Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Bowie, Lemmy, Boulez, Delpech, ainsi s’en va le 20ème (...)

Bowie, Lemmy, Boulez, Delpech, ainsi s’en va le 20ème siècle

Quatre disparitions en l’espace de 15 jours résonnent d’une tonalité mélancolique, suintant d’une teinte nostalgique, rappelant qu’un monde n’est plus et ne reviendra plus. Un monde marqué par l’audace, l’invention, la nouveauté, la curiosité, la fureur de vivre et la douceur d’exister. Ce monde qui fut le 20ème siècle post-68 ressemble à une époque enchantée et en chansons, certaines légères et sucrées, d’autres improbables ou alors sauvages. Quatre artistes tous différents mais symbole d’une époque sont décédés récemment.

Lemmy Kilmister était le chanteur, bassiste et membre fondateur du groupe d’heavy metal Motorhead. Un artiste complet comme il y en eut beaucoup des années là. Le métal est un genre musical caractéristique de notre époque. Même si on ne le voit pas sur nos chaînes publiques qui ont fait le choix du standard et de la médiocrité. Avant de jouer du métal, Lemmy fut le bassiste d’un groupe légendaire de space progressif, Hawkwind. Tout un symbole. Une légende du métal s’en est allée entraînant dans son sillage son magnifique cortège de souvenirs.

Michel Delpech est lui aussi parti. Un chanteur mais aussi auteur et même compositeur. Il savait mettre en chanson avec une âme bucolique les traits de cette époque étonnante qui acheva un ancien monde très formaté pour laisser la place à une société festive, joyeuse, inventive et bien sûr les conséquences sur les vies avec le boom des divorces mais aussi l’amour devenu une valeur prisée par la jeunesse. Faire l’amour est une expression qui n’a aucun sens avant 1960. Delpech était ce qu’on appelle un chanteur populaire mais pas populiste. Un poète qui maintenant disparu nous fait prendre conscience que c’est aussi une époque qui s’en est allée et que le retour du tragique et de l’horrible s’est invité dans notre histoire nationale après les assassinats de janvier et novembre 2015.

Pierre Boulez incarna lui aussi une époque. On peut raisonnablement penser que les fans de Hawkwind, Motorhead ou Delpech n’avaient que peu d’affinités avec ces œuvres de musique qu’on dit contemporaines ou concrètes et qui se révèlent d’un ennui mortel au bout de quelques minutes, sauf pour les amateurs éclairés qui en assistant à ces messes contemporaines se sentaient des élites, comme s’ils était des moines initiés capable de saisir les mystères impénétrable de cette musique absconse. Mais Boulez était indispensable pour marquer l’époque du sceau des avant-gardes. En adressant un coup de pied au derche des sinistres conservateurs. La société des seventies avait aussi en son sein des notables, des gens qui seraient promis à une vie d’élite. Boulez fut un excellent chef d’orchestre mais aussi le prophète de la décadence propre au 20ème siècle. Un siècle démocratique. La décadence s’est démocratisée, Boulez pour les élites et le glam rock pour les classes moyennes.

David Bowie a surfé sur la décadence mais avec un style et une classe évidente. Bref, un talent contrastant avec les piètres prestations de Slade à Glitter. Bowie incarne cette période de grande créativité. Son départ nous rappelle qu’il fut un artiste complet alors que notre époque se prête à toutes les impostures artistiques, de Obispo, Maé et Orelsan à François Hollande. Bowie a émergé presque en même temps que les Pink Floyd. Il fut un rocker fédérateur et assez consensuel. Capable de contribuer avec style et élégance aux tendances musicales de chaque époque. Chanteur pop avant 1970, rocker au même titre que Hendrix dans le début des seventies. Puis dans l’after punk pendant la période berlinoise marquée à New York par l’avènement des Talking Heads. Ensuite, des incises assez réussies en surfant sur la soupe des eighties. Bowie n’a jamais été vulgaire. Même dans les genres qui s’y prêtaient.

Notre époque est devenue vulgaire. Onfray est juste quand il fustige Tapie et Hanouna. Bien que cela n’ait pas de rapport avec les djihadistes. Pour ma part, je pense que la télé Drucker, Sébastien, Castaldi et Hanouna a fait plus de dégâts dans la culture que quatre années d’Occupation. Ce qui permet de souligner que ces quatre figures musicales décédées nous font ressentir un certain vide en cette époque marquée par les réseaux sociaux et la guerre civile à bas bruit qui se dessine en Europe alors qu’au Moyen Orient, une terrible guerre sévit parce que deux régimes se disputent la première place. L’Iran est un pays qui a une culture mais l’Arabie saoudite est un pays sans âme et maintenant dangereux. Nos dirigeants politiques en France n’ont plus rien de commun avec ceux de l’époque Giscard et Mitterrand. Celle qui porta au pinacle le métal, le prog, Bowie et Lemmy, sans oublier le regretté et fort sympathique Delpech qui au final était une belle personne. Pas comme la plupart de ces parvenus qui par on ne sait quelle connivence parviennent à une célébrité médiatique, que ce soit dans le cinéma, la chanson ou l’écriture.

Adieux seventies, c’était une belle époque. Le monde qui arrive se dessine comme sinistre mais l’homme a la capacité pour réenchanter le monde, ou se vautrer dans la médiocrité technologique et culturelle. L’Islam ne produit presque plus de culture et nous devons être vigilants car nous somme aussi sur un chemin de décivilisation. Bowie s’en est allée le jour où Johnny a chanté un dimanche de janvier, condamnant de ce fait Charlie à une double peine. Je suis Bowie mais pas Johnny !


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 12 janvier 08:20

    " Le monde qui arrive se dessine comme sinistre mais l’homme a la capacité pour réenchanter le monde, ou se vautrer dans la médiocrité technologique et culturelle."
    tout est là !
    la question qui est posée de manière générale est de savoir ce qu’est le monde alors qu’il faudrait se demander quel monde nous voulons créer ..........


    • fred.foyn Le p’tit Charles 12 janvier 09:06

      Le système est tellement corrompu qu’il est difficile de dire d’eux qu’ils étaient des titans dans leur domaine...

      Ils occupaient leur « petite place » simplement, ce qui est déjà beaucoup..mais de là à en faire des icones de l’art...... ?

      Ce matin ils sont déjà oubliés.... !

      Au suivant.....


      • rocla+ rocla+ 12 janvier 09:12

        Quand j’ ai vu le mot occupation  direct j’ ai pensé aux 

        véchés fermés de l’ intérieur .

        Va falloir s’ habituer à la mort . 

        En France environ 550.000  personne décèdent chaque année .

        Delpech est mort , Bowie est mort  , moi-même je me sens pas très bien... smiley

        • César Castique César Castique 12 janvier 09:28

          Et merde pour Galabru, c’est ça ?


          Pourtant, il ne faisait pas beaucoup plus franchouillard que Delpech...

          • juluch juluch 12 janvier 12:37

            Un bon hommage à de grands artistes.


            lemmy qualifiait Motorhead comme un groupe de Rock....et oui....  smiley

            Merci pour cet article Bernard Dugué

            • mmbbb 12 janvier 12:42

              "Pour ma part, je pense que la télé Drucker, Sébastien, Castaldi et Hanouna " propos completement debile et qui met sur le meme plan ces animateurs TV Les intellos de mes deux comme vous n’aiment pas que des animateurs comme Druker et Sabastien soient populaire J’ai l’impression d’entendre certains bourgeois coinces du cul qui s’offusquent  de tout . Druker a rendu hommage Trenet Ferrat par exemple c’est de la sous culture ! Mais alors alors ecouter le tres grand Boulez et l’ IRCAM oui ca c’est de la culture qui n’est pas fait pour les petits cerveaux.  Ecouter le marteau sans maitre il faut  avoir un cerveau de genie Je veux vous decevoir une seule ecoute c est tres suffisant  Propos archi debile . Vous etes d’une condescendance sans limite . Votre culture je vous la laisse volontiers et ce n’est pas vous qui aller federer les esprits. 


              • slave1802 slave1802 12 janvier 13:42

                @mmbbb

                Qualifier un amateur de Bowie, Motorhed et Michel Delpech d’intellos de mes deux ? Tu ne penses pas que tu pousses le bouchon un peu loin mon petit Maurice ?

                Drucker, Sébastien, Castaldi et Hanouna font le même métier, pourquoi refuser de les mettre sur le même plan ? Auriez-vous oublier la fin de la phrase ?

                Le principal défaut des 4 sus-nommés n’est pas d’être populaire mais surtout d’être vulgaire !

                En gros votre prose n’a ni queue ni tête !


              • mmbbb 12 janvier 19:36

                @slave1802 Je pense ce que je veux d’une part je n’ai pas aime la remarque de cette auteur a propos des animateur dit populaire Castaldi et hanouna ne sont pas de la meme trempe Je n(ai jamais leurs emissions L’auteur y va fort Drucker a le merite d’essayer de proposer des choix divers et vous n’aimez pas qu il soit populaire Par ailleurs Delpech etait l’ami de Drucker « L intelello de mes deux s’adresse » a l auteur de cet article De surcroit vous ne savez pas lire Cela me rappelle les scribouillards qui descendaient louis de funes dans les annees 1970 1980 ces scribouillards de libe des cahiers du cinema ... De funes est toujours present , en revanche leurs articles pedants, sont passes dans la poubelle de l histoire Drucker vulgaire n’importe quoi Sebastien oui Mais je prefere encore regarder Sebastien que de me plonger dans un livre de Sartre ou de m’emmerder avec des intello de votre genre. D’ailleurs je suis reste poli je ne vous pas tutoyer du con. 


              • mmbbb 12 janvier 20:30

                @mmbbb cette perle vraiment elle vaut son pesant d’or " pour ma part, je pense que la télé Drucker, Sébastien, Castaldi et Hanouna a fait plus de dégâts dans la culture que quatre années d’Occupation." IL est tres con cet auteur Il atteint le mur du con mach 2 comme le qualifierai le Canard enchaine J’habite pret de Lyon ou Barbie officia exactement Caluire ou Jean Moulin fut arrete par ce sinistre bonhomme Beaucoup de Lyonnais n oublient cette periode noire et la culture n’etait pas la premiere des preoccupations quand vous aviez la Gestapo qui maillait la ville sauf pour les collabos et les intellos comme Drieu de la Rochelle par exemple Les intellos en effet beaucoup ont ete courageux Je prefere cette ville contemporaine desormais Par ailleurs je sais me detourner de la television pour aller voir de multiple exposition et concert ce qui ne manque pas


              • julius 1ER 12 janvier 15:36
                 Bowie s’en est allée le jour où Johnny a chanté un dimanche de janvier, condamnant de ce fait Charlie à une double peine. Je suis Bowie mais pas Johnny 
                @Dugué, 
                je partage totalement... ;... le show de johnny était pathétique !!!
                c’est çà qui a achevé Bowie !!! 


                • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 12 janvier 15:40

                  Il y a dix ans, en février 1996, Mehdi Belhaj Kacem, jeune écrivain et philosophe franco-tunisien interviewait David Bowie. Ce dernier a tout vu, tout connu, devenant le schizophrène éclairé auprès duquel Mehdi est venu chercher conseil. La création, le chaos, le désir, l’âge et la mort : une leçon de vie de l’ancien à son bouillant disciple. En hommage à David, récemment décédé, je reprends cette interview dans laquelle on découvre un Bowie étonnamment humain, généreux et espiègle, parfait dans le rôle du mentor attendri. On lira avec intérêt ce qu’il pensait de la mort, dix avant que celle-ci ne survienne.

                  http://numidia-liberum.blogspot.com/2016/01/hommage-david-bowie.html


                  • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 12 janvier 20:40

                    Un débile profond en moins, un !

                    Le M.A.R. (Mouvement Anti-Rockers) se félicite de la disparition, toutefois trop tardive, de cette casserole ambulante !

                     smiley


                    • rajex rajex 12 janvier 21:32

                      @Le Corbeau Magnifique


                      corbeau certes mais
                      connard pathétique plutôt !

                    • Aristoto Aristoto 12 janvier 22:20

                      ha ha les vieux cons vous vous faites vieux !!


                      • Antoine 12 janvier 22:21

                           C’est mélanger les torchons avec les serviettes : assimiler en importance (culturelle) Boulez aux autres (? ?)...


                        • jef88 jef88 13 janvier 12:32

                          ATTENTION !
                           Michel Delpech
                          David Bowie
                          Anniversaire de Daniel Balavoine
                          ceux qui ont un D dans leurs noms ou prénom son en danger !
                          Bernard Dugué soit prudent .......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès