• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Block 46 de Johana Gustawsson

Block 46 de Johana Gustawsson

Résumé :

Falkenberg en Suède. Le commissaire Bergström découvre le cadavre mutilé d’une femme.

Londres. Emily Roy, profileuse renommée, d’origine canadienne, enquête sur une série de meurtres d’enfants mâles. Les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise : trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras.

Étrange sérial killer qui change de lieu de chasse et de type de proie…

En Suède, Emily retrouve Alexis Castells, une auteure française spécialisée dans les tueurs en série. Ensemble, elles se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944.

 

Johana Gustawsson est née à Marseille en 1978. Elle est diplômée de Sciences Politiques. Elle a été journaliste pour la télévision et la presse française. Elle vit aujourd’hui à Londres avec son fils et son mari. Petite fille de déporté de Buchenwald, elle est membre de l’association française des déportés de Buchenwald.

 

J’ai été agréablement surpris par la qualité de ce premier roman de l’auteure. Dans le détail des atrocités du camp de concentration, on peut déceler le sérieux et la justesse du récit des faits et gestes aussi bien des prisonniers que des bourreaux. C’est avec la précision des scènes horribles du block 50 et du block 46 qu’on se rend compte que la réalité peut dépasser la fiction. En effet le réalisme des conditions de la vie journalière des prisonniers du camp correspond bien a des faits réels, un peu comme un hommage aux victimes de la folie des nazis.

« Aujourd’hui, on doit récupérer des corps seulement dans la cave de strangulation. Ils n’ont rien laissé dans la salle de torture ni dans celle de dissection. Enfin, pour le moment… Fais gaffe où tu mets les pieds, petit, et respire par la bouche. »

L’originalité du récit tient dans le rapport entre les meurtres perpétrés au présent et ceux du passé. Pas évident de mêler deux époques distinctes dans un même élan ; Johana Gustawsson réussit son pari avec brio.

Les chapitres sont entrecoupés par des séquences qui nous ramènent en 1944, comme une résonance entre un tueur et une armée de tueurs. Le lien qui relie ces deux époques soutient le suspense jusqu’au terme de l’histoire et permet de tenir le lecteur en haleine du début à la fin.

 

Un bon bouquin à ne pas mettre entre toutes les mains tant certains détails peuvent être crus. On peut tout au plus lui reprocher un style d’écriture plutôt commun et une profusion de personnages secondaires susceptibles de distraite le lecteur non attentif.

Pour les amateurs de thriller je recommande chaudement la lecture de Block 46.

 

Titre : Block 46

Auteur:Johana Gustawsson

Éditeur : Bragelonne collection Milady poche

480 pages

Prix : 7.90 €


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Rapouchna

Rapouchna
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès