• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Collaboration » : Aumont & Sandre aux Variétés

« Collaboration » : Aumont & Sandre aux Variétés

D'une saison à l'autre, du « Dîner de cons » à « Collaboration », d'un duo comique à un autre tragique, le Théâtre des Variétés ose la distanciation des genres dans la perspective de remplir sa jauge au mieux de la géométrie opportuniste du public.

Sans doute les trois Molières 2011 du « Repas des fauves » au Théâtre Michel ont-ils suffisamment balisé l'air du temps durant la totalité de la saison précédente, pour qu'une pièce comme « Collaboration » destinée a priori, par exemple, au Théâtre Montparnasse, puisse désormais prétendre faire le plein avec succès sur les Boulevards....

Signe des temps donc où le plébiscite du rire pourrait dignement s'effacer au profit de la prise de conscience, qu'au sein d'une période trouble, chacun devrait composer avec ses valeurs morales de façon à rester debout, malgré les menaces de l'adversité.

En effet, il serait fort incomplet de relater le contexte d'une nazification d'abord rampante avant que de devenir explicite, lors des années 30-40 du XXème siècle pour annoncer l'impact que le tandem Michel Aumont – Didier Sandre va imprimer dans la présente conscience collective, sans faire référence au terrain propice actuel concernant toutes les formes d'indignation.

La famille, l'amitié, l'amour devraient-il faire les frais de compromis mal taillés face aux banqueroutes de la morale et de l'équité confrontés aux pressions des enjeux politiques et financiers mondialisés ?

La créativité de l'artiste devrait-elle s'effacer devant la raison d'état ou pire face aux spéculations personnelles de quelques dirigeants mégalomanes accrochées aux profits de leurs destinées ?

Alors Richard Strauss & Stéfan Zweig d'une part, Gobbels & Hitler d'autre part, pourraient-ils s'incarner symboliquement en témoins repères du spectacle toujours vivant que le XXIème siècle ferait siens pour conjurer tous les maux pressentis à l'aube de la révolution annoncée des masses numériques.

C'est ainsi qu' « au jour d'aujourd'hui », la pièce de Ronald Harwood devrait prendre un sens mobilisateur afin que les comédiens, fiers de leurs performance, puissent ressentir la pertinence artistique d'une mission salvatrice à l'égard de leurs contemporains avant même que d'être récompensés par des nominations plus que probables aux Molières 2012.

 

photos © Greg Soussan & Sandrine Cellard

COLLABORATION - **** Theothea.com - de Ronald Harwood - mise en scène : Georges Werler - avec Michel Aumont, Didier Sandre, Christiane Cohendy, Stéphanie Pasquet, Patrick Payet, Sébastien Rognoni & Eric Verdin - Théâtre des Variétés


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès