• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Christophe Alévêque, Super Rebelle au Rond-Point

Christophe Alévêque, Super Rebelle au Rond-Point

Gageons que les faux billets de 500 euros à l’effigie du couple présidentiel, se répandant des cintres du Rond-Point pour acclamer, aux rappels, ce qui reste de Super Rebelle, vont faire florès, de mains en mains, telle la rumeur idolâtre du bouche à oreille !

Cent minutes auparavant, Christophe Alévêque faisait une entrée triomphale, en costume de superman accompagné sur scène, d’un trio musical de copains délibérément à sa botte.

Fustigeant, d’emblée, le bourrage de crâne médiatique, c’est au nom d’une saine consommation du sexe, enfin libéré des tabous conventionnels, que l’humoriste préconise la sortie du labyrinthe sociétal dans lequel sombre le Titanic des angoisses obsessionnelles, jetées en pâture, au public, par les multiples plans de communication, tant intéressés par le bien commun.

C’est, ensuite, l’éducation pédagogique des ados qui va servir d’exutoire, réglant son compte a posteriori, aux recommandations éclairées de la prêtresse Dolto, ayant eu tellement raison sur le fond mais, si peu visionnaire sur la forme, squattée par le viatique du laisser faire en réponse au laisser-aller généralisé.

C’est, enfin, par la revue de presse pompée directement au savoir-faire de Guy Bedos dans une filiation assumée et revendiquée du père au fils spirituel que les dérives de la parole politique vont être démontées au scalpel, à l’instar d’une opération à coeur ouvert.

Mu par un opportun mouvement de tangage, le flux des rieurs les faisant glisser, comme un seul homme, tous du même côté du manche, c’est en choeur abandonné au déversement des rancoeurs jusque-là rentrées, que sera, en bouquet final, brocardée, chahutée et sifflée, la chanson des mille colombes ayant consacré, pour l’Histoire de France, la fameuse élection d’un nouveau quinquennat sur la place de la Concorde.

Sous les auspices de Jean-Michel Ribes, veillant à la confrontation des idées, sans point tourner en rond éponyme, le comédien, Christophe Alévêque, gagne, haut les coeurs, le pari de fédérer, en soupape salvatrice, la résistance ambiante à tous les formatages en l’air.

Mine de rien, le temps du show, l’artiste fait table rase de la pensée unique, toujours prête à rejoindre le Phénix des lieux de pouvoir.

photo affiche © François Caillon 

CHRSITOPHE ALEVÊQUE Super Rebelle - de & avec Christophe Alévêque - mise en scène : Philippe Sohier - Théâtre du Rond-Point

  


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • glopy1 16 novembre 2010 14:53

    excellent et gonflé !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires