Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > D’où vient la fête de la St. Valentin ?

D’où vient la fête de la St. Valentin ?

Au-delà de l'aspect commercial, et du coté "romantique", peu de gens s'intéressent aux origines de cette fête. D'où vient-elle ? Et surtout, qui était ce fameux Valentin ?

Si certains historiens folklorisants ont tenté de faire remonter la Saint-Valentin à l'Antiquité gréco-romaine, cet exercice semble périlleux.

Il est vrai qu'à Athènes, selon le calendrier attique, le mois qui s'échelonnait entre la mi-janvier et la mi-février était nommé Gamelion (mois des mariages) qui commémorait l'union sacrée de Zeus et Héra, souverains de l'Olympe. Il va de soi que c'était le mois de prédilection pour les mariages, et que les jeunes amoureux se couvraient mutuellement d'attention et de cadeaux. Mais il parait difficile d'établir quelque relation entre ce mois du calendrier attique et la St.Valentin. D'autant plus que ledit calendrier était déjà tombé en désuétude au IVème siècle av. J. C. et qu'il ne fut découvert que grâce aux érudits de la Renaissance.

Au même moment, à Rome, du 13 au 15 février, se déroulaient les Lupercales. On y célébrait la fin de l'hiver, et le renouveau de la fertilité. Les Luperques (jeunes prêtres habillés en peau de loup) sacrifiaient un bouc à l'endroit où une louve avait allaité Romulus et Remus. Ensuite, une procession avait lieu : les luperques couraient dans les rues de Rome avec leur costume et un fouet. Les femmes désireuses d'être enceintes se présentaient à eux pour recevoir un coup de fouet susceptible de les rendre fertiles… Comme vous voyez, on est loin du dîner aux chandelles et des petites attentions entre amoureux.

Au XVIIIème siècle, l'historien Alban Butler fait remonter l'origine de la St. Valentin aux Lupercales. Ce qui fait encore débat aujourd'hui. Il semble toutefois peu probable qu'une fête romaine commémorant la fin de l'hiver ait influencé une coutume née au XIVème siècle. Les Lupercales furent interdites en 494 par le pape Gélase Ier qui fixa que le 14 février serait dorénavant le jour de Saint Valentin, supposé avoir été martyrisé ce jour là, en 269.

Mais qui était-il ?

Plusieurs saints se sont appelés Valentin dans les premiers siècles du christianisme. Mais il semble que celui qui a inspiré la tradition du 14 février était Valentin de Terni. Voici ce que dit la légende.

En 268, pour que plus d'hommes soient sujets à la conscription, l'empereur interdit les mariages (les hommes mariés ne pouvant être mobilisés). Mais, on lui apprend qu'en Ombrie, un prêtre nommé Valentin marie des couples chrétiens. Fou de rage, Claude aurait fait arrêter le prêtre. L'histoire ne s'arrête pas là. Durant sa captivité, il se lie à Julie, la fille de son geôlier ; mais la jeune femme est aveugle. Valentin, à force de prières, aurait permis à la jeune femme de recouvrer la vue, et la rumeur se serait vite répandue que dans les geôles romaines un saint homme croupissait. L'empereur en apprenant ceci, aurait décidé de décapiter notre prêtre. Julia aurait planté un amandier près de la tombe du saint ; donnant lieu à une longue tradition italienne où l'amandier est le symbole de l'amour.

De 494, jusqu'au XIVème siècle, si St. Valentin était fêté le 14 février, il n'y a aucune preuve attestant d'une célébration particulière rattachée à l'amour.

C'est en 1382, sous la plume du poète Geoffrey Chaucer que nait une tradition faisant de St. Valentin le protecteur des amoureux. Une coutume se développe même dans l'aristocratie galloise, puis anglaise, d'organiser ce jour là des "valentinages". Il s'agissait de former des couples en tirant au sort jeunes hommes et jeunes filles qui seraient associés ce jour là ; ils devaient s'offrir des cadeaux, ou s'écrire des poèmes. En France, c'est au XVème siècle que sera introduite cette coutume, notamment grâce au prince et poète Charles d'Orléans qui fut captif en Angleterre pendant plusieurs années, lors desquelles il eut le loisir de se former à la littérature anglaise et aux us et coutumes de ce pays.

Si en France, cette tradition (exclusivement aristocratique) tombe vite en désuétude, le monde anglo-saxon ne s'en départit pas. En 1797, les premières cartes postales d'amour sont créées à Londres. L'usage de cette fête se répand dans les colonies américaines. Le puritanisme anglo-saxon s'accommode bien de cette tradition. Tout au long du XIXème siècle, les entreprises de fleuristes et de chocolaterie misent sur cette fête pour enregistrer des recettes conséquentes. Avec Noël et Halloween, la St. Valentin devient l'une des principales fêtes commerciales américaines.

C'est dans les années 1930 que cet usage revient dans son Europe natale, sous l'influence de l'américanisation croissante. Mais précisons que cette fête était également d'usage dans l'Allemagne national-socialiste qui y célébrait "l'amour aryen"... C'est d'ailleurs sous l'Occupation que son usage se renforce en France, notamment grâce au dessinateur Raymond Peynet qui dessine sur de nombreux supports (dont des timbre-postes ou des affiches publicitaires) un couple d'amoureux avec la mention "Saint Valentin".

Cet usage ne faiblit pas dans les années d'après-guerre, et se renforce même après les années 1980. A ce jour, selon la NRF (National Retail Federation) les dépenses de la population américaine pour cette fête avoisineraient les 4, 4 milliards de dollars par an. Les compagnies s'adaptent au progrès technologique, si bien que les e-card côtoient maintenant les cartes postales.


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • raymond 17 février 12:21

    Essentiel sujet, je n’en dormais plus, merci pour ce coup de projecteur.....


    • L'enfoiré L’enfoiré 17 février 18:41
      @raymond,

       En effet, mais je m’étais demandé d’où pouvait-il venir ce coup-là par simple curiosité.
       Me voilà informé.
       Au moins au saura vers qui il faudra envoyer ses félicitations ou ses critiques.
       Les enfants envoient même des cartes postales à l’adresse du Père Noël ou/et à Saint Nicolas
        smiley

    • Ruut Ruut 17 février 20:32

      Moralité au cour de l’histoire les lois abusives ont toujours existées.


      • JBL1960 JBL1960 17 février 23:56

        Pour moi, c’est avant tout du consumérisme poussé à l’extrême ; Beurk ! Et puis c’est l’injonction qui nous est faite de fêter la St Valentin, les mères, les pères, les grands-mères, les secrétaires et puis quoi encore. Perso, témoigner quand on veut, de l’amitié ou de l’amour ne doit coûter qu’un remue-méninges et c’est tout. Tenez, une idée par ce billet d’humour classé cœur avec l’aide de Vincent Roca ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/17/classe-coeur/ Ce n’est pas que je sois radine, c’est juste que j’ai pas un rond mais surtout que je pense qu’il n’est nul besoin d’avoir de l’argent pour faire plaisir... smiley JBL


        • Abou Antoun Abou Antoun 18 février 12:02

          Merci pour ces éclaircissements.
          Quelles qu’en soient les origines, la Saint-Valentin, comme La Fête des Mères, la Fête des Pères, Halloween et même dans une certaine mesure Noël et le Jour de l’An, c’est surtout la fête du commerçant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès