• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Charlton Heston c’était aussi Soleil vert !

Charlton Heston c’était aussi Soleil vert !

Le décès d’une des plus grandes figures d’Hollywood hier nous rappelle, en dehors du fait que le cinéma de carton-pâte de Cecile B. DeMille ne peut plus se faire aujourd’hui de la même manière, ordinateurs aidant, que les hommes eux-mêmes ne sont pas fait tout d’un bloc et ne peuvent se résumer à une simple caricature. Pour Heston, pourtant, dont on retient avant tout la mâchoire carrée et les épaules musclées et huilées du conducteur de char de Ben-Hur, la cause est entendue pour tout le monde. Et pourtant...

L’homme, à l’image d’un Clint Estwood confiné dans le rôle d’Harry Callahan, le policier flingueur au Smith&Wesson Modèle 29, était un Américain plutôt porté vers la défense des valeurs traditionnelles américaines, y compris et surtout celle du besoin incompressible qu’ont les Américains de posséder individuellement une arme, voire plusieurs à partir de 12 ans, par exemple, en Virginie  : l’homme était en effet devenu au fil du temps le président de la très influente NRA, la National Rifle Association, qui défend bec et ongles le droit à tout Américain de posséder un pistolet ou un véritable arsenal individuel. Un homme sur la sellette ces dernières années avec la multiplication du nombre de cas de massacres ayant pour origine l’usage irraisonné de ces armes à feu. Un homme montré sévèrement du doigt sinon ridiculisé par Michael Moore, dans une scène restée célèbre de son film Bowling for Colombine. Trop âgé et atteint surtout de la maladie d’Alzheimer, déclarée chez lui en 2001, il avait quitté la direction du mouvement sans pour autant garder un œil sur son fonctionnement, ayant été nommé membre honoraire à vie. Il n’a pas à s’en faire, le mouvement survivra longtemps encore à sa disparition : le second amendement de la constitution américaine intronise le port de l’arme à feu pour tout individu, et le lobbying des marchands d’armes, aux Etats-Unis, n’est pas près de s’arrêter. Un simple coup d’œil sur les séries TV américaines (et autres) démontre avec brio que leur action est efficace : pas une série sans un holster ou sans qu’on dégaine un P-38, l’Automag 44 monstrueux d’Eastwod étant soit passé de mode, soit plus difficile à cadrer dans la mise en scène. Et ce ne sont pas les futurs candidats à la présidence qui vont prendre le risque de l’interdiction. Trop dangereux électoralement !

Mais, bizarrement, Heston n’a pas toujours été comme cela : il a même été ardent démocrate dans sa jeunesse, engagé dans des actions non violentes, a milité pour les droits civiques dans les années 50 et, en 1963, il a même marché sur Washington en compagnie du pasteur Martin Luther King ! Mais il a surtout aussi participé à la réussite d’un film qui demeure un bien plus grand chef-d’œuvre que Ben-Hur, à savoir Soleil vert (Soylent Green) de Richard Fleischer. Fleischer, le fils du créateur de Betty Boop, disparu lui en 2006, qui a réalisé entre autres Les Vikings avec un autre monstre d’Hollywood, Kirk Douglas, est un réalisateur marquant, qui a tâté intelligemment de la science-fiction avec son Voyage fantastique (1966), avec Raquel Welch, dont un remake tardif avec Dennis Quaid (L’Aventure intérieure, 1987) peut aussi se laisser regarder, Quaid y apportant une verve et un humour salvateur. Son dernier film est aussi un film de SF, Call For space (où il retrouvait un Charlton Heston plus que vieillissant et la dernière apparition de James Coburn !), et l’un de ses plus grands succès étant l’adaptation particulièrement réussie de Vingt mille lieux sous les mers (1954), avec Kirk Douglas, James Mason (et Peter Lorre, un autre très grand monstre sacré !). Fleischer a aussi réalisé le méconnu Mandingo (1975) produit par Dino de Laurentiis, une fable très violente mais assez sensationnelle sur l’esclavage et le racisme dans le sud des Etats-Unis, avec un extraordinaire James Mason cette fois. Pour en revenir à Charlton Heston, en 2003, déjà malade, il avait été récompensé de son "fauconisme" à la tête de la NRA par un W. Bush qui lui avait décerné la plus haute distinction civile aux Etats-Unis, la Médaille présidentielle de la liberté, titre qui sonnait bizarremment pour quelqu’un qui s’était autant aliéné avec les armes à feu.

Des films aussi fondamentaux que Soleil vert, sur le thème de l’écologie, il n’y en a pas beaucoup : si l’on souhaite aborder pleinement avec des adolescents ou des collégiens le problème du réchauffement planétaire, c’est soit le film d’Al Gore, soit Soleil vert, censé se passer en 2022, époque qui se rapproche à grands pas. Ce dernier, disponible depuis longtemps en DVD en location ou à l’achat, se trouve aujourd’hui très facilement, il n’y a donc pas à hésiter pour se le procurer. Présenté partout dans les années 70 comme une vision pessimiste du monde, le réchauffement climatique en cours lui donne aujourd’hui une notoriété certaine que d’aucuns avaient pressentie dès la sortie, pourtant. Le film fait aujourd’hui davantage figure de visionnaire et de véritable film d’anticipation, car au réchauffement s’ajoutent les lois coercitives sur les individus comme celles apparues sous W. Bush au nom du Homeland Security. Nous ne sommes plus qu’à 14 ans de l’échéance fixée il y a 35 ans par Fleischer. A noter que Les Simpson dans trois épisodes différents en ont fait une savoureuse satire, ou la mort souhaitée du détenteur du secret de fabrication de la nourriture est détournée façon Simpson, puisque c’est un iPod géant qui est utilisé par le grand-père pour visualiser les bribes d’image d’un monde qui a disparu.

D’autres films aussi fondamentaux peuvent aider à la réflexion sur le monde et son avenir : la plus belle fable sur le racisme par exemple est bien Le Jour où la Terre s’arrêta (1951), du très grand Rober Wise, faite en pleine période maccarthyste. Et bien d’autres encore. Hollywood possède donc bel et bien des ressources inépuisables à qui sait les trouver. A vous de retenir simplement aujourd’hui que Charlton Heston n’a pas toujours été du côté des faucons dont il est devenu l’icône incontournable sur la fin de sa vie. Et n’a pas joué que Moïse, Ben-Hur, saint Jean-Baptiste ou Antoine. Tout le monde a le droit de se tromper dans la vie, le condamner de façon abrupte, le concernant, serait ignorer cet homme à deux vies diamétralement opposées. Soleil vert est une œuvre fondamentale, bien davantage que les films en carton-pâte des années 50 si bien décrites dans le livre hilarant de Noël Howard Hollywood sur Nil. Un petit détail révélateur d’un certain état d’esprit, pour terminer : quand on a demandé à notre président actuel quel film il préférait, il a automatiquement cité... Ben-Hur  :
"Il parle de sa première émotion de cinéma. Ben-Hur. Avec Charlton Heston, celui de 59, hein, pas l’autre... quand je l’ai vu au Kino, ça faisait quatre ans qu’il était à l’affiche. Quatre ans, aujourd’hui un film ça reste quoi ? Trois semaines à l’affiche ?".
Comme quoi, malgré la 3D, certains en sont restés à l’époque du carton, à Cécile B. DeMille, en pensée comme en rodomontades belliqueuses afghanes. Il aurait cité Soleil vert qu’on aurait peut-être pu croire au Grenelle de l’environnement et surtout à l’application effective de ses principes. En citant Ben-Hur, écrit par un général américain en 1880, il nous faisait comprendre que c’était la conduite seule du char de l’Etat qui l’intéresse, pas obligatoirement l’Etat ni le bonheur de son peuple, à foncer tête baissée vers une société à la Soleil vert, plus si dystopique que cela.

Documents joints à cet article

Charlton Heston c'était aussi Soleil vert ! Charlton Heston c'était aussi Soleil vert ! Charlton Heston c'était aussi Soleil vert !

Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • morice morice 7 avril 2008 10:46

    Ah Mr Gurul, toute votre ouverture d’esprit dans la douceur de votre commentaire à ce que je vois... à part la vindicte, vous avez quoi en stock ?


    • manusan 7 avril 2008 10:48

      Morice, faites nous un article qui ne traitent, ni des ricains, ni des musulmans.

      chiche ? .............. kebab


      • lavabo 7 avril 2008 10:49

        Bonjour Morice,

        Si j’ai bien compris, il faut regarder "soleil vert", le titre de ce film n’apparaît que 6 fois dans votre article.... joli lobbying. on pourra noter également un premier couplet violemment anti-américain.. on ne se refait pas


        • lavabo 7 avril 2008 11:40

          Bon résumé du momo du jour :

          Charlton Heston est mort (paix à son ame)

          Il a touné dans des bons films (notamment soleil vert qu’il faut voir absolument) et aussi dans des mauvais.

          Avec l’age il a tourné vieux con

          voila

           


        • morice morice 7 avril 2008 11:00

          euh « soleil vert » est.. américain... d’origine, estampillé. Et je vous le recommande... Lavabo, souvent quand on fait des articles, on vend des idées. Pas des chaussettes... je sors d’un article de collègue qu a dit 8 fois la marine française. Il vend des bateaux ?


          • morice morice 7 avril 2008 11:10

            Mélanger la mort d’un acteur (pas terribleau demeurant),avec la guerre en afhaganistan... il fallait le faire. ah c’est vrai, il n’y a pas de rapport : Heston n’a pas joué de Taliban.. et le lobby des armes dans le pays n’a aucun rapport avec le trafic d’armes à Bagdad. Ça n’existe pas.


          • morice morice 7 avril 2008 11:11

            regardez quand même soleil vert, et vous verrez un AUTRE Heston.


          • morice morice 7 avril 2008 11:15

            « Tu t’interdis de venir polluer les articles des autres, et en echange on ne viendra pas polluer les tiens ».c’est quoi cette notion inepte ? c’est vous qui définissez maintenant ce que je PEUX écrire ? et oh, là, on est pas en 1984 : votre direction des consciences vous vous la gardez, gentiment. Facho, ça comme « argument »... on a même plus le doit de poster ses commentaires sur ces propres textes ? mais de quel droit ? Ça va bien, oui ?


          • morice morice 7 avril 2008 11:19

            « Article mal écrit, mal documenté, avec des contre vérités flagrantes. C et acteur n’a jamais adhéré au partit nazi ni n’a jamais manifesté son avis sur le 11 septembre... » j’ai dit ça où ??? il a lu l’article ou un autre, le fêlé là ? J’en dis même du BIEN, d’Heston si vous LISEZ... franchement, vous n’avez RIEN lu...


          • morice morice 7 avril 2008 11:23

            Je n’apprécie pas Moore, c’était trop facile ça charge contre Heston. L’homme était déjà malade, et on savait tous ces prises de position grotesques. Or Moore est lui-même grotesque à plusieurs reprises dans ce film partculièrement mal fichu. Son grand prix à Cannes est immérité.


          • lowlow007 lowlow007 7 avril 2008 11:07

            un bon acteur , faut voir...

            à son époque , peut etre...

            en tout cas un adpte de l’autodéfanse, das armes , da la peine de mort, de la bush family, bref ,un gros con de ricain nous quitte.

            bon débarras !

            c’est pas tres constructif, tant pis , j’assume ma libre pensée


            • lowlow007 lowlow007 7 avril 2008 11:08

              desole pour les fautes...autodefense ...


            • lowlow007 lowlow007 7 avril 2008 11:08

              desole pour les fautes...autodefense ...


            • Gilles Gilles 7 avril 2008 17:46

              Vos gueules tas de glands frippés ! Vous polluez de trop les articles


            • Matozzy Matozzy 7 avril 2008 11:19

              En parlant de la carrière de Charlton Heston, on peut aussi citer son rôle dans l’excellente adaptation de la "Planete des Singes" en 1968.

              J’avais personnellement été très surpris en découvrant Charlton Heston dans "Bowling for Colombine" sous un jour assez pathétique, lui qui avait participé a de grandes oeuvres.

              Merci Morice, de nous rappeler qu’il n’a pas toujours été cet emblème de la NRA.

               

               


              • Jocrisse Max 7 avril 2008 11:29

                Morice,

                Tout le monde a le droit de se tromper dans la vie, Oui, même vous.

                C.Heston a évolué au cours de sa vie, qui vous permet de le juger ? Chacun peut choisir son camp sans obtenir l’aval de Morice.

                Un petit détail révélateur d’un certain état d’esprit, pour terminer : quand on a demandé à notre président actuel quel film il préférait, il a automatiquement cité... Ben-Hur  : Ben oui, c’est quand même le plus connu !

                En citant Ben-Hur, écrit par un général américain en 1880, il nous faisait comprendre que c’était la conduite seule du char de l’Etat qui l’intéresse, pas obligatoirement l’Etat ni le bonheur de son peuple. Quel talent dans l’analyse de texte. Heureusement que Morice décode (sans n).

                Finalement, vous avez réussi à vous maîtriser en ne plaçant que 2 fois Bush et 1 seule fois "notre président".

                 


                • morice morice 7 avril 2008 11:38

                  Ah ah ça vous ennuie tant que ça cette « révélation » : je vous signale qu’il n’y a pas eu de remake de Ben-Hur après Ben-hur, car le film lui-même était déjà un remake. Sarkozy avait confondu avec un autre, à vous de trouver lequel.. c’est si gênant que ça, d’aimer Ben Hur ? VOUS êtes bien dur avec votre propre président, je trouve..


                  • morice morice 7 avril 2008 11:39

                    Dites moi plutôt si vous avez VU le film dont je parle, DOM22...


                  • morice morice 7 avril 2008 11:41

                    « C.Heston a évolué au cours de sa vie, qui vous permet de le juger ? » Euh c’est EXACTEMENT ce que je dis... !!! Vois pas où est le problème là : tous les articles de presse n’ont retenu que Moïse et la NRA.. moi pas. N’empêche, je me fais quand même incendier... c’est risible.


                  • morice morice 7 avril 2008 11:43

                    Ah onba un parano complet ce matin "par Gros Quick (IP:xxx.x8.53.109) le 7 avril 2008 à 11H41 Morice, tu as modifié ton article entre le moment ou j’ai posté mon commentaire et celui ou tu a réagis... Cette démarche est immonde...." ah ouais, chterbé, et komnonfait ? Car ça, personne ne sait le faire ici !! ah a haha, il est fou à lier !! fou là lier !!


                  • morice morice 7 avril 2008 11:45

                    « Gros Quick » c’est « Amour et paix », alias... qui vous savez. Le chtarbé de service.. ce matin, c’est parano..


                  • morice morice 7 avril 2008 11:47

                    « Comme l’esclave que tu es ». Vous confondez : Spartacus c’était Kirk Douglas, pas Heston. Et en France on a aboli l’esclavage.. mais Napoléon l’avait rétabli... mais bon on va pas y revenir...


                  • Djanel 7 avril 2008 16:27

                     

                    .

                     

                    Gros Quick.

                     

                     

                    Allias Amour et Paix, alias Djamel Al Bara …allias Rapetout allias …. Qu’importe vos singeries . Hier vous vous êtes ridiculisé et mis en mauvaise posture après m’avoir usurpé mon pseudo et mon pict. Vous avez dû y renoncer. De gré ou de force ? Je m’en fous.

                     

                    Quoique vous fassiez, désormais il faudra vous ignorer totalement. Votre esprit est si grossier que, quel que soit votre déguisement, je finirai toujours par vous reconnaître ce qui me permettra de vous éviter. Vous n’avez pas existence pour moi sinon que celle d’un demeuré sans personnalité qui ne vaut pas la peine que l’on pense à lui.

                     

                    Adieu ! Ne cherchez pas à répondre, je ne reviendrai pas sur ce fil exprès pour vous lire.

                     

                    Djanel le vrai.


                  • kissra 7 avril 2008 11:51

                    Ben Hur est sans aucun doute un film magnifique, que j’ai regardé plusieurs fois avec beaucoup de plaisir. Morice m’a soufflé l’idée, car je voulais moi aussi rappeler que justement, Charlton Heston c’était aussi et surtout Soleil Vert, film ô combien prémonitoire, décrivant dans un futur proche, une humanité affamée, victime de ses propres excès (pollution) et condamnée à manger ses propres morts.

                    Alors Charlton Heston était peut-être un con –personne n’est parfait– mais il a fait quelque chose d’utile pour lhumanité : il a participé à un idéal, celui de nous avertir que l’humanité possède bel et bien le pouvoir de s’autodétruire.

                    Pour ce qui est de ses prises de position douteuses, j’aimerais aussi que l’on se penche sur un aspect de sa santé : depuis plusieurs années, il était atteint de la maladie d’Alzheimer et c’est le genre de maladie qui ne permet pas d’avoir les idées claire. Alors arrêtons de polémiquer, Charlton Heston était un grand et Sarkozy un nabot.

                    PS : j’ai évidemment plussé l’article de Morice.


                    • kissra 7 avril 2008 11:58

                      Hé Ho ! Kissra c’est moi et Morice je ne le connais pas, sinon ici comme auteur. Alors arrêtez un peu la "théorie des complots", j’habite pas en France !


                    • morice morice 7 avril 2008 12:05

                      Parano j’ai dit.... mais bon.. Merci DOM22 d’avoir si promptement répondu et de savoir que ce film vous a énormément plus me ravît. Pour moi il demeure toujours visible, et encore plus d’actualité depuis que hier on a eu ça comme info : http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080406/tsc-climat-molina-011ccfa.html


                      • lavabo 7 avril 2008 12:19

                        Bravo Morice pour la brève complétement moisie, pas de références, pas de données.....

                        juste l’avis d’un prix Nobel (quand même), du sensationnalisme à la yahoo


                      • lavabo 7 avril 2008 12:37

                        Je viens de lire l’article (fort bon au demeurant) et aussi les interventions intempestives de morice........ y a pas à dire il est en forme, prêt à nous dégotter un nouveau complot... complétement parano


                      • lavabo 7 avril 2008 12:17

                        Salut Crumpet,

                        Bravo pour la lettre

                        Au fait as tu vu Soleil vert ?

                         


                      • zelectron zelectron 7 avril 2008 13:47

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Soleil_vert_(roman), comme (presque) toujours bien meilleur que le film !


                      • snoopy86 7 avril 2008 12:35

                        notre Momo national n’a pas dû rencontrer beaucoup d’américains...

                        Etre membre de la NRA ne signifie en aucun cas que Charlton Heston soit devenu néo-con, républicain et réac. La NRA regroupe des américains de toute tendances qui sont simplement attachés au maintien du droit, inscrit par les pères fondateurs de leur constitution, à posséder une arme...

                        Le second amendement est simplement le suivant

                        "A well regulated Militia, being necessary to the security of a free State, the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed"


                        • Castor 7 avril 2008 12:42

                          Salut Snoop, Crumpet, Dom et les autres,

                          J’ai raté le corbillard de 9h32...

                          J’essaierai de monter dans le suivant,

                          merci de me dire si ça vaut le coup de vous rejoindre...

                          Bien à vous.


                        • Cony Jaro Cony Jaro 7 avril 2008 12:40

                          Article intéressant qui reprend bien la bio de l’acteur.

                          Je me demande par contre ce qui justifie les réactions aussi puériles des intervenants précédents ???

                          Pourquoi tant de haine ?

                          Vous n’aimez pas, vous zappez et point barre ! ^^

                          Il y en a vraiment qui ont du temps à perdre smiley


                          • furio furio 7 avril 2008 12:50

                            Excellent Morice. Oui à l’époque de la sortie de Soleil Vert on avait déjà le sentiment d’avoir assisté à la projection d’un film prémonitoire. Cela se vérifie chaque jour un peu plus. Quant aux nazillons états-uniens du forum dont charlton heston était leur idole ....qu’ils aillent au diable le rejoindre.

                            Bon article MONSIEUR Morice.

                            A+


                            • morice morice 7 avril 2008 13:16

                              Ah y’a du nouveau aujourd’hui « Morice qui soutient le lobby nucléaire (à l’origine du Global Warming) ».. ;euh le FILM dont je parle DENONCE la montée en température de la planète, et ce il y a 35 ans... décidément, c’est le roi de l’incompréhension celui-là !! quand aux critiques de fond, on peut admirer le « Je ne me souvenais pas qu’il y avait Clint Eastwood qui jouait dedans, mais bon, si Morice le dit. » car bien entendu, notre aveugle a vu quelque part que j’avais DIT ça. Ce que je n’ai évidemment JAMAIS dit, puisqu’il ne figure pas dans le film, mais bon : il est tellement idiot qu’à ce stade ce n’est même plus grotesque. On a assez parlé des méthodes de l’individu et on sait que ces moyens intellectuels limités ne lui permettent pas une autre stratégie que celles d’affirmer avec aplomb des choses que je n’ai pas dites. Ce qui devient péniblen, en revanche à tous les lecteurs, c’est son harcèlement systématique. S’il avait le souci des autres, il arrêterait : mais comme il n’y a que sa petite personne qui l’intéresse, il perdure. Merci à ceux, dont DOM22 qui considèrent que ce film demeure grandiose et mérite aujourd’hui d’être revu ou diffusé auprès des jeunes pour fair comprendre l’importance du danger qui nous attend. Et merci à ceux qui peuvent aussi penser que de présenter un individu de façon unilatérale et sectaire présente des dangers évidents. Dans ce sens, je le répète, je trouve Moore par certains côtés assez indécent. Et Heston pas l’individu uniquement que j’ai peu entendre tout ce week-end.


                              • morice morice 7 avril 2008 13:21

                                Ah ça y est : Rapetout PARLE exactement comme Gros quick, alias Amour et paix alias DJAMEL AL BARALAWAKULATCHK .. et bien d’autres encore : le trollisme, chez agoravox, c’est devenu une première nature.. admirons la critrique cinématographique de haute volée... plus on vise la direction, plus on se croit intelligent... superbe raisonnement !


                              • morice morice 7 avril 2008 13:23

                                « mais que Charlton heston ait été un démocrate et ensuite un faucon ,qu’est ce qu’on en a à foutre ? c’était un citoyen Américain ,vivant à la mode de son pays ,avec les institutions de son pays . » Ça en dit long en effet sur votre pensée Maxim : demain Johnny nous dit que les camps de concentration n’existent pas : on le laisse dire ? désolé, mais pas moi.


                              • morice morice 7 avril 2008 13:33

                                « Etre membre de la NRA ne signifie en aucun cas que Charlton Heston soit devenu néo-con, républicain et réac. superbe Snoopy : la NRA est n mouvement de jeunes libertaires sympas pronant le retour au Larrzac et l’élevage des moutons ? On regarde ces »ennemis" : http://www.nrablacklist.com/ il y en a 19 pages.... la NRA c’est le premier pied du fascisme dans la tête des gens, et ce n’est pas moi qui le dit : c’est un militaire.(http://www.truthdig.com/dig/item/200601003_white_supremacism_sexism_militar ism/) . les ARMES conduisent les Etats-Unis et non l’inverse. http://rackjite.com/web/guns_nra.htm


                              • snoopy86 7 avril 2008 13:58

                                Une fois de plus, un lien qui ne veut rien dire car il s’agit d’une pétition contre les armes qui s’autobaptise blacklist...

                                Et dire que " la NRA est le premier pied du fascisme dans la tête des gens...", c’est du pur Momo, tout en finesse, vachement argumenté...

                                As-tu jamais mis les pieds aux USA pauvre cloche ?

                                Celà expliquerait bien ta haine d’un pays auquel à l’évidence tu ne comprends pas grand-chose...


                              • maxim maxim 7 avril 2008 14:50

                                moi Morice ,je n’ai pas l’esprit tordu ,je suis certainement primaire selon vous ,mais je n’analyse pas mes sentiments en fonction de la couleur politique d’un acteur ,à ce moment là les gens de gauche diraient Delon c’est un con parce qu’il est de droite ,et ceux de droite Montand est un con parce qu’il était de gauche ....y’a des gens comme ça ,et bien moi,pas !

                                je ne fonctionne pas de cette sorte ,pas plus que la nationalité de tel ou tel acteur influence mes choix cinématographiques ,bien que n’étant pas communiste ,j’ai bien aimé les films Soviétiques ,Chaplin était de gauche et ça ne m’empêche pas de trouver son art génial ,idem pour le cinéma Italien des époques du réalisme ,fait par des gens de gauche mais si beau .....

                                que ce soit d’ailleurs les chanteurs ,les musiciens ,certains auteurs de la littérature ,je ne regarde pas la couleur politique mais le contenu de l’oeuvre ....

                                je n’ai aucun disque d’Hallyday parce qu’il ne m’interesse pas ...pour moi ,c’est Brel ,Brassens ,Ferré ,et cie ,bref les bons !

                                je préfère le jazz et le classique ,mes musiques d’ambiance permanentes .......

                                que Tartempion ,acteur ,chanteur ,ou écrivain ait eu une armurerie dans son garage ,une mitrailleuse sous son plumard ,et un colt dans sa poche ,qu’il ait été un fervent de la gâchette ,et Américain conservateur,j’en ai rien à cirer !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires