• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Argo de nuit

Les Golden Globes 2013 n’ont pas modifié outre mesure le paysage du cinéma américain. Si Ben Affleck a finalement raflé la mise au bout de la nuit hollywoodienne, la presse étrangère n’a pas vraiment fait dans la nouveauté par ailleurs…

Les Golden Globes, c’est un peu comme la Galette des Rois. Ca arrive tellement vite après les fêtes qu’on n’a même pas le temps de s’y préparer. Ni de se refaire l’estomac. Certaines stars américaines avaient pourtant les crocs à l’idée de remplir leur musette d’un trophée, souvent prémonitoire à l’approche des Oscars.

Pour cette 70ème édition, les Golden Globes proposaient un nouvel écrin à défaut d’un nouvel écran. Exit l’ex-hôte aussi exquis que controversé Ricky Gervais. Le célèbre acteur de The Office, aux manettes lors des trois précédentes années, était en effet remplacé à la présentation par un duo féminin tout aussi comique emmené par Tina Fey et Amy Poelher. Un peu plus effacées certes, les duettistes ont davantage laissé la part belle aux guests, à l’image de l’inattendu Bill Clinton, ou des inégalables Will Ferrell et Kristen Wiig.

Musique classique

Comme à son habitude, l’AFPA (Hollywood Foreign Press Association) a ménagé la chèvre et le chou tout au long du palmarès. Ainsi, les comédies musicales ont confirmé qu’elles sont un genre majeur de l’industrie cinématographique américaine en tirant leur épingle du jeu. Cette année, ce sont en effet les « Misérables » de Tom Hooper qui ont fait la loi du genre « Comédie », en raflant les prix du meilleur film, meilleur acteur (monsieur « fait pour le rôle » Hugh Jackmann) et meilleur second rôle féminin (madame « j’étais tellement surprise d’avoir le prix que j’ai fait deux speech » Anne Hattaway.

En parallèle, les « Golden » ont fait preuve d’un certain classicisme dans leur palmarès. En effet, un certain nombre d’artistes ont été récompensés dans une catégorie où ils avaient déjà été primés lors des éditions précédentes (Quentin Tarantino pour le meilleur scénario, Christopher Waltz pour le meilleur second rôle, Daniel Day-Lewis pour le meilleur acteur…)

Les Français n’ont en revanche pas vraiment été « Intouchables » puisqu’aussi bien Marion Cotillard, nommée pour « De rouille et d’os », que la bande à Omar Sy et Cluzet, ont été renvoyé illico presto à leur chère hexagone. Mais vu que le Concorde n’existe plus, cela auras pris un peu plus de temps..

L’angle Ben

Il aura fallu veiller très tard (5 heures du matin en France !) pour voir enfin la soirée basculer dans une once de nouveauté. C’est en effet à la fin de la cérémonie que le film Argo s’est imposé comme étant le (petit) vainqueur de la soirée. Son réalisateur et acteur principal Ben Affleck a ainsi remporté les deux prix principaux, à savoir le Golden Globe du Meilleur Film Dramatique et celui du meilleur réalisateur.

En gagnant au nez et à la barbe de Stephen Spielberg et son Lincoln sans doute un peu trop d’école, le régional de l’étape Affleck a apporté un vent de fraicheur à la cérémonie, à défaut d’un vent de folie. Car on n’oubliera évidemment pas que le thriller Argo projette une image ô combien glorieuse du combat américain face à l’Iran des années 80. Même s’il apprécie parfois quelque coup de pied aux fesses, l’establishment du cinéma américain préfère et de loin le doux et beau reflet du miroir…

Gwendal Plougastel


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 16 janvier 2013 11:01

    J’ai beaucoup aimé Argo, film palpitant et véridique. Il paraît que les mollahs vont sortir une réponse cinématographique, j’en rigole d’avance. En effet, pour leur « version » de la prise d’otages, ils ont pris un illustre inconnu dont les « oeuvres » politiquement corrects on été vus et applaudis par des dizaines de spectateurs payés pour ça. Pourtant, les bons cinéastes ne manquent pas en Iran, mais les pasdarans n’ont manifestement pas réussi à convaincre ne serait-ce qu’un seul, pour relayer leur sinistre propagande. Bizarre, ils ont pourtant des méthodes...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès