• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Au coin du bar et du cœur

Au coin du bar et du cœur

Les admirations du bonimenteur

JPEG - 142.7 ko

Chez Allain Leprest

Il y a des chanteurs qui entrent par hasard dans votre panthéon. Allain Lesprest a fait effraction un mercredi soir alors que je roulais seul sur une route de Sologne. France Culture me faisait ce merveilleux cadeau, il y a bientôt dix ans.

Depuis, j'ai goûté ses disques sans avoir eu le bonheur de le voir sur scène. La vie avait décidé qu'il tire sa révérence avant que je ne profite de ce plaisir. Et puis, ses amis se sont réunis avant qu'il ne fasse ses adieux pour lui faire grande fête au Bataclan. De ce moment mémorable, un DVD est venu raviver mes regrets éternels.

Mais qu'importe ! Quel bonheur et quelle claque ! Chaque chanson est éclairée d'une lumière de tendresse et de force peu communes. Leprest est un orfèvre des mots, il est à l'égal des plus grands, des plus connus, lui qui a pris un malin plaisir à rester dans l'ombre.

Acceptez de suivre ce voyage en nostalgie et en rimes, en coup de blues et cafard, en beauté magnifique et en détresse pathétique. Il est tout ça à la fois et plus encore. Il est seigneur des mots et de gueux des bistrots, il est poète des couplets et damné des succès.

Comme dans tous les hommages, défilent les amis, les autres artistes de la maison, les possibles et les improbables, les frères et les lointains cousins. Pourtant, chaque fois, la magie prend, celui qui vient sur les pas du maître trouve sa place, prend un peu de son talent. Les titres se succèdent, des grandes chansons restées dans l'indifférence d'une profession qui ne voulait pas faire de place à cette évidence.

Leprest n'était pas conforme, il était sans doute son plus sûr adversaire. Excessif, fou, délirant quand il partait en bordée, personne ne pouvait prédire s'il serait capable de tenir son engagement. Pourtant, ce qu'il laisse derrière lui est la trace immense d'un monstre de précision et de sentiments.

Prenez la peine de vous y attarder, venez flâner chez Leprest. Vous trouverez un monde qui va vous prendre par le cœur et les tripes. Oubliez un peu votre cerveau dans cette aventure, il finira bien par suivre le mouvement quand il acceptera le chaloupé des sorties de bar, les coups de cafard des vins chagrins, les coups de bazar des rêves humains.

 

Il a brûlé sa vie par tous les bouts de ce qui se fume et se boit. Il a tiré de cette fuite éperdue la matière d'un répertoire chaotique et diabolique, inquiétant et envoûtant, exalté et envoûté. Vous en prenez plein le ventre, vous sortez un peu groggy de cette plongée en tourments géniaux.

Je devine que certains pincent le nez. Nous sommes loin de la variété, du facile et de l'insipide qui dégouline à longueur de télévision. Ce n'est pas pour rien que le bonhomme passa loin des plateaux de la congratulation obligée, des sourires factices et des compliments sans saveur. Lui valait bien plus que cela et vous n'auriez jamais pu le voir chez Drucker ou Sébastien.

 

Les radios l'ont boudé. L'homme avait une étiquette qui vous ruine une réputation. Compagnon de route des paumés et des perdants, des fauchés et des manants, il n'avait pas l'honneur des ondes. Même France Inter lui tourna le dos, montrant ainsi sa capacité à se courber devant la médiocrité du moment.

Alors, je vous en prie, osez le voyage chez Leprest. Offrez-vous ce plaisir d'une écoute, d'un moment accordé en la mémoire de cet immense auteur ! Que ce billet maladroit vous prenne par la main et vous conduise chez votre disquaire. Je sais ce geste suranné, c'est pourtant bien ainsi qu'il faudrait procéder pour honorer cet incroyable artisan de la chanson !

 

Admirativement sien.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • jmdest62 jmdest62 2 février 2013 09:41

    Vous êtes pigiste au « Nouvel obs »  fallait le dire clairement j’aurais compris..... smiley

    @+


    • C'est Nabum C’est Nabum 2 février 2013 09:59

      jmdest62


      Tout est gratuit mon ami !

    • jmdest62 jmdest62 2 février 2013 09:51

      @ c’est nabum

      " ...Il échoue en « C’est Nabum », décrypteur inutile d’une ville qui ne veut pas de lui. On le refuse dans la blogosphère locale, on l’ignore dans les cercles initiés. On se moque ou on le traque selon la position qu’on occupe.
      Le schizophrène rencontre alors le paranoïaque, ils font bon ménage. Le lieu est propice à ce genre de mariage. Tous les sentiments explosent par le truchement de ces mots qu’on libère vers l’inconnu de tous nos maux. Ils vous reviennent parfois tissés d’une tendresse qu’on regrette de ne pouvoir cueillir. Ils se font plus souvent boomerangs agressifs chargés de tous les courroux accumulés par toutes nos frustrations.......
      "

      c’est vous ça ......faut vous soigner mon vieux
      et on vous confie des gamins ?

      @+


      • C'est Nabum C’est Nabum 2 février 2013 10:01

        jmdest62


        Comment pouvez-vous écrire de telles méchanceté au bas d’un tel billet ?

        La haine vous aveugle et je vous plains

      • jmdest62 jmdest62 2 février 2013 10:14

        je n’ai aucune haine .....je sais maintenant clairement à qui j’ai affaire

        @ pas +


      • C'est Nabum C’est Nabum 2 février 2013 10:17

         jmdest62


        Que de certitudes ! 

      • La râleuse La râleuse 2 février 2013 12:37

        Bonjour Nabum,

        Tiens, tiens, ça me rappelle un beau cadeau - pas du tout fumeux :)) - par vous offert et qui m’a permis de découvrir ce chanteur talentueux.

        Les commentaires de jmdest62 signalent seulement que certains sots sévissent encore sur le site et il serait sensé d’exercer à son sujet une censure.
        (J’espère que vous apprécierez cette phrase qui siffle vipérine smiley )

        Ce que j’en retiens c’est son allusion au Nouvel Obs’ que je vous retourne comme un compliment vous trouvant très bon observateur de notre temps.

        Cordialement,


        • C'est Nabum C’est Nabum 2 février 2013 13:26

          La râleuse


          Merci

          Ce monsieur a décidé d’entraver ma liberté d’expression, je ne vais pas lui faire le même cadeau. Laissons-le et prenons le temps d’un tour chez Leprest !

        • jmdest62 jmdest62 2 février 2013 16:11


          ce lien nous en apprend beaucoup plus sur allain Leprest que tout ce bla-bla .....


        • Piere CHALORY Piere Chalory 2 février 2013 16:43

          J’ignore pourquoi, mais l’écoute de ce chanteur inconnu, que je découvre grâce à vous, me fait penser à Léotard, pas le ministre ex séminariste mais l"autre, le poète déchiqueté par l’alcool et tout ce qui fait l’artiste authentique, merci.


          • C'est Nabum C’est Nabum 2 février 2013 17:04

            Piere Chalory


            Puissiez-vous l’apprécier à sa juste valeur.

            Artiste authentique il fut, et alcoolique hélas, tout autant

            Merci pour cette visite

          • Shawford Shawford 2 février 2013 17:07

            Alors quoi, t’as un problème avec le WHISKY, Naboom ?


          • C'est Nabum C’est Nabum 2 février 2013 17:16

            Shawford 


            Effectivement je ne bois que du vin avec modération ...


          • Shawford Shawford 2 février 2013 17:21

            La grande classe.


            ET autant boire que du bon.

            J’espère t’avoir comme invité à ma table dans le bordelais un de ces quatre, et on se dégustera la crème de la crème si possible, genre Petrus, ça fait 16 que j’en ai pas bu et j’avais même perdu l’espoir d’en reboire un jour.

            Mais je commence à sentir que ça va être de nouveau possible. smiley

            @+

          • jmdest62 jmdest62 2 février 2013 17:32

            @ c’est nabum

            j’espère que vous ne faites pas l’apologie de l’alcoolisme à vos élèves .......parait que c’est mauvais pour la mémoire  smiley


          • Shawford Shawford 2 février 2013 17:34

            Seul le Faux con core et lien en décide.


            Il est où le taulier d’ailleurs ?

          • Vipère Vipère 2 février 2013 17:43

            Jmdest62

            L’alcool n’est interdit que pour les mineurs ! donc pour vous un verre de grenadine à l’eau ! smiley

            Moi, l’eau ferreugineuse, non ! tchin


          • C'est Nabum C’est Nabum 2 février 2013 17:45

            Shawford 


            et vous viendrez boire nos vins de Loire 

          • Plum’ 2 février 2013 19:58
            Je n’aime pas Allain Leprest. Je n’aime pas sa voix abimée par le tabac, je n’aime pas le fait qu’il ne compose pas les musiques de ses chansons, ce qui nuit à leur cohérence. Je n’y sens pas un timbre de voix original, une ligne musicale personnelle.

            Mais il a de telles fulgurances dans ses paroles... Mais il a su attirer à lui tant de talents pour inventer des musiques sur ses mots, de Romain Didier à Gérard Pierron en passant par Jean Ferrat. Il a su attirer à lui tant d’interprètes remarquables, de Francesca Solleville à tous ceux qui lui rendu des hommages collectifs juste avant son dècés (ce qui est exceptionnel pour un artiste inconnu des grands médias). Tout ce bric à brac autour de ses rimes a fini par constituer une oeuvre sans comparaison, très riche et d’une maturité acquise très jeune comme on s’en est rendu compte avec la découverte tardive de ses premiers vers mis en musique et chantés par Julien Heurtebise. Je ne peux qu’aimer Allain Leprest.

            • C'est Nabum C’est Nabum 2 février 2013 21:51

              Plum’


              Ainsi il fut plein de cotradictions et de fulgurences

              Ainsi vous êtes génes puis subjugués
              Moi aussi parfois

              Est-ce la marque d’un très grand de ne pas se donner facilement ?

            • jmdest62 jmdest62 2 février 2013 22:40

              @ c’est nabum

              « ....Est-ce la marque d’un très grand de ne pas se donner facilement ?... »

              la réponse est dans la question ...comme vous le dites si bien !


            • Un partageux 2 février 2013 22:44

              Putain que ça me fait plaisir de lire tes lignes ! J’aime beaucoup Leprest que je tiens pour l’un des plus grands auteurs de ces vingt-cinq dernières années. 


              Je l’ai vu chanter je ne saurais dire précisément combien de fois. Mais surtout je l’ai connu dans la vie réelle. Je l’ai vu faire poireauter ses rendez-vous. Je l’ai vu cramer ses imperméables en mettant dans ses poches ses clopes encore allumées. J’ai assisté à quelques explosions de l’éthylotest qui tutoyait pourtant d’ordinaire des hauteurs himalayennes. J’ai manifesté avec Leprest, il avait la saine colère de ceux d’en bas. 

              Et puis il y avait chez Leprest cette fêlure dont nous ne savons l’origine. 

              Je n’ai guère écrit à propos de chanson (du moins sous le pseudo Partageux). Faut dire que Partageux n’écrit pas beaucoup. Mais je t’invite à venir me lire. Si j’ai peu écrit sur la chanson, par contre je mets souvent une chanson au bas de mes chroniques. 


              • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2013 08:29

                Un partageux


                Merci mon ami

                Il est agréable de lire un commentaire sincère quand un autre ne cesse de poluer les lieux.

                Il est une sorte de refrain Il ne peut savoir que l’ami Lerpest n’usait jamais de ce retour chariot de la chanson

                Je vais chez vous ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès