• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Chocotte music, Dominic Frontiere

Chocotte music, Dominic Frontiere

Qui n’a pas un jour frémi ou vibré à l’écoute de la musique de Dominic Frontière, un grand nom d’un art négligé et pourtant, tellement indissociable du 7ème, comme du 8ème.

Cet homme qui a écrit et arrangé la musique de plus de 85 films et presque autant d’émissions de télévision vous est forcément familier, même si peu de gens sauraient mettre un nom sur son visage.

Né dans une famille de musiciens en 1931, Dominic Frontiere a tâté de nombreux instruments avant d’arrêter son choix sur l’accordéon, sans pour autant rechigner à explorer le registre classique. Un judicieux terrain d’entraînement pour un futur arrangeur de métier.

Au début des années 50, une rencontre capitale va influencer le cours de sa vie. C’est Alfred Newman, directeur musical à la 20th Century Fox, qui le fait embaucher dans la prestigieuse maison, comme compositeur arrangeur, chef d’orchestre.

Il composera donc pour la pellicule et, à ses débuts, il se bornera le plus souvent à arranger le travail des autres.

Heureusement, l’éclectisme est l’ennemi de la routine.

Bon jazzman, il grenouille un temps dans la sphère Blaxploitation, qui influencera son style, témoin la musique de la série Brannigan.

Il fonde son propre sextet, avec lequel il enregistre quatre albums parus chez Liberty Records, sans lâcher l’accordéon pour autant, allant même jusqu’à sortir un album assez étonnant, avec le Mighty Accordion Band, qui réunit une vingtaine d’accordéonistes de renom. 

In 1967, il est engagé pour écrire la musique du premier western de Clint Eastwood : Pendez les haut et court

Le style Frontiere, c’est un zeste de harpe, une variété de cuivres et surtout ces fameux violons inquiétants qu’il utilise à merveille pour les séries de science fiction, et qui feront beaucoup pour sa notoriété.

Il est vrai qu’il a inscrit son nom au bas de quelques séries cultes comme l’Immortel et surtout Les Envahisseurs et Au delà du réel.

Vu d’aujourd’hui, sa musique est à la fois inventive et délicieusement ringarde, comme en témoigne l’album "On any Sunday". Une musique qui aura tout de même eu le mérite de bercer plusieurs générations d’amateurs de séries télévisées américaines.

Supplanté dans les années 70 par Enio Morricone, devenu le nouveau chouchou des producteurs, Dominic Frontiere prendra un peu de recul pour se consacrer, au sein de la Paramount, au lancement d’une unité de production musicale dédiée au cinéma.

Dès lors, l’homme se fait plus discret, hormis une petite incursion dans la colonne faits divers.

A 80 ans bientôt, il profite d’une retraite bien méritée. Merci monsieur Frontiere !


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • maxim maxim 8 décembre 2008 13:26

    salut Yohan.....

    toute la zizique Hollywoodienne ! avec violons et orchestration au cordeau ....

    avant Hier soir j’ai revisionné " A star is born " ,avec Judy Garland et James Mason ,grand cru 1954 ....que de la musique de l’âge d’or ,la vraie ,celle qui nous transporte ailleurs ,peut être que ce Dominic y avait rajouté sa touche ?

    finalement chez nous ,même avec des noms comme Dominic Frontiére ,et Alain Barrière ,on avait quand même des pointures !


    • Yohan Yohan 8 décembre 2008 15:12

      Salut Maxim
      Le gars est américain, mais nous avons aussi de bons professionnels de la musique de film en France smiley


    • maxim maxim 8 décembre 2008 16:59

      ah ! alors ,au temps pour ma pomme ....

      mais nous avons Michel Legrand !


      • Yohan Yohan 8 décembre 2008 17:02

        Et Maurice Jarre, entre autres


      • snoopy86 8 décembre 2008 23:21

        Salut Maxim, Johan et Captain

        Merci à toi Johan de m’avoir fait découvrir ce musico dont j’ignorais totalement l’existence....

        Je constate par ailleurs que tes fils sont toujours aussi select smiley


        • Yohan Yohan 9 décembre 2008 01:10

          Bonsoir Snoopy, Captain
          C’est lui qui a signé la musique des envahisseurs, et c’est pas rien les envahisseurs dans notre conscience collective smiley
          Je ne parle pas des envahisseurs à la sauce Momo,bien sûr  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès