• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Boulevard du boulevard du boulevard, de Daniel Mesguich, au Théâtre du (...)

Boulevard du boulevard du boulevard, de Daniel Mesguich, au Théâtre du Rond-Point

" C’est une merde, j’adore ! ", ainsi s’exprima d’emblée Jean-Michel Ribbes selon des propos rapportés entre deux salves d’applaudissements par l’un des comédiens interrompant les saluts afin de rappeler également que la troupe Miroir et Métaphore est composée à 98% d’intermittents.

Cette première impression de lecture de Boulevard du boulevard du boulevard, livrée sans vergogne par le directeur du Théâtre du Rond-Point, dut en son instant être interprétée au troisième degré -minimum- de l’humour par Daniel Mesguich.

Présentement, il valait mieux que cette appréciation spontanée ait été énoncée sur scène une fois la représentation terminée, car oser la promotion du spectacle à partir d’un tel slogan pourrait s’avérer quelque peu déficitaire en termes de communication.

Quinze années plus tôt, la pièce d’un certain Gaston Portail avait été montée par Daniel Mesguich à Lille sous le titre de Boulevard du boulevard  ; en montant d’un cran la récurrence vers son troisième niveau, l’auteur dévoile désormais sa véritable identité tout en évoquant son appétence de metteur en scène à conceptualiser le rire par sa pratique.

Du syndrome des poupées russes devrait surgir l’énergie comique se regardant en train de sévir à plusieurs stades de compréhension et de là découleraient les éclats de rire se nourrissant à qui mieux mieux du contretemps.

Place à Feydeau, Labiche, Courteline sous une haie d’honneur que composeraient Tex Avery, Les Marx Brothers, Les Monthy Python, Stan Laurel, Jerry Lewis, Buster Keaton et consorts : " La dramaturgie du rire prise à son propre piège. le théâtre de boulevard, amant de lui-même dans son propre placard. Une sorte d’implosion du rire " (sic).

Bien entendu, ce système fonctionne de manière satisfaisante bien que la distance de 2h30 avec entracte soit quelque peu étirée ; la parodie avec Christian Hecq y trouve son excellence, en revanche les farces et attrapes de music-hall y trouvent la limite du genre. Les dix comédiens vont s’amalgamer à la métaphore du miroir d’où pourra se refléter la profondeur insondable du boulevard.

Au demeurant, Daniel Mesguich condense en sentence sa ligne de conduite : " C’est faire du théâtre qui est rigolo ".

Photo Ldd. Philippe Delacroix

BOULEVARD DU BOULEVARD DU BOULEVARD - ** Theothea.com - de Daniel Mesguich - mise en scène : Daniel Mesguich - avec Odile Cohen, Frédéric Cuif, Antoine Dayres, Sarah Fuentes, Gaëlle Haüsermann, Christian Hecq, Sarah Mesguich, Laurent Montel, Florence Muller, Eric Verdin - Théâtre du Rond-Point -


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès