• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « C’est dur d’être aimé par des cons » : chronique en parti (...)

« C’est dur d’être aimé par des cons » : chronique en parti pris

Documentaire sur le procès « attenté » à Charlie-Hebdo par des organisations musulmanes, au motif de la publication des caricatures danoises de Mahomet dans l’hebdomadaire satirique.

Ce documentaire est particulier à plus d’un titre : on ne nous apprend rien, pour peu qu’on ait un brin suivi l’affaire des caricatures. Daniel Leconte, le réalisateur, est partie prenante car témoin de la défense et pro-Charlie-Hebdo. Et surtout, parce qu’à moins d’être de la partie adverse il se termine bien.
Habitués aux crises énergétiques, écologiques, sociales, économiques, les « subprimes », les conflits et la guerre, ça nous change. Ici ce n’est pas - toujours - drôle, mais à la fin la raison l’emporte.

Pas d’images du procès, qui est relaté par de courtes interventions des protagonistes : Philippe Val, le directeur de la publication de Charlie-Hebdo, ses journalistes et dessinateurs, les avocats des deux parties et un prêtre catholique, le seul témoin présenté par l’accusation. Son témoignage indécent - il dit et répète que le Hezbollah, organisation terroriste, est plus haut dans son échelle de valeurs que Charlie-Hebdo - éclaire sur la nature de l’affrontement : d’un côté des dessins, aussi choquants et irrévérencieux soient-ils ; de l’autre des assassinats - le film démarre par le meurtre de Théo Van Gogh - et des menaces de mort. Les membres et collaborateurs de « Charlie » ont été sous protection policière permanente. Mohamed Sifaoui, lui, l’est toujours, et ce depuis des années pour ses dénonciations de l’intégrisme.

Alors, OUI, ce documentaire est de parti pris. OUI, l’accusation n’a presque pas la parole, aussi parce qu’elle l’a refusée - voir la scène où Val et le recteur de la mosquée de Paris discutent après leur intervention au JT de France 2, mais les sbires du recteur interviennent pour interdire à la caméra de filmer. OUI, il ne faut pas être un con pour pouvoir l’apprécier. Mais le parti pris n’est pas de suivre un procès thèse-antithèse-synthèse/jugement.

C’est de suivre des hommes et des femmes qui travaillent pour développer la conscience et l’esprit critique en nous faisant marrer et qui se sont retrouvés pour un temps, par démission de leurs collègues, des institutions et des gens de pouvoir, défenseurs d’un droit fondamental : la liberté de parole. Qui forcément sous-tend la liberté de penser, expression à « dé-pagny-tiser » pour pouvoir l’employer à nouveau sérieusement.

Du bon boulot : on suit l’avant-procès, on assiste à la naissance de la couverture « c’est dur d’être aimé par des cons », et l’on ressent la vague de soutien qui monte, les renforts, dont des politiques de premier plan, qui s’expriment, et surtout les applaudissements au tribunal pour les gars et filles de « Charlie ».

La salle des pas perdus, où Caroline Fourest et d’autres tentent le dialogue avec des gens qui ne comprennent pas, qui surtout n’écoutent pas. La pédagogie face au dogme, à l’automatisme.

La hargne de Val : « Il y a des meurtres, des attentats, on nous fait peur, et on n’aurait en plus pas le droit de se foutre de la gueule de ceux qui nous font peur ? »

L’émotion de Sifaoui, musulman et collaborateur régulier de Charlie, républicain convaincu.

La jouissance drôlative des plaidoiries de Me Malka et Kiejman.

Pas de poncifs, aucune longueur, de l’énervement parfois, mais singulièrement de la joie et du plaisir. Ça fait du bien de voir ça.

Les intégristes n’ont pas d’humour ; le procès de « Charlie » a malheureusement été voulu par des organisations censées représenter tous les musulmans, y compris les musulmans laïcs.

Val et ses amis répètent à l’envi que, non, les musulmans ne sont pas réductibles à ceux qui se réclament d’une religion pour tuer, mais qu’il est nécessaire de se moquer de ces derniers. Et que, confirmation par la relaxe, en démocratie, on peut se moquer des religions, même méchamment et pas forcément avec élégance.

Le film se termine par un plan extérieur du tribunal, les drapeaux au vent. Un symbole de l’Etat, pour une fois associé à la liberté et au bon sens.

Je vous assure, musulmans, athées, croyants… ce n’est pas dur d’aimer ce film.

Au cinéma le 17 septembre.

Cyril Rivière (rédacteur sur www.melting-actu.com)

En plus : ce qui est bien avec les cinémas d’arts et d’essai, c’est qu’on peut découvrir, être conseillé et également faire des rencontres, des débats.

Ainsi au Caméo de Metz, le réalisateur Daniel Leconte était venu présenter son film, l’occasion d’aller plus avant. Pour lire, c’est ICI.


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Radix Radix 10 septembre 2008 11:05

    Bonjour

    "Val et ses amis répètent à l’envi que non, les musulmans ne sont pas réductibles à ceux qui se réclament d’une religion pour tuer, mais qu’il est nécessaire de se moquer de ces derniers. Et que, confirmation par la relaxe, en démocratie, on peut se moquer des religions, même méchamment et pas forcément avec élégance."

    Apparemment pas de toutes les religions !

    Je me demande ce que pense Siné de cette phrase ?

    Radix




    • sisyphe sisyphe 10 septembre 2008 13:05

      Autant tout le monde était aux côtés de Charlie Hebdo, contre l’intégrisme religieux musulman à propos de ces caricatures ; autant, pour monsieur Val, il y a deux poids, deux mesures ; entre ce que l’on revendique comme droit de caricature, d’ironie, de dénonciation de ce type d’intégrisme, et le tabou absolu posé sur la moindre vague critique d’Israel et de l’intégrisme religieux israelite ; cf la ridicule affaire Siné. 

      Val a perdu toute crédibilité, toute estime même, et il n’y a plus qu’à souhaiter que Charlie hebdo s’en débarrasse, ou disparaisse. 
      Je n’irai donc certainement pas apporter ma caution à un film qui n’est que la moitié montrée d’une vérité en fait peu ragoutante, sur son revers (mal) dissimulé. 

      Pensez plutôt à acheter le numéro 1 de Siné hebdo, aujourd’hui dans tous les points de vente. 


      • sisyphe sisyphe 10 septembre 2008 13:55

        On notera, d’ailleurs, que, sur l’affiche, les "cons" représentés brandissent soit la bible, soit le coran, mais pas une image du Talmud. 
        Certes, il s’agissait d’un procès intenté par des organisations musulmanes, mais alors, pourquoi Cabu a-t-il représenté la Bible ? 
        Pour ce qui est de Cabu, il faut savoir que, sur l’affaire Siné, il est entièrement solidaire de Val, puisqu’il est le co-propriétaire de Charlie hebdo, comme l’a expliqué Delfeil de Ton, dans un article qui montre comment cette opération s’est déroulée pour le moins bizarrement. 


      • Thierry Israël JACOB 10 septembre 2008 13:14

        Félicitations à CHARLIE HEBDO qui ne se couche pas devant une idéologie qui engendre le meurtre...lance des fatwas et soumet , propage la terreur, le chaos pour imposer son dogme.

         MOYENÄGEUX


        • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 10 septembre 2008 13:17
          Daniel Leconte et Philippe Val, le duo d’enfer grands défenseurs de la liberté d’expression, ça c’est pour les gogos afin d’épater la galerie.

          En réalité on a vu avec l’affaire Siné, un cas de censure typique d’un réac de la pire espèce, avec comme prétexte l‘antisémitisme, argument massue tarte à la crème du nouveau centre stalino-pétaino-sioniste apparentés aux néocons US, qu’il y a des limites vite atteintes dans leur conception étroite de la liberté d’expression. 

          On a le droit de se moquer de l’islam et des musulmans mais si on brocarde le sionisme et la famille de sa majesté Sarko 1er, rien ne va plus !...
           
          Daniel Leconte sévit sur Arte ou il anime des soirées Thema avec des débats et des prises de position croquignolesques tendances poujado-réactionnaires bourrées de clichés et de jugements sommaires à l’emporte pièce, avec comme invité "surprise" son pote Phiphi Val qui se lance souvent dans des diatribes dont il a le secret, proches de la camisole, (si quelqu’un les a enregistré il faudrait les mettre sur le net).

          Un truc que je ne comprends pas, qu’est-ce que Cabu fait dans cette galère, peut-être qu’à son âge il commence à sucrer les fraises.


          • Gazi BORAT 10 septembre 2008 15:19

            A noter la grosse artillerie sortie par Philippe Val pour essayer de freiner la chute de son lectorat :

            Un numéro "spécial Pape" pour essayer de donner une impression de mesure dans sa charge contre l’Islam, un portrait dans "Libé" de Caroline Fourest (après l’encart publicitaire traditionnel dans le même journal).

            On notera ici le renouvellement du duo "Charlie/Libération, le quotidien soutenant régulièrement (numéro spécial "caricatures" de Libé) l’hebdomadaire et son dictateur.

            Moralité : Boycottez les deux !

            gAZi bORAt


            • Sylvie et Nicolas Sylvie et Nicolas 10 septembre 2008 15:26

              Présent
              De toute façon, savourer le Canard demande la semaine 


            • Thierry Israël JACOB 10 septembre 2008 18:25

              ton humour gazy est détonnant...autant qu’un quassam sur un kibboutz...lisez le coran et son libérateur mahomet...a bas charlie et libé...


            • Thierry Israël JACOB 10 septembre 2008 19:02

              gazy ...et si on lapidait VAL, le méchant dictateur ???


            • sisyphe sisyphe 10 septembre 2008 20:18

              Pas la peine : juste boycotter son journal ; qu’il ferme sa gueule !
               smiley


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 10 septembre 2008 15:31

              Ne pas faire l’amalgame entre musulman et terroriste ne doit pas interdire de critiquer la religion musulmane comme toutes les autres religions, et même plus que les autres s’il est vrai que, comme le pense Michel Houllebecq, l’islam est la religion la plus con.


              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 10 septembre 2008 15:33
                Michel Houellebecq : « Je me suis dit que le fait de croire à un seul Dieu était le fait d’un crétin, je ne trouvais pas d’autre mot. Et la religion la plus con, c’est quand même l’islam. Quand on lit le Coran, on est effondré … effondré ! La Bible, au moins, c’est très beau, parce que les juifs ont un sacré talent littéraire … ce qui peut excuser beaucoup de choses. […] L’islam est une religion dangereuse, et ce depuis son apparition. Heureusement, il est condamné. D’une part, parce que Dieu n’existe pas, et que même si on est con, on finit par s’en rendre compte. À long terme, la vérité triomphe. D’autre part l’islam est miné de l’intérieur par le capitalisme. Tout ce qu’on peut souhaiter, c’est qu’il triomphe rapidement. Le matérialisme est un moindre mal. Ses valeurs sont méprisables, mais quand même moins destructrices, moins cruelles que celles de l’islam. » (Lire, septembre 2001, pp. 31-32)

              • Nobody knows me Nobody knows me 10 septembre 2008 17:09

                Je soutiens totalement les caricaturistes dans cette affaire. Mais certainement pas Val et sa clique infernale.

                Cependant, on est en plein 2 poids/2 mesures entre hypocrites et faux-cul professionnels. Je vais pas répéter ni refiler les liens vers l’affaire Siné, il n’y a qu’à se baisser pour les trouver (Là-bas si j’y suis, Le plan B, Acrimed, ...).

                Le courage de Val, mon cul. Plus personne ne le blaire à la rédaction de Charlie. C’est un laquet à retournement de veste multiple. Et il fait le fier dans cette affaire de caricatures... Super, t’es trop fort Philippe.

                Bonne journée.


                • le saviezvous 11 septembre 2008 00:27

                  le journal danois qui est à l’origine de toute cette histoire est un journal qui politiquement se situe entre le pen et sarkozy. Ce journal danois s’est lancé dans une croisade pour le droit à la caricature mais un an auparavant ils ont refusés au dessinateur (par qui le scandale est arrivé) . Un dessin qui caricaturait le dieu catholique. philippe Val n’est pas gêné de soutenir un journal plutot à droite, puisqu’ un extrait de ses chroniques trés islamophobe a été cité par bruno megret ( ex F.N) lors d’un meeting du MNR le 27/08/05 ! qu’en pense t-il ?
                  http://www.sachonsle.canalblog.com/


                  • Christoff_M Christoff_M 12 septembre 2008 01:07

                     les associations sont autorisées par qui, quels avocats les défendent et font déclencher des procès...

                    est ce que monsieur Val n’est pas un spécialiste du rameutage des médias, comme l’était à une époque Serge July, meme genre de bonhomme, meme méthode ouvrir sa grande gueule jouer les victimes pour faire parler d’un journal que peu de gens achète...

                    idem pour Marianne sans JFK on verra combien de temps le journal va durer, mais déja la pertinence des débats et des écrits a baissé....

                    pour revenir au débat qui a instauré une commission représentative des musulmans en France, qui a justifié la place des frères musulmans, organisation jusqu’a présent non représentée en France... mister SARKOZY et la encore on ne peut s’empecher de voir des connivences avec les méthodes de Bush et de Blair...

                    on allume le feu , on provoque plus ou moins directemnt des attentats, on installe ensuite des caméras partout et on fait ficher les gens sous prétexte d’islamisme !! vous avez déja croisé des talibans ou ben Laden... pas moi... par contre le pouvoir américain s’étend bien au dela des frontières et on cuisine des gens discrètement sous couvert d’enquètes d’investigation.... quelle belle invention, ce terrorisme sournois pour mettre en place des systèmes qui ressemblent étrangement à des méthodes de régimes totalitaires sous couvert de démocratie !!

                    nous voyons bien la l’oeuvre du gouvernement mondial et du Bilderberg, qui petit à petit met en place son système carcéral et de surveillance, cela s’appelle le flicage des gens et cela n’a rien de démocratique...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès