• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Critique de « Hors-la-loi » de Rachid Bouchareb (compétition officielle du (...)

Critique de « Hors-la-loi » de Rachid Bouchareb (compétition officielle du Festival de Cannes 2010)

bouchareb 004.JPG
horslaloi2.jpg

"Hors-la-loi", 4 ans après le prix d’interprétation collective reçu par les acteurs d’"Indigènes" dont il est davantage une sorte de prolongement (les personnages interprétés par Jamel Debbouze, Roschdy Zem, Sami Bouajila portent ainsi les mêmes prénoms que dans « Indigènes ») que réellement la suite, faisait partie des films de cette compétition 2010 qui suscitaient le plus d’attente même si cette année, contrairement à "Indigènes "il y a 4 ans, il représente l’Algérie et non la France. C’est aussi le film qui a suscité la plus vive polémique en raison d’une séquence de 6 minutes consacrée au massacre de Sétif à laquelle on a reproché de mettre davantage l’accent sur le massacre des manifestants algériens par l’armée française que sur celui des colons européens. Une polémique absurde puisque c’est du point de vue de ses trois protagonistes algériens que nous voyons ce film et que par ailleurs le massacre des colons européens n’est nullement nié, là n’est simplement pas le sujet. Il n’empêche que cette polémique aura valu aux festivaliers une sécurité inédite : démineurs, hélicoptères, dizaine de cars de CRS, fouille accrue à l’entrée du palais, interdiction de toute bouteille d’eau dans la salle... Plus de 50 ans après, la guerre d’Algérie reste un sujet extrêmement sensible...

Synopsis : Chassés de leur terre algérienne, trois frères et leur mère sont séparés. Messaoud (Roschdy Zem) s’engage en Indochine. A Paris, Abdelkader (Sami Bouajila) prend la tête du mouvement pour l’Indépendance de l’Algérie et Saïd ( Jamel Debbouze) fait fortune dans les cabarets et les clubs de boxe de Pigalle. Leur destin, scellé autour de l’amour d’une mère, se mêlera inexorablement à celui d’une nation en lutte pour sa liberté...

Ce film vaut beaucoup plus et mieux que la polémique à laquelle on tente de le réduire. Ce qui marque d’abord, c’est la qualité de la mise en scène et la somptuosité de la photographie.

 « Hors-la-loi » n’est par ailleurs pas un manifeste politique mais une sorte de western des temps modernes aux accents parfois melvilliens sur fond de naissance du fln (que Rachid Bouchareb n’épargne d’ailleurs nullement).

La scène du massacre de Sétif est essentiel pour expliquer l’attachement viscéral à la terre des trois frères, leur besoin de vengeance, leur hargne.

 Bouchareb interroge aussi la question de cause juste ou de guerre juste qui dépasse largement le cadre de la guerre d’Algérie. Jusqu’où aller pour défendre un idéal, une cause que l’on croit juste ? La fin justifie-t-elle les moyens ? La violence est-elle une arme nécessaire pour trouver le chemin de la liberté ?

La quasi dévotion du personnage de Sami Bouajila qui sacrifie tout (y compris sa vie) à la cause qu’il défend en est la parfaite illustration. C’est d’ailleurs lui qui domine toute la distribution. Soulignons également la présence d’un autre des cinq lauréats du prix d’interprétation de 2006, Bernard Blancan, injustement absent de la conférence de presse et de l’émission Le Grand Journal à laquelle l’équipe était invitée (présente dans les coulisses de l’émission, je vous en reparlerai demain avec de nombreuses photos) remarquable dans le personnage du Colonel Faivre.

Une mise en scène ample, lyrique, inspirée, rythmée d’un cinéphile dont on sent les multiples et prestigieuses influences (du "Parrain" de Coppola au cinéma de Scorsese en passant par celui de Melville). Des comédiens une nouvelle fois remarquables. Des questionnements et un sujet passionnants et qui dépassent le cadre de la guerre d’Algérie. Pour moi, un des meilleurs films de cette édition 2010.

Réactions dans la salle (Grand Théâtre Lumière, séance de 15H) : La séance de 15h, en l’absence de l’équipe du film, suscite plus rarement des applaudissements. Hier, ils étaient pourtant particulièrement enthousiastes.

Prix que je lui attribuerais  : Un prix pour la mise en scène ou pour l’interprétation exceptionnelle de Sami Bouajila.

Prix potentiels : Si la mise en scène de Rachid Bouchareb s’est encore améliorée depuis « Indigènes », les concurrents dans cette catégorie sont nombreux. Je crains donc malheureusement qu’il ne figure pas au palmarès.

Quelques images des coulisses du Grand Journal en attendant de vous en dire plus :

bouchareb 080.JPG
bouchareb 082.JPG
bouchareb 049.JPG
bouchareb 069.JPG
bouchareb 059.JPG

Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

209 réactions à cet article    


  • morice morice 22 mai 2010 13:41

    bien dit, il serait temps de faire barrage aux gesticulations ridicules de l’extrême droite sur le sujet, surtout celle du Lefebvre bis qu’est Lionnel Luca, grand prix d’interprétation d’un colonialisme mal digéré, et petit-fils adoptif de Jean-Marie...



    Alors que la première projection de HORS LA LOI de Rachid Bouchareb démarrait à 8h30 ce vendredi, le député Lionnel Luca affirmait dans une dépèche AFP de 10h23 qu’il avait vu le film et que cela confirmait ses dires depuis trois semaines. Un film mensonger, anti français.

    Pas de bol monsieur le député. A 10h23, il restait encore 30 minutes de film à voir. Donc, à part un don d’ubiquité, il me semble difficile que cet élu ait pu voir le film, le juger et se rendre à la manifestation de 10h à Cannes, devant l’hôtel de ville.

    C’est pas bien de mentir.


    • Furax Furax 22 mai 2010 15:01

      J’ai un regret. Si un film devait être réalisé sur la massacre de Sétif, celà aurait dû être fait par un français, un gaulois. Les américains le font bien.
      Evidemment, ça avive les plaies les accusations de l’autre !
      Si on veut lutter contre les tensions, que chacun vienne battre SA coulpe, que les français de souche viennent dénoncer leurs fautes, la traite, leurs colonisations, les arabes leurs conquêtes et leur esclavagisme, les juifs leur racisme etc..Ca ira mieux pour tout le monde !


    • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 17:56

      Salut calmos,
      J’ai comme l’impression que Garry Coupeur, l’homme aux ciseaux d’or est en pleine action !


    • Hieronymus Hieronymus 22 mai 2010 19:38

      Furax, on peut toujours rever :
      « Si on veut lutter contre les tensions, que chacun vienne battre SA coulpe »

      mais concernant ce que l’on nomme (sans mepris de ma part) les peuples du tiers monde, il est absolument illusoire d’esperer une quelconque auto-critique, ds leur conscience politique, ils ont toujours ete et ne peuvent etre que victimes et ceci une fois pour toutes, definitivement ..

      je me souviens avoir entendu il y a qq annees ds l’emission de Juan Gomez sur RFI, « appels sur l’actualite » les auditeurs reagir aux propos d’un universitaire qui expliquait que la traite negriere s’etait faite en Afrique avec la complicite des Noirs du continent, et bien que croyez vous que ces auditeurs (africains) exprimaient ?
      tous, sans aucune exception et sans la moindre nuance ds le propos, s’affirmaient scandalises qu’on puisse oser enoncer une chose pareille (que des Noirs participaient a la traite) alors que c’est pourtant un fait historique indubitable et parfaitement etabli !
      il est evident que les negriers blancs commercaient avec les rois Noirs du continent qui leur vendaient leurs captures de guerre, a partir de l’ile de Goree ou autre endroit ..
      rien a faire, du cote des auditeurs africains, ce n’etaient que des hurlements de protestation envers une verite historique qui tombe sous le sens ;
      allez donc aujourd’hui chercher a discuter avec les anciens du FLN (s’il en reste) par ex. des crimes commis envers les harkis (car si les Francais les ont abandonnes, c’est tout de meme le FLN qui les a massacres)
      cordialement


    • Free Palestine Free Palestine 22 mai 2010 20:35

      @Hieronymus
      (car si les Francais les ont abandonnes, c’est tout de meme le FLN qui les a massacres)

      incroyable le faussaire ne se rend plus compte de ses inepties,le Fln a massacré des traitres comme les résistants Français l’ont fait pendant les purges suite à la victoire des alliés,il aurait surement fallu décorer ceux qui ont activement participer aux massacres et à la répression de « leurs frères » ça ne va vraiment pas dans votre cervelet,non ce n’est pas la France qui a abandonné les Harkis c’est surement l’ oeuvre des martiens, comment peut on se noyer dans un verre d’eau ?


    • Furax Furax 23 mai 2010 01:22

      Cher Hieronimus
      Nous avions, en Centrafrique, un excellent ami, malheureusement disparu beaucoup trop tôt.
      Il se nommait Etienne Goyemidé. Il a écrit deux magnifiques petits romans publiés dans la collection Monde Noir Poche (Hatier).Le premier « Le silence de la forêt », traite du racisme. Du racisme des grands noirs bantous (dont il faisait partie) envers les pygmées, les petits hommes de la forêt. Le deuxième de l’esclavage. Des caravanes de cavaliers et chameliers négriers venus du nord, enlevant, déportant, massacrant les faibles « inexploitables ».

      Vous voyez tout est possible...
      Amicalement.


    • Furax Furax 23 mai 2010 15:41

      Hieronimus scuse me, il ne faut pas écrire trop tard, j’ai oublié le titre du deuxième livre d’Etienne Goyémidé, celui sur l’esclavage :
      « Le dernier survivant de la caravane »
      Bonne suite.


    • Hieronymus Hieronymus 23 mai 2010 18:16

      merci Furax de ces precisions
      cet Etienne Goyémidé serait donc l’exception qui confirme la regle ?
      qt a Free Palestine (ressemble a s’y meprendre a l’ex. Abdelkader) je ne snobe personne d’ordinaire mais la c’est vraiment trop caricatural pour que je puisse repondre quoique ce soit de pertinent, curieusement ses reactions illustrent assez bien mes propos sur l’absence d’autocritique de certaines populations, sans doute pas un hasard ?
      sur les malheureux harkis, d’abord les accords d’Evian prevoyaient qu’ils seraient epargnes, le FLN s’y etait engage, ensuite je ne vais pas me livrer ici a des C/C de recits des abominations invraisemblables et des souffrances atroces qui leur ont ete infligees par les « liberateurs » de la derniere heure, ces horreurs indescriptibles et d’autres constituent une sorte de crime originel de l’etat algerien et qui marquent encore aujourd’hui son inconscient collectif ; encore un aspect des choses sur lequel ce prodigieux film interprete par ce merveilleux acteur qu’est Debbouze fait bien naturellement l’impasse, repentance a sens unique oblige .. 


    • Shaytan666 Shaytan666 23 mai 2010 18:25

      J’ai quand même fait une petite recherche, on estime à 9000 les victimes sans jugement de la répression en France après la 2ème guerre mondiale (c’est bien entendu 9000 de trop) tandis qu’en Algérie on estime à 130 000 les victimes sans jugement livré à la « vengeance » des courageux « combattants » du FLN.


    • benoist 23 mai 2010 20:01

      Espérer une autocritique de leur conscience politique de la part des pays du «  tiers-monde  »....

      Comme vous avez raison, que des ingrats.

      Nous l’occident qui avons déverser ces chez ignares notre flot de culture.... (les Africains, ces cons ne connaissaient pas même le chauffage central !)

      «  Allez donc aujourd’hui chercher a discuter avec les anciens du FLN (s’il en reste) par ex

      (ex = exemple je présuppose) des crimes commis envers les harkis (car si les Français les ont abandonnés, c’est tout de même le FLN qui les a massacrés)  » écrivez-vous.

      Vous êtes d’une naïveté confondante : avez vous déjà vu un juge exécuter de ses mains celui qu’il avait condamné à mort ?

      Et les harkis «  sauvés par la France  » quelle a été leur situation une fois en «  Métropole  » ?

      Concernant la traite des Africains, vous avez totalement raison, dans tout trafic, il faut un dealer et un acheteur.

      Dans le cas présent, l’ignominie est partagée

      Votre suffisance me ravi, vous méritez un pavillon de Breteuil.

      Vraiment, mais vraiment, rien de cordial à votre endroit


    • hgo04 hgo04 24 mai 2010 07:39

      Les nostalgiques des massacres libérateurs, qui, 50 années plus tard, n’a pas fait avancer un quelconque de ces pays...


      Régalez vous, vos yeux d’abord, avec ces quelque clichés de cadavres d’enfants et d’innocents (et oui, le FLN s’attaquait à des civils et fuyait l’armée avec courage...), et ensuite vos oreilles, par ces mots provenant de la bouche même de ceux qui vivent cette liberté... et ne tentez pas d’assimiler l’action de la résistance française avec le FLN.. Les résistants français s’en prenait aux militaires allemands, pas aux enfants femmes et travailleurs.... Ne confondez pas les collabos français qui onjt envoyé à la mort des gens, avec les harkis qui n’ont commis aucun de ces crimes, et surtout leurs familles, femmes et enfants...





      Ensuite, je me demande, mais ceci ne concerne pas ce film mais l’ambiance, qui a intéret à entretenir cette haine. ?? qui ?? si ce n’est un pouvoir à bout de souffle qui entretetient la flamme d’un « ennemi » commun pour éviter de rendre des comptes sur son action économique et sociale dans on pays.. 

      Bien pratique cette guerre et son déchirement, pour cacher son incompétence et la corruption dans laquelle un certain pays est plongé...


    • Free Palestine Free Palestine 24 mai 2010 08:17

      @HGO04
      parce que l’armée Française elle ne s’attaquait pas aux populations civiles,sur ce principe même que repose la doctrine militaire Française pauvre charlot inculte,la guerre dans les populations les techniques de guerre révolutionnaire visant à terrifier les populations pour les couper des mouvements insurrectionnels,comment peut on être si stupide et ignorant ?
      Les harkis n’ont commis aucun crime,le premier c’est celui d’avoir trahi leurs frères et le second d’avoir avoir exécuter la sale besogne des colonialistes Français.
      Encore les fantasmes d’un petit raciste de merde.
      Vous feriez mieux de balayer devant vos portes la corruption et la magouille est un sport national en France,regarder ce que vos banksters ont fait.

      « Le casier judiciaire de la République » présente ainsi l’édifiant bilan suivant : 900 élus figurent sur la liste des 1.500 mises en examen prononcées depuis une décennie, dont 67,7 pour cent inculpation relevant de la délinquance financière (contre 4,5 pour cent à l’échelle de la population française) et 6,1pour cent de poursuites pour atteintes aux biens et aux personnes y compris les crimes sexuels (15).


    • Shaytan666 Shaytan666 24 mai 2010 10:14

      Nous l’occident qui avons déverser ces chez ignares notre flot de culture.... (les Africains, ces cons ne connaissaient pas même le chauffage central !)

      Non eux il connaissaient le « sauvage » central", OK, d’accord je prend ma canne et mon chapeau et je sort  smiley


    • hgo04 hgo04 24 mai 2010 10:35

      Allez free palestine.. allez égorger femmes et enfants au nom de la révolution.. allez poser des bombes sur des marchés, tuant à l’aveuglette au nom de la révolution.. allez piller, violer et tuer au nom de la révolution..


      Vous avez raison sur un point.. je suis ignorant de votre cause et ne veut même pas en entendre parler tellement elle est sauvage, meurtrière, stupide et inutile.. Vous n’apportez que ruine et désolation, votre discours ne vaut rien... vos idées bien moins encore 

      Vous vous plaignez des conséquences de vos actes... comme un pauvre petit enfant qui casse un jouet et pleure parce qu’il est cassé justement... 

      Vous (les révolutionnaires...) revendiquez la liberté, alors que toutes vos idées, toutes vos actions, toutes vos forces ne se concentrent que sur un point : le pouvoir, le prendre et le garder... et pour cela vous tuerez quiconque se dressera devant vous, en particulier les faibles et les fragiles.. 



    • armand armand 22 mai 2010 19:11

      franck,

      Le seul groupe qui assassine, torture, mutile des habitants intentionnellement en Afghanistan ce sont les talibans. Les forces de l’Otan ne sont pas plus (ni moins) coupables de leurs bavures que ne l’étaient les Alliés qui bombardaient la France pendant la Seconde Guerre Mondiale.


    • Free Palestine Free Palestine 22 mai 2010 20:08

      @Armand
      Bavures pour des massacres délibérés c’est un euphémisme ou s’arrêtera la propagande occidentale ?


    • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 20:12

      La propagande occidentale s’arrête où l’orientale commence, logique non !


    • Free Palestine Free Palestine 22 mai 2010 20:22

      comme c’est curieux toujours les sionistes à l’avant garde du combat anti arabe.


    • phiconvers phiconvers 23 mai 2010 01:13

      @ Free Palestine : êtes-vous coonscient du fait que votre cause ne nous intéresse pas ?


    • sisyphe sisyphe 23 mai 2010 10:59

      Par armand (xxx.xxx.xxx.137) 22 mai 19:11

      . Les forces de l’Otan ne sont pas plus (ni moins) coupables de leurs bavures que ne l’étaient les Alliés qui bombardaient la France pendant la Seconde Guerre Mondiale.

      Très fort, Armand !

      Et d’une, le pudique terme de « bavure » ; commode, pour désigner la mort de milliers de civils...

      Et de deux ; « pas coupables » ; sacrément commode aussi ; la faute à pas de chance ?

      Tertio, et, surtout, l’énorme différence entre les « dégâts » des alliés qui bombardaient la France, est que c’est l’armée allemande qui occupait, torturait, tuait en France ; il s’agissait donc d’une armée d’occupation ; quand les forces de l’Otan, elles, attaquent, sur leur sol, des afghans ; c’est bien elle, l’armée d’occupation, que je sache...

      Donc, parallelle d’une totale mauvaise foi, et totalement faux d’un point de vue historique.


    • hgo04 hgo04 24 mai 2010 10:43

      Sisyphe...



      - La mort de milliers d’afghans ?? par l’armée française ?? citez vos sources en ce cas

      - Quand les forces de l’otan attaquent sur leur sol des afghans ??? mais ou allez vous pécher vos infos ?? au café du coin ??

      Les talibans, même si certains possèdent la nationalité afghane, sont loin et trés loin de combattre pour leur pays.. ils combattent pour eux même et leur idéologie, ce n’est pas pareil.. 

    • courageux_anonyme 22 mai 2010 14:00

      A quand un film sur les 13 siècles d’esclavage arabo-musulman ?


      • DESPERADO 22 mai 2010 16:08

        A quand un film sur l’esclavage judéo-eurpéen ?


      • courageux_anonyme 22 mai 2010 16:10

        Bien que peu argumenté, Le génocide voilé de Tidiane N’Diaye est une solide et importante enquête historique et un réquisitoire accablant pour les Arabes musulmans qu’il présente comme « d’impitoyables prédateurs » (ce sont ses mots.) Pour lui, il n’y a pas le moindre doute que la traite négrière occidentale, qui a duré quand même quatre siècle, n’est rien par rapport à la "génocidaire traite négrière arabo musulmane" qui a duré environs treize siècles.

        http://www.lepost.fr/article/2009/02/28/1439752_la-traite-negriere-arabo-musulmane-de-tidiane-n-diaye.html


      • DESPERADO 22 mai 2010 17:09

        Bateau de négriers
        Nom du navire - Propriétaires

        Abigail - Aaron Lopez, Moses Levy et Jacob Franks

        Crown - Isaac Levy and Natham Simpson

        Nassau - Moses Levy

        Four Sisters - Moses Levy

        Anne and Eliza - Justus Bosch et John Adams

        Prudent Betty - Henry Cruger et Jacob Phoenix

        Hester - Mordecai et Davdi Gomez

        Elizabeth - Mordecai et Davdi Gomez

        Antigua - Natham Marston et Abram Lyell

        Betsy - William De Woolf

        Polly - James De Woolf

        White Horse - Jan de Sweevts

        Expedition - John et Jacob Roosevelt

        Charlotte - Moses et Sam Levy ; Jacob Franks

        Caracoa - Moses et Sam Levy



      • courageux_anonyme 22 mai 2010 18:44

        Vous savez que vous êtes drôle, DESPERADO ? Il y a un film accusateur contre les français, je réplique avec une accusation contre les algériens et vous, vous vous pointez avec une accusation contre les juifs. Mais qu’est-ce que les juifs viennent faire dans cette histoire ?


      • armand armand 22 mai 2010 19:14

        Surtout que ce crétin de Desperado, avec sa cervelle de bulot, ne fait pas la différence entre des noms hollandais comme Roosevelt et des noms juifs. Ah, mais bien sûr, il suit l’exemple de ses copains nazis qui traitaient Franklin Roosevelt de juif - oubliant qu’il descendait de Patroons hollandais installés aux USA depuis le XVIIe siècle.


      • Free Palestine Free Palestine 22 mai 2010 20:09

        @courageux sioniste
        à quand un film sur la spoliation et le nettoyage ethnique du peuple Palestinien ?


      • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 20:11

        Manquait plus que lui pour venir nous casser les C******* avec ses Palestiniens.


      • Free Palestine Free Palestine 22 mai 2010 20:23

        @Shaytan
        c’est pas près de s’arrêter petite frappe.


      • DESPERADO 23 mai 2010 01:33

        Je vous met le nez dans votre caca, bandes de schizophrènes.

        Je me marre.

      • DESPERADO 23 mai 2010 01:35

        oui brice 

        comme des lapins , ils vont planter des carottes, pour te les mettre ou je pense.
        Pauvre minable.

      • DESPERADO 23 mai 2010 01:37

        oui oui armand

        On connait ta chanson (antisémite blablabla)
        Le crétin que je suis, n’envie pas l’autiste que tu es
        Je te plains.

      • DESPERADO 23 mai 2010 11:29

        anonyme

        Si vous pensiez dupé quelqu’un....
        Pauvre minable vous et votre petite bande dont la démographie aura raison.
        Pas besoin de s’énerver donc.
        Tu me parles de traite négrière des arabes, c’est un des éléments utilisés par les sionistos nazis, pour essayer de se dédouaner.
        Les plus gros importateurs ’esclaves étaient juifs.
        On vous repère très très vite.

      • DESPERADO 23 mai 2010 12:48

        Armand

        Mes copains nazis ?
        Pauvre minable, ceux qui ne supportent pas votre racisme minable sont des nazis, sous prétexte que ce racisme serait pratiqué par des juifs.
        Les nazis se sont bel et bien ceux qui parquent , trient, sélectionnent.
        Espèce de tartuffe.



      • Citrouille Citrouille 24 mai 2010 02:27

        1) la france a perdu la guerre en Algérie, mais on dirait le contraire...

        2) arrêtez de nous casser les c... avec vos réactions alors que c’est le premier film sur l’histoire des algériens. Quoi ? ils n’auraient pas le droit de parler de leur propre histoire ? n’est-ce pas les vainqueurs qui écrivent l’histoire normalement ? Ben voilà, on corrige.

        3) en effet, les juifs, on s’en fout. ce n’est pas le sujet ici, ils font assez de saloperies aux palestiniens sur le dos de l’histoire.

        4) On écrira notre histoire, que ça vous plaise ou non et n’oubliez pas, on est chez vous, on est chez nous, et ça, vous n’y pouvez rien. On vous occupe, certes, un peu , mais on est pas bien là, à discuter en paix, amicalement ? smiley


      • Hieronymus Hieronymus 22 mai 2010 14:10

        encore un film de repentance, realise en partie et c’est absolument scandaleux, aux frais du contribuable francais !
        ce Djamel Debbouze est absolument repugnant, arriviste forcene, veritable leche-cul du politiquement correct, il n’a de cesse de cracher sur la France a laquelle il doit tout !
        mes amities a Morice, qu’il menage sa sante ..


        • Firedog Firedog 22 mai 2010 16:12

          Tout à fait Hyerominus ! on ne devrait faire avec l’argent du contribuable que des films à la gloire de la France !! (qui a dit propagande ?)


        • morice morice 22 mai 2010 16:25

          « Djamel Debbouze est absolument repugnant,  »


          commentaire suitant le racisme de la bonne vieille extrême droite que vous représentez ici fort bien ; pensez à mettre une chemise brune, ça fera plus naturel...

        • hassen 11 hassen 11 22 mai 2010 16:54

          Tous le monde vous doivent quelques chose sans vous la terre cessera de tourner et vous etes aussi les beaux du monde. Vous etes aussi ridicule qu’un chimpanzé.


        • voxagora voxagora 22 mai 2010 18:42

          @ morice,

          en cataloguant abusivement comme étant d’extrême-droite
          tout opposant au film,
          ne serait-ce que parce que c’est peut-être un mauvais film,
          ou parce que peut-être l’histoire est falsifiée,

          vous suscitez le racisme.


        • armand armand 22 mai 2010 19:15

          morice,

          Ah bon ? On est obligé de trouver Debbouze beau, spirituel, de bon goût, drôle, etc. ? C’est qui le censeur ici ?


        • Free Palestine Free Palestine 22 mai 2010 20:21

          @Hieronymus
          Votre petit cerveau préhistorique confond repentance et devoir de vérité,il serait tant que la France purge enfin son passé colonial,la persistance du racisme structurel Français tire ses sources dans la « mission civilisatrice » de la république.
          Quand on nous fait chier à l’année avec la Shoah c’est pas de la repentance,non vous êtes couché devant la souffrance des souffrances,l’armée Française a massacré des milliers d’Algériens le 8 mai 1945 dans le nord constantinois parce que les Algériens ne faisaient que réclamer leurs droits,la police de Papon a tué plus de 200 algériens le 17 octobre 1961 les a balancé dans la seine à Paris,ce n’est pas de la repentance ce sont des faits historiques.
          Voir à ce sujet l’ouvrage de Jean Luc Einaudi La bataille de Paris
          Marcel Reggui les massacres de Guelma.
          Vous n’êtes qu’une bande d’imposteurs racistes qui pour tenter de couvrir les agissements criminels d’une puissance coloniale tentez de recouvrir d’une chape de plomb l’histoire peu glorieuse de vos ancêtres.


        • Cug Cug 23 mai 2010 08:07

          Djamel porte très bien son nom.


        • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 08:17

          @Cug
          oui moi Djamel je t’emmerde profondément ainsi que ta petite équipe de bras cassés,vous pouvez toujours aller fouiller dans l’existence de ceux qui vous dérangent faire des tentatives d’intimidations,ça ne fait ni chaud ni froid je continuerais à dénoncer votre terrorisme et vos massacres,on sait très bien qui vous êtes.
          Nos ancêtres ont obtenu leur indépendance de haute lutte,ce ne sont pas vos quelques menaces qui inverseront le cours de l’histoire.


        • sisyphe sisyphe 23 mai 2010 11:54

          votes : 5
          Par armand (xxx.xxx.xxx.137) 22 mai 19:15

          morice,

          Ah bon ? On est obligé de trouver Debbouze beau, spirituel, de bon goût, drôle, etc. ? C’est qui le censeur ici ?


          Oui ; sauf qu’entre ne pas le trouver beau, spirituel, de bon gout, drôle, etc... et le définir comme « absolument répugnant » ; ça fait une sacrée différence, non ? 

          Une différence qui fleure sacrément le bon racisme de base... 


        • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 12:12

          @Cug
          On peut toujours se donner rendez vous pour régler ça comme des hommes si t’es du côté de Paris,aller un peu de courage baltringue.


        • jaja jaja 22 mai 2010 14:14

          Bof, le colonialisme malgré ses massacres n’a pu vaincre un peuple se battant pour son indépendance...

          Les nostalgiques peuvent gueuler aussi fort qu’ils le veulent c’est fait... L’Algérie s’est libérée de la présence française.....


          • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 17:53

            Le FLN n’a rien gagné du tout, la seule chance que vous avez eu est que Masu se rangé du côté de De Gaulle a.l.d. Salan, sinon aujourd’hui l’Algérie serait toujours française.
            Citation du général : 
            Au soir des accords d’Evian en mars 1962 :
            « Alors Joxe, vous avez bientôt fini avec vos bicots ? »


          • jaja jaja 22 mai 2010 17:59

            Si ma tante en avait....


          • norbert gabriel norbert gabriel 22 mai 2010 18:11

            Si... si les alliés n’étaient pas venu en 1944, l’’Algérie serait allemande...

            et De Gaulle, un exilé félon .... pour la vie.


          • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 18:32

            Que nenni Norbert, l’Algérie serait russe, faut suivre hein !


          • armand armand 22 mai 2010 19:17

            Jaja,

            Méfiez-vous, Jaja, avec ce type d’argument il y en a qui vous le retourneront en souhaitant une France libre de la présence algérienne...

            Personnellement, j’aurais préféré une partition de l’Algérie avec une enclave laissée aux Pieds-Noirs.


          • jaja jaja 22 mai 2010 19:33

            Bonjour Armand, mon vieil ennemi du temps passé....

            Ce qui a précipité le départ des pieds-noirs c’est leur implication massive dans l’OAS et sa politique de terre brûlée et de massacre....

             L’histoire n’est pas à refaire mais il faut savoir que 200 000 Pieds-noirs sont restés là où ils sont nés et ont pris la nationalité algérienne... pour la plupart d’entre-eux...

            Sans l’OAS ils auraient probablement été plus nombreux...


          • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 19:52

            Méfiez-vous, Jaja, avec ce type d’argument il y en a qui vous le retourneront en souhaitant une France libre de la présence algérienne...

            C’est ce que j’avais écrit, sur un mode ironique, mais Garry Coupeur est passé et j’ai été censuré !


          • armand armand 22 mai 2010 20:29

            Salut Jaja,

            Je crois que le FLN avait déjà bien donné dans la rubrique exactions, massacres, bombes. C’était arrivé à un point où le vivre ensemble devenait impossible - sauf si le nouveau gouvernement algérien avait réellement pratiqué une politique laïque, multicommunautaire, au lieu d’embrasser d’abord le panarabisme, puis l’arrangement avec les islamistes.


          • morice morice 23 mai 2010 09:09

            non il lui dirons que c’est du Sardou comme argument, ce qui cloche avec son avatar...


          • DESPERADO 23 mai 2010 11:20

            Pauvre Armand

            Il se débat, mais le pu sort quand même.

          • fhefhe fhefhe 22 mai 2010 14:14

            A L’Auteur ,
            Cette trilogie ( le 3éme film est en préparation ...) est -elle pour Vous à la hauteur de celle Sergio Léone : Il était une Fois dans l’Ouest , Il était une fois la Révolution et Il était une fois en Amérique  ????
            En ce qui concerne Indigène que j’ai vu il est loin , très loin du premier de Sergio Léone qui a « utilisé »
            Charles Bronson , , Henri Fonda....et surtout Claudia Cardinale .
            Pas d’héroîne Féminine dans Indigéne
            Et quel Musique , avec Ennio Morricone.
            Ce chef d’Oeuvre qui a révolutionné le Western ( J’adore les Spaghettis...surtout à la sauce bolognaise ) a été suivi par Il Etait une fois la Révolution , Dans ce film Sergio Léon « utilise » James Coburn , Rod Steiger et Romolo Valli , et pour finir un autre Chef d’Oeuvre « Il était une fois en Amérique » et là , des « cadors » du 7 éme Art  : Robert de Niro , James Wood , Williams Forsythe , Joe Pesci et encore une héroîne féminine Elisabeth Mc Covern .

            Je me fous de la polèmique sur ce film que je n’ai pas vu ( et que j’irai voir) mais je suis géné par la similitude de l’affiche avec Il Etait fois en Amèrique qui est pour moi un Pur Bijou à tous les niveaux : Décor , Photographie , Musique et Interprétation !!!!

            Vous qui avez vu le Film peut-on comparer ces 2 trilogies ???
            Que pensez vous de l’absence de femmes ???
            Pensez-vous que les femmes n’ont eu aucun rôle en Algèrie pendant ces événements ???

            Et Pourquoi Bouchared « utilise » t-il TOUJOURS les mêmes acteurs ????



            • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 16:08

              Il aurait pu intituler son film « Il était une fois dans l’oued » mais malheureusement ce titre était déjà pris !


            • Firedog Firedog 22 mai 2010 16:18

              « Et Pourquoi Bouchared »utilise« t-il TOUJOURS les mêmes acteurs ???? » (Bouchareb, peut-être ?)
              C’est simple, il y a 4 acteurs maghrébins « bankables » en France. S’il avait pris Pierre Arditi ou Lambert Wilson pour ces rôles, ça aurait perdu en crédibilité, non ?


            • morice morice 22 mai 2010 16:26

              racisme évident...


            • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 16:35

              Tout à fait, pas la remarque de Morice hein ! le choix des acteurs, rappelez vous le scandale récent avec Depardiou en Dumas.  smiley  smiley


            • norbert gabriel norbert gabriel 22 mai 2010 18:13

              il avait bien pensé à Depardieu et Clavier, mais ils n’étaient pas chauds pour incarner des leaders du FLN ; c’est dommage non ???


            • Firedog Firedog 22 mai 2010 19:55

              @ Boris
              à quand Malcolm X joué par christian clavier ?


            • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 20:07

              Clavier est un peu petit moi je verrais plutôt Jean Reno  smiley


            • armand armand 22 mai 2010 20:33

              fhefhe :

              Tout à fait d’accord avec vous. Ces trois films de Leone sont des chefs d’oeuvre, tout y est parfait - le jeu des acteurs et des actrices, la photographie, la musique inoubliable.

              Amusant, quand je m’engueulais par posts interposés avec Abdel, il suffisait qu’on évoque « Il était une fois la Révolution » pour qu’on devienne potes. « Sean, Sean, Sean... »


            • tchoo 22 mai 2010 15:06

              Il y a ici des commentaires intelligents !
              quel hauteur de vue !
              ils honorent le genre humain !


              • manusan 22 mai 2010 15:14

                Tout ce ramdam pour un navet.

                A lire certains commentaires sur les sites, bientôt il n’y aura plus besoin de livre d’Histoire à l’école, ni de profs d’Histoire d’ailleurs, les cinéastes s’en chargeront.


                • Firedog Firedog 22 mai 2010 16:22

                  @ manusan
                  Ben, pas besoin, le gouvernement s’en occupe déjà !



                • morice morice 23 mai 2010 09:10

                  le problème c’est que vous ne l’avez même pas vu...


                • Citrouille Citrouille 24 mai 2010 02:33

                  Réveille toi Manusan, et hollywood, tu en fais quoi ???? Les indiens méchants, les vietnamiens, barabars.. moi j’y ai cru des années jusqu’à ce que je comprenne que c’est le cow boy le méchant qui vol la terre , c’est l’américain qui veut lutter contre le Russe qui occupe le Vietnam. Moi je croyais que les vietnamiens étaient méchants, qu’ils avaient fait des choses pas bien, les histoires de torture etc.. jusqu’à ce que j’apprenne la vie d’Hochimine, étudiant à BORDEAUX .... ben alors si tu crois que c’est nouveau au cinéma de fabriquer de la fausse histoire. Sauf que celle là, elle ne t’affectait pas dans ton anthropocentrisme. Ben maintenant tu vois ce que ça fait de voir l’histoire d’un autre point de vue, surtout légitime. Dernière chose, cite moi un seul film, un seul qui parle de l’histoire de la guerre d’Algérie du point de vue du peuple algérien. Pas FLN, pas harkis, non, peuple algérien qui a souffert des représailles du FLN parce qu’ils avaient dit bonjour à un soldat français, des représailles des français parce que l’un des leurs avait été tué ? non, tu ne la connais pas cette histoire, et c’est pour ça que tu parle de navet. En parlant de navet tu insultes mon histoire et tu crées de la haine chez moi. Cette haine, je l’exprime avec des mots, et ça pourrait changer un jour. Donc, il vaut mieux qu’on discute sereinement.


                • morice morice 22 mai 2010 16:42

                  les français ne veulent pas parler de ce qu’ils ont fait. Le FLN non plus. On est informés sur quoi alors ? Personne n’ose en parler : si on parle massacres français, on répond exactions algériennes....



                  les français ont testé en Algérie toutes les armes qui serviront au VietNam, dont le napalm et les hélicoptères armés !

                  ils ont aussi mis en place les interrogatoires avec tortures dont vont s’inspirer les américains. Récemment est décédé un de ses responsables de tortures manifestes : médaillé de la résistance et la Croix de guerre des Pays-Bas, ancien prisonnier des Viets Namiens , 8 citations et « Légion d’Honneur à titre exceptionnel en Algérie »... « Grand Officier de la Légion d’Honneur, brevet para 3046, numéro UNP 4288 »... du sinistre 11eme choc. Le colonel Roger Flamand... moins connu Aussasseres ou Bigeard pourtant.... même chose avec « le général de corps d’armée (2S) Alain Bizard, Grand Croix de la Légion d’Honneur, Grand Croix de l’ONM, numéro UNP 2209 » qui « effectue plusieurs stages à Fort Bragg aux Etats-Unis où les Américains forment leurs fameux »bérets verts". Il est mort Grand Croix de la Légion d’honneur, Grand Croix de l’Ordre National du Mérite, titulaire de la Croix de Guerre des TOE, la Croix de la Valeur Militaire, chevalier de l’Ordre National du Vietnam...

                  la France a tendance en effet à tout oublier...et à surtout ne pas parler de ce qu’avait fait Flamand, par exemple... 

                • Free Palestine Free Palestine 22 mai 2010 20:26

                  @Gelone
                  Tes braves soldats sont partis comme des voleurs un beau jour de 1962,l’anachronisme personnifié c’est toi pauvre tâche,tu devrais rejoindre les braves nostalgiques de l’OAS.


                • armand armand 22 mai 2010 20:38

                  FP :

                  Erreur. L’armée française s’est retirée par décision politique. Elle avait gagné la guerre sur le terrain (provisoirement, je vous l’accorde). Même les partisans de l’indépendance le reconnaissent.


                • morice morice 23 mai 2010 09:11

                  tiens marc gelone vient parler de flamand.. on note, ça vaut le détour ça..


                • Mireille Mireille 23 mai 2010 17:31

                  L’homme blanc est colonialiste. C’est son idéologie. Des Amériques à l’Afghanistan, en passant par l’Afrique, à la Chine demain.

                  Bah


                • tourn en ron 22 mai 2010 16:17

                  le plus rigolo dans cette affaire ces la tète des facho révisionniste ,j’imagine du coup la tète des facho d’agoravox sa promet ci ils on les même tète de goret 


                  • morice morice 22 mai 2010 16:43

                    cessez vos allusions malsaines, Boris, ça devient pénible là....


                    • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 17:17

                      Chantecler, si vous n’avez pas encore baissé votre volet, je ne comprends pas bidn votre remarque, AJM n’est pourtant pas passé par ici  smiley


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 mai 2010 17:12

                       

                      Il y’a des oeuvres humaines (dans les arts, la philosophie, l’histoire ou simplement dans la littérature...) dont le seul titre soulève des tempêtes !

                      Est-ce que le seul titre du film de Rachid Bouchareb « HORS LA LOI » remue trop les cervelles mariannesques, il y’a en effet matière à réflexion...

                      Et si on déblayait l’histoire, hein ? Y’a des gens qui ont peur de la Vérité et de la Vérité historique ? Jusqu’à quand ? Rendons justice aux morts !

                      -----------------

                      Voir article et commentaires dans le journal El Watan :


                      El Watan :: 22 mai 2010 :: Le film qui remue la guerre des mémoires


                      Mohammed MADJOUR.


                      • Loan 22 mai 2010 17:59

                        Sur le site de Secours de France :
                        LES DISPARUS D’ALGERIE

                        « La France n’est plus que silence. Elle est perdue quelque part dans la nuit, tous feux éteints, comme un navire. Sa conscience et sa vie spirituelle se sont ramassées dans son épaisseur » (Antoine de Saint-Exupéry)

                         Lors de mon précédent envoi, j’avais –sur la foi de journaux nationaux- annoncé la mort d’André AUSSIGNAC, ce jeune soldat du 23ème RIMA, enlevé à Alger le 21 juillet 1962, soit quatre mois après le « Cessez le feu », à l’âge de 20 ans.

                        Or, apprenant que cet homme, aujourd’hui âgé de près de 70 ans, était, bien qu’invalide, toujours en vie, j’ai obtenu d’André AUSSIGNAC une entrevue à laquelle assistait également Charly CASSAN, journaliste et réalisateur de film (Reportage 34). Nous vous présentons, ici, le témoignage filmé de ce miraculé qui conte son calvaire. Cliquez sur :

                        http://reportage34.skyrock.com/

                         André AUSSIGNAC souhaiterait retrouver cette famille de « colons » qui l’a récupéré, soigné et rapatrié en Métropole. Il a perdu la mémoire de leur nom mais il se pourrait qu’elle vive dans la région de Marseille. Le message est lancé. Merci à ceux qui pourraient lui apporter quelques renseignements…

                        Par ailleurs, cet homme, oublié de tous, survit avec une retraite de 680 euros/mois et une pension d’Ancien Combattant de 150 euros par semestre. Ses blessures et son invalidité n’ont pas été reconnues par le Ministère des Anciens Combattants et il ne perçoit la moindre indemnité quant à son état physique. Messieurs les gouvernants et autres responsables de notre Administration, il serait temps de faire quelque chose pour cet homme que la France et son armée ont abandonné ! Messieurs les Présidents d’associations patriotiques, il serait temps de vous saisir de ce dossier et de vous faire entendre ! Messieurs les élus Bordelais, il serait temps que vous agissiez !...

                         Cet homme qui souffre de solitude, d’injustice et de manque de reconnaissance, aurait aussi besoin d’une aide financière pour agrémenter sa fin de vie. Merci de vous montrer généreux et solidaires…

                        André AUSSIGNAC – 361, rue Georges Bonnac – 33000 BORDEAUX

                         Le témoignage d’André AUSSIGNAC nous ayant replongé dans les heures les plus sombres de la guerre d’Algérie, il m’apparaît nécessaire, afin que ce douloureux dossier sur les « disparus d’Algérie » obtienne, enfin, de la part de nos gouvernants l’écoute qu’il mérite, de rappeler l’enfer vécu par ces martyrs.

                        Trois cas –parmi des milliers d’autres- seront rappelés ici :

                        - Celui évoqué, le 4 novembre 1963, devant le Sénat par le sénateur Dailly, en présence du prince de Broglie, Ministre de son état, (qui restera de marbre) et repris de concert par la presse. 

                         « Le 4 juin 1962 (près de trois mois après les accords d’Evian) Guy Lanciano et Daniel Falcone sont enlevés à Alger, dans le quartier du Ruisseau. Ils subissent pendant quarante et un jours des tortures effroyables à la villa Lung : On leur coupe le nez, les oreilles, on crève les yeux de l’un, on matraque l’autre ; il a perdu l’usage de la parole. L’aveugle peut parler ; celui qui voit ne parle plus. »

                         Ils seront libérés par un commando de l’OAS et remis aux services médicaux de l’armée française à l’hôpital Maillot. Leur état physique est tellement dégradé qu’on les garde longtemps… trop longtemps dans cet hôpital… jusqu’au mois d’avril 1963, période à laquelle la Croix-Rouge avise les familles de leur transfert à l’hôpital de Nancy par avion sanitaire. JAMAIS ces familles ne les reverront !

                         Le sénateur Dailly interpelle de Broglie sur cette disparition. Réponse du Ministre :

                        « L’affaire est sans doute compliquée : il subsiste quelques points obscurs. Je fais actuellement poursuivre sur le territoire national des recherches extrêmement poussées. »

                        Inutile de préciser que ces recherches –si elles on vraiment eu lieu- n’ont jamais abouti…

                         Et cet autre récit également rapporté aux Sénateurs… En mars 1964, dans le Sud-Oranais, il existait un camp de concentration où, quinze heures par jour, les détenus ramassaient l’alpha. Un jeune garçon de 17 ans, prénommé Alain, avait été abattu parce qu’un soir, il n’avait plus la force de regagner sa prison. Un autre de son âge l’avait été parce qu’il ne voulait pas servir de « délassement » à ses gardiens. Le même genre de camp existait près de Bou Saada et à proximité de Djelfa, tous deux dans la région de Médéa.

                         Et que dire de ces femmes, de ces jeunes filles adolescentes qui ont été enlevées par centaines. Que sont-elles devenues ?

                         Dans la majorité des cas, elles ne furent pas supprimées immédiatement car destinées à la prostitution. Certaines furent livrées aux maisons closes, d’autres attribuées à des officiers de l’ALN et d’autres enfin furent vendues à des trafiquants internationaux et acheminées vers le Maroc ou le Congo ex-belge, voire vers l’Amérique du Sud. La plupart de ces femmes étaient tatouées, parfois mutilées. Nombreuses furent celles qui eurent des enfants nés des œuvres de leurs geôliers.

                         Il y eut par miracle quelques rescapées… très rares cependant et parmi elles, citons le cas de cette pauvre femme revenue de l’enfer… mais dans quel état ! C’est l’hebdomadaire « Aux Ecoutes » du 22 novembre 1963 qui a publié à son sujet l’article que voici.

                         «  Mme Evelyne Valadier, 27 ans, résidait à Alger. Le 5 mars 1962, son mari, Marc Valadier, était arrêté par la police française pour son appartenance à l’OAS, et le 20 juin il était condamné à trois ans de prison. Mme Valadier se réfugia alors chez sa sœur, Mme Baudel, qui habitait El-Biar (Alger). Le 14 juin, Mme Valadier est appréhendée sur un barrage par des éléments du F.L.N. Elle est enfermée dans une villa de Belcourt avec trois autres Européennes, dont la femme d’un ingénieur. Et les tortures commencent… La villa est un lieu de plaisir réservé aux soldats de l’A.N.P. Mais, le 9 juillet, un miracle se produit. Un membre du FLN entre dans l’établissement. C’est un locataire de Mme Baudel. Il reconnaît Mme Valadier, il la rachète, l’embarque dans un taxi, et en cours de route s’aperçoit qu’elle est folle. Sans doute a-t-il honte. Sans doute n’ose-t-il pas présenter la malheureuse dans cet état. En tout cas, il l’abandonne en ville. Mme Valadier pénètre dans une église. Elle y reste deux heures. Enfin elle regagne le domicile de Mme Baudel. Personne, hélas ! Après avoir vainement écrit à Ben Bella, à de Gaulle, aux ministres, Mme Baudel a pris peur pour elle-même et a gagné la France, se réfugiant à Nîmes, au 10 de la rue Félix-Eboué. A Alger cependant, par bonheur, une voisine reconnaît Mme Valadier. Elle se charge d’elle, mobilise une ambulance.

                         Admise à l’hôpital Maillot, Mme Valadier subit un traitement d’un mois dans le service de Médecine n° 2, que dirige le médecin-colonel Favier. Le 4 août 1962, elle quitte l’Algérie pour Marignane. Sa sœur qui a été prévenue, ne la reconnaît pas, tant son aspect physique a changé. Elle part pour l’hôpital de Nîmes en ambulance, y fait un long séjour au Centre neuropsychiatrique, avant d’être dirigée sur les Centres de Mondevergues et de Montfavet, où aucun traitement ne peut lui rendre la raison.

                         Elle est incurable. On peut la voir à Nîmes, chez Mme Baudel. Le gouvernement lui a fait la grâce de libérer son mari sous condition. »

                         Trois jours avant la parution de cet article –qui ne réveilla point les consciences- le sénateur Dailly avait fait le même récit au Sénat. Celui-ci est relaté au Journal Officiel du 19 novembre 1963, page 2561.

                         Outre les nombreux cas exposés par certains sénateurs honnêtes et courageux tels que Mrs Portmann, Bonnefous, Armengaud, Bruyneel, Le Bellegou, Petit et Dailly, citons également ce témoignage paru dans l’hebdomadaire « Carrefour » du 27 novembre 1963 sous la signature de R. Langlois : « Il y a encore en Algérie plusieurs dizaines de Françaises portées disparues, mais encore vivantes –on parle même de 100- qui ont été enfermées dans des maisons closes… On signale que parmi ces malheureuses, une quarantaine, pour la plupart femmes d’officiers ou de sous-officiers, seraient devenues folles… », disait en substance l’article.

                         En cette année 1963, pourtant, lors de débats à l’Assemblée Nationale sur les disparitions de ressortissants français, et alors que les témoignages les plus atroces provenaient des camps de la mort lente, le Prince de Broglie, cet individu de basse besogne, vil, lâche et monstrueux tout à la fois, avait eu le cynisme de déclarer : « Aujourd’hui l’aspect humain s’efface, et il ne reste qu’une coopération entre Etats. » Tel fut l’aveu de l’option politique délibérément prise par le pouvoir en France pour en finir avec le drame des disparus..."

                         

                         SPAN>


                      • norbert gabriel norbert gabriel 22 mai 2010 18:27

                        peut-être peut-on AUSSI rappeler les corvées de bois, et une certaine villa dans la banlieue d’Alger, où des français, militaires, ont commis des actes de sadisme inqualifiables ???

                        il ne faudrait pas avoir la mémoire trop sélective. 


                      • morice morice 23 mai 2010 09:19


                        Pérennité de nos valeurs séculaires, en particulier par le soutien aux communautés chrétiennes survivant dans un environnement islamique hostile ainsi qu’aux initiatives tendant à enseigner l’Evangile et la France à des jeunes de toute condition et de toute origine.


                        on peut éviter la propagande pour l’extrême droite déguisée ou pas, ici ?

                        Jacques CODET
                        Responsable « Action »

                        • Général de corps d’Armée (CR), il a terminé sa carrière militaire comme Gouverneur militaire de LILLE Commandant du 3èmecorps d’Armée et de la 2ème région militaire.
                        • Officier de cavalerie, il a servi en Indochine comme Lieutenant de Tirailleurs Marocains et en Algérie.
                        • Il a commandé l’Ecole d’application de l’Arme blindée cavalerie de Saumur et la 12ème D.L.B. (Division Légère Blindée).
                          Il a été le promoteur et le maître d’œuvre du livre « Saumur, école des blindés de demain » puis de « L’arme blindée pendant la guerre d’Algérie de 1954 à 1962 ».
                        • Commandeur de la Légion d’honneur
                        Jean-Marie SCHMITZ directeur de LAFARGE MAROC disciple de Jean Ousset, et son national-catholicisme... Proche des milieux royalistes.

                        et etc

                        ras le bol de la PUB...

                      • morice morice 23 mai 2010 09:20

                         « Alors les fellouzes et leurs idiots utiles »


                        je demande le retrait de ce propos raciste et diffamatoire.

                      • sisyphe sisyphe 23 mai 2010 15:45

                        Bilan des pertes de la guerre d’Algérie
                        Dans un article récent du Nouvel Observateur (28 février 2002), Jean-Paul Mari évalue à 250 000 Algériens et à 30 000 Français le nombre des morts de cette guerre meurtrière et cruelle.

                        Les pertes françaises

                        Les pertes militaires françaises - Français de métropole et d’Algérie, « Français musulmans », légionnaires - sont les mieux connues : 27 500 militaires tués et un millier de disparus.

                        Pour les civils français d’Algérie,1e nombre est de 2 788 tués et 875 disparus jusqu’au cessez-le-feu. Il faut y ajouter 2 273 disparus entre le 19 mars - date de l’entrée en vigueur du cessez-le-feu et le 31 décembre 1962, dont plus de la moitié sont officiellement décédés.

                        Les pertes de la population algérienne

                        Elles sont très difficiles à évaluer, car les sources sont divergentes. Le général de Gaulle parlait de 145 000 victimes en novembre 1959, et de 200 000 en novembre 1960. Du côté algérien, le FLN compte en 1964 « plus d’ un million de martyrs ».

                        Des historiens se sont penchés sur la question : Guy Pervillé s’est appuyé sur des données démographiques - notamment les recensements de 1954 et 1966 - pour conclure à une fourchette de 300 000 à 400 000 victimes. Xavier Yacono, dans un article paru en 1983, estime les pertes algériennes à 250 000 morts environ.

                        Enfin, le chiffre le plus difficile à établir est celui des supplétifs musulmans - les « harkis » - après le cessez-lefeu ; pour eux, les estimations varient entre 30 000 et 100 000 personnes.

                        Pour être complet, il faudrait ajouter à ce bilan quelques milliers de tués - au Maroc et en Tunisie, dans les conflits frontaliers (Sakhiet), en France, du fait des différents terrorismes (OAS, FLN), des règlements de compte, de la répression policière (Charonne ou le 17 octobre 1961), et de l’exécution des condamnés à mort.


                      • Lola 789 29 janvier 2011 15:47

                        Nous sommes tous deux d’accord sur le fait que chaque peuple a le droit a son indépendance cependant je ne suis pas d’accord quand vous dites « Dés 62 ils envahissaient cette misérable FRANCE...eh oui, loin des jupes de maman ...hein ? » en effet recemment le journal Le Monde a recemment publier un article disant que les ex combattants des colonies française devait séjourner sur le territoire français si il souhaitait recevoir leur pension la France encouragé l’immigration étant donné quelle a connu une forte baisse de la croissance de la population, ne jugez pas sans connaître.

                        Merci

                      • Yann Amare 22 mai 2010 19:30

                        @boris
                        j’ai déjà vu des ordures par ici, mais toi t’es la champion, t’as très bien choisi ton avatar, la brute bien épaisse... smiley


                      • morice morice 23 mai 2010 09:25

                        et pourtant on peut : ce que vous décrivez à été fait à Sétif... en effet.


                      • Bertrand Desmoison Bertrand Desmoison 23 mai 2010 18:05

                        Et le momo qui joue la sainte-nitouche alors qu’il soutient les armées d’occupation d’aujourd’hui smiley

                        C’est le bal des faux-culs ici


                      • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 17:31

                        Y même pas à discuter, le seul bon film sur la guerre d’Algérie c’est « Les centurions » avec un magnifique Maurice Ronet, bon c’est pas tout ça, un peu de lecture maintenant !


                        • armand armand 22 mai 2010 19:06

                          Shaytan666,

                          Si l’on veut... mais je préfère le livre.


                        • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 19:45

                          Armand, pour le film c’était bien sûr du second degré  smiley


                        • morice morice 23 mai 2010 09:28

                          évidemment « avoir 20 ans dans les Aurès » ne vous dit rien ! lamentable !



                        • Shaytan666 Shaytan666 23 mai 2010 11:57

                          Morice ! Morice ! vous êtes impayable, je l’ai dit, pour le film « Les Centurions » c’était de l’humour noir un peu comme les pieds, j’en conviens ! Si vous aviez une once de perspicacité vous auriez compris que l’allusion à Maurice Ronet, c’était pour faire plaisir à notre grand jihadiste, car quel rôle tenait Ronet dans le film !


                        • Yann Amare 22 mai 2010 18:06

                          "massacre de Sétif à laquelle on a reproché de mettre davantage l’accent sur le massacre des manifestants algériens par l’armée française que sur celui des colons européens.« 

                          Qui a reproché ça sinon des anciens OAS barbouzes fascistes, des pieds noirs nostalgiques de »l’Algérie françaiseu" ,anciens paras criminels de guerre violeurs et tortionnaires (qui chantaient des chants nazis dans leurs casernes), des JMLPistes nostalgiques de Vichy et de la milice, en un mot la racaille de la pire espèce qui fait honte au genre humain et à la Franceu...Ces gens sont des NÉGATIONNISTES point...

                          La seule différence entre les victimes françaiseu et les algériens c’est que les premières étaient une centaine et les autres 50 mille, une paille... smiley


                          • boubi boubi 22 mai 2010 18:33

                            La France doit reconnaitre le génocide contre le peuple algérien et passer à la caisse comme pour les juifs.


                            • norbert gabriel norbert gabriel 22 mai 2010 18:39

                              on voit que le passé colonial de la France a laissé des traces, et des regrets semble-t-il, des colonies où un citoyen indigène valait 10 fois moins qu’un citoyen tout court..

                              Pourtant, on n’était pas tous français de Dunkerque à Tamanrasset à l’époque ???

                              C’est comme La ferme des animaux, il y a des français plus français que d’autres, d’ailleurs, les Auvergnats, sont-ils vraiment français ? et les Corses ? et les Basques ?? et les Niçois ??? ,


                              • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 20:01

                                C’est un fait, tout Algérien devrait baiser la terre où un Français d’origine a mis le pied, un peu comme JPII faisait dans le temps.


                              • morice morice 23 mai 2010 09:32

                                soyons sérieux boubi....encore aujourd’hui la jeunesse algérienne pleure des visas pour la FRANCE.


                                allez, on va vous rafraîchir la mémoire :

                                vous avez une notion de l’accueil assez sidérant : remarquez, on le comprend avec vos amis...

                              • Shaytan666 Shaytan666 23 mai 2010 10:59

                                L’histoire des harkis reste et restera une tache indélébile sur la 5ème République, c’est un vrais scandale la manière dont ces gens ont été traité. Des centaine pour ne pas dire des milliers ont été abandonné à leur triste sort (égorgé par les valeureux guerriers du FLN) par un Président et un gouvernement qui n’ont pas voulu prendre leurs responsabilités, tandis que ceux qui avaient réussi à fuir ont été parqué comme des animaux dans des camps.
                                Quand je vois aujourd’hui comment la France accueille les descendants des « terroristes » du FLN et les laisse cracher leur haine sur des sites comme Agora vox, je me dit que vous êtes tombé bien bas.  smiley


                              • armand armand 22 mai 2010 19:03

                                En général les conflits qui opposent deux peuples pour la possession d’une terre secrètent les pires atrocités. L’Algérie a concentré les passions car ce n’était pas juridiquement une colonie, mais un département français... dont la majorité des habitants étaient, contre toute logique, des citoyens de seconde zone. Une situation intenable à long terme.

                                Pour Sétif, il est impossible de savoir la nombre précis de victimes, mais il y a au moins deux certitudes - un massacre atroce de civils européens suivi de réprésailles certainement plus atroces encore.
                                Pour répondre à Franck, ci-dessus, il ne me semble pas que les habitants d’Oradour (ou d’autres Français) aient égorgé, mutilé, violé, castré, dépécé des civils allemands, alors rester dans une seule logique comptable c’est éluder les vraies responsabilités.
                                En Algérie nous sommes dans le cas de figure que les historiens des cultures appellent la « guerre sauvage » - l’abandon, par une armée régulière, des règles fondamentales en réponse aux agissements d’un adversaire qui ne les reconnaît, ni ne les applique. On peut déplorer ce type de réaction - j’admire les militaires qui se sont insurgé contre la torture. Mais franchement, si j’étais officier opérationnel et que je découvrais certains des miens torturés et mutilés, je ne suis pas sûr qu’après cela j’aurais la moindre pitié pour ceux qui en sont responsables... et encore moins pour les renégats de mon camp qui aident l’ennemi en « portant ses valises ».


                                • phiconvers phiconvers 23 mai 2010 00:52

                                  Bravo Armand, votre message est juste, humain et raisonnable.


                                • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 03:07

                                  "un massacre atroce de civils européens suivi de réprésailles certainement plus atroces encore."

                                  falsification type de Armand coutumier de l’exercice,l’armée a commencé à tirer dans la foule pacifique quand un manifestant algérien à brandit un drapeau aux couleurs de l’indépendance ça c’est la réalité.


                                • morice morice 23 mai 2010 09:34

                                   - j’admire les militaires qui se sont insurgé contre la torture. 


                                  quand je suis venu en parler ici vous m’avez renvoyé...

                                • armand armand 23 mai 2010 10:17

                                  morice,

                                  ça dépend du contexte de votre rappel. Si vous en avez gardé la trace...


                                • armand armand 23 mai 2010 10:19

                                  FP,

                                  Selon les informations que j’ai, un gendarme a tiré sur un scout qui brandissait un drapeau algérien. On est loin de l’armée qui tire sur une foule.


                                • morice morice 23 mai 2010 09:34

                                  on avance on avance...


                                  vous êtes israélien, « ON » ?

                                • Darwa 22 mai 2010 19:36

                                  J’ai la furieuse impression que ceux qui critiquent de manière négative ne se rendent pas compte de quoi ils parlent. La Guerre d’Algérie c’est plus qu’une simple guerre parce que dans l’etat d’esprit de l’époque l’Algérie ce n’était pas qu’une colonie comme tant d’autres, non c’etait la France, pour les dirigeants de l’époque l’Algérie faisait partie de la France comme la Bretagne en a toujours fait partie. Cela à conduit à des actes d’une violence inimaginables, des tortures, des gazages, des séries de rafles au hasard, des assassinats commis pour les un au nom de la liberté et pour d’autres au nom de grandeur de la France. Alors que veulent ces politicards qui au lieu de lutter contre les vrais problèmes se chamaillent pour un conflit vieux de 50 ans pour nous faire gober quoi, que l’occupation française c’était le bonheur que tout allait bien qu’il n’y avait ien a redire. La colonisation peut avoir des aspect positifs mais dans le cas de l’Algerie le positif pour les indigènes considérés comme des sous-hommes, des moins que rien ou il était se positif, dans les beaux batiments, les beaux vignobles et la prospérité economique des pieds-noir allons voyons laissons les historiens travailler et les artistes faire leur travail, le politique n’a pas à se meler de cinéma.


                                  • morice morice 23 mai 2010 09:35

                                    ils n’ont pas pu le voir !


                                  • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 19:43

                                    faisait partie de la France comme la Bretagne en a toujours fait partie.

                                    Toujours, toujours, un peu d’histoire ne ferait pas de tort !


                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 mai 2010 19:53


                                      C’est bien vrai que la folie du chameau De Gaulle qui était encadré étroitement par une escouade de minables conseillers et d’experts-criminels est responsable de la mort de deux pays, la France et l’Algérie !

                                      Si pour l’Algérie l’effondrement a été immédiat, la France ne survit que grace à la solidité d’un système plus que jamais impérialiste qui exploite de manière perfide les muscles et les cerveaux des indigènes ! Mais ça ne saurait tarder, tout le monde finit un jour ou l’autre par comprendre :


                                      La France est le pays du Grand silence, du plus Grand mépris et aussi le tombeau des droits humains ! Il faut juste lire l’envers de la plaque « Liberté, Egalité, Fraternité » dont l’envoûtement criminel a su pe,ndant des siècle berner les populaces crédules !

                                      Mais je vous rappelle : La malédiction existe !

                                      Mohammed MADJOUR.


                                      • Free Palestine Free Palestine 24 mai 2010 09:59

                                        excellent Mohamed mention très bien.


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 mai 2010 19:56

                                        @Loan (xxx.xxx.xxx.222) 22 mai 17:59


                                        C’est bien vrai que la folie du chameau De Gaulle qui était encadré étroitement par une escouade de minables conseillers et d’experts-criminels est responsable de la mort de deux pays, la France et l’Algérie !

                                        Si pour l’Algérie l’effondrement a été immédiat, la France ne survit que grace à la solidité d’un système plus que jamais impérialiste qui exploite de manière perfide les muscles et les cerveaux des indigènes ! Mais ça ne saurait tarder, tout le monde finit un jour ou l’autre par comprendre :


                                        La France est le pays du Grand silence, du plus Grand mépris et aussi le tombeau des droits humains ! Il faut juste lire l’envers de la plaque « Liberté, Egalité, Fraternité » dont l’envoûtement criminel a su pe,ndant des siècle berner les populaces crédules !

                                        Mais je vous rappelle : La malédiction existe !

                                        Mohammed MADJOUR.


                                        • Shaytan666 Shaytan666 22 mai 2010 20:09

                                          Bon ! c’est pas tout ça, on a bien rigolé mais on n’a plus vu l’auteuse, j’ai l’impression qu’elle s’est barrée comme une « louise » sur une toile cirée  smiley


                                          • tvargentine.com lerma 22 mai 2010 20:51

                                            BOUTEFKILA semble avoir aimé le film !

                                            Normal,on ne parle pas de ses crimes de centaines de milliers d’algeriens et algériennes assassinés sous des raisons de « terrorisme » durant la sale guerre des années 90

                                            Il est certain que le réalisateur préfère évoquait un passé colonial plutôt qu’un passé récent avec des hommes de pouvoir encore au pouvoir en Algérie qui empêche tout développement démocratique et économique d’un pays riche

                                            Ce film est avant tout communautariste et en aucun cas historique,il ne fait que permettre aux généraux algériens de justifier leur dictature et les détournements de fond public et d’attiser un courant haineux nationaliste algérien anti-français en France

                                            Rappelons ici aux acteurs ,que la ville d’Alger n’a pas le tout à l’égout et qu’ils pourraient peut être se cotiser pour permettre aux algériens de vivre dignement

                                            http://www.tvargentine.com


                                            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 22 mai 2010 21:20

                                              Et merde, but de l’Inter de Milan...


                                              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 22 mai 2010 21:22

                                                Désolé mais ces %#>&% ouvrent le score au moment même où je commente cet article.


                                              • italiasempre 23 mai 2010 00:00

                                                 smiley    


                                              • Mathilda 22 mai 2010 23:43

                                                Quand les Etats-Unis font des films autocritiques sur les ignominies de leur histoire et de leurs guerres, les Français applaudissent, et en rajoutent une bonne couche bien épaisse dans tous les média.
                                                Quand la France fait des films autocritiques sur les ignominies de son histoire et de ses guerres, les Français hurlent à l’injure.

                                                Quelle hypocrisie. C’est à mourir de rire.. et de honte.


                                                • armand armand 23 mai 2010 00:09

                                                  Mathilda,

                                                  Différence de taille - les USA parlent dans leurs films de guerres à l’étranger, qui n’impliquent pas un morceau de territoire américain (Vietnam, Irak).
                                                  Le seul parallèle (boiteux comme toujours) que l’on peut faire serait la relation USA/Mexique. Et là c’est tout aussi délicat. Savez-vous que le seul film U.S. qui donne le point de vue mexicain sur l’invasion du Mexique par les gringos, avec, en plus,une ’histoire de déserteurs irlandais qui passent dans le camp mexicain (One Man’s Hero, 1996) a été hué et boudé aux Etats-Unis malgré Tom Berenger dans le rôle principal (et Albert de Monaco, mais oui, je ne plaisante pas, dans un second rôle, très correctement joué d’ailleurs).


                                                • Mathilda 8 juin 2010 17:26

                                                  @ armand

                                                  « Différence de taille - les USA parlent dans leurs films de guerres à l’étranger, qui n’impliquent pas un morceau de territoire américain.... »

                                                  Vous plaisantez je pense ??? Je vous invite à visionner plusieurs westerns depuis les années 50 qui sensibilisaient au point de vue indien, jusqu’à Soldier Blue et Little Big Man , pour corriger votre grave erreur... Ceux-là remontent à il y a 40 ans !!!

                                                  En outre, VOUS estimez apparemment que l’Algérie n’était pas l’étranger !!! Point de vue purement français de l’époque coloniale, qui méprise totalement celui des Algériens qui l’ont subie (et le point de vue de leurs actuels enfants)...

                                                  Depuis 50 ans, aucun film français à gros succès qui ait dénoncé les ignominies de notre histoire la plus récente. Quand des étrangers comme Stanley Kubrick osaient s’en mêler, le film sortait en 1958 partout en occident......sauf en France, interdit jusqu’en ......1975 ! Interdit de dénoncer un passé de notre histoire, qui remontait pourtant.....à 1918 !!!!

                                                  Mais c’est l’inaptitude actuelle à l’honnêteté qui est encore plus scandaleuse : comparez les contenus de Wikipedia en anglais PUIS le vide en français sur Paths of Glory, moi les bras m’en sont tombés.

                                                  A vous lire, on pourrait en conclure que vous estimez moins préjudiciable pour un pays de dénoncer ses récentes et violentes velléités de domination mondiale, que ses plus anciennes. Je vais donc rajouter l’exemple de l’Angleterre : Gandhi (1982) a eu un succès retentissant autant là-bas qu’ailleurs à sa sortie, de même que In the Name of the Father , et Le vent se lève par exemple.

                                                  Les media français ont encensé ces films bien évidemment. Par contre, quand il s’agit de NOTRE histoire, comme de tout autre sujet qui divise l’opinion, c’est le recours systématique à cette lâcheté redoutable, en se repassant unanimement le seul mot alors permis : “Tabou” .

                                                  Implacable euphémisme pour mieux occulter le mot qu’il est interdit de prononcer : (auto-) censure.


                                                • phiconvers phiconvers 23 mai 2010 00:47

                                                  Le fait que ce film, largement financé par la France, représente l’Algérie m’apparaît, sans polémique, comme la preuve de l’instrumentalisation qu’une histoire tordue et fantasmée par un pouvoir FLN cruel, corrompu et sans génie.


                                                  • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 03:02
                                                    Je n’ai pas tout dit
                                                    ultimes révélations au service de la France
                                                    entretiens avec Jean-Charles Deniau
                                                    Aussaresses, Paul - Deniau, Jean-Charles

                                                    Je n’ai pas tout dit

                                                    Ultimes révélations au service de la France

                                                    « Qu’est-ce qui t’a pris d’ouvrir ta gueule ? » demande Marcel Bigeard à son camarade de combat, le général Paul Aussaresses, ancien de la France libre, baroudeur de légende, quand il a commencé de livrer ses souvenirs sur la guerre d’Algérie dans son ouvrage Services spéciaux - Algérie 1955-1957 (Éditions Pion et Perrin, 2001). En disant clairement que oui, il avait torturé et qu’il en avait reçu l’ordre, le général Paul Aussaresses a provoqué un beau tohu-bohu médiatique qui s’est soldé par sa condamnation pour apologie de crimes de guerre en 2003 et sa démission forcée de l’ordre de la Légion d’honneur.

                                                    Tout le monde lui tourne le dos, mais son témoignage en déclenche beaucoup d’autres.

                                                    Jean-Charles Deniau, qui l’avait interviewé dans son documentaire « Paroles de tortionnaires » est retourné le voir dans sa retraite.

                                                    Le Général a bientôt 90 ans, il ne voit presque plus, il est fatigué, mais les souvenirs de toute sa vie de soldat et d’agent secret - il a été membre du service Action du SDECE - sont intacts, comme son humour à froid et sa façon particulière d’énoncer les faits. Lui qui a désobéi pour la première fois de sa vie en 2001, en brisant la loi du silence, a décidé de ne pas « rentrer dans le rang » et de récidiver.

                                                    Est-ce le défaut de reconnaissance qui l’accablé aujourd’hui, depuis que la Légion d’honneur lui a été retirée, ou le tourment inavoué de sa conscience qui pousse Paul Aussaresses à affirmer : je n’ai pas tout dit ? Répondant aux questions sans complaisance de Jean-Charles Deniau et Madeleine Sultan, il se confie, et c’est un demi- siècle de coups tordus, de guerre froide, de ventes d’armes, d’affaires jusqu’ici tenues secrètes qui se dévoilent dans ce livre.

                                                    Les gouvernements de droite comme de gauche se succèdent sans que rien ne change dans un monde où tous les coups sont permis. Paul Aussaresses répond aux questions, n’a rien oublié et raconte : les ventes d’armes à toutes les dictatures, en particulier à celles d’Amérique latine, sous Giscard comme sous Mitterrand, la formation des futurs officiers tortionnaires du Chili et d’Argentine par des instructeurs français, les opérations « homo » (homicides) en Afrique, Klaus Barbie-Altman opérant pour l’industrie française en toute tranquillité, en Bolivie. Enfin, ultime révélation, Paul Aussaresses nous permet d’éclaircir un des derniers grands mystères de la guerre d’Algérie.

                                                    Pour autant, le Général a-t-il tout dit de lui-même ?

                                                    A-t-il consenti à revenir sur ces fameuses « circonstances » qui semblent avoir, au fil d’un irrésistible processus paralysé les plis de sa conscience ?

                                                    Tout au long de ces entretiens très serrés, Jean-Charles Deniau et Madeleine Sultan ont cherché à explorer la question du libre-arbitre et de la responsabilité de l’officier en temps de guerre, qui s’est posée à chaque étape de cet itinéraire sans retour.


                                                  • morice morice 23 mai 2010 09:40

                                                    ah tiensn l’extrémiste de droite qui se repointe... le colonisateur né ;; ;


                                                  • Etre Realiste 23 mai 2010 01:00

                                                    Vous parlez de l’Algérie sans savoir !!
                                                    Pouvoir Cruel, en quoi ? C’est la France qui l’a été !!

                                                    Moi qui y vas souvent je peux vous dire que ce le Pays du Monde Arabe le plus libre !!
                                                    Beaucoup plus libre que La Tunisie de Ben Ali ou Le Maroc(mais bon comme c’est pas touristique pour vous c’est cruel) !!
                                                    Corrompu, tous les pays le sont, en Algérie il y aune classe moyenne !!

                                                    En Algérie, j’y ai vu beaucoup de Belles voitures conduites par des gens ordinaires, à Casablanca ou Marrakech beaucoup de Mobylettes ou de piéton comme en Tunisie !!
                                                    Sans Génie ? Et sarkozy, et l’Europe avec sa crise profonde qui ne fait que commencer !!
                                                    Quand la France a plus de 1000 MILLIARDS de DETTES, et que l’ALGERIE a 150 MILLIARDS DE RESERVES ON A LA MODESTIE DE SE LA FERMER !!

                                                    MERCI
                                                    ET VIVE LE PETROLE, QUI NE TARIRA PAS !!
                                                    EN 73, avec la Crise on disait le pétrole, il n’en reste que pour 20 ans !!
                                                    On est 37 ans plus tard, et l’Observatoire Geostrategique des Hydrocarbures, est formelle, il y a aujourd’hui en Algérie plus de réserve que dans les années 70 !!

                                                    L’Algérie a traversée une Colonisation terrible, Une Guerre de Liberation Cruelle...une période Noire, TOUT SEULE SANS L’AIDE DE PERSONNE !!

                                                    Aujourd’hui on a pas besoin contrairement au maroc, de mendier l’aumonde au FMI, ou à l’OCCIDENT ou aux touristes pour vivre !!

                                                    Les entreprises françaises se battent pour avoir des chantiers chez nous..
                                                    Le pays est un grand chantier, le votre tourne au ralenti !!
                                                    Le niveau a bien augmenté en dépit de ce que vous pouvez vous imaginez !!

                                                    Après certes comme dans tous pays, il y a des pauvres..mais EN FRANCE CHEZ VOUS, DES TRAVAILLEURS A TEMPS PLEIN SONT PAUVRES....DES FONCTIONNAIRES DORMENT SOUS LE PERIPH A LA PORTE DE BAGNOLET !!

                                                    Au maroc on ne maitrise pas le francais, en Algérie si !!
                                                    Au maroc 45% d’analphabétisme...en algérie plus de 90% d’alphabétisme !!
                                                    Au maroc plus de la moitié sous le seuil de pauvreté...
                                                    L’entreprise SONATRACH(pétrole et gaz algérien) produit plus de VALEUR AJOUTE que L’ENSEMBLE DU PNB Marocain !!
                                                    Au maroc, pays de prostitution, de la drogue....
                                                    Renseignez vous au lieu de croire la TV !!


                                                    • phiconvers phiconvers 23 mai 2010 01:05

                                                      Mais oui, c’est pourquoi les Français se bouscumlent dans les consulats algériens pour quémander des visas d’immigration dans cet eldorado merveilleux !!


                                                    • Etre Realiste 23 mai 2010 01:08

                                                      C’est pour cela que beaucoup de français se ruent vers le ROYAUME-UNI et les USA....


                                                    • armand armand 23 mai 2010 10:31

                                                      Bien entendu, les dizaines de milliers de morts dans la guerre contre le FIS et le GIA, c’est dans l’imagination que ça se passe...


                                                    • Etre Realiste 23 mai 2010 01:07

                                                      LA FRANCE :
                                                      _1500 Milliards d’euros de DETTE !
                                                      _Deficit croissant chaque année
                                                      _Une armée obsolète(seul subsiste l’arme atomique qui se démocratise dans le monde, ce que je soutient pour « l’équilibre de la terreur !! »)
                                                      _Ancienne 4e au G7 retrogradée à la 6e place voire la 7e !!
                                                      _Un pays vieillissant
                                                      _Une population de 12 millions de pauvres
                                                      _officieusement 5 Millions de chômeurs
                                                      _des salariés incompétents
                                                      _Une Masse de bouseux dans les campagnes descendants des SERFS, tiré heureusement par une élite issu de l’ancienne noblesse, ENARQUE et POLYTECHNICIENNE
                                                      _50% d’Hommes qui ont les cornes qui leur pousse sur le crâne, souvent cocufié par des noirs et des arabes !!

                                                      De quoi vous vantez-vous ?!

                                                      Vous n’êtes plus rien !!


                                                      • Etre Realiste 23 mai 2010 01:11

                                                        _Un Rafale qui ne se vend pas !
                                                        _Un Charles de Gaulle en panne depuis sa mise en service
                                                        _des Mirage F1 et 2000 vieillsant, avec des trains d’atterrissage crevés
                                                        _une police de racketteurs

                                                        Je me marre !!HAHAHAHAHHA


                                                        • Etre Realiste 23 mai 2010 01:11

                                                          Des soldats qui tirent sur des enfants afghans mais qui reculent face aux talibans !!


                                                          • armand armand 23 mai 2010 10:30

                                                            Et les talibans qui massacrent et mutilent les villageois qui ne les soutiennent pas et dont les seule faits d’armes sont les bombes à distance et les kamikazes, pauvres décervelés qu’on envoie exploser au milieu de civils afghans ou pakistanais.

                                                            Dans tous les récits véritables des (vrais) combats contre ces salopards de talibans, nos soldats se sont montrés dignes de leurs aïeux. En face ce sont des fanatiques et des laches.


                                                          • Etre Realiste 23 mai 2010 01:13

                                                            Je n’en ai pas après LA FRANCE, QUE JE RESPECTE !!
                                                            JE n’en ai pas après un grand nombre de français ouverts d’esprit !!
                                                            Je RESPECTE un LE PEN QUI DIT HAUT ET FORT CE QU’IL PENSE...mais PAS VOUS
                                                            les victimes qui fermez vos gueules dehors, et qui venez cracher votre venim sur LE WEB avec lâcheté !!

                                                            Quand je dis que vous êtes EMASCULES !!


                                                            • Etre Realiste 23 mai 2010 01:25

                                                              En algérie, ce n’est pas parfait j’en convient, au moins j’ai pas de la merde dans les yeux....

                                                              Mais cela va beaucoup mieux :
                                                              _2 Millions de logement construits en 10 ans, accordés aux citoyens(pas loué en HLM, mais vendus sans intérêt, avec un financement de 33% de l’Etat..programme EPAD)
                                                              _Programme ANSEJ de prêt aux jeunes pour la création d’entreprise (jusqu’à 50000 euros de prêt sans intérêt)
                                                              _1 autoroute de 1300 Kilomètres achevée, et une seconde de même longueure dans les hauts plateaux
                                                              _L’algérie est devenu le 2e client d’Armes de la RUSSIE selon ROSOBONEXPORT l’agnce Russe de comemrcialisation export des armes russes
                                                              _L’algérie s’est acquittée de ses 26 milliards de dettes, et a placé depuis 2004, 150 milliards dans la réserve fédérale aùéricaine
                                                              _et biens d’autres réalistions..

                                                              Alors je suis réaliste, ce n’est joli pour tout le monde, mais le gouvernement ne peut pas tout faire !!
                                                              En tout cas c’est bien mieux qu’au maroc, qu’en tunisie, où la mendicité est infernale, et la prostitution...sortez de vos « CLUBS DE BEAUF MARMARA »...et allez dans les bidonvilles marocains et tunisiens et vous verrez !!

                                                              EN France, certes il reste les vestiges de sa grandeur, mais admettez, ayez l’honnêteté d’admettre qu’on est sur la pente descendante...il n’y a qu’à lire les articles sur AGORAVOX pour s’en rendre compte..

                                                              depuis quelques mois, ça ne parle que de chômage, de crise du pouvoir d’achat, etc etc
                                                              de misère sociale française...
                                                              il parait qu’en FRANCE des SALARI2S VOLENT DE PLUS EN PLUS DE STEACK A AUCHAN ET A CARREFOUR POUR NOURRIR LES ENFANTS..
                                                              PARCE QUE LES PATES CA COMMENCE A FAIRE CHIER !!

                                                              Putain j’ai l’impression de lire un Balzac, un HUGO ou un ZOLA...
                                                              Vous redeviendrez des COSETTES et des JEAN VALJEAN !!

                                                              HAHAHAHHAHA...JE ME MARRE !!


                                                              • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 02:53
                                                                Les crimes de l’armée française
                                                                Algérie 1954-1952
                                                                Pierre VIDAL-NAQUET

                                                                « Ce petit livre est destiné à rappeler les crimes de l’armée française. Je dis bien de l’armée française, non de quelques officiers. Même si la majorité de l’armée a occupé le terrain plus qu’elle n’a torturé ou massacré [...], elle n’a jamais désavoué ceux qui égorgeaient, coupaient les têtes, mutilaient les femmes, les hommes et les enfants "d’en face". » Cet ouvrage est un document contre l’oubli. À l’heure où la question de la torture pratiquée par les militaires français pendant la guerre d’Algérie revient sur le devant de la scène politique, la réédition de cet ouvrage, publié pour la première fois en 1975, offre une nouvelle occasion de regarder la vérité en face et de reprendre un travail jusqu’à présent inachevé : celui de la mémoire. Document exceptionnel, Les crimes de l’armée française rassemble en effet des textes émanant des autorités militaires, politiques et administratives françaises et des témoignages d’officiers et de soldats. Ils apportent la preuve de ces crimes dont l’armée française s’est rendu coupable en Algérie, mais aussi en Indochine, et dont les responsables ont tous été amnistiés sans avoir même jamais été sérieusement inquiétés.

                                                                Les crimes de l’armée française
                                                                Algérie 1954-1952


                                                                • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 02:55
                                                                  Ratonnades à Paris
                                                                  Pour ne pas oublier le 17 octobre 1961... Cette nuit-là, en plein Paris, des dizaines de manifestants pacifiques du FLN sont massacrés par la police du préfet Papon. Leur nombre reste à l’heure actuelle toujours sous-estimé. Paulette Péju, alors journaliste à Libération, mène son enquête quelques semaines après, articles de journaux et témoignages à l’appui. Tortures, exactions, insultes, le tableau de cette nuit sanglante est édifiant. Publié par les éditions François Maspero, l’ouvrage, précédé d’une autre étude consacrée à l’instrumentalisation des Harkis par les forces de police, est immédiatement saisi chez l’imprimeur par la Police judiciaire.

                                                                  Jamais réédités, augmentés d’une présentation de l’historien Pierre Vidal-Naquet et d’une postface de François Maspero, illustrés par les terribles photos d’Elie Kagan, les témoignages bouleversants de Ratonnades à Paris exhument de l’oubli les pages les plus sombres de la Ve République. En accomplissant ce devoir de mémoire, cet ouvrage constitue le complément indispensable à La Bataille de Paris, de Jean-Luc Einaudi. —Sylvain Lefort

                                                                  Urbuz.com

                                                                  Presque quarante ans après la fin de la guerre d’Algérie, reparaissent deux enquêtes journalistiques menées par Paulette Péju en 1961. Au moment où l’on commence à peine à oser utiliser le terme de torture pour qualifier le comportement de certains militaires français, la réédition de ces ouvrages vient éclairer un autre versant de l’horreur de ce conflit armé : la répression subie par la communauté maghrébine en France. Répression sanglante et d’autant plus incompréhensible qu’en mai 1961 avaient débuté les négociations d’Évian entre la France et le FLN.
                                                                  Écrits dans l’urgence, ces précieux témoignages furent publiés à l’époque par les éditions François Maspero mais immédiatement saisis par arrêté du ministre de l’Intérieur, Roger Frey (sans d’ailleurs qu’aucun procès ne suive cette douteuse opération de police comme il était de coutume aux temps de la censure). Restés introuvables depuis, leur réédition constitue un nouveau pas vers la reconstitution historique de cet événement majeur que constitue la guerre d’indépendance algérienne.
                                                                  Le propos de Paulette Péju n’est pas littéraire mais de l’ordre de l’investigation journalistique. Aussi, le travail mené dans ces deux ouvrages est-il la constitution de dossiers via l’accumulation de documents de tous ordres. « Harkis à Paris » regroupe les témoignages de dizaines de victimes des forces supplétives de la police de Papon, les harkis, dont beaucoup étaient recrutés parmi les Algériens. Militante, Paulette Péju récupéra ces plaintes auprès des avocats du FLN.
                                                                  Ratonnades à Paris quant à lui, s’intéresse à la répression subie par les manifestants de la grande marche pacifique du 17 octobre 1961. Organisée pour protester contre les conditions de vie imposées aux Maghrébins, cette manifestation connut un tragique dénouement. Lors de cette nuit du 17 octobre, des dizaines d’Algériens (aujourd’hui encore, le chiffre n’est pas établi avec certitude) furent jetés à la Seine par la police de Maurice Papon. Sont confrontés des articles de presse dénonçant les faits et de douloureux témoignages de rescapés ainsi que les plaintes déposées.
                                                                  Essentiels pour reconstituer la vérité historique, la parution de ces deux ouvrages - que les éditions de La Découverte ont décidé de réunir en un seul volume -, constituent un événement. Si la passion étreint souvent les propos de Paulette Péju qui, par ailleurs, ne cache pas ses motivations, il n’en reste pas moins que leur lecture s’avère souvent accablante pour les représentants de l’État français. A quelques mois du quarantième anniversaire d’octobre 61, il est urgent qu’un travail d’historien soit mené sur cette époque encore si trouble.
                                                                  — Isabelle Yaouanc


                                                                  • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 02:58
                                                                    Les Massacres de GuelmaAlgérie, Mai 1945 : Une enquête inédite sur la furie des milices coloniales de Marcel Reggui

                                                                    Marcel Reggui (1905-1996), un citoyen français d’origine musulmane et converti au catholicisme, retrace avec des précisions restées inédites à ce jour, les massacres de centaines d’Algériens perpétrés en mai 1945 dans la petite ville algérienne de Guelma, par des milices de colons français. Ils coûtèrent notamment la vie à la soeur et à deux des frères de Marcel Reggui. C’est ce qui le conduisit à réaliser ’à chaud’ une enquête approfondie sur ce drame. Passionnément attaché à la France, professeur de lettres, ami de la revue ’Esprit’, Marcel Reggui écrivit ce récit pour que l’histoire de ces folles journées de Guelma ne soit pas effacée en France. Mais il ne rendit jamais public son témoignage, déposé chez son ami l’écrivain Jean Amrouche. Redécouvert récemment par son fils, Pierre Amrouche, ce texte bouleversant enfin ressuscité, accompagné ici de plusieurs documents d’archives en relation avec lui, constitue une pièce essentielle pour mieux connaître l’une des pages les plus sombres et les plus ambiguës de l’histoire coloniale française.


                                                                    • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 02:59

                                                                      Il faut regarder votre passé en face et ne pas vouloir occulter la vérité par toute sorte de manipulations et falsifications


                                                                      • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 03:10
                                                                        Escadrons de la mort, l’école française
                                                                        Marie-Monique ROBIN

                                                                        Dans les années 1970 et 1980, les dictatures militaires du Cône sud de l’Amérique latine ont férocement réprimé leurs opposants, utilisant à grande échelle les techniques de la « guerre sale » (rafles, torture, exécutions, escadrons de la mort…). C’est en enquêtant sur l’organisation transnationale dont s’étaient dotées ces dictatures — le fameux « Plan Condor » — que Marie-Monique Robin a découvert le rôle majeur joué secrètement par des militaires français dans la formation à ces méthodes de leurs homologues latino-américains. Dès la fin des années 1950, les méthodes de la « Bataille d’Alger » sont enseignées à l’École supérieure de guerre de Paris, puis en Argentine, où s’installe une « mission militaire permanente française » constituée d’anciens d’Algérie. De même, en 1960, des experts français en lutte antisubversive, dont le général Paul Aussaresses, formeront les officiers américains aux techniques de la « guerre moderne », qu’ils applique-ront au Sud-Viêtnam.
                                                                        Des dessous encore méconnus des guerres françaises en Indochine et en Algérie, jusqu’à la collaboration politique secrète établie par le gouvernement de Valéry Giscard d’Estaing avec les dictatures de Pinochet et de Videla, ce livre — fruit d’une enquête de deux ans, en Amérique latine et en Europe — dévoile une page occulte de l’histoire de France, où se croisent aussi des anciens de l’OAS, des fascistes européens ou des « moines soldats » agissant pour le compte de l’organisation intégriste la Cité catholique…


                                                                        • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 03:13

                                                                          Elle est belle la patrie des droits de l’homme et il se trouvera encore et toujours quelques faussaires animés de racisme primaire venir contester des faits historiques,regardez vous bande de larves à part éructer derrière un écran vous n’êtes pas capable de la moindre initiative,vous resterez les éternels esclaves de vos maitres bande de minables.


                                                                          • Cug Cug 23 mai 2010 08:29

                                                                            Je pense que ce qui gène, c’est que la France d’aujourd’hui acceuille des milions d’algériens et d’algériennes ce qui après la guerre d’Algérie est très honorable de sa part.
                                                                            Alors remuer la merde « encore fraiche » est à mon avis contre-productif, à moins évidemment d’aimer la merde ou d’en être une soi-même smiley


                                                                            • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 08:38

                                                                              @Cug
                                                                              remuer la merde ?
                                                                              la vérité contribue à apaiser les tensions, refouler son passé travestir les faits et la réalité ça s’appelle du négationnisme à moins que ce terme ne soit déjà réservé.
                                                                              Accueille c’est marrant ça,nous sommes des nationaux Français de quel accueil tu parles,nous en sommes à la quatrième génération de descendants d’Algériens nés en France,quel est le fruit de cette confusion permanente ?


                                                                            • armand armand 23 mai 2010 10:25

                                                                              FP,

                                                                              Ce n’est pas en occultant systématiquement les crimes du FLN que vous participez à l’apaisement. La guerre d’Algérie a été une longue série de massacres-réprésailles, comme toujours dans ce type de conflit. Les guerres idéologiques et les guerres d’occupation de territoire sont les plus féroces que l’espèce humaine ait inventées. Tant que ceux comme vous présenteront les leurs comme de gentils et innocents bisounours, vous susciterez la hargne de ceux d’en-face.


                                                                            • Free Palestine Free Palestine 23 mai 2010 11:48

                                                                              @Armand
                                                                              Je ne présente pas le FLN comme une bande de pacifiste,ils ont commis de nombreux crimes aussi, notamment celui de Melouza en 1957 contre un village acquis au Messalisme,moi je n’occulte rien c’était une guerre de libération et comme dans tout conflit il y des horreurs de part et d ’autre mais vous ce n’est pas la vérité qui vous anime mais la rancœur, la haine du bicot et le racisme primitif,oui la France s’est rendue coupable de crimes monstrueux en Indochine en Algérie à Madagascar et dans les différentes colonies,alors pourquoi voulez vous occulter le passé,l’histoire bonne ou mauvaise il faut la prendre dans toute sa dimension,on ne demande pas de repentance comme certains charlots racistes le suggèrent ici mais la reconnaissance d’"un crime spécifique celui de la période coloniale.


                                                                            • cathy30 cathy30 23 mai 2010 09:57

                                                                              Agoravox
                                                                              Habituellement, les articles de Sandra M passent dans le orserie, non ?


                                                                              • crazylady crazylady 23 mai 2010 10:44

                                                                                Ce qui est bien avec ce genre de controverse c’est qu’à la lecture majoritaire des commentaires
                                                                                dieu merci, le racisme a encore de beaux jours devant lui en notre beau pays de France !


                                                                                • Shaytan666 Shaytan666 23 mai 2010 11:10

                                                                                  Je suppose que vous voulez parler du racisme anti-occidental, I presume !
                                                                                  En effet ici nous avons quelques beaux spécimens que le monde entier nous envie !


                                                                                • Etre Realiste 23 mai 2010 11:00

                                                                                  Nan, mais nan la France a été pacifique en Algérie, elle l’a été en Afrique Noire,
                                                                                  la seule période de son histoire où elle ne l’a pas été, comme par hasard, c’était entre 40 et 44 !!

                                                                                  On a le droit de Repentance qu’entre 40 et 44 en FRANCE, pour tout le reste Motus et bouche cousu....pour cette période on les entend pas les FRANCAIS....
                                                                                  On ne les entend pas l’ouvrir, ils subissent une censure telle, que sur les autres sujets ils se lâchent !!

                                                                                  Bande de BEAUFS !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès