• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Alexandre Dumas n’est pas noir, il est français

Alexandre Dumas n’est pas noir, il est français

Une nouvelle polémique est lancée, suite au film de Safy Nebbou, « L’autre Dumas », parce que l’acteur qui joue l’un de nos plus grands écrivain français n’est ni noir ni métisse. Cette polémique, que l’on doit à nombre de nos nouveaux prêtres bien-pensants et de représentants communautaires comme Patrick Lozès, président du CRAN, est à la fois cause et conséquence d’un véritable désastre du modèle, de l’esprit et des tendances françaises. Désastre que l’on ne voit malheureusement plus, tant ceux qui dénoncent l’épiderme trop blanc de Gerard Depardieu (Dumas dans le film) sont pavés de bonnes intentions, et pensent que le choix d’un blanc pour jouer un métis n’est que le symptôme d’une société encore raciste qui se refuse encore à accorder la place qui serait due aux minorités dans l’espace audiovisuel.

On se focalise sur la couleur de la peau d’Alexandre Dumas, et cela nous fait passer à côté de l’essentiel : voilà l’un de nos plus grands écrivains français, joué par l’un des plus grands acteurs français. Point c’est tout. Je mets mon épiderme à bruler que si Alexandre Dumas pouvait, grâce à une machine à remonter le temps, venir en notre temps, et choisir pour jouer son propre personnage entre un noir (pour une simple raison de couleur de peau) et le meilleur acteur français, son choix porterait évidemment sur le second, et il y a fort à parier que face à un moderne qui viendrait lui expliquer en quoi ce choix ne serait pas normal, il réponde par un paire de baffes, lui qui répondait presque toujours ainsi à ceux qui le traitaient de nègre. Car en fait, les bien-pensants actuels continuent de traiter Alexandre Dumas de nègre, d’une certaine façon, et même si c’est partant d’un point de vue positif, le résultat est le même : on veut voir en Dumas un noir, avant de voir en lui, surtout, un écrivain, un écrivain français.

Cette focalisation sur la couleur de la peau d’Alexandre Dumas est à la fois cause et conséquence d’un véritable désastre. Cause, parce que cette nouvelle tendance à appréhender les problèmes sous un angle racial – comme François Koltès dans l’émission de Taddeï du 16 février 2010, qui faisait le rapport entre la blancheur d’Alexandre Dumas dans le film et le fait que le monde serait dirigé par les 12% de blancs – laisse à présager une vision toute proche d’une nouvelle lutte des races, une vision racialiste qui n’a que faire des appartenances nationales. On eut dû s’indigner si Alexandre Dumas fusse joué par un américain, un anglais ou un congolais, fut-il noir comme l’écrivain. Au lieu de cela, on divise la société française, on fait comme si les droits à la représentation des minorités étaient bafoués par une clique de blancs et on sème les graines de la violence et de la haine entre les communautés. Conséquence, enfin, parce que ce réflexe, ce réflexe odieux de vouloir voir en Dumas un noir, n’est que le produit d’une destruction du modèle français, qui s’aligne depuis déjà des années sur un modèle communautaire anglo-saxons, qui lui effectivement voit les problèmes en termes de noirs, de blancs, de rouges, etc.

On va dire que ce modèle français est quelque peu naïf, et que je le suis aussi en refusant de voir ce qui était l’évidence, à savoir qu’effectivement Dumas était mulâtre, et que cela avait eut quelques conséquences sur la vie de l’écrivain. Mais ce n’est pas de la naïveté, c’est simplement la volonté, toute française, de ne pas appréhender les choses au travers du prisme racial, mais du prisme national. Aujourd’hui, on ne pense plus en termes de nationalité, et voilà qu’arrivent sur le terrain des juifs, des chrétiens, des musulmans, ou des blancs, des noirs et des arabes, là où il devrait y avoir que des français. C’est une catastrophe, et on s’en rendra compte très bientôt.

Alexandre Dumas, si tu peux m’entendre du panthéon français où tu reposes, sache que très bientôt on te reprochera de t’être servi de la merveilleuse Histoire de France pour tes romans, sans préciser que ce n’était, en fait, que l’histoire des blancs catholiques de l’Histoire de France ! Alexandre Dumas, sache aussi qu’on te retirera également très bientôt du panthéon des grands hommes français, pour te mettre sans doute dans de nouveaux mausolées que l’on va bâtir, du genre : « Noirs de l’Histoire de France » ! Avouez que c’est pitoyable. C’est un désastre.

Documents joints à cet article

Alexandre Dumas n'est pas noir, il est français

Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • Ann O’Nymous 27 février 2010 09:25

    De l’usage de la culture à des fins politiques...


    • Rough 27 février 2010 10:22

      La polémique est certes ridicule, mais de là à qualifier Depardieu de plus grand acteur français faut pas exagérer quand m^me...Une outre de 155kg gorgée de suffisance et d’alcool, une trogne ravagée par 128 années de beuverie ininterrompue, un QI d’huitre shyphilitique...le souffle court au point de ne pouvoir faire deux mètre sans souffler comme un boeuf (ou un âne ?)....des costumes et des plans choisis pour masquer un embonpoint plethorique et monstrueux...et un bon gros pif de prix nobel de pochetronnerie !


      • Fergus Fergus 27 février 2010 11:01

        Bonjour, Rochedy.

        Il est dommage qu’une polémique se développe autour de ce sujet. Cela dit, il est incontestable que la couleur de peau d’Alexandre Dumas a joué un rôle dans sa vie et plus encore dans celle de son père, Dumas de la Pailleterie, comme elle a joué un rôle dans la vie du Chevalier de Saint-Georges (cf. mon article « Le nègre des lumières  » dans lequel est également évoqué le général Dumas). Il eut par conséquent été plus juste sur le plan historique de choisir un acteur mulâtre pour interpréter ce rôle dans un souci de reconstitution pointilleuse. Mais il n’y en tout état de cause pas de quoi fouetter un chat.


        • Rough 27 février 2010 13:11

          Ah bon c’est pas Dominique Blanc qui tient le rôle Dumas ?


          • FRIDA FRIDA 27 février 2010 13:54

            De toute façon, pour un délinquant, un terroriste, un voyou, bref, dans le registre de méchant et de sadique, rien de mieux dans l’imaginaire qu’un noir ou un arabe, et c’est encore mieux réussi quand c’est avec un déguisement folklorique,
            mais pour quelque chose de positif, le blanc est porteur


            • King Al Batar Albatar 27 février 2010 14:22

              Moi ca me choque vriament qu’on mette Depardieu pour jouer Alexandre Dumas.

              D’une part parce que si j’ai bien compris il s’agit d’une biographie, donc à mon sens le fait que ce soit un metisse devait être quelque chose d’important dans sa vie, surtout à l’époque. Passer par dessus cela me parait ne pas bien traiter le sujet de l’oeuvre.

              D’autre part j’ai l’impression que cela veut dire qu’à partir du moment ou un homme devient un Grand Homme français, il est blanchi de sa négrtiude pour passer dans le patrimoine national. Comme si finalement on oubliait l’identité propre de la personne pour le faire correspondre à un imaginaire collectif qui ferait qu’Alxandre Dumas, puisque c’est un Grand Homme est forcément blanc. Comme si l’identité culturel et nationale effacait completement l’identité indivuelle au profit d’un imaginaire collectif raciste et pronant la suprématie intellectuelle des blanc.

              C’est franchement con et irrespectueux, parce que c’est donner à des types comme Dieudonné des arguments qui sont justifiés, et on a pas besoin de cela. Déjà que dans l’enseignement scolaire on nous squize quasiment la traite des noirs, telles qu’elle a eu lieu à Bordeau ou à nantes (alors qu’on nous surapprend la Shoah), laisser le peu de fierté au francais noir qu’ils peuvent ressentir en se disant qu’Alexandre Dumas était metisse et donc leur permettre d’avoir l’impression eux aussi de faire partie justement de ce que l’on appelle l’identité nationale, à laquelle je rajouterai le mot culturelle ; n’est également plus possible.

              En fait j’ai l’impression que dans l’imaginaire collectif francais, un grand homme ne peut finalement qu’être blanc....

              C’est tout simplement scandaleux. Imaginez qu’on fasse un film sur Charles de gaulles ou se serait Mouss Diouff qui joue le role.... Ca me ferai bien marrer !

              Je n’arrive pas à comprendre ce choix, car il existe plein d’acteur metisse qui aurait pu jouer ce role... ; Si ca se trouve avec cette mentalité débile, dans 50 ans on fera un film sur Zidane ou il sera interpreté par un Durant, bien blond.

              C’est complétement débile, signe d’un passé et d’un mentalité colonialiste ou finalement l’intelligence et le talent ne peut être ettribué qu’aux blanc. Ca me dégoute et je comprendrais que des associations noires appellent au boycott de ce film.


              • Fergus Fergus 27 février 2010 15:30

                Salut, Albatar.

                Il est vrai que le choix de Depardieu peut engendrer de telles questions.

                Néanmoins, je m’interroge : et s’il n’y avait aucune connotation de nature raciale ou élitiste mais tout simplement le choix d’un acteur de premier plan susceptible de faire grimper les recettes ? Après tout, ce genre de trivialité devient de plus en plus courant chez les producteurs.

                Bonne journée.


              • King Al Batar Albatar 27 février 2010 16:25

                Bonjour Fergus,

                Effectivement je me suis posé la question comme vous, et je pense que c’est la réelle raison de ce choix. C’est à l’evidence un choix marketting et commercial, j’aurai mal vu Pascal legitimus interprété c role par exemple. Néanmoins je peux comprendre en mettant à la place d’un noir que ce choix puisse paratire presque douteux.

                A la différence de la communauté juive ou la france a fait son méa Culpa et même bien plus qu’il n’en faut, en ce qui concerne la Shoah. Je trouve déjà que la France n’a pas encore rendu aux noirs francais et à l’Afrique entière compte de sa responsabilité sur les malheurs qui ont été infligé à ce peuple. Il est vrai que reconnaitre ses tort est certainement un des actes les plus difficile et courageu a executer tant au niveau individuel que national.

                néanmoins cela aurait pu justement être l’occasion de faire quelque chose de bien, presque annodin mais loin d’être inutile. D’autant que Dumas était un Grand Homme, non pas pour avoir défendu la cause des noirs, juste un Grand Homme parce qu’il avait du talent. Lui rendre hommage aurait été un hommage discret et élégant envers tous les noirs francais qui sont, à juste titre, en manque de reconnaissance de la part de notre Nation.

                Ne pas l’avoir me parait provocant, même si c’est involontaire. Je trouve même que cela est pir parce que c’est involontaire, comme si finalement on en avait rien à foutre d’eux !

                A Ton Père, cela n’a strictement rien a voir avec Petain, parce que justement la France a fait plus qu’amende honorable auprès des juifs de son pays, à tel point que cela enerve certaine personne qu’on parle trop de la Shoah et franchement je peux le comprendre même j’ai quelques personnes (très peu fort heureusement) qui ont été déporté dans ma famille.

                En revanche et je ne sais pas si c’est quelque chose que vous pouvez admettre, je considère que la France (dont je m’estime faire partie et dont je suis fier en plein de point) n’a toujours pas un comportement respectueux envers ses citoyens de couleurs. Non seulement elle n’a pas le dizième du comportement qu’elle peut avoir avec les juifs sur la shoah avec eux pour l’esclavage. meme si elle n’est pas la principale reponsable, elle y a quand même participé (comme la Shoah) mais en plus elle est a mon sens responsable en grande partie de la misère Africaine. Ne vous déplaise, je fais partie de ceux qui pense qu’il n’y aucun côté positif à la Colonisation, et qui est particulièrement outré qu’on puisse tenir de tel propos. Je sais que Raconnaitre ses tort et prendre ses responsabilité et les assumer est quelquechose de très difficile, certainement plus encore au niveau collectif qu’inviduel, mais je pense que c’est quelque chose de nécéssaire.
                Peut etre que le fait d’être marié à une Antillaise (et en cela je remercie mon pays de me l’avoir fait rencontré) me fait raisonner comme cela mais je ne pense pas être dans le faux.

                Alors oui ca me choque, mais je suis un peu comme vous, je pense que les association antiraciste agissent rarement dans le bon sens, néanmoins je trouve que le choix de Depardieu, aussi commercial soit il, est un peu un crachat à la gueule des noirs francais à qui ont aurait pour une fois pu rendre hommage élégement.

                Car a part Lilian Thuram, l’équipe de France, Yannick Noah et Aimé Césaire a quel Francais noir a t on rendu hommage ?

                Je ne crache pas sur mon pays, je suis juste dnas l’attente d’un comportement un peu plus élégant que celui qui est le notre aujourd’hui. Navré pour vous que vous n’ayez pas cette élégance...


              • King Al Batar Albatar 27 février 2010 17:57

                Parce que le sang des Africains est sur nos mains et qu’il est grand temps de s’en excuser !


                Parce que les blanc ont toujours mépriser les noirs, comme tu le fait aujourd’hui.

                Non je ne suis pas du Cran, j’essaye d’être un Esprit Libre, Egalitaire et Fraternel, tandis que toi tu n’es que haine et peur.

              • FRIDA FRIDA 27 février 2010 18:46

                Vous pensez vraiment que le film lui rend hommage,
                il est blanc dans le film, et surtout il a un nègre, ce n’est finalement pasce un si Grand Homme que ça ???!!!!
                ça ne s’invente pas.


              • King Al Batar Albatar 27 février 2010 19:30

                Apparemment le film pote egalement sur l’amitié qu’il avait avec son « nègre »....

                En fait je critique le casting mais je n’ai pas vu le film. J’en ai lu une critique de Jean Robin qui se trouve sur le site de l’auteur de l’article que nous commentons et il a l’air de l’apprécier ce qui n’est pas forcément bon signe...


              • toug toug 27 février 2010 21:42

                Alabatar encore une fois c’est toi qui à l’analyse la plus lucide et la plus argumentée.


              • King Al Batar Albatar 27 février 2010 22:05

                Merci Toug tes posts me flattent.

                Pour le coup le sujet me tient à coeur.

                Je pense que Lundi j’écrirai un article qui reprendra les arguments que je viens d’énoncer.


              • Georges Yang 27 février 2010 14:40

                Se pose la meme question au sujet de Pouchkine, lui aussi avec un grand pere africain. Certains disent Ethiopien , d’autres Camerounais
                Il n’empeche que culturellement Pouchkine est avant tout Russe , comme Dumas est Francais, la couleur de peau n’a rien a voir dans le talent


                • Sahtellil Sahtellil 27 février 2010 15:13

                  La couleur de peau n’a rien à voir dans le talent, certes, sauf que les quolibets vexatoires que lui devait ce grand homme de la part des salons parisiens de l’époque, pire encore, parmi ses pairs mêmes dont le plus illustre n’est autre qu’Honoré (de) Balzac, sont peut-être (les quolibets) pour un peu dans l’exacerbation de ce talent. Mal de vivre et puissance créatrice se tiennent par la main, c’est bien connu. Escamoter ce pan important de ce que fut la vie de Dumas par une pirouette de casting n’est pas innocent. La polémique qui s’ensuivit est certes disproportionnée, mais peut-on honnetement s’en indigner dans le climat particulier qu’a généré le débat sur l’identité nationale ?

                  Et puis Mr Rochedy, sérieusement, vous êtes vraiment sûr de l’avis que pourrait avoir A. Dumas sur cette affaire et du destinataire de ses baffes ? smiley

                  BMD


                  • Wazix23 27 février 2010 15:20

                    Le Cran ! une bande de m......

                    Foutez-nous la paix avec Alexandre Dumas, ne touchez pas à l’auteur du premier roman de ma jeunesse. Que n’ai-le ferraillé avec D’artagnan, Porthos et Aramis contre les gardes du Cardinal...

                    Depardieu on s’en fout.

                    Faudra-t-il désormais se fendre dans les cimetières pour se sentir chez nous en France ?


                    • Wazix23 27 février 2010 15:21

                      Se Rendre, pardon !


                      • frédéric lyon 27 février 2010 15:53

                        Alexandre Dumas était quarteron.


                        « Au fait, cher Maître, vous devez bien vous y connaître en nègres ?

                        - Mais très certainement. Mon père était un mulâtre, mon grand-père était un nègre et mon arrière-grand-père était un singe. Vous voyez, Monsieur : ma famille commence où la vôtre finit. »

                        N’oublions pas de rendre hommage au « nègre » (blanc) : Auguste Maquet !


                        • Noor Noor 27 février 2010 16:05

                          « Alexandre Dumas n’est pas noir, il est français »

                          Il n’est pas noir mais métis et c’est vrai bel et bien français.
                          Depardieu est bon acteur mais avec sa perruque frisée, il est ridicule !
                          Il aurait mieux valu trouver un Dumas un peu plus ressemblant lol.
                          Il n’y’a au aucune polémique au fond , c’est juste qu’on a la vague impression qu’on cherche inconsciemment à gommer ses origines...
                          Qui au fond sait (je parle du peuple) que dumas etait métis ? Ca m’étonnerait que ca se sache, moi même en tant qu’étudiante et ayant lu ses livres , je me le suis toujours représenté blanc.

                          Mais bon j’imagine que ça a été un choix purement marketing , depardieu est bankable en france, c’est tout. Je pense objectivement qu’il ne faut pas chercher plus loin.


                          • Fergus Fergus 27 février 2010 16:11

                            @ Noor.

                            Votre conclusion rejoint le commentaire que j’ai fait un peu plus haut. Plus je me pose la question et plus je pense en effet qu’il est probable que la production est tout simplement allée vers un acteur susceptible de booster le nombre d’entrées, sans plus d’arrières pensées que cela.


                          • King Al Batar Albatar 27 février 2010 16:44

                            Bonjour Noor,

                            C’est ca que je trouve encore plus scandaleux.

                            On l’a mis parce qu’il est Blankable (excusez le jeu de mot c’e^st plus ort que moi), sans même se soucier si ca pouvait choquer ou pas.

                            En somme on se fout completement de ce que pourrai penser nos concitoyens noirs de cette déformation de l’histoire.... C’est peut être pir que si c’etait volontaire, car dans ce cas la ce serai une mauvaise intention, alors que finalement c’est juste du mepris...


                          • King Al Batar Albatar 27 février 2010 17:58

                            Parce que quand le mec qui répare ton ascenseur est métisse et que tu en parle tu vas dire qu’il est noir, alors ne nous prend pas pour des cons non plus.


                            Personne ici ne l’est autant que toi !

                          • Serpico Serpico 27 février 2010 18:16

                            Ton père "Les citoyens blancs pourraient aussi être choqués qu’on représente un métis par un des leurs, simplement eux ont autre chose à faire qu’affirmer qu’ils sont blancs."

                            **************

                            Ils ont autre chose à faire parce que leur image est blindée. Ils ne sont pas agressés historiquement.

                            Imaginez Victor Hugo joué par Sydney Poitiers...


                          • Noor Noor 27 février 2010 16:28

                            C’est ce qui m’est apparu
                            Cest maladroit, mais le business, c’est le business...


                            • Noor Noor 27 février 2010 17:20

                              C’est vrai, c plus une faute.
                              Comme vous le dîtes albatar (bonjour a vous), ce qui est plus grave c’est que ce n’était pas conscient de la part du réalisateur , je ne pense pas que le type aurait pu imaginer LA polémique que son choix allait déclencher !!
                              C’est vrai qu’on france lol on a ni will smith, ni denzel washington, ni d’autres super stars noires... mais n’empêche que ça aurait été historiquement plus parlant ,et tellement plus rafraichissant de choisir un acteur metis , aussi méconnu soit il... 
                              Qui sait peût etre le public aurait il accroché ? Il faut parfois avoir l’honneteté de ses ambitions, j’ai envie de dire au réalisateur...
                              Mais bon...Le problème( en france), c’est que le monde du cinéma est frileux, il ne faut surtout prendre aucun risque. Resultat : on prend des acteurs bien connus ou des Fils de bien célèbres qui (on en est sur) rapporteront un max de pognon, et de benefices...

                              Le plus triste , je prend ce titre pour l’illustrer : « Alexandre dumas n’est pas noir, il est français » c’est que ni le réalisateur, ni l’auteur de cet article n’ont compris le pourquoi du comment de cette polémique...


                              • Fergus Fergus 28 février 2010 09:35

                                @ Noor.

                                Les castings servent justement à cela : trouver la personne qui collera le mieux au personnage. C’est précisément ce qu’a fait Audiard avec le jeune Tahar Rahim qui vient décrocher non seulement le César du Meilleur espoir masculin, mais celui du Meilleur acteur alors que ce jeune beur n’a pas suivi de cours de théâtre. Le vrai cinéma, c’est celui-là, qui prend le risque de promouvoir des inconnus au lieu de recycler toujours les gloires vieillissantes comme le trop souvent vu Depardieu.


                              • DESPERADO 27 février 2010 17:29

                                Le merdier du spectacle est tenu par des bons blancs qui n’utilisent les noirs que pour incarner un voleur, un délinquant ou un drogué ou au mieux un indigène.
                                Alexandre Dumas n’est pas noir mais français, d’accord, , pourquoi éluder sa couleur ?
                                Ne me dites pas que c’est parce qu’il n’y a pas de bons comédiens noirs ou métis.
                                Non c’est bel est bien, l’ethnocentrisme qui est derrière le choix des comédiens.
                                Un blanc américain pourrait jouer Mohamed Ali ou Jimmy Hendrickx ?
                                Il faut arrêter de raconter n’importe quoi.


                                • King Al Batar Albatar 27 février 2010 18:03

                                  J’ai l’impression que cela veut dire qu’à partir du moment ou un homme devient un Grand Homme français, il est blanchi de sa négritude pour passer dans le patrimoine national. Comme si finalement on oubliait l’identité propre de la personne pour le faire correspondre à un imaginaire collectif qui ferait qu’Alexandre Dumas, puisque c’est un Grand Homme est forcément blanc. Comme si l’identité culturel et nationale effacait completement l’identité indivuelle au profit d’un imaginaire collectif raciste, pronant la suprématie intellectuelle des blanc.


                                • Serpico Serpico 27 février 2010 18:11

                                  Très bien dit Albatar.


                                • King Al Batar Albatar 27 février 2010 18:18

                                  Merci Serpico,


                                  Même si nous ne sommes pas d’accord sur tout, nos pensées peuvent aller dans le même sens.

                                  Bonne journée !

                                • Merlin 27 février 2010 17:47

                                  S’il y a bien un écrivain qui incarne la culture française et européenne par les thèmes traités dans ses romans c’est Alexandre Dumas !

                                  Puisque certains y attachent tant d’importance, précisons que Dumas était quarteron, donc plutôt blanc que noir ...

                                  Alexandre Pouchkine avait aussi du « sang noir », en est-il moins russe pour autant ?


                                  • King Al Batar Albatar 27 février 2010 19:47

                                    Le problème en France c’est que quand un quarteron vole un oeuf, on s’empresse de dire aux informations que c’est un jeune homme d’origine africaine.

                                    En revanche quand c’est un grand homme c’est manifestement oublié.


                                  • Serpico Serpico 27 février 2010 18:10

                                    A l’auteur

                                    Déployer autant d’ardeur à démontrer que le CRAN se trompe et vouloir prouver que c’est un faux problème est légèrement hypocrite.

                                    Imaginons Anthony Hopkins dans le rôle de Nelson Mandela ou Samuel Jackson dans celui de Robespierre...

                                    Je vois d’ici le tollé.


                                    • King Al Batar Albatar 27 février 2010 18:14

                                      Et Mouss Diouff en Charles De Gaulle !!!!



                                       smiley

                                    • Serpico Serpico 27 février 2010 18:19

                                      Dumas n’est pas noir mais français...

                                      Rachida Dati est française d’origine maghrebine.

                                      Zidane est français d’origine algérienne.

                                      C’est bien la première fois qu’un métis ou un noir est reconnu comme étant D’ABORD et SEULEMENT français.

                                      L’hypocrisie est criarde.


                                      • King Al Batar Albatar 27 février 2010 18:21

                                        Bien dit Serpico !!!!


                                      • frédéric lyon 27 février 2010 18:26

                                        Dumas n’étais pas noir mais quarteron. 


                                        Il était donc plus blanc que noir comme le montre de nombreux portraits : 3/4 blanc et 1/4 noir par sa grand-mère paternelle

                                        Depardieu est très ressemblant.

                                        Cette polémique est stupide.

                                        • Clavdio 27 février 2010 18:33

                                          S’il n’est pas besoin d’être un monstre pour jouer dans ce rôle les qualités déployées par un acteur devant se suffirent à elles même. Je pense quand même que pour jouer le rôle d’un nain il faut un nain et que s’il venait à l’esprit d’un metteur en scène de confié à Marius TRÉSOR le rôle de DARTAGNAN cela me choquerait quand même et certainement ne m’intéresserait pas. De même qu’il faut respecter la vérité historique il faut également en respecter les personnages, que se soient les interprètes de la case de l’oncle Tom ou bien ceux de césar dans la conquete des gaules. En un mot il ne faut pas avoir honte de notre couleur de peau qu’elle soit blanche, rouge, jaune ou noire. Je suis content d’être blanc et j’espère qu’il en est de même pour les hommes ou femmes de chaque couleur.
                                          Et puis si nous avions eu n’importe quel acteur blanc, jaune ou rouge à la place de Morgan Freeman, Invictus serait il ce qu’il est ?


                                          • COLRE COLRE 27 février 2010 19:04

                                            Quelqu’un a vu le film ?… bon… parce que…

                                            D’un côté, c’est vrai que la représentation artistique ne s’est pas toujours embarrassée des apparences extérieures !

                                            Sarah Bernhardt jouait des jeunes filles, Barbara Hendricks, magnifique cantatrice (noire) a joué et chanté Mimi dans la Bohème et bien des jeunes hommes dans l’Opéra on vu leur rôle tenu par des jeunes femmes mezzo-soprano… Au bout de 5 minutes, on oublie complètement…

                                            D’un autre côté, le Roméo et Juliette de Zeffirelli a fait un carton car c’était (enfin !) joué par des jeunes de l’âge du rôle. Et puis c’est la mode d’avoir des représentations au plus près, des acteurs qui prennent 30 kg pour un rôle… 

                                            C’est devenu très américain tout ça… alors, pour un « quarteron » comme on disait, il faut un quart de noir / 3/4 de blanc, faut chercher, non mais sans blague !


                                            • Lucien Denfer Lucien Denfer 27 février 2010 19:29

                                              Surtout que pour conforter la connerie inhérente au contexte actuel de quête identitaire (à visée electorale) un blanc est bien mieux placé qu’un noir, fut-il quarteron, pour représenter un monument de notre culture. Quelle horreur, des fois que tous ces jeunes ignorants se rendent compte qu’il n’y a aucune honte à être noir, que cela n’empêche pas d’être un grand homme, un grand écrivain, scientifique ou que sais-je... De plus un Dumas, qui doit passer pour un Desouche chez la majorité des jeunes sauvageons, tous les moyens sont bons pour perpétuer l’illusion. Et tant qu’on y est, au cinéma comme à la guerre, ça ne coûte rien de sacrifier un noir si c’est pour sauver un blanc.

                                              Quand les bonnes âmes se mettent à ouvrir leur bec, le moins qu’on puisse dire c’est que çà refoule du goulot...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès