• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Coluche, le film : pour leur foutre au cul !

Coluche, le film : pour leur foutre au cul !

"J’arrêterai de faire de la politique quand les hommes politiques arrêteront de nous faire rire..." Le film sur la campagne présidentielle de Coluche sort le 15 octobre.

Événement le mercredi 15 octobre, car à cette date sort enfin en salle Coluche, l’histoire d’un mec. Enfin, parce que Coluche nous manque terriblement depuis sa tragique rencontre avec "le putain de camion", celui chanté par Renaud. On l’imagine encore avec nous, cet enfoiré, raillant l’action désarticulée du nain Sarkozy. Gueulant sur les perversions du néolibéralisme cinglé et de sa crise financière. Renvoyant à leurs places les cadors rétrogrades de l’UMP et du PS. Les Brice Hortefeux, les Georges Frêche, les Henri Guaino, les enfoirés de droite, de gauche et du (nouveau) centre...

POUR LEUR FOUTRE AU CUL !

coluche2008.jpgLe film, réalisé par Antoine de Caunes, nous plonge dans l’épique campagne présidentielle du candidat Coluche en 1981. A l’annonce de cette farce la France se bidonne, l’acclame, le soutient. "J’arrêterai de faire de la politique quand les hommes politiques arrêteront de nous faire rire", scandait le clown, à poil, avec une plume rose plantée dans le cul, devant les caméras des jités. Les sondages s’affolent, sa cote monte en flèche jusqu’à atteindre 16 % d’intentions de vote. Face à ses concurrents, sa profession de foi affichée sur tous les murs de France avait, reconnaissons-le, le mérite de la clarté "Tous ensemble pour leur foutre au cul !" (Lire ici).

Inoubliable.

Soutenu par Charlie Hebdo, qu’il propose de transformer en organe de presse officiel de la République, Coluche talonne Giscard et François Mitterrand à quelques semaines du premier tour. Et puis lui-même a commencé à y croire... Avant de se retirer et de laisser le champ libre à la gauche de Mitterrand dont il fêtera la victoire au soir du 10 mai 1981.

Oui, tu nous manque Michel. Si tu savais combien tu nous manques, ma poule.

Bande annonce : Coluche, l’histoire d’un mec.



Peachy Carnehan

NordenStar.com, 7 octobre 2008


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 7 octobre 2008 11:29

    ’foiré, va !


    • La Taverne des Poètes 7 octobre 2008 11:32

      Le "nain Sarkozy", était-ce indispensable ? Dans la bouche du bouffon, cela pouvait se justifier. Ou si cétait particulièrement drôle. Mais là, dans l’article... ? Mais j’ai plussé avant de voir ce mot. Pour Michel, trop tard !

      ’foiré, va !


    • enzoM enzoM 7 octobre 2008 11:57

      Franchement, bravo pour ton article Peachy. Comme quoi il ne faut pas beaucoup de mo(r)ts pour penser aux autres à travers une personnalité comme Coluche.

      Merci pour ton article, Coluche était quelqu’un de bien, que du côté de la Belgique nous n’avons pas "assez" connu.

      Ce film pourra peut-être et je l’espère, faire comprendre un peu qui était Coluche.


      • Daniel Roux Daniel R 7 octobre 2008 17:25

        Eux, ils n’ont pas trouvé ça drôle. Les hommes politiques sont comme les cochons, ils n’aiment pas que l’on vienne manger dans leur gamelle.

        Je me souviens d’un meurtre dans le sous sol d’un parking du secrétaire de Coluche juste avant qu’il ne décide de se retirer sur la pointe des pieds affirmant que ce crime n’avait rien à voir avec sa candidature mais sans révéler avec quoi il avait à voir.

        La version officielle est que sa candidature n’aurait recueilli aucune signature d’élu malgré les promesses. Ceux qui avaient promis expliquaient à l’époque qu’ils avaient renoncé à le soutenir du fait des pressions (de qui ?).

        Quoi qu’il en soit, le nom de Coluchi Michel restera attaché à sa plus grande oeuvre "Le resto du coeur". Resto si populaire que le nombre de clients ne cesse pas d’augmenter chaque année. Enfin une entreprise française localisée qui a le vent en poupe grâce à l’incompétente obstination de nos (Oh combien !) chers hommes politiques et au dévouement des bénévoles.



        • Traroth Traroth 7 octobre 2008 19:03

          Le retrait de la candidature de Coluche n’avait rien de spontané ni de volontaire. Lors d’un reportage, il y a quelques années, un ancien des RG qui avait participé à l’opération ordonnée par Giscard lui-même, par pur mépris de Coluche (puisque la candidature de Coluche aurait fait plus de mal à Mitterrand qu’à lui), expliquait qu’ils n’avaient pas eu la main légère : cercueils dans la boite à lettres, coups de fil explicite ("on va te flinguer, toi et ta famille", vous voyez le niveau) au milieu de la nuit, etc.


          • Traroth Traroth 7 octobre 2008 19:05

            Ah oui, et il parlait aussi de ce meurtre d’un proche. Il disait que les RG n’y étaient pour rien, mais qu’ils l’avaient exploité, dans le style "regarde ce qui est arrivé à Untel". C’est charmant, le sens de la démocratie de VGE, hein ?


          • moebius 7 octobre 2008 21:19

             vu la bande annonce à la télé... pas terrible...


            • anonymous 7 octobre 2008 21:28

              "Renvoyant à leurs places les cadors rétrogrades de l’UMP et du PS. Les Brice Hortefeux, les Georges Frêche, les Henri Guaino, les enfoirés de droite, de gauche, du (nouveau) centre et du ridicule modem..."

              Et du NPA il en aurai dis quoi ?

              C’est beau de faire parler un mort ... chapeau...


              • Christoff_M Christoff_M 8 octobre 2008 02:02

                 pauvre Coluche, s’il voyait la France de 2008 enlisée dans son hypocrisie, son manque de courage...

                et l’omnipotence de la pensée unique associée avec le retour de la morale, je crois qu’il vomirait...


                • Sav 8 octobre 2008 23:19

                  Coluche, le film : pour leur foutre au cul... Et par De Caunes, comme c’est original... On en frétille...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires