• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Bon anniversaire Guignol !

Bon anniversaire Guignol !

Après l’article sur le 50e anniversaire du jeu de construction Lego, un hommage à Guignol qui fête en 2008 ses 200 ans s’imposait. L’auteur tient à faire remarquer que cette évocation est sans aucun rapport avec le théâtre politique local qui se joue dans la Ville de Lyon à l’approche des élections municipales ! ;-)

Guignol a 200 ans en cette année 2008. Bien avant Les Guignols de l’info, il y eut Guignol, cette marionnette en bois qui déclenchait les rires des petits enfants. Vous croyez tout connaître de Guignol ? Eh bien détrompez-vous !

Qui l’a créé et pourquoi ? Que symbolise-t-il ?


En 1808, naît Guignol

L’origine de son nom est inconnue bien que différentes théories aient été avancées. C’est Laurent Mourguet, un canut de Lyon, un de ces ouvriers de la soie indépendants, qui va lui donner vie. Mais la Révolution et la Terreur ainsi qu’une terrible récession économique, le privent de son travail. Il crée la marionnette pour attirer sa clientèle (comme marchand forain) puis pour la distraire et couvrir ses cris (il est devenu arracheur de dents).

Créé par un canut, Guignol est habillé comme les canuts de l’époque. Il en aura le parler aussi : un langage argotique des canuts antérieur à la Révolution.

En authentique canut lyonnais, Guignol partage les difficultés quotidiennes des autres canuts, leurs revendications. Le regard qu’il porte sur la classe bourgeoise est sans concession : avec une verve satirique et insolente, il persifle, dénonce l’injustice, l’arrogance la bourgeoisie. Guignol est très frondeur et se montre prodigue en coups de bâton sur tout ce qui représente le pouvoir !

Guignol jouait le même rôle que nos Guignols de Canal+ d’aujourd’hui ou, avant eux, Jacques Martin lequel était Lyonnais et avait l’esprit très facétieux dans l’esprit de Guignol. Sur la base d’un texte improvisé, le marionnettiste laissait aller son humeur pour mettre en scène l’actualité du jour. Le spectacle remplissait une fonction de gazette, tournant en dérision les injustices que subissent les petites gens. Guignol était donc corrosif avant de devenir, à Paris, un spectacle pour les enfants. De nos jours, Paris connaît encore une douzaine de castelets qui lui sont dédiés dont celui du jardin d’acclimatation.

La marionnette doit son visage rond caractéristique aux frères sculpteurs Neichthauser. Les sculpteurs qui leur succéderont préserveront cette physionomie typique à Guignol.

Guignol est un symbole des traditions lyonnaises et dans les pièces, on retrouve des expressions lyonnaises qui ont tendance à disparaître. Il amuse les "gones" (en langage lyonnais : enfant ou jeune homme). Mais pour s’exporter à Paris vers 1850, il devra cesser de parler exclusivement lyonnais. Car s’il a gagné la société lyonnaise, il veut séduire la société tout entière. Le crédit lyonnais ne lui suffit pas, il veut gagner la société générale, mais que dis-je ? (Mes amis, je crois que c’est ce facétieux Guignol qui parle ici et qui donne au passage quelques coups de bâton au pouvoir politique et financier). Les spectacles de Guignol à Paris n’auront plus la saveur des mots lyonnais. Mais la verve demeurera ainsi que les fameux coups de bâton !

Les personnages principaux du théâtre de Guignol

Guignol est inséparable de son compagnon Gnafron qui aurait été créé avant même celui de Guignol (donc avant 1808 ?). Son créateur est un ex-compère de Mourguet, le Père Thomas (un cordonnier se dit gnafre en parler lyonnais). Gnafron incarne un personnage de philosophe assoiffé à l’esprit fraternel, au nez rougi par le beaujolais et à la voix atrocement éraillée. Il est aussi en perpétuelle lutte contre l’autorité, incarnée par le gendarme Flageolet.

Les autres personnages sont Madelon (la femme de Guignol), et qui probablement, comme le dit la chanson, doit leur servir à boire car les deux compères ne sucent pas des glaçons. Il y a aussi Toinon, qui est la femme de Gnafron, Cassandre (propriétaire), Monsieur le Bailli (juge).

Le répertoire de Guignol a été transcrit dans de nombreux ouvrages. On sera surpris d’apprendre que c’est un magistrat, Onofrio, qui a défendu sa cause en publiant deux volumes de textes classiques, tandis qu’il a connu la censure sous Napoléon III.

La ville de Lyon consacre un dossier sur l’histoire de Guignol en l’honneur de ses 200 ans : de nombreuses animations sont programmées.

Amis lyonnais, admirateurs de Guignol, n’hésitez pas à compléter cet article de vos commentaires !

Documents joints à cet article

Bon anniversaire Guignol ! Bon anniversaire Guignol !

Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • roOl roOl 30 janvier 2008 11:15

    haaaaa Guignol et Gnafron smiley

    Culte de l’opposition et de la prise de position dès le plus jeune age, voila le spectacle qui forme l’esprit des gones, a grand coup de baton sur le pouvoir arbitraire.

    Merci papy, ces apres midi passer au parc de la tete d’or, entre visite aux éléphants et le spectacle de guignol, resteront toujours dans ma mémoire smiley


    • roOl roOl 30 janvier 2008 11:38

      Tient au fait le poete : enculé !

      C’est gratuit et ca me demangeai depuis que vous m’aviez insulté smiley


      • La Taverne des Poètes 30 janvier 2008 12:01

        Une insulte qui ne souille que la bouche qui la prononce.


      • La Taverne des Poètes 30 janvier 2008 12:03

        Votre commentaire n’entre pas dans les cas de signalements d’abus. Tant mieux pour vous et tant pis pour les lecteurs.

         


      • roOl roOl 30 janvier 2008 14:26

        mon dieu... moi non plus je n’avais rien signalé quand vous m’aviez traiter d’abruti, je vous retourne donc votre commentaire... qu’il rentre dans votre bouche souillé smiley

        Ca dois etre du a ma nature profondement non delatoire.

        Aller tcho et sans rancune . smiley

         


      • La Taverne des Poètes 30 janvier 2008 12:20

        Je ne comprends pas comment on peut voter positivement une insulte très vulgaire. A ceux qui le font : assumez totalement votre état d’abrutis en votant contre Guignol. Mais je vois que c’est déjà fait. Montrez-vous que je vous donne du bâton ! Mais non je rigole, faites comme d’habitude et restez cachés !

         


        • Hal. Hal. 30 janvier 2008 20:48

           Franchement, je pensais que l’article allait parler de l’anniversaire de Nicolas Sarkozy 


          • mimi 31 janvier 2008 08:31

            De Guignol il n’a gardé que le baton

            et ça ne fait pas rire les enfants..................

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès