• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Chère Nationale 6

Chère Nationale 6

Axe de circulation majeur avant l’avènement des transports modernes ultra rapides, la RN6 a fait le bonheur de millions de vacanciers des trente glorieuses. Elle était la route fétiche des congés payés des années 36 à 66, bien avant l‘inauguration du premier tronçon de l‘A6.

Quand Trénet écrivait les paroles de « Nationale 7 », c’est - dit-on - à la Nationale 6 qu’il pensait, mais à cause d’un chiffre qui rime mal, c’est la première que les français eurent sur les lèvres à fredonner.
 
La Ville de Vermenton (Yonne), ville étape située à 195 km de Paris, y consacre en ce moment même une exposition qui se tient jusqu’au 16 août prochain.
 
Les nostalgiques de cette époque bénie, les curieux, les vacanciers qui emprunteront dès demain la RN6 pourront y faire une petite halte en toute liberté, entrée gratuite pour une fois.
 
D’ailleurs, avec la crise, la N6 reprend du galon, et, radars aidant, permet à la lenteur de redevenir vertu.
 
Alors, même si les villages qu’elle traverse sont odieusement noircis par le passage des poids lourds, n’invitant guère à faire étape, l’idée d’un petit verre de Chablis accompagné d’une tartine de pain beurré (spécialité locale) devrait achever d’en convaincre certains de garer la Scénic près du vieux Relais de Poste de Vermenton, comme tant d‘autres jadis.
 
Voilà une expo bric à brac où s’entassent objets et souvenirs d’une époque riante qui voyait les Panhard et autres Simca Aronde, Peugeot 404, Renault 4CV, coffres et galeries bourrées jusqu’à la gueule, emprunter ce bitume des vacances avec un seul espoir : que Titine tienne la distance sans faillir et qu‘importent les bouchons.
 
Les vieux bidons d’huile rouillés à la marque Antar molygraphite ou Caltex, dénichés par l’association des Amis de Vermenton, sont là pour témoigner que sans huile, de moteur comme de coude, il était vain d’ambitionner Saint Trop’ avec l’aide du seul Guide Michelin.
 
Cartes postales, photos, vieux journaux, pétrolettes d’époque, anciennes pompes à essence, panneaux routiers des sixties jusqu’aux fameuses poteries d’Accolay dont le site, aujourd’hui abandonné aux ronces, annonçait les contreforts du Morvan, le sud en apéritif…une expo, sincère et touchante, qui nous replonge d’un seul coup d’un seul dans l’ambiance de l’époque, une bouffée de nostalgie où ne manquent plus que l‘odeur du saucisson de Lyon et du gasoil graisseux de la pompe Caltex.
 
Avant de reprendre la route, vous vous laisserez séduire par la carte postale signée Thierry Dubois, un excellent dessinateur, adepte de la ligne claire, qui voue une passion sans borne à la légendaire N6.
 
Aujourd’hui, seuls les plus nostalgiques s’attarderont encore sur les vestiges d’un temps révolu, ici une station service fantôme, là un Relais routier aux volets définitivement clos, le prix à payer pour la compression des temps de transport qui va de pair avec l’éloignement des destinations de villégiature des français.
 
Puisse la crise aider à réhabiliter l’ancienne route des vacances, tout comme à faire redécouvrir une région qui, bien que située à deux heures de la capitale, n’en recèle pas moins de nombreux trésors cachés, que bien d’autres régions côtières ne sauraient offrir à notre soif de découverte…
 

Documents joints à cet article

Chère Nationale 6 Chère Nationale 6 Chère Nationale 6 Chère Nationale 6

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 13 août 2009 11:48

    rien ne vaut si on n’est pas pressé que de quitter les onéreuses et ennuyeuses autoroutes pour rouler sur les départementales même si certains n’aiment pas .


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 13 août 2009 12:03

      Salyt Yohan et le Chat ,

      Le département de l’ Yonne est un superbe endroit à visister .

      L’ Armençon les petits vallons , bois et sous-bois , la vieille ville de Joigny et ses maisons très anciennes , Avallon , sa partie médiévale rien que des trésors de notre patrimoine .

      Il y manque que les nougats de Montélimar en dessert , les vongolles en plat pour un déjeuner sur l’ herbe façon Manet Monet Renoir Picasso ou tout autre peintre de génie .

      Aux pinceaux pour le prochain tableau maître Sandro à bord d’ une Talbot-turbo...


      • Yohan Yohan 13 août 2009 13:53

        Salut le Chat et Captain
        On attend plus que Sandro dont on connait l’appétence pour la Nationale et 7


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 13 août 2009 12:08

        Salut Yohan,


        pousse un peu plus bas qu’Avallon, on t’attends du côté de Saulieu ! 

        • Yohan Yohan 13 août 2009 13:52

          salut Eugène
          Ce sera avec plaisir. je peux être chez toi mercredi prochain ou jeudi vers 14h30 si ça te va. Je n’ai pas internet sur place mais je peux suivre les fils chez mes voisins ponctuellement. A plus


        • eugène wermelinger eugène wermelinger 13 août 2009 18:18

          OK, Yohan, ces deux jours-là je resterai chez moi jusqu’à 15 heures.
          Après Saulieu, tu vas sur Liernais puis Marcheseuil et hameau « Les Bordes » en tout à 20 km

          mon tel 03 80 84 06 76

          Les lecteurs voudront bien excuser ce message perso. Mais entre usagers d’AV, on a bien le droit de faire connaissance et se lier d’amitié, non ? 



        • Yohan Yohan 18 août 2009 19:22

          salut EUGENE
          Désolé de la réponse tardive mais pas d’accès internet chez moi, c’est OK pour jeudi, je vais essayer d’arriver entre 13h30 et 14H pour venir te saluer si c’est bon pour toi. merci confirmer, te passe de toute façon un coup de bigo sous peu. ciao Yohan


        • Yohan Yohan 13 août 2009 12:14

          au delà de l’intérêt évident de cette exposition, et par delà la nostalgie, souhaitons que cela permette à certains de découvrir le Vermentonnais jolie région que traverse l’ex RN6


          • morice morice 13 août 2009 14:36

            amusant : logiquement, on s’attend à ce que le NET précède la télé.. que nenni : le 8 août, il y a 6 joours, FR3 National, au 19/20 faisait un très bon reportage sur l’expo... 


            à 194 km de Paris

            cherchez la date du samedi 8 août 2009.


            on y évoque « les vedettes du cinéma qui s’y arrêtaient la jet set de l’époque : Tino Rossi et Fernandel ».... amusant, le décalage... en tout cas, là on a les images de l’expo, au moins....

            • rocla (haddock) rocla (haddock) 13 août 2009 15:37

              Je rève là , un post de lelui SANS ’ facho -diffamatoire -extrême droite ’ vous avez bu Morice ? c ’est l’ effet d’ un tarpé ?


              • Fergus fergus 13 août 2009 15:57

                Salut Yohan.

                La nationale 6, c’est aussi, sur son tracé ou très proches :
                - la forêt de Fontainebleau, ses chaos rocheux, ses platières et les sentiers tortueux tracés naguère par les « sylvains » Denecourt et Collinet ;
                - le superbe village de Noyers-sur-Serain (prononcer « Noyère ») et la non moins superbe petite ville de Semur-en-Auxois (prononcer S’mur en aussois si vous voulez passer pour un bourguignon) ;
                - la très jolie et très tranquille ville d’Avallon, avec ses ruelles pavées ; 
                - Saulieu et le très beau taureau de Pompon ;
                etc...

                La nationale 6, c’est aussi là qu’habitait naguère un copain, ami de Guy Roux, chez qui nous avons passé un moment à déguster, en compagnie de l’entraîneur d’Auxerre, quelques excellents millésimes non pas de Cristalline, mais de chablis. Un moment mémorable ! Par chance, les contrôles d’alcoolémie étaient encore rares !


                • kitamissa kitamissa 13 août 2009 16:13

                  magnifique ,hier je suis allé à Sens par cette Rn6 qui passe par chez moi ( Fontainebleau) et que l’on retrouve avec ses vestiges de stations services à partir d’Ecuelles au Sud de Moret sur Loing ,puis de Petit Fossard à Sens ,c’est la vraie avec ses platanes en entrant à Villeneuve sur Yonne ,on entre en Bourgogne ,et c’est parti ,il y a même l’endroit ou Marcel Camus mourut dans la Facel Véga de Gallimard vers Champigny sur Yonne ,que l’on traverse bientôt avec ses façades qui ont vues toutes les ruées vers le soleil quand l’autoroute A6 n’existait pas ,puis plus on avance dans l’Yonne ,on se retrouve de plus en plus dans le jus que l’on a connus étant jeunes ,on s’attend presque à voir surgir un camion Bernard ou un Berliet dans le flot de Frégates et de 203 Peugeot !....

                   dans une dizaine de jours,je descends dans la région Lyonnaise,et je ferai comme d’habitude ,une bonne partie du trajet par la Rn6 au moins jusqu’à Macon ......

                  c’est vrai qu’on est bien sur la 6 ,on est déjà en vacances rien que de rouler dessus !


                  • Fergus fergus 13 août 2009 16:40

                    Personnellement, pour aller de Paris vers le Lyonnais, je pends la nationale 7 (une grande partie du trajet se fait désormais sur des 4 voies gratuites) jusqu’à Nevers, puis direction Mâcon ou Roanne par Decize et Digoin. Un itinéraire particulièrement peinard et verdoyant.


                  • kitamissa kitamissa 14 août 2009 00:08

                    putain qu’est ce qui m’a pris !...j’ai mis Marcel Camus alors que c’est Albert !

                    voilà ce que c’est de pas se relire ! je me mets un claque !


                    • morice morice 14 août 2009 09:10

                      c’est vrai que pour vous l’Etranger c’est aussi un problème.....


                      • SANDRO FERRETTI SANDRO 19 août 2009 11:12

                        Salut Yohan,
                        Avec retard, merci pour la madeleine et pour .. l’Antar molygraphite. A ranger dans le territoire cérébral où il y a déjà , peint aux murs de maisons, Byrr , Dubonnet et les Simca 1501.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès