, New York, l’action painting, les livres d’artistes... Après de multiples expositions thématiques, notamment à propos des techniques, et une rétrospective générale à Bruxelles jusqu’au 30 mars 2008 (Alechinsky de A à Y), il manquait peut-être une expo dévoilant la continuité de son travail d’affichiste depuis 1949, où s’exprime une immense liberté picturale tout en restant immédiatement reconnaissable. L’idée n’est pas neuve, on a vu des affiches d’Alechinsky rassemblées dans un certain nombre de galeries et festivals, mais jamais encore ces 164 planches originales à propos desquels l’artiste déclarait, dans le catalogue raisonné de ses affiches : “ le minimum de moyens pour un maximum d’effet. Le critère : deux couleurs, soit deux passages en machine”. Dans chaque composition, la courbe serpentifère, le trait nerveux, immédiat d’Alechinsky et sa science élaborée des couleurs, des tons.

C’est à l’Espace Van Gogh que ça se passe, mais c’est organisé par le musée Réattu qui se délocalise durant deux mois de travaux avant l’été. Caractérisé par une active politique d’acquisitions et un nombre réduit d’expositions aussi sobres qu’inspirées, le « Réattu » propose en outre de découvrir dans une des salles une œuvre qui lui appartient, la suite Al Alimón, réalisée en 1980 avec le peintre mexicain Alberto Gironella, “mano a mano” pictural autour du thème de la corrida. Alechinsky n’avait plus exposé à Arles depuis 1990.

Pierre Alechinsky « Les Affiches »
Espace Van Gogh, Arles
15 mars - 1er juin 2008
Inauguration le samedi 5 avril à 17 heures
Jeudi 24 avril à 18 heures : Conférence
Alechinsky dans le labyrinthe par Daniel Abadie
Mardi 20 mai à 18 heures : Lecture
Titres et pains perdus (1965) et Post-Pictum (2007) textes de Pierre Alechinsky dits par la Cie Le Rouge Et Le Vert
Renseignements : 04 90 49 37 58 / 39 58 / musee.reattu@ville-arles.fr

Les Affiches, catalogue raisonné (Ides et Calendes, 2007)
Alechinsky de A à Y, de Michel Draguet (Gallimard, 2007)


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article

Art


Palmarès