• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Arsène Lupin banquier » au théâtre de l’Athénée

« Arsène Lupin banquier » au théâtre de l’Athénée

En accueillant une nouvelle fois à Paris durant les fêtes de fin d’année la compagnie « Les Brigands », le théâtre de l’Athénée propose à son public ravi à l’avance, un spectacle aussi effervescent que des bulles de champagne.

Cependant avec un nouveau chef d’orchestre, Christophe Grapperon, dirigeant la musique de Marcel Lattès et idem pour la mise en scène du livret d’Yves Mirande par cette fois-ci Philippe Labonne, cette réalisation créée en octobre à La Coursive de La Rochelle a gagné en maîtrise artistique ce qu’elle remise quelque peu en exaltation jubilatoire.

Arsène Lupin, interprété par Gilles Bugeaud, s’y présente paradoxalement comme un redresseur de torts qui aurait pour mission de moraliser la spéculation financière en faisant profiter les petits épargnants de gains improbables en logique capitalistique classique.

L’usurpation d’identité étant la clé de voûte de son imposture fortuite, ses partisans vont l’entourer d’une fidélité à nulle autre efficace alors même que les peines d’amour vont dicter à ce maître en esbroufes, une procédure toute pragmatique à la résolution des frustrations affectives.

Plus préoccupé par le retour au semblant d’équité qu’aux moyens mis en oeuvre pour y parvenir, Arsène Lupin ne dérogera pas à la tradition d’échapper à toutes poursuites en brouillant les cartes de la hiérarchie sociale jusqu’à faire perdre trace de tous les méfaits induits.

Ce n’est pas moins de douze musiciens qui rythment depuis la fosse d’orchestre, la course poursuite engagée entre le réel et le virtuel, entre le vraisemblable et l’incongruité, entre la déontologie et l’escroquerie, mais c’est pareillement sur la scène neuf comédiens qui slaloment entre les chausse-trappes de l’auteur Maurice Leblanc et les Lyrics d’Albert Willemetz et Charles-Louis Pothier au mieux de la scénographie de Florence Evrard et de la chorégraphie de Jean-Marc Hoolbecq.

Au-delà de l’entracte, la salle sera définitivement conquise par tant d’espièglerie ingénieuse encouragée par un enthousiasme délibérément communicatif.

Photo © Elisabeth de Sauverzac

ARSENE LUPIN BANQUIER - *** Theothea.com - de Maurice Leblanc - mise en scène : Philippe Labonne - avec Gilles Bugeaud, Marie-Bénédicte Souquet.... - Théâtre de l’Athénée -


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès