• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Burt Bacharach, l’homme qui composait à l’oreille des (...)

Burt Bacharach, l’homme qui composait à l’oreille des Stars

Né le 12 mai 1928 à Kansas City, Burt Bacharach est à l’origine de quelques uns des plus grands tubes des années 60.

Que ce soit dans les registres pop, jazz et soul, il a collaboré avec les artistes les plus emblématiques de leur époque .

C’est à la fin des années 1940, en découvrant Charlie Parker et Dizzy Gillespie qu’il décide de se lancer dans le monde musical.

Après avoir suivi des études classiques qui le mènent à l’Académie de Musique de Santa Barbara, il devient concertiste. Il lui arrive également d’accompagner quelques artistes au piano , dont la chanteuse et actrice Paula Stewart, qu’il épouse en 1953.

Un peu plus tard il fait la connaissance du parolier Hal David, avec qui il collaborera à de nombreuses reprises.

Le duo obtient son premier gros succès avec la chanson "The Story of My Life", interprétée par Marty Robbins en 1957.

L’année 1958 le voit tout d’abord divorcer, pui partir en tournée comme directeur musical avec Marlene Dietrich.

C’est au tout début des années 60 que le duo fait la connaissance de Dionne Warwick qui deviendra leur interprète favorite.

Bacharach collaborera également avec d’autres paroliers comme Bob Hilliard.

En 1964, une jeune britannique qui gagnera l’eurovision quelques années plus tard (1967), débarque avec le morceau" (There’s) Always Something There to Remind Me". Elle se nomme Sandie Shaw.

En 1965, il épouse l’actrice Angie Dickinson.

Lors de cette décennie très fructueuse pour le compositeur, Dusty Springfield, à la voix si caractéristique, à la fois douce, sensuelle et envoûtante, sera également l’une de ses interprètes favorites.

La reine de la soul ne pouvait y échapper …..

Jackie De Shannon connaîtra son plus hit le plus retentissant grâce au duo Bucharach-David.

Et qui a oublié ce tube des Carpenters en 1971.

Mais le cinéma également fera appel à son talent de compositeur.

On y retrouve notamment "Casino Royale" (1967) de la série James Bond, « What’s New Pussycat » ( chanson de Tom Jones) du film éponyme (1965) ; ou encore "Butch Cassidy et le Kid" (1969) , pour lequel il obtiendra l’oscar de la Meilleure Musique de Film.

On retrouve dans ce dernier film la chanson "Raindrops keep falling on my head", chantée par B. J. Thomas.

Après des années difficiles, il revient en 1981, avec le thème du film « Arthur », (interprété par Christopher Cross).

En 1985 il retrouve le succès avec Dionne Warwick pour le hit « That’s What Friends Are For ».

Durant les années 1990, Bacharach participe aux trois aventures cinématographiques d’Austin Powers.

Après un nouveau détour par le jazz Burt Bacharach enregistre un nouvel album (26 ans après), "At This Time" (2005), en compagnie de Rufus Wainwright et Elvis Costello.


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 12 octobre 2013 13:15

    Bin ça alors..c’ est pas Monsieur Eddy qui avait crée « (There’s) Always Something There to Remind Me ». ni Sacha Distel qui avait composé « Raindrops keep falling on my head »,
     C’ est ma maman qui va être déçue !!!
    Trêve de plaisanterie, merci Fatizo pour cette bio méritée à propos d’ un compositeur dont j’ ignorais à peu près tout.
    La vie est injuste : on se souvient toujours des mélodies mais pas forcément de leurs auteurs.
    Un dernier détail : il avait épousé Angie Dickinson, preuve supplémentaire qu’ il avait décidément très bon goût et qu’ il devait être un grand séducteur...la classe quoi.....


    • fatizo fatizo 12 octobre 2013 18:43

      Bonjour AJE,

      Désolé de décevoir ta chère mère.....mais tout de même, la version de Sacha Distel n’était pas terrible . 
      Et pour être honnête le premier à avoir interprété « (There’s) Always Something There to Remind Me » , n’est pas Sandie Show, mais un certain Lou Johnson, qui m’est totalement inconnu .

      Pour revenir à Burt Bacharach, j’ai entendu parlé de lui il y a quelques années à propos de Dusty Sprinfield et de quelques autres artistes . On disait qu’il avait créé un son à lui .
      Il resta marié 15 ans avec Angie Dikinson, Ensemble ils ont eu une fille, Nikki, née avant terme et de santé très fragile . Elle souffrait de la maladie d’Asperger, et se suicida à l’age de 40 ans en 2007 .


    • morice morice 12 octobre 2013 14:08

      pourquoi ce texte maintenant ? il n’y a aucune raison particulière de le célébrer !


      • fatizo fatizo 12 octobre 2013 18:50

        Je pourrais aussi m’interroger sur l’utilité de vos 250 articles sur la CIA , mais je vous laisse écrire ce que vous voulez .

        Après si pour vous il faut offrir des cadeaux seulement à Noël, offrir des fleurs à sa compagne seulement à la St Valentin, et parler d’un artiste seulement lorsqu’il meurt ou lorsqu’on fête son anniversaire, je me fais du souci pour la transmission de la culture .
        Même si l’on peut discuter de l’oeuvre de celui-ci, mais c’est une autre histoire .
        Je comprends mieux vos problèmes sur ce site en lisant ce genre d’intervention.

      • Yohan Yohan 12 octobre 2013 21:00

        Quel infect mec ce Momo. Il faut toujours qu’il mette son grain de sel sur tous les nartiks consacrés à la musique. En tout cas, bon article. J’ai toujours plaisir à écouter la musique de Burt.B


      • Yohan Yohan 12 octobre 2013 21:26

        Il est jaloux le Momo, il s’apprêtait à faire un nartik sur BJ Thomas que sa femme adore et Fatizo lui coupe l’herbe sous pied. Pas juste...ouin ouin


      • fatizo fatizo 12 octobre 2013 18:53

        Dorénavant je n’écouterai les disques de mes artistes préférés que le jour de leur anniversaire .


      • Yohan Yohan 12 octobre 2013 21:04

        Faut regarder la video « Raindrops ». Les nanas qui se déhanchent derrière, c’est assez comique


        • Yohan Yohan 12 octobre 2013 21:07

          I say a little prayer , surtout interprété par Aratha, c’est géant.


          • fatizo fatizo 12 octobre 2013 21:36

            C’est vrai, je n’avais pas fait attention aux nanas derrière.

            Pour Aretha, elle serait capable de rendre génial du Barbelivien (j’exagère un peu là )

          • Yohan Yohan 12 octobre 2013 21:08

            Années 60, les jours heureux, la musique s’en ressent



              • Yohan Yohan 12 octobre 2013 21:54

                Belle interprétation de Walk on by de Sheryl Crow, (devant Obama et BB)


                • fatizo fatizo 12 octobre 2013 22:52

                  Merci pour ce beau moment e Jazz et pour l’excellente interprétation de Sheryl Crow .


                • brieli67 13 octobre 2013 23:18

                  its not BB son acronyme

                  mais By

                  why ? chais pas


                • brieli67 13 octobre 2013 23:14

                  arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrgh Notes ami Fett.....

                  culte culte Engelbert --- j’ai bon là ?

                  en ces années 63-65

                  Java

                  Téquila

                  si d’aventures vous vous prélassez à Cancún le CocoBongo obligé
                  c’est énooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooome !

                  DANSEZ DANSEZ maintenant


                  • brieli67 13 octobre 2013 23:59

                    sure Ze Sound leur a consacré un album

                    "I’ve sometimes felt that my songs are restrictive for a jazz artist. I was excited when [Stan] Getz did a whole album of my music (What The World Needs Now : Stan Getz Plays The Burt Bacharach Songbook, Verve, 1968) but you’re never 100 percent sure of how good you are even after you’ve had success. in wiki anglais

                    Le style By fait pour la bossa-nova.

                    KDO une vendange (vintage) Stan Getz

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès