• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Crus du Beaujolais

Crus du Beaujolais

Cette année, les 26 et 27 avril 2014, les réjouissances autour des 10 crus du Beaujolais sont organisées par le Moulin-à-Vent. On y attend des dizaines de milliers d’amoureux qui du Brouilly, qui du Juliénas, qui du Chiroubles …. sans oublier Chénas, Fleurie, Saint-Amour, Morgon, Régnié et bien évidemment, Moulin-à-Vent. Tous ces noms sonnants et gouleyants ne manqueront pas de vous devenir familiers – s’ils ne le sont déjà. A noter : on peut les aimer tous.

Cette fête annuelle des crus se passe de crus en crus depuis la nuit des temps. Mais, jusqu’à présent, les derniers verres bus, les dernières lumières des bals éteintes, les confréries et les fidèles dispersées, il ne restait pas grand-chose des festivités. Chaque président, chaque nouvel organisateur repartait quasiment de rien chaque année.

2014 marque un nouvel élan sous l’impulsion du nouveau président et de son comité, particulièrement motivé à en juger par l’impression que nous avons retiré de leur rencontre. La version 2015, qui sera confiée à Brouilly, ne fera pas face à une feuille blanche vu les travaux en cours.

La décision d’utiliser l’Internet de la façon la plus judicieuse qui soit pour monter le dossier d’organisation en facilitera la transmission. La mise sur pied d’une boutique en ligne pour vendre les inscriptions, les accessoires, les vins de l’ensemble des crus sont une autre illustration de la nouvelle vision, sans oublier le recours à Google pour assurer le maximum de visibilité aux images et aux récits qui en seront tirés, avec la même joie que celle avec laquelle on tire le vin. Tirer le vin, quelle belle expression !

Nous pouvons vous assurer que les excellents verres de Saint-Amour ou le superbe Moulin-à-Vent 2009 que nous avons partagés au Caveau, ne sont pour rien dans notre jugement.

Reprenant les exhortations du Canard Enchaîné en son temps, nous décrétons désormais qu’il est toujours l’heure de s’offrir un Moulin-à-Vent. Le Canard quant à lui disait Juliénas. Nous ne le contredirons pas non plus, désireux plutôt de conjuguer avec lui nos contributions en vue d’apporter à nos contemporains le droit inaliénable, pour tous et en tout temps, de sacrifier en toute liberté à tous les crus du Beaujolais sans modération.

Les Dominique Durand – Jeanne Lacane, les plus érudits se rappelleront - et autres plumitifs du célèbre Volatile ont ouvert la voie, il nous appartient à tous de poursuivre leur œuvre humaniste jusqu’aux quatre coins de la planète ….

Et que personne ne nous accuse de faire ici œuvre de publicitaires mercantis puisque, si nous parlions de Monnet au lieu de Régnié, ou de Latour à la place de saint-Amour, il n’en irait pas autrement. Une certaine ferveur.

A partir de 2014, Il convient donc absolument d’inscrire l’événement dans la durée dit le nouveau président, de transmettre au prochain cru organisateur un héritage conséquent, garant du nombre de visiteurs, de l’image des crus, de l’importance de l’événement et de la vitalité du mouvement d’évangélisation évoqué supra .

 

Il est d’autant plus étrange que cette idée ne se soit pas imposée depuis longtemps tant il y a matière à nourrir l’imaginaire des gens en même temps que ravir leur gosier dés qu’on évoque les sommets du Beaujolais.

Prenez le mot sommet au sens propre si vous voulez, vu que des hauteurs de Chiroubles on voit jusqu’au Mont Blanc .... Nous vous recommandons la balade. Prenez le surtout au figuré, en référence aux splendides qualités des crus du Beaujolais, de tous les crus du Beaujolais.

Roland Muraz, infatigable et génial initiateur des plus belles mises en scène et des plus grandes expositions du Moulin-à-Vent parlait, à propos de son vin amoureusement tiré du Clos Tagent, de la Romanée Conti du Beaujolais ! Il fallait être osé .. Mais cela se justifiait. Il le vendait à Vaduz, à l’Elysée, aux Russes, au Canard (bien que pour ce dernier nous n’avons pas vérifié). 

C’était sur l’Internet il y a 20 ans. Roland Muraz, héritier avec son épouse du Domaine du Docteur Tagent, qui bien avant l’AOC avait réussi à propulser aux sommets son Clos du Moulin-à-Vent – sommet toujours au figuré, vous me suivez - expliquait que ses vieilles vignes plongeaient leurs racines à quasi 20 mètres, dans les profondeurs du domaine des dieux chthoniens …. Qu’elles puisaient dans des filons de manganèse de magiques substances qui conféraient au vin la puissance de vous conserver vert et vigoureux au-delà de ce que vous pouvez imaginer.

Il parlait aussi de César, chevauchant à la tête des troupes les plus puissantes du monde, à Jullié et à Juliénas ..

Le 26 et le 27 avril, nous fêtons tous les splendides crus du Beaujolais.

Qu’on me pardonne mon attachement à Monnet, Latour, au Moulin-à-Vent, à Saint-Amour et au Canard enchaîné.

 

http://www.almac.co.uk/COM/TAGENT/his.htm

www.crus-beaulolais.org

 

Citations graphiques : Romane Chastel-Sauzet et D. Gillet de l'Inter-beaujolais

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • cedricx cedricx 19 février 2014 12:52

    Pour avoir entrouvert pour nous ce coin de paradis vous êtes tout pardonné ô Claudius !


    • Claudius Claudius 19 février 2014 14:49

      merci, mais bon .. je vais quand même réciter trois Pater et avaler trois flacons de Morgon, pour confirmer votre pardonnaison, et, comme tout bon pénitent, trois de Moulon-à-Vent


      Vous voyez en quel état de grâce tout cela va nous mettre

      A ce propos, ne pas oublier trois saint-Amour

      Et les Homélies, bonum vinum laetificat coeur homini

    • Pillippe Stephan Uraniumk 19 février 2014 14:18

      @ l auteur
      c’est maurice barrot viticulteur a Quincié en beaujolais qui fabriquait un vin
      incroyable ;il tirait 400l de paradis au meilleur moment du pressage
      mécanique,mise en tonneau 5m plus loin,filtrage au blanc d’œuf ;mise en bouteille
      et stockage a 10m du tonneau dans son repère d’alchimiste.
      14,5° de souvenir éternelle.
      il pestait constamment contre le beaujolais nouveau ou l’ obligation de
      droguer le vin avec du sucre ou de le ramener a 12 ;5° ,mais bon il vendait
      un peu contre cœur ce vin (3x360 je crois ou 60 je ne me souvient plus)
      je rien bu de comparable depuis.

      accroche toi au pinceau je retire l échelle.. smiley

      il devait boire de l’eau mais en cachette.... smiley


      • Claudius Claudius 19 février 2014 15:16

        on veut bien vous croire


        je pars en recherche .. des successeurs de Maurice 

      •  C BARRATIER C BARRATIER 19 février 2014 16:07

        Les plus grands améliorations en Beaujolais ne se sont pas faites dans le secteur des crus célèbres, mais au sud du Beaujolais. Ceci dit un vin auquel il faut assez souvent ajouter du sucre avant la fermentation n’est peut être pas le meilleur.
        Chapeau quand même pour ceux qui essaient de faire peu mais bon...


        • Claudius Claudius 19 février 2014 17:47

          Vous pourriez préciser ? nous donner une piste ? j’ai rien trouvé


          Merci cependant

        • almodis 19 février 2014 17:23

          http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/condamne-avoir-refuse-polluer-nbsp-701.html

          l’avenir n’est pas rose pour les viticulteurs bios !

          amis buveurs et tous les humains respectueux de la vie , signez ceci !

          à bas les arrêtés préfectoraux intrusifs et malfaisants !


          • Claudius Claudius 19 février 2014 18:01

            oui, Emmanuel Giboulot, j’ai signé la pétition, faut le sortir de là


            Il est vrai que les viticulteurs mouillent la chemise, sont en but à mille avanies administratives, partage, coupent plutôt, leurs revenus avec les impôts, les banquiers .. 

            Je recommande justement d’aller les voir directement, d’acheter sans intermédiaire

            ça les aidera, et nous. - buveurs invétérés devant l’Eternel. - aussi

            je fais pas de réclame, mais je peux vous assurer que le 27 avril, j’irai directement remplir mon bazou de caves en caves .. un vrai cellar crawl si vous voyez ce que je veux dire

            J’y peux rien, je préfère ça aux. « vacances de rêve » à trente tonnes de Kérosène la passe

          • Dwaabala Dwaabala 19 février 2014 17:53

            Joyeuses fêtes, de tout cœur.
            Avez-vous invité Benjamin Lebel ? Au fond, il ne vaut peut-être mieux pas...


            • Claudius Claudius 19 février 2014 18:19

              C’flatteur qu’un des Phoenix d’Agora passe par là, sur un papier pas vraiment de nature à révolutionner le monde, merci


              Benjamin lebel ? connais pas, j’ai pas la télévisie

              mais j’ai cherché sur Wikipedia

              Vraiment, j’ai pas d’avis sur l’opportunité de le rencontrer en Beaujolais en avril

              mais vous .. vous viendriez ? 

              je vais demander aux organisateurs si je pourrai y organiser un Fort Chiroubles .. retranchés derrière une épaisse muraille de bouteilles du Beaujolais des sommets, à la mémoire de Jeanne Lacane et des amours passés du Canard Enchainé 

            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 février 2014 18:28

              Faudra bien surveiller que Don Quiflotte ,l’hygieniste ,vienne pas foutre sa merde .
              Pour Sancho le Pansu ,pouvez le laisser passer .


              • 65beve 65beve 19 février 2014 22:51

                J’ai souvenir d’un Chiroubles pour accompagner des lentilles-saucisses dans un petit resto de Valence.....


                • claude-michel claude-michel 20 février 2014 08:11

                  le Moulin-à-Vent....un sacré pinard.. !


                  • Dwaabala Dwaabala 20 février 2014 08:45

                    Claudius
                    100% de « oui »au Beaujo, ce qui montre qu’il rassemble.

                    En réponse à votre invitation : Il vaut mieux que j’évite ce genre de festivité, car je ne recrache pas ce que je goûte.


                    • biduline2011 biduline2011 20 mars 2014 15:41

                      A ce que je vois nous sommes complémentaires ?
                      Moi j’aime cuisiner et je n’imagine pas une bonne table sans un bon vin, bien qu’assez ignare sur le sujet. ; j’ai heureusement pour moi un excellent caviste qui me conseille toujours bien !

                      J’avais fais il y a longtemps la route des vins de bordeaux... J’en avais été enchantée et en ai gardé un souvenir magnifique, la visite de tous ces domaines... Ces châteaux... Ces gens... Tout !
                      Sans parler de tout ce que j’y ai appris !
                      Ce furent de superbes vacances....
                      Merci pour cette article cela m’a rappelé d’excellents souvenir et m’a aussi donné faim !

                      Miam !
                      « Qu’est ce qu’il y a a grailler dans le coin ? Vite ! Une terrine ? Un bout de pain ?Quelque chose ?! » ( rires)

                      Biduline


                      • biduline2011 biduline2011 21 mars 2014 10:42

                        Par contre ? Toujours pour Claudius du coup ? Quelque chose à votre propos me « titille » depuis hier où j’ai lu vos articles...
                        Vous ne seriez pas un certain Claude qui aviez un « basset hound » dans les années 2004/2006 à tout hasard ?
                        C’est marrant ?! Vous me faites penser à quelqu’un...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires