• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Dans les oubliettes de l’histoire

Dans les oubliettes de l’histoire

Un Wisigoth chez les Francs

Je souhaitais honorer la mémoire d’un grand homme, un de ceux que les historiens, les honneurs, les politiques ont décidé d’oublier ou simplement d'ignorer l’existence. Il est vrai que son parcours, ses prises de position, ses écrits tout autant que ses actes ne sont pas de nature à mettre en valeur les comportements de nos contemporains. Théodulf fut abbé de Micy et de Saint Benoît, missi dominicus et évêque d’Orléans, ami de Charlemagne et poète. Qu’il n’ait aucune rue dans notre ville ou aucune école à son nom exprime parfaitement l’ingratitude et l’ignorance de ceux qui nous gouvernent à moins que certains préceptes de ce grand personnage ne soient pour eux, source d’une infinie honte !

Tout a commencé pour moi lors d’une visite de la collégiale de Germigny-des-Prés. Comme tant d’autres, je fus ébloui par la pureté de ses lignes, la puissance mystique de ce lieu et l’incroyable présent d’un passé si lointain. Le chœur date de 806 et en fait un des plus vieux témoignages de notre passé. Dans ce magnifique endroit, la période carolingienne semble renaître soudainement. Depuis, je ne manque jamais d’y conduire des amis de passage tant cette petite église me semble symboliser notre patrimoine d’autant plus que celui qui l’a bâtie était un personnage hors du commun qui mérite largement qu’on le mette enfin en pleine clarté.

Théodulf s’est fait voler la vedette par France Gall lorsqu’elle a prétendu que c’est Charlemagne qui a inventé l’école. Ce père de l’église fut le restaurateur d’une idée révolutionnaire sans doute : l’accès à la culture pour tous. Quand Charlemagne ouvrait les écoles aux fils des seigneurs, le brave évêque invitait gratuitement les enfants du peuple dans les siennes. Il interdisait même aux prêtres qui étaient sous sa responsabilité de demander argent ou bien cadeau pour ce service incomparable.

Théodulf était un esprit brillant. Il fit de la culture son blason, sa marque de fabrique. Il avait derrière lui une tapisserie représentant l’arbre de la connaissance posé sur le globe terrestre. Pour les maîtres de l’église en 790, la Terre n’était pas encore plate et la superstition n’avait pas étendu son empire d’intolérance sur cette institution. Le fin lettré honorait la Grammaire, socle de toute connaissance et la Philosophie, partie haute de son arbre. De chaque côté des branches portaient la Rhétorique, la Dialectique, la Musique, la Géométrie et l’Astrologie. On comprend mieux que nos dirigeants actuels ne s’y reconnaissent pas.

C’est à l'abbaye de Micy qu’il fit ses premier pas. Il rebattit l’édifice tombé aux mains des séculiers, de leurs appétits de richesse et de luxure que nous avaient légué « intra Ligérim et Ligéritum » les représentants de Clovis dont Saint Euspice à partir de 508. Il y impose une règle stricte et chaste avec les préceptes de Saint Benoît. Rapidement, il étend son influence sur les autres abbayes, remet de l’ordre dans les maisons de Dieu, de la morale et des valeurs tout en demandant à tous de se mettre au travail et de se faire charitables.

Il reçoit en bord de Loire, Benoît d’Aniane, son maître spirituel, un jour qu’il n’y a rien à manger dans la pauvre abbaye. Un moine va alors sur le bord de la rivière, met les mains dans l’eau et une énorme alose vient s’offrir en repas pour la communauté. Fort de cette prouesse, la réputation de ce Wisigoth bon teint n’est plus à faire. Théodulf fait son trou dans ce monde Franc qui n’est pas le sien.

Vous comprendrez aisément qu’il déplaît dans un univers corrompu - rien n’a changé vraiment - tout en imposant une loi beaucoup moins tolérante pour les criminels. La période franque ne donne pas dans la tendresse, on tue allégrement et il suffit d’une petite amende pour obtenir le pardon. Avec notre bon moine bénédictin, les pénitences pleuvent sur les criminels, les voleurs, les parjures et les libertins. Celui qui déroge à ses règles se retrouve durant trois ans au pain sec et à l’eau...

Nous reviendrons sur son parcours une fois prochaine. L’enseignement de Théodulf mérite d’être rappelé à ceux qui nous gouvernent, qu’ils soient Prince de l’église ou bien représentants de César. Il déclare à tous : « Que toujours ta porte soit ouverte aux pauvres car c’est le Christ lui-même que tu reçois dans ces malheureux. Nourris de tes mets l’indigent qui a faim ! »

Il ne se contente pas de proclamer des principes et ouvre un hospice dans la ville même qui aujourd’hui fait la chasse à la mendicité. Que dirait Théodulf des nouveaux maîtres de la ville lui qui avait gravé dans la pierre ces quelques lignes : « Que le pauvre affamé y trouve à manger. Que le pauvre altéré y trouve à boire. Que le pauvre dépouillé y trouve à se vêtir. Que le voyageur fatigué y trouve le repos. Que le malade y trouve un remède. Que le malheureux y trouve la joie. Que ce lieu soit un asile pour tous les besoins. Que ses portes s’ouvrent à tous, citoyens et étrangers ». Voilà un programme étonnement révolutionnaire.

Àsuivrement sien.

Vue-exterieure-de-Germigny-des-Pres_image_largeur940.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 26 juin 11:30

    On vous a piraté votre compte ou c’est un moment de faiblesse ?
    Enfin un billet intéressant... une fois retiré toutes les fadaises mitoyennes !

    Par exemple :
    Je souhaitais honorer la mémoire d’un grand homme, un de ceux que les historiens, les honneurs, les politiques ont décidé d’oublier ou simplement d’ignorer l’existence.

    Le site du département du Loiret consacre une page à Théodulf. Ce n’est pas grand chose, mais c’est un début.
    http://www.loiret.fr/theodulf-eveque-d-orleans-figures—1389.htm

    Que vous ignoriez à peu près tout ce qu’on pu écrire les historiens, c’est normal, compte tenu de votre parcours et de votre statut de phraseur mitoyen.

    Cependant, Théodulf (ou Théodulfe) est loin d’être l’inconnu que vous feignez de faire découvrir. Il a fait l’objet de plusieurs ouvrages, ses oeuvres ont été publiées et il est cité dans des centaines de papiers (au moins 1 000 si j’en crois google scholar. Je n’ai pas vérifié dans une base de données universitaire, j’en trouverai probablement le double).

    Pour les maîtres de l’église en 790, la Terre n’était pas encore plate
    Recopier mille fois la même imbécillité n’en fera une vérité que dans le milieu des incultes mitoyens.
    Il y a une conférence d’Umberto Eco sur ce sujet (dans Construire l’ennemi). Les deux seuls auteurs a avoir cru que la terre était plate étaient Lactance (IVème siécle) et Cosmas Indicopleustès (VIème siècle), soit bien longtemps avant Charlemagne. L’un et l’autre n’ont jamais eu aucune autorité, au sens médiéval du terme.
    TOUS LES AUTRES AUTEURS CHRÉTIENS, qu’ils soient géographes ou théologiens, ont professé la sphéricité de la terre pendant tout le Moyen Age.
    Le traité d’astronomie de Joannes de Sacrobosco (XIIIème siècle) Tractatus de Sphaera Mundi, utilisé dans toutes les universités médiévales démontrait que la terre était plate.


    • François Vesin François Vesin 26 juin 12:48

      @Robert Lavigue
      « Enfin un billet intéressant... une fois retiré toutes les fadaises mitoyennes ! »


      Soyez remercié,

      ( par delà vos apports ô combien précieux
      vos pertinentes corrections dûment documentées
      et vos invitations à toujours élargir le champs investigateur,
      usant de cette élégance à nulles autres comparable
      pour interpeller vos semblables )

      de bien vouloir comprendre combien il est triste simultanément,
      du seul fait du ton dont vous usez, d’être amené à se demander si
      vous vous écoutez péter ou si vous vous regardez péter ...
      dans la mitoyenneté il va sans dire ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 26 juin 13:01

      @Robert Lavigue

      Je ne lis jamais plus vos commentaires


    • C'est Nabum C’est Nabum 26 juin 16:37

      @François Vesin

      Ne cherchez pas à la convaincre, sa haine le rend inaccessible à la raison


    • HELIOS HELIOS 26 juin 11:40

      ... plate ou ronde, on s’en fiche, elle est comme nous voulons qu’elle soit !!!


      La preuve ? le rechauffement climatique est lié au gaz carbonique et son effet de serre, et ce CO2 est exclusivement du fait de l’homme... quelle suffisance !

      D’ailleurs, en eliminant toutes les automobiles, la Terre va se refroidir rapidement....

      • C'est Nabum C’est Nabum 26 juin 13:01

        @HELIOS

        Voilà qui est rondement dit


      • Aristide Aristide 26 juin 12:18

        « Que le pauvre affamé y trouve à manger. Que le pauvre altéré y trouve à boire. Que le pauvre dépouillé y trouve à se vêtir. Que le voyageur fatigué y trouve le repos. Que le malade y trouve un remède. Que le malheureux y trouve la joie. Que ce lieu soit un asile pour tous les besoins. Que ses portes s’ouvrent à tous, citoyens et étrangers ». Voilà un programme étonnement révolutionnaire.


        Révolutionnaire ? Révolutionnaire ? Une précision tout de même. Voilà une belle définition de la charité ... qui souvent est opposée ici ou là à la justice sociale.






        • C'est Nabum C’est Nabum 26 juin 13:02

          @Aristide

          L’axiome fondamental qui vous met en action c’est que tout ce que j’écris est parole de l’enfer


        • juluch juluch 26 juin 12:33

          sympas cette leçon d’Histoire...merci pour le rappel


          • C'est Nabum C’est Nabum 26 juin 13:03

            @juluch

            Nécessaire

            à suivre demain


          • cathy cathy 26 juin 12:40

            Le débat de Galilée sur la terre, n’était pas sa rotondité puisque tout le monde a toujours sû cela à part les musulmans mais sa place dans l’univers. Était-elle au centre de notre système solaire ou pas. Souvenez vous des paroles retenues par l’histoire : et pourtant elle tourne (autour du soleil).


            Vous nous trouvez pas assez gentils ? Et pourtant, nous ouvrons la porte à l’Afrique par millions, bon moi j’appelle pas cela de la gentillesse, mais du suicide.

            • C'est Nabum C’est Nabum 26 juin 13:04

              @cathy

              Merci de ce rappel nécessaire


            • Henry Canant Henry Canant 26 juin 16:04

              La terre est plate, croire qu’elle soit sphérique est de la démence.


              • C'est Nabum C’est Nabum 26 juin 16:37

                @Henry Canant

                ça ne tourne pas rond


              • cathy cathy 26 juin 17:18

                @Henry Canant
                Esaïe 40:22

                 C’est lui (Dieu) qui est assis au-dessus du globe de la terre, et à qui ses habitants sont comme des sauterelles ; c’est lui qui étend les cieux comme un voile, il les a même étendus comme une tente pour y habiter.

              • Henry Canant Henry Canant 26 juin 18:18

                @cathy
                Tout à fait, la Terre est plate, mais avec un globe, comme une sorte de cloche à fromage.


              • gaijin gaijin 27 juin 15:34

                @Henry Canant
                n’importe quoi la terre est belle et bien sphérique et elle tourne : nous sommes a la surface d’une sphère dans laquelle est enfermé un hamster géant c’est lui qui fait tourner la terre en courant ( et de temps en temps il change de sens ce qui provoque l’inversion des poles .....
                le soleil est la lune sont des éléments d’un mobile au dessus du lit d’une chambre de bébé mais tous ces éléments sont a une échelle trop grande pour que nous puissions les percevoir actuellement c’est la nuit dans la chambre c’est pour ça que le fond de l’univers nous parait sombre................

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires