• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Citations choquantes

Citations choquantes

Voici trois citations. Sauriez-vous dire qui les a prononcées ? « Périssent les faibles et les ratés ! Et il faut même les y aider ! », « L’inceste ne blesse en rien la nature », « Jamais nous n’avons été plus libres que sous l’occupation allemande. »

Alors, avez-vous trouvé les réponses ? Nous allons reprendre une à une les citations.

"Périssent les faibles et les ratés ! Et il faut même les y aider !"

Ces propos pourraient être attribués à l’Américain James Watson, prix Nobel de médecine 1962 et codécouvreur de la structure de l’ADN, qui en 2007 s’est vu attribuer par le quotidien privé sénégalais Le Populaire, le "Nobel du racisme" pour avoir tenu à plusieurs reprises des paroles peu humanistes. Ainsi a-t-il déclaré par exemple que les femmes devraient avoir le droit d’avorter si des tests pouvaient déterminer que l’enfant à naître portait les gènes de l’homosexualité. Mais ce n’est pas le Dr Watson qui a prononcé cette formule inquiétante, c’est Nietzsche !

Commentaire critique : cette déclaration d’une rare violence a jailli sous la plume de Nietzsche dans L’Antéchrist. Nietzsche était-il un monstre d’inhumanité, partisan de l’eugénisme ? Il apparaît en fait qu’il ait écrit ces mots rageurs contre son ennemi juré : la morale chrétienne ! "Périssent les faibles et les ratés  !", serait l’inversion provocante du message du Christ : "Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! Heureux les affligés, car ils seront consolés !" (Mt, V, 3). Nietzsche critique sans complaisance l’hypocrisie des valeurs morales du christianisme qui n’ont d’autre objet, selon lui, que d’asservir la population et il s’en prend davantage aux ecclésiastiques qu’aux personnes faibles et handicapées. C’est quand même une déclaration bien troublante.

"L’inceste ne blesse en rien la nature"

Qui est l’auteur de cette citation ? S’agit-il de l’écrivain Alain Robbe-Grillet qui n’a jamais caché son goût pour les jeunes adolescentes ? Lire entre autres la critique de son livre Un roman sentimental. Cette phrase est de Denis Diderot !

Commentaire critique : cette phrase est tirée de Supplément au voyage de Bougainville de Diderot. Si l’encyclopédiste remet en cause la prohibition de l’inceste, interdit majeur et universel, c’est pour dénoncer les hypocrisies morales, spécialement religieuses. Or, il n’a de cesse de démontrer le décalage entre les règles imposées et la réalité. Son récit La Religieuse, qui fit scandale, évoque la vie secrète des couvents. Selon le philosophe, l’inceste n’est pas contraire à la nature puisque, dans des cas extrêmes, il serait le seul moyen de perpétuer l’espèce. Diderot, sur ce sujet sensible, semble avoir laissé sa raison s’assombrir sous le coup de ses préjugés antireligieux. Ou bien son souci de lever toutes contraintes, en faisant confiance à l’homme et à la nature, est-il bien trop naïf. Claude Lévi-Strauss montrera au XXe siècle que si l’inceste est un interdit commun à toutes ses civilisations, c’est pour favoriser l’échange entre les peuples : interdire l’endogamie et rendre possible l’échange des hommes et des femmes, et donc l’apparition d’une société.

"Jamais nous n’avons été plus libres que sous l’occupation allemande"

Est-ce Jean-Marie Le Pen qui a prononcé cette phrase ? Rappelons que M. Le Pen a été condamné le 8 février 2008 à 10 000 € d’amende et à trois mois de prison avec sursis pour complicité d’apologie de crimes de guerre et contestation de crime contre l’humanité, en raison de propos publiés en 2005 dans l’hebdomadaire Rivarol, qualifiant l’occupation allemande de "pas particulièrement inhumaine". Non, Jean-Marie Le Pen n’est pas l’auteur de cette citation. C’est Jean-Paul Sartre.

Commentaire critique : cette phrase est extraite de  La République du silence. Cette affirmation imprudente de Sartre est liée à sa notion personnelle de la liberté. Pour lui, l’homme est par son être même, par son essence, liberté. ­C’est ce qu’il explique dans L’Être et le Néant en 1943. Pour lui, l’homme aurait été plus libre sous l’occupation puisque les dangers et les menaces lui auraient donné une plus grande conscience alors de sa liberté, et l’auraient arraché à son contexte et aux forces qui le conditionnent et­ l’oppressent.

Remerciements :

Cet article a été inspiré du journal en ligne philomag.com et plus particulièrement de la rubrique "L’Exemple et la Phrase choc"

.


Moyenne des avis sur cet article :  3.34/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 11 février 2008 10:30

    Seb59, que venez-vous faire ici ? Cet article est destiné aux lecteurs dotés d’un cerveau.


  • La Taverne des Poètes 11 février 2008 11:12

    et d’une âme...


  • Mescalina Mescalina 11 février 2008 13:27

    Lecteurs dotés d’un cerveau, on souhaiterait qu’il en soit de même avec les rédacteurs.


  • morice morice 11 février 2008 10:50

    Merci la taverne de nous rappeler que la bête n’est jamais morte. A Amiens, on en a vu les effets. C’est le moment de relire Calvo. 


    • La Taverne des Poètes 11 février 2008 11:11

      Rappel humaniste et républicain.


    • HEREBY 11 février 2008 11:12

      1 les chats entre commentateurs n’ont que peu d’intérêt.

      2 article manquant de fond, en particulier d’un § généralisant la contextualisation des citations, déclarations, etc. C’est cette contextualisation qui explique les condamnations des uns et pas celle des autres. C’est à dire que l’intention de l’auteur est ainsi prise en compte ;

       


      • Black Ader 11 février 2008 11:13

        "Ces propos pourraient être attribués à l’Américain James Watson, prix Nobel de médecine 1962 et codécouvreur de la structure de l’ADN, qui en 2007 s’est vu attribuer par le quotidien privé sénégalais Le Populaire, le "Nobel du racisme" pour avoir tenu à plusieurs reprises des paroles peu humanistes. Ainsi a-t-il déclaré par exemple que les femmes devraient avoir le droit d’avorter si des tests pouvaient déterminer que l’enfant à naître portait les gènes de l’homosexualité."

         

        Et tu vas nous citer beaucoup de gens qui n’ONT PAS PRONONCE ta citation ? Bonjours l’honneteté !

        Par ailleur, un journal "sénégalais", arf ! Rien à foutre.

        Et bien entendu que les femmes doivent avorter en cas de risque d’homosexualité, je ne vois pas le probléme : c’est une maladie génétique comme une autre.

         

        "Nietzsche critique sans complaisance l’hypocrisie des valeurs morales du christianisme qui n’ont d’autre objet, selon lui, que d’asservir la population et il s’en prend davantage aux ecclésiastiques qu’aux personnes faibles et handicapées."

         

        Nietzsche critique LA MORALE, pas seulement chrétienne. Oui, que périssent les faibles ! Ceux qui imaginent un arriére monde idéal et refuse la REALITE : il n’y a pas d’arriére monde, pas d’idéal, il n’y a que ce qui existe. Et que périssent les ratés ! Bon débaras. (Ou ca des "handicapés" ?).

         

        "Si l’encyclopédiste remet en cause la prohibition de l’inceste, interdit majeur et universel, c’est pour dénoncer les hypocrisies morales, spécialement religieuses. Or, il n’a de cesse de démontrer le décalage entre les règles imposées et la réalité."

        RI DI CU LE. La morale n’est par définition JAMAIS dans la réalité, puisqu’elle vise le perfectionnement intérieur, et ne dépend que de l’individu. Le fait d’échouer au Bac ne veut pas dire que le Bac est hypocrite.

         

         

        "Diderot, sur ce sujet sensible, semble avoir laissé sa raison s’assombrir sous le coup de ses préjugés antireligieux. Ou bien son souci de lever toutes contraintes, en faisant confiance à l’homme et à la nature, est-il bien trop naïf. Claude Lévi-Strauss montrera au XXe siècle que si l’inceste est un interdit commun à toutes ses civilisations, c’est pour favoriser l’échange entre les peuples : interdire l’endogamie et rendre possible l’échange des hommes et des femmes, et donc l’apparition d’une société."

        Diderot à raison : l’inceste n’est pas, du point de vu de la nature, un probléme (sauf à le répéter sur beaucoup de génération). L’inceste n’est pas plus que le canibalisme un interdit universel, au contraire.

        http://www.ethnopsychiatrie.net/fabr.htm

        Il n’y a pas d’universaux de culture, pas de moral universel (universel, au sens de l’humanité tout entiére, pas au sens Républicain, l’ensemble des français, évidement).

         

         

         

        "Jamais nous n’avons été plus libres que sous l’occupation allemande"

        Est-ce Jean-Marie Le Pen qui a prononcé cette phrase ?"

        Les Allemands on tué le pére de M Le Pen.. Ca doit plutôt être un socialiste, vu qu’ils étaient au pouvoir avec LAVAL. Mitterand, peut être ? Il se souviendrait avec émotion de sa francisque..

         

         

        "Rappelons que M. Le Pen a été condamné le 8 février 2008 à 10 000 € d’amende et à trois mois de prison avec sursis pour complicité d’apologie de crimes de guerre et contestation de crime contre l’humanité, en raison de propos publiés en 2005 dans l’hebdomadaire Rivarol, qualifiant l’occupation allemande de "pas particulièrement inhumaine""

        Et ? Vous avez vu ce qu’on fait les soldats français aux européens pendant la révolution ? Par ailleur, je ne comprend pas du tout pourquoi M Le Pen est condamné. D’une part il ne conteste pas le fait de l’occupation, à les suposer déterminés par la Loi, ce qui est faux au derniéres nouvelles. D’autre part, c’est un jugement de valeur, et on ne voit pas ce que vient faire la Loi la dedans, bonjour la Liberté en France ! Enfin, c’est statistiquement vrai, suffit de comparer avec la Pologne..

         

        " Cette affirmation imprudente de Sartre est liée à sa notion personnelle de la liberté."

        Sartre n’est qu’un con : tout le monde se fiche totalement de ce nain, qui trouve l’URSS super et les démocrates "des chiens". Qu’il ai levé le bras en 40, ca serait pas étonnant. Aprés tout, il était de gauche déja, comme le régime, et quand on voit ses moeurs privé, un type comme ca..

         

         

        Moi, j’ai une autre citation d’un de nos intellos gauchiste : "Le Nazisme est un humanisme" : ca chie comme phrase, hein ? Heureusement, le type est de gauche, sinon, évidement, comme la Justice est socialo-communiste dans ce pays, il aurait eu quelques problémes...


        • Gilles Gilles 11 février 2008 16:24

          Black Ader, je ne sais pas pour qui tu roules politiquement, mais ça doit être au minimum Lepen , Mégret...et encore il doit y avoir mieux, non ?

          Si un jour, notre civilisation tombe aussi bas pour que cette citation soit d’actualité :

          "Et que périssent les ratés ! Bon débaras. (Ou ca des "handicapés" ?)."

          Rappelles le moi ; car selon mon échelle de valeur, tu es un sacré raté. Tu agis et parles comme un faible qui n’a de cesse d’injurier et rabaisser ceux qu’il ne peut ni comprendre, ni expliquer, ni combattre.Ta manière de t’exprimer, la façon dont tu déféques tes idées, montre non seulement un intellect assez faible, un niveau scolaire moyen (ça c’est un plus pourt toi) et une vindicativité doublée d’une jalousie envers les autres (notamment les fonctionnaires) proportionelle à l’échec de ta vie. Vraiment tu agis comme un médiocre frustré

          Tu dois être de la race de ces sous-cons pour qui le contraire de faible, c’est musclé, puissant, beau et pas plus Et évidemment tu n’apréhendes même pas ce qu’est un cerveau

          Dans ton échelle de valeur, les Hitler, Pétains, Mussolini, Le Pen t’auraient utilisé comme sbire pour les basses besognes salissantes, dangereuses, risquées, immorales. Celles que les sous-crétins comme toi sont fiers de réaliser tout en espérant reccueillir des louanges de leurs chefs, qui les manipulent et rigolent dans leur dos de leur bêtise de faiblards du bulbe.

          Le mecs comme toi, insignifiant au demeurant, peuvent se réveler de véritables bourreaux de sang et de tripes couverts si par malheur des conditions politiques chaotiques permettent l’émergence de leur violence trop longtemps réfrénée. Combien d’être aussi insignifiants que toi sont devenus des bourreaux nazis ? Une chiée.....

          Mais tu es un lâche ! Tu attends le moment propice, tu attends les ordres, pour agir en toute impunité. Sinon, allez va te défouler, plomber quelques arabes, buter des pédés et casser les jambes des inférieurs avant de les balancer à la flotte, comme tes potes du service d’ordre du Fn adorent le faire.Tu en rêves (c’est ce que tu dis en tout cas) mais ton manque de burnes t’en empêche.


        • Djanel 11 février 2008 21:09

           

          A Black Ader

           

          Un troll replié est un troll faible.


        • aurelien362 11 février 2008 21:18

          J’ai du mal à voir le rapport entre Pétain, Hitler et Mussolini et Le Pen... Je croyais qu’on en avait fini avec ce genre de préjugés... Et un personnage comme Mitterand par exemple etait bien plus proche des trois cités que ne l’était LE Pen (je tiens à préciser que je ne suis pas lepeniste)


        • Gilles Gilles 12 février 2008 13:08

          Actias

          J’ai écris ça en réaction au fait, qu’à la surprise générale, après la guerre, on s’est rendu compte que parmi les pire criminels de guerre, des tortionnaires, assassins et autres, la plupart étaient en fait des gens tout à fait communs, pas des activistes.

          Juste des gens qui du fait des soubressaults de l’histoire se sont retrouvés avec la possibilité de commetre des crimes en toute impunité et ludiquement. Qu’ils aient suivis des ordres et crus en la cause, OK, mais ça n’empêche pas que derrière il y avait un terreau favorable pour mettre en pratique ces crimes. L’ordre, la force, la virilité, le racisme, le nationalisme, la méfiance envers l’étranger, la haine du juif.. ;toutes ces valeurs devaient en partie déjà être en eux, tout en étant réfrénées à la sphère privée par simple hypocrisie sociale et/ou peur de la loi, de ce que penseraient les autres etc etc etc Mais dés qu’ils ont pu se libérer, elles les ont phagocyté au delà même de ce qu’ils auraient pu imaginer avant Hitler pour une fuite en avant vers l’ignominie.

          Quand tu lis Black Ader et Seb59, qui pensent que l’actuelle invasion afro-maghrébine de la France est pire que l’occupation allemande, qu’il faut laisser périr les faibles, se réjouir de la mort d’enfants qui sautent par les fenêtre pour échapper à la police, simplement car ils ne sont pas français ou noir ou arabe ou musulmans, on peut penser que cette sous racaille a les potentialité pour devenir un jour des criminels de masse. Surtout qu’en plus qui’ls exhacerbent les nationalismes, les différences, leur supériorité (hi hi)

          SI un jour, des évènement troubles amènent un sbire de Lepen au pouvoir et qu’ils cherchent des cadres pour leur politique raciste et violente, ce gens tel Black et Seb seront leur nervis, se transformeront en violeurs, meutriers. Ils ne seront pas les seuls, plusieurs lâches qui se terrent aujourd’hui les rejoindront par conviction ou opportunisme, mais ils en seront.


        • Gilles Gilles 12 février 2008 13:14

          Aurelien

          "J’ai du mal à voir le rapport entre Pétain, Hitler et Mussolini et Le Pen... Je croyais qu’on en avait fini avec ce genre de préjugés."

          Relis l’histoire de l’Europe

          Nationalisme exacerbé povoquant des guerres, Violence innée, antisémitisme et racisme (parait que MUSSOLINI l’était pas...il a juste collaboré avec Adolf), apologie des génocides, aide des homos, valeurs morales étriquées etc etc etc Voilà.......juste l’extrême droite

          Alors après dans l’échelle du pire, Hitler était évidemement pire que Mussolini et lui que Lepen..mais ce dernier n’a heureusement pas pu exercé ce stalents mis à part torturer à mort quelques personnes et de part ces discours provoquédes crimes racistes en France


        • Gilles Gilles 12 février 2008 14:27

          aide des homos === fallait lire haine des homos.

          Aurélien, en plus je peux ajouter Staline à ma liste, no problem de ce coté là !

          Mais pour Mitterrand, malgrè ses errements coupables sous Vichy ou ses déliures sur l’empire française, franchement le trouver pire que LePen faut pas déconner. Sur quoi te bases tu pour dire ça ?


        • Gilles Gilles 11 février 2008 11:19

          "Claude Lévi-Strauss montrera au XXe siècle que si l’inceste est un interdit commun à toutes ses civilisations,"

          Pas tout à fait exact. Dans les familles régnantes de certains peuples, l’inceste existait voir était encouragé pour perpétuer les dynasties : le Pérou, l’Egypte entre autre. De nombreux mythes fondateurs à travers le monde font par ailleurs état de ces unions incestueuses qui aurait donné naissances au Monde, au peuples à une dynastie

          Evidemment, une exception accordée aux rois et aux Dieux, ne peut valoir pour les simples mortels.....

          Je ne sais pas si Strauss en parle par contre, mais le contraire serait étonnant et se serait intéressant d’en avoir une analyse


          • jay 11 février 2008 16:45

            En fait LV en parle, tout comme nombre de ses successeurs :

            sur l’inceste comme tabou universel, (rien à voir avec le cannibalisme qui n’en est pas un) : ce tabou viendrait de la nécessité de l’exogamie...dans les grandes lignes, on s’en sort mieux à plusieurs (en terme d’échanges techniques et économiques) et la meilleure façon de relier différents groupes humains c’est d’épouser, faire un gosse, prendre en charge etc... les filles des voisins. ils auront moins envie de venir faire une razzia si cela met en danger leur filles, fils, et petits enfants... tous les anthropologues sont d’accord là dessus (rien à voir avec la consanguinité aussi étrange que cela paraisse).

            sur les exceptions de ce tabou, c’est moins clair. pour les rois et reines, il s’agirait de mettre en valeur leur différence d’essence avec ceux qu’ils gouvernent. Ils échappent à toutes les règles, y compris celles qui se trouvent au fondement des sociétés. Certains ont mis en avant la question du patrimoine, mais elle n’est pas acceptée par tout le monde car d’autres méthodes existent, commes les règles régissant les transmissions et héritages. C’est d’ailleurs ces mythes fondateurs dont vous parlez qui ont mis les ethnologues sur cette voie : les rois et reines concernées par le mariage incestueux sont généralement identifiés à ces personnages...ils sont le "père et la mère" de ceux qu’ils dirigent. c’est plus ou moins explicite plus ou moins symbolique mais c’est présent. Si on prend l’exemple de pharaon, il est en premier lieu Ra sur terre, son émanation terrestre. mais il est aussi Osiris, qui s’est marié avec sa soeur Isis.

            Voilà. Une dernière précision, l’inceste comme tabou universel ne concerne que les frères et soeurs et les parents et enfants. quand on s’ecarte de la famille nucléaire cela dépend entièrement des sociétés et il n’y a plus d’absolu.

            Si cela vous intéresse, il y a nombre d’ouvrages sur le sujet, ceux qui parles des rois bouc-émissaires d’Afrique sont particulièrement éclairant.

            Bien à vous, Jay

             

             


          • Gilles Gilles 11 février 2008 17:20

            Merci Jay. Une précision pour ce que je connais :

            Chez les Incas, le souverrain (l’Inca) " prenait comme reine une de ses sœurs de façon à assurer la pureté de la caste et à limiter le nombre de prétendants à la succession. L’inceste renvoie à la complémentarité Soleil-Lune qui avait donné naissance au premier couple".

            Le soleil et la lune ont engendré un homme (Manco Capac) et une femme (mama Ocllo Huaco) qui devinrent les souverains terrestres, dominèrent leur monde et s’unirent...

            Un reflet du père et de la mère dont vous parlez. Universel semble t-il !


          • ZEN ZEN 11 février 2008 11:26

            Chaque citation, qui n’est "choquante" que pour un béotien, méritait une contextualisation de plus d’un article , pour rendre le sens que revendiquait chaque auteur. Hors d’une oeuvre complète, un énoncé n’a pas de sens, ou ne peut avoir qu’un sens tronqué ou détourné.

            Philo Mag, à part quelques bons dossiers, ne peut prétendre donner une culture philosophique par de tels raccourcis...


            • La Taverne des Poètes 11 février 2008 11:30

              Salut Zen, je ne suis pas prof de philo. J’ai quand même fourni une explication pour chaque citation et, je l’espère, sucité assez d’intérêt éventuellement pour consulter le lien mis en référence.

               


            • claude claude 11 février 2008 18:23

              bonjour taverne,

              vous vous engagez sur un terrain glissant, sur lequel les bourrins de service n’ont pas manqué de déraper illico !!!

              chaque citation que vous avancez mériterait un article à part entière tant les notions avancées sont complexes et peuvent initier des contre-sens...

              néanmoins, merci pour ce papier dérangeant. smiley


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 février 2008 20:37

              @ Zen, tu as parfaitement exprimé le fond de ma pensée, et je te rejoins sur le fond, extraire des fragments d’un texte, d’un contexte et d’une pensée n’a aucun intérêt et même, porte le risque d’une trahison. On ne peut pas jouer avec le texte. Par contre, certaines paroles, notamment des politiques, valent d’être analysée, le Durafour de Le Pen, les sauvageons etc...

              Sur ce coup, je ne félicite pas la Taverne, même si le jeu est amusant, pour un bistrot philo mais pas ici


            • La Taverne des Poètes 11 février 2008 20:49

              Au contraire, il faut taper dans la fourmilière pour la faire réfléchir.


            • faxtronic faxtronic 11 février 2008 11:58

              Tres interessant, et surtout tres instructif en ce qui concerne la liberté d’expression. Il n’y a pas de mots choquants, il n’y a que les actes qui sont choquants (mais typiquement les mots des politiciens sont des actes car ils manipulent la realité avec des mots).


              • pallas 11 février 2008 12:27

                Dans ce monde c’est le plus fort qui gagne et le plus faible qui se fait ecraser, c’est une verité qui est indeniable. Maintenant qu’est ce qu’un faible ? c’est un individu qui n’a jamais d’avi qui suis un leader une idée et qui peut changer du jour au lendemain, un faible est dangereux par sa lacheté et sa passivité car il se laisse guidé et ne prend jamais parti, je hai les faibles pour cette raison. Un faible ou un fort sa ne se compare pas par rapport a une fonction ou a un salaire ou au milieu social, quelqu’un de fort sera quelqu’un qui a des convictions et qui s’y tien et peut importe que le monde ne pense pas la meme chose. Le faible lui suivera le troupeau car il a se besoin d’etre entouré. Aujourd’hui c’est l’apologie du faible, de faire croire que le faible est fort et que le fort est faible. Ceux qui suivent la Mode des idées et vestimentaire ne sont que des faibles car ils n’ont pas de jugement de libre arbitre, ils ne remettent rien en question, preferant vivre une existence quotidienne sans jamais chercher a voir le monde exterieur qui les entourent, se sont des moutons de paturges qui n’ont aucunes idées sur rien, qui votent pensant ainsi que cette action fera office de devoir de cityoen mais ne s’interessant pas en verité a la politique, ne se faisant pas sa propre opinion des choses laissant un autre les guidés a leurs place. Un faible est une menace par son indecision perpetuel se retranchant dans cette stupidité continuel, qui ne prend jamais sa vie en main. Les exemples sont nombreux. Recemment la loi anti tabac, personne ne criai au scandale, une fois la loi activé, ils gueulent, c’est la meme chose avec le nouveau traité européen, sa ne reagit pas avant, mais sa se plain apres une fois que l’evenement est rentré dans la vie quotidienne. Le faible dans les hautes spheres ou dans le milieu elitiste, c’est celui qui a beaucoup d’argent qui ne veut que de l’argent alors qu’il en a deja suffisement pour vivre sans travailler et faire vivre ses enfants et petit enfants, il ne pensera jamais a investir son argent dans des projets tel que la recherche ou l’aerospatial mise a par une seul exception de la part du directeur de Virgin, mais sinon rien, pas de projet, faire de l’argent pour de l’argent. Le faible en politique, c’est accumulé du pouvoir pour du pouvoir mais au final, il ne fait rien, il est la latent, le vide absolu. Le veritable faible est aussi de ne pas consideré l’avenir immediat de la futur generation et le devenir de l’espece car il ne pense que dans l’immediat son existence quotidienne, la boucle est bouclé, a vous de savoir ce que vous etes et de vous regardez dans une glace.

                 


                • ZEN ZEN 11 février 2008 12:42

                  C’est ben vrai ça, Mme Denis-Pallas....


                • ddacoudre ddacoudre 11 février 2008 13:31

                   

                  Bonjour pallas

                   

                  Tous ce qui existe à une raison d’être même si elle échappe à notre compréhension qui est limité par nos sens.

                  Grâce à la nature il existe des faibles pour assurer la stabilité des forts, sans ce phénomène indépendant de la volonté humaine donc inné il n’existerait plus aucun humain sur terre car les forts s’entretueraient pour assurer leur domination des uns sur les autres jusqu’au dernier qui mourrait d’être le seul survivant.

                  Ils s’entretueraient car ils n’auraient inhibé la peur qui assure la survie de tout être et de toutes les espèces.

                  Il y a une maladie où les personnes ne sentent plus la souffrance (je n’ai plus le nom en tête), elles sont en définitive d’une fragilité absolu, car elles peuvent perdre leur tête sans ressentir la moindre douleur.

                  C’est à cela que conduirait un monde que de forts, ils en mourraient car personne ne céderait. Chaque jour où tu constates que tu es fort tu devrais remercier les faibles plutôt que de les mépriser, car ils sont ceux dont tu retires ta force.

                  Cordialement.

                   


                • Gilles Gilles 11 février 2008 13:59

                  Pallas

                  "Recemment la loi anti tabac, personne ne criai au scandale, une fois la loi activé, ils gueulent, c’est la meme chose avec le nouveau traité européen, sa ne reagit pas avant, mais sa se plain apres une fois que l’evenement est rentré dans la vie quotidienne."

                  Et j’ajouterai qu’ensuite c’est bel et bien oublié....le traité simplifié, élagué des 3% symboliques de son contenu, on arrêtera d’en parler d’ici peu tellement ça ne sert à rien de râler contre l’inélucatable...jusqu’au jour ou...BOUM


                • claude claude 11 février 2008 18:38

                  @ pallas

                   

                  quel beau portrait de vous même, nous avez-vous brossé ci-dessus ! smiley

                  je ne vous connaissais pas un tel talent de portraitiste. allez-vous vous lancer dans le genre littéraire appelé réalisme mâtiné de naturalisme ? après flaubert et zola, voilà qu’un autre grand écrivain nous est né !

                  mais soyez prudent, prennez garde de ne pas finir commme un illustre prédécesseur ! fr.wikipedia.org/wiki/Pallas_%28affranchi%29

                  puis-je cependant vous suggérer de créer des paragraphes, en laissant des lignes vides. cela aiderait à la compréhension du cheminement de la logique de votre pensée ...


                • maxim maxim 11 février 2008 12:56

                  une petite citation au passage ...

                  il vaut mieux avoir affaire à un méchant qu’à un idiot ,le méchant se repose !

                   


                  • Jason Jason 11 février 2008 13:07

                    Vous sortez ces citations hors de leur contexte, lieu (l’écrit), le moment historique, la situation sociale, politique, religieuse...

                     

                    En ce qui concerne Diderot il faudrait citer aussi (à peu près) "de l’inconvénient d’attacher de l’importance à des choses qui n’en ont pas", se rattachant à la sexualité. Le Supplément s’inscrit dans le combat idéologique de l’époque. Relisez-le en entier, c’est un des plus beaux textes de Diderot, dans lequel il montre le relativisme des cultures et des lois morales qui étranglaient sa société. Laissons aux gazettiers et aux amateurs de chiffre d’affaires de l’édition le hochet de La Religieuse.

                     

                    Pour la citation de Sartre, là aussi il faut se rapporter à son concept de liberté, que je vous laisse le soin de découvrir, si vos vaticinations vous en laissent le temps.

                     

                    Votre article me fait trop penser au jeu de "Trivial pursuit".

                     

                    Une bonne idée mal desservie par une isuffisance de curiosité et de temps. Maladie contemporaine.


                    • Mescalina Mescalina 11 février 2008 13:24

                      Nietzsche critique sans complaisance l’hypocrisie des valeurs morales du christianisme qui n’ont d’autre objet, selon lui, que d’asservir la population et il s’en prend davantage aux ecclésiastiques qu’aux personnes faibles et handicapées. C’est quand même une déclaration bien troublante.

                      TAVERNE, sur le mot de Nietzsche, vous frôlez le délit intellectuel. Vous vous attaquez à un monstre et n’en paraissez que plus ridicule. Votre analyse est d’un mauvais niveau pré-bac. J’ai bondi en vous lisant.

                      Pour rappel, Nietzsche et sa pensée ont été récupérés par le nationalisme Allemand EXACTEMENT par le procédé de votre article : on prend une phrase, la sort du contexte (le livre), et on lui fait dire ce que l’on veut.

                      NIETZSCHE PLUS QU’AUCUN AUTRE ne peut être approché de la sorte. Sa pensée est lapidaire, fulgurante, profondément humaine, est EXTREMENT complexe, imagée, en un mot génial, et ce genre "d’explication de texte" de personne stupide comme vous fait qu’encore aujourd’hui ce grand philosophe est perçu pour ceux qui ne l’ont pas lu (VOUS) et curtout ENTENDU, comme il disait, comme un fasciste (utilisation abusive d la "volonté de puissance" et du surhomme, parmi tant d’autres exemples).

                      En bref, "déclaration bien troublante" pour un "analyste" aussi bas de gamme que vous. Sûr que la provocation et la complexité vous sont étrangers.

                      La tentative d’analyse est très sommaire et incomplète. Il s’agit avant tout d’une déclaration de guerre contre toutes les valeurs qui abaissent l’homme, contre le ressentiment par exemple, dans le but de promouvoir LA VIE, cela va bien au delà du christianisme. Cette phrase est certes FORTE, mais EN AUCUN CAS TROUBLANTE NI SUJETTE A INTERPRETATION COMME VOUS LE FAITES.

                      Ce papier est un torchon et je ne vous remercie pas. Retournez critiquer Sarko ou parlez nous de l’Europe, ça vous savez (parfois bien) faire.


                      • Avatar 11 février 2008 13:39

                        Très bon exemple de ce qu’est capable d’écrire un des rédacteurs phares d’Agoravox.

                        La qualité intrinsèque (qui peut cacher un tgv mouillé, Taverne ) de ce papier devrait servir à étalonner tous les autres.

                        Qui aurait pu penser, il y a un an à peine, qu’Agoravox atteindrait cet inimaginable niveau dans le journalisme en publiant de tel article ?


                      • La Taverne des Poètes 11 février 2008 13:52

                        Mescalina : vous bondissez et c’était justement mon but de montrer que le sarkozisme repose sur la doctrine de la loi du plus fort et la discrimination. Quand les masques tombent, voilà l’insulte. Ce qu’il fallait démontrer, selon moi, et c’est fait !

                         

                         


                      • Mescalina Mescalina 11 février 2008 14:26

                         "vous bondissez et c’était justement mon but de montrer que le sarkozisme repose sur la doctrine de la loi du plus fort et la discrimination. Quand les masques tombent, voilà l’insulte. Ce qu’il fallait démontrer, selon moi, et c’est fait !"

                        TAVERNE, vous êtes un psychopate stupide... Je vous accordais un zeste d’intelligence, vous êtes juste un rigolo ! Utiliser Nietzsche dans votre bataille anti Sarko vous décrédibilise à jamais. Loi du plus fort, mais quel amas de conneries, vous ne valez pas mieux que ces petits écrivaillons nazis qui ont utilisé Nietzsche pour servire Hitler, et vous pour servir.. Bayrou !!!

                        Allez jusqu’au bout de votre connerie : Sarko = Hitler = Facho, si après ça on ne vous demande pas de rendre votre carte Modem.

                        Nietzsche pourfendait la connerie en générale, les moutons, l’absence de réflexion, de hauteur de vue, de jouissance de la vie sur terre par rapport à un monde "idéal" qu’il exécrait. En résumé bien sûr.

                        Ce commentaire s’adresse à ceux qui n’ont pas lu Nietzsche plus qu’à vous, qu’ils ne se fassent pas avoir par votre vomi (ou alors un amas de mauvaise fois sans nom assumé mais j’ai du mal à y croire).

                        Débitez autant d’aberrations que vous le souhaitez, de pseudo analyses de politiques internes, de sophismes fumants à des fins politiques, mais laissez les penseurs où ils sont, surtout si vous ne maîtrisez RIEN. Je n’ai réagi que sur Nietzsche car je peux le faire, connaissant extrêment bien le sujet.

                        La Pensée ne vous remercie pas.


                      • La Taverne des Poètes 11 février 2008 15:06

                        Pauvre Mescalina, en plus vous ne comprenez rien du tout à Nietzsche ! Vous le vénérez uniquement pour l’idée de surhomme que vous interprétez comme l’affirmation de votre supériorité sur les autres qui vous octroie de facto le droit d’insulter tous ces inférieurs qui ont vous font l’affront de ne pas penser comme vous.

                        Quels que soient les moyens de pression morale que vous utilisez ici dans vos commentaires -peu respectables et peu respectueux- je maintiens que l’affirmation de Nietzsche est au minimum troublante.

                         

                         


                      • La Taverne des Poètes 11 février 2008 15:08

                        Black Ader ; tu es un pou de la société.


                      • La Taverne des Poètes 11 février 2008 15:10

                        Alors laisse-moi en pet !

                         


                      • Mescalina Mescalina 11 février 2008 16:12

                        "Pauvre Mescalina, en plus vous ne comprenez rien du tout à Nietzsche ! Vous le vénérez uniquement pour l’idée de surhomme que vous interprétez comme l’affirmation de votre supériorité sur les autres qui vous octroie de facto le droit d’insulter tous ces inférieurs qui ont vous font l’affront de ne pas penser comme vous"

                        Arrétez de vous enfoncer TAVERNE. Vous êtes stupide et d’une mauvaise foi désarmante. J’ai dit EN SUBSTANCE que le "Surhomme", l’expression, avait été déformé et récupéré à des fins ignobles, je n’ai rien dit de plus, cette notion n’est en AUCUN cas une afirmation de supériorité, je n’insulte QUE VOTRE CONNERIE, vous dites n’importe quoi !!!

                        Entendre de vous, inculte en la matière, que je ne comprends pas Nietzsche, en dit long sur la petitesse de votre esprit et sur la faiblesse de votre argumentation. J’ai lu à mainte reprise l’oeuvre intégrale, j’ai eu 19 au Bac en commentaire de texte sur un extrait du Gai Savoir, et j’ai écrit une thèse de 200 pages traitant de Nietzsche et la morale qui a reçu les félicitations du jury.

                        Vous étalez votre inculture à chaque commentaire, ça en devient risible ! Penser différemment TRES BIEN, accumuler les clichés, les raccourcis et faire dire à "ceux qui ne pensent pas comme vous" des choses qu’ils n’ont jamais dit pour les attaquer avec des contre sens philosophiques aussi catastrophiques décrédibilise, JE PERSITE ET JE SIGNE, tous vos blablas quotidiens sur ce site.

                        Vous êtes juste pitoyable. Le mot n’est pas choquant ni insultant, à ce niveau ce n’est pas autre chose.


                      • La Taverne des Poètes 11 février 2008 16:27

                        Mescalina : mais oui vous raison. Mais oui, mais oui...


                      • La Taverne des Poètes 11 février 2008 16:28

                        vous avez raison.


                      • tvargentine.com lerma 11 février 2008 13:50

                        Oui,notre ami LA TAVERNE DE LA CENSURE vient de découvrir que JP SARTRE à fait de la collabo passive durant l’occupation des Nazis en France

                        Mon povre ami du MODEM en mal d’inspiration,nous le savions depuis longtemps.

                        Pourquoi nous imposer tous les jours une de vos diffusions alors que vous devriez avoir la sagesse de laisser votre place à un autre rédacteur

                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès