• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > De « La Rafle » à « L’Enfer » de Bosch...

De « La Rafle » à « L’Enfer » de Bosch...

De La Rafle à L’Enfer de Bosch ou le poids des noms

Il n’y a certainement pas de quoi en faire une thèse, mais c’est tout de même étonnant que la réalisatrice du film La Rafle – traitant de la déportation de 13000 juifs en juillet 1942 via la tragique rafle du Vel d’Hiv – s’appelle Rose… Bosch. D’ailleurs, dans le métro parisien, sur l’affiche du film, on voit ce nom bien en évidence et, plus bas, La Rafle écrit en rouge sang avec, en contrebas, des gamins en culottes courtes portant l’étoile jaune. De quoi Bosch est-il le nom ? Bosch, on pourrait dire comme le peintre fantastique illustre (1450-1516) ou comme la marque d’outillage et d‘électroménager (cf. le « c’est bien, c’est beau, c’est Bosch »), jusque-là pas de problème, mais surtout comme les… Boches durant la Grande Guerre et Seconde Guerre mondiale, terme péjoratif pouvant d’ailleurs s’écrire de différentes manières : Boche, Bosh ou Boch. Pour la petite, et surtout grande, histoire, il semblerait que cette appellation « Boche », provenant de l’argot, d’Alsace et de la fin du XIXe siècle, désignait quelqu’un d’intraitable, qui a la tête dure, telle une tête de bois ou une boule en bois lancée dans un jeu de quilles. Boche, comme caboche (qui signifie la tête). Et Boche comme dérivé d’Alboche : le terme boche (1879) est une aphérèse d’Alboche, le préfixe Al désignant l’Allemand et le suffixe Boche le bois, ce qui revenait à dire que le soldat allemand – brutal, grossier, lourdaud, nazi à venir - était sans cœur à l’instar du bois ; et d’où la marque La Roche Bobois, mais non, ceci est une blague ! Ces deux ou trois choses sur Boche c’est ce que l’on peut trouver en faisant de simples recherches dans un dictionnaire d’argot et sur Internet.

Rose Bosch, curieux nom d’ailleurs. On pourrait penser à un avatar farcesque, voire à un fake. En tout cas, il peut faire office d’oxymore tant il cultive l’expérience des contraires ; il fusionne la légèreté d’une fragrance féminine (la rose) avec la dureté du métal estampillé Bosch. Et si l’on y regarde de plus près, cette réalisatrice a fait un film à l’image de son nom, une sorte de greffe improbable. La Rafle : d’un côté, le parfum de la rose, l’innocence de l’enfance, les chères petites têtes blondes et, de l’autre, la froideur métallique, la barbarie nazie. 

Bref, imaginons une réalisatrice qui aurait fait un film sur la Shoah en s’appelant Rose Fritz ou Rose Chleuhs : « étonnant, non ?  » se serait dit Desproges. Avec Roselyne Bosch revisitant la rafle du Vel d’Hiv, avouons-le, on n’est pas très loin de ça tout de même. Ca peut être vu comme le retour du refoulé ; l’affiche de l’un de ses précédents films (Animal, 2006) avait déjà pour phrase d’accroche : « L’homme est la seule espèce qui tue par plaisir… ». En faisant une petite psychanalyse sauvage (et j’espère que cette cinéaste pleine de bonnes intentions ne m’en voudra pas trop), on peut se dire que Bosch étant un nom difficile à porter, il est possible que, pour échapper à ce patronyme lourd de sens et de signification historique, on en vienne à vouloir expier ce nom (propre ? fautif ?), et à chercher coûte que coûte à le délester de sa charge critique via la réalisation-catharsis d’un « film utile » qui dénonce et condamne, à travers la monstration de chiens policiers, de gendarmes zélés et de camps de transit quadrillés par des miradors et barbelés, les atrocités commises par les « Boches » et certains Français sous l’occupation. L’Enfer de Bosch sur grand écran, quoi. Par exemple, si cette réalisatrice s’était appelée Roselyne B…achelot, peut-être nous aurait-elle signé un film d’horreur déceptif sur une menace d’orage grippal à l’horizon qui n’arrive jamais !

 

Documents joints à cet article

De « La Rafle » à « L'Enfer » de Bosch...

Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Bardamu 17 mars 2010 10:38

    Très bien !

    Oui, car se cache derrière les apparences beaucoup plus de vérités que l’on ne croit !

    C’est même en pareille arrière-salle, barrée d’un épais rideau -celui de nos non-dits-, que la vérité seule agit.

    Ne pas connaître un auteur revient souvent à ne rien comprendre de son oeuvre, aux systèmes projectifs dont il se sert, aux intentions personnelles qu’ils déguisent sous les traits de ses personnages.

    Tout auteur est un menteur !... tout dépend alors de la teneur du mensonge : certains sont louables, d’autres non !

    Ici, encore une fois on shoatise l’espace public français, oublieux de mentionner combien de Juifs ont été sauvés grâce à nos fiers coqs gaulois... car il en fallait de la témérité pour les soustraire à l’autorité de si puissante occupation !

    La question serait donc :
    -combien d’Israéliens auraient aujourd’hui ce même courage de cacher chez eux un petit Palestinien, pour lui éviter de mourir dans son ghetto gazaoui ?
    -bien moins que naguère nos Français, je parie !


    • King Al Batar King Al Batar 17 mars 2010 11:01

      Bosch, du travail de pro.....

      Ok je sors !


      • morice morice 17 mars 2010 11:05

        On pourrait aussi parler du film qui est un naveton comme la majorité des films de commande...et de propagande.


        ça n’est ni une commande ni un navet : vous préférez Rabbi Jacob ?

        • King Al Batar King Al Batar 17 mars 2010 11:06

          Je vous confirme que c’est vrai.

          Il y a 15 ans je suis allé chez mes cousins à Marseille. Il y avait sur le mur des affiche du fronc National :

          « Mains propres et têtes hautes » déjà ca sent un peu le mauvais gout si l’on inverse propre et haute...

          Et le mec qui se présentait sur l’affiche « Hubert Savon » !!!!!

          Ils ont de l’humour ces frontistes....


          • morice morice 17 mars 2010 11:13

            purée pas mal l’exemple ; remarquez on a eu le roi de la gégène algérienne tenir son carton ridicule anti-minarets sur TF1 le soir de l’élection ce n’est guère mieux !


          • le pen la vie la vraie 17 mars 2010 13:39

            morice,
            le savon de marseille aux mains propres il y a aussi de quoi déposer plainte à la licra non


          • Bardamu 17 mars 2010 13:52



            Laisse tomber !... pour lui, comme pour bien d’autres, Le Pen, c’est le mal incarné !

            Interrogeons un Serbe, pour exemple !... Le Pen est pour lui le digne successeur d’un De Gaulle... et qui n’en dit pas plus qu’un Jaurès, naguère !

            Lisez Jaurès, les bien-pensants !... vous réfléchirez un peu pour une fois !... ça vous changera
            -les hystériques modernes ;
            -les délirants modernisants ;
            -les sub humains en fin de vie ;
            -les nihilistes à l’agonie ! 


          • Philippe D Philippe D 17 mars 2010 11:12

            Article Lamentable !


            Article ???

            • Bardamu 17 mars 2010 13:53

              Ton commentaire, lui, sans aucun doute... l’est... lamentable !


            • morice morice 17 mars 2010 11:15

              Article Lamentable !


              je ne vous le fais pas dire et ne vois pas beaucoup les excités habituels de l’antisémitisme venir dire ses 4 vérités à l’auteur. C’est une honte, ce texte, une HONTE.

              • COLRE COLRE 17 mars 2010 11:42

                ne vois pas beaucoup les excités habituels de l’antisémitisme venir dire ses 4 vérités à l’auteur

                Dites donc, morice, qu’en savez-vous ?? smiley c’est VOUS le roi de la censure, non ? vous êtes content ? que savez-vous de qui vient ou ne vient pas commenter ??!!! allez donc censurer chez vous ! et gardez vos réflexions imbéciles pour vous !

                Et tout le monde n’a pas la chance professionnelle comme vous de rester scotché à rien foutre sur internet 24h sur 24 et 7 jours sur 7 !! y en a qui bossent, figurez-vous !!!!!


              • morice morice 17 mars 2010 12:22

                Et tout le monde n’a pas la chance professionnelle comme vous de rester scotché à rien foutre sur internet 24h sur 24 et 7 jours sur 7 !! y en a qui bossent, figurez-vous !!!!!


                je travaille cher madame, et aurais ce soir fini 4 ordinateurs commandés.

              • Bardamu 17 mars 2010 13:56

                @Colre :

                Quels sont les salaires actuellement attribués par la Licra à ses affidés ?

                Juste un renseignement, là !... histoire de savoir si l’argent rentre bien dans les caisses !


              • King Al Batar King Al Batar 17 mars 2010 12:15

                @ monsieur Z,

                je pense que vous êtes allé trop loin. Il aurait été invité chez Durant ou bien d’autre j’aurai été totalement d’accord avec vous. Mais Taddei est quand même le seul qui donne la parole à Soral Dieudonne ou Nabe entre autre....

                C’est le suel qui se reserve une liberté d’expression que personne d’autre que lui n’ose prendre (kassovitz, le 11/09 etc...) Ce que vous dites m’emmerderait car je l’aime bien ce type et je le trouve plus pro que tous les autres....


                • Monsieur Z 17 mars 2010 12:37

                  Désolé mais j’avias copié coller un texte qui etait sur un blog.
                   le sujet central que je voulais exprimé n’était pas Dieudonné mais plutot l’utilisation de ce film comme outil de propagande.

                  Le film apparait pile poile au moment ou les élections régionales arrivent.... comme par hasard.

                  Le Film fait parti de la propagande d’Etat pour contrer le FN et raviver les idées de racisme que la gauche et la droite ont collés sur ce partie.

                  Le 8 mars 2010 , réapparition de Dieudonné sur France 3 ....
                  Le 9 mars on annonce la sortie du Film le 10 mars ...comme par hasard ....étonnant, non ?

                  Là Dieudonné est en quelques sorte un amuse -gueule , une mise en bouche.

                  Depuis le 10 mars, on parle du film sur tout les plateau de télé de grande écoute de ce film avec le refrain éternel de la culpabilité des français, avec la Shoah, ect.
                  Les historiens, les politiques, les ce que vous voulez sont de la partie.

                  On voit même Gad el maleh et Lea drucker qui déclarent leur flamme ... à la sortie du Film. ...comme par hasard ...et on voit leur photo qui circulent sur le web les deux ensembles et derrière .... l’affiche du film « La rafle »

                  Ça fait 30 ans qu’on nous fait le coup ...
                  Ça devient pénible.

                  Et puis quand on voit la droite et la gauche se repasser la patate chaude en disant ( votez a gauche c’est voté FN, votez à droite c’est votez FN ) , quand on voit que sur les plateau télévisé on invite le parti communiste alors que le FN qui fait plus de 10 % n’est pas présent ....ca suffit , ca suffit !

                  Tout ça c’est de la propagande.


                • pallas 17 mars 2010 13:12

                  Z comme Zemmour ou Z comme Zorro ?


                • furio furio 17 mars 2010 13:18

                  Que dirions nous si israël vivait en entente cordiale avec ses voisins, si israël n’avait pas massacré des DIZAINES De milliers de palestiniens, si israël ne pratiquait pas une politique expantionniste, si israël n’enfermait pas dans un ghetto les palestiniens, si israël n’affâmait pas ses voisins, si israël avait un gouvernement « présentable »( et non pas avec des facistes style liebermann) si israël enfin ne pratiquait pas un sionisme abjecte ? Rien ! ..On pourrait même critiquer les arabes !! Y aurait il même besoin de rappeler au monde que l’extrême droite a fait plonger le monde dans l’effroyable il a 60 ans ? Non. 


                  • pallas 17 mars 2010 13:39

                    Nous vivons dans le Purgatoire, l’histoire humaine est faite en Lettre de Sang, d’ailleur la nature elle meme est faite en Lettre de Sang.

                    Les histoires de propagandes, de science politique n’ont eu que pour seul but d’essayer de controler la violence inée chez nous, les humains, mais sa toujours été un echec.

                    La violence est un trait caractéristique chez les etres humains, l’auto destruction meme.

                    Les enfants laissé libre, sans aucunes influences adultes, reproduisent le meme schema que le monde adulte, creation de classe dominante, moyenne, dominé, ces groupes s’attaquant a d’autres groupes.

                    Je ne comprend pas que vous n’abordiez pas le probleme a ce niveau la.


                  • Vincent Delaury Vincent Delaury 17 mars 2010 13:54

                    Je ne voulais offenser personne avec cet article. Si certains se sont sentis blessés, je le regrette ouvertement. Sans une once d’hésitation. Je voulais simplement émettre un avis sur le « nom-oxymore » de la réalisatrice. Rien de plus. D’ailleurs, je ne critique pas le film en tant que film, vous pourrez le constater aisément.
                    Maintenant, ce film « La Rafle » marche bien en salles, et c’est tant mieux, il permettra très certainement à de plus jeunes spectateurs de mieux connaître, voire de découvrir, cet épisode tragique de l’Histoire de France. On ne peut oublier l’Histoire, le poids de certaines appellations, fort connotées, c’est dans ce sens-là que je souhaitais mener ma réflexion.
                    Cdlt,
                    VD


                    • Bardamu 17 mars 2010 14:12

                      Ne cédez pas en vous répandant en excuses -rendues alors obligatoires, comme jadis en Chine lors d’une certaine révolution culturelle !... ici, une révolution bien-pensante toute aussi destructrice, avec ses collabos, ses castrateurs, ses dénonciateurs, ses censeurs rampants !

                      Vous avez fait un bel article !... le reste n’est qu’hystérie !... un tantinet collective, certes !


                    • samir 17 mars 2010 15:30

                      On ne peut oublier l’Histoire ?

                      pourquoi ? pourriez vous m’expliquer pourquoi on ne doit pas oublier l’histoire ?


                    • samir 17 mars 2010 15:50

                      Le fait de se faire bombarder annuellement et mensuellement d’élements mediatiques et culturels ayant traits a la Shoah a t il empeché la France d’avoir une responsabilité de plus en plus évidente dans le massacre de plus d’1 millions de Rwandais ?

                      En quoi le fait de se faire abrutir par le Shoah business est il salvateur pour l’homme et l’humanité j’aimerais une argumentation ?


                    • King Al Batar King Al Batar 17 mars 2010 16:10

                      OUais Samir t’as totalement raison.

                      On dirit que le devoir de memoire concerne uniquement les citoyens, qu’on doit sur informé de la shoah.

                      Mais il ne s’adresse surtout pas aux politiques, qui peuvent continuer à piller l’Afrique et à financer Radio Milles Collines ! Mais ca bien evidement on tient surtout à l’effacer de nos mémoire.


                      • samir 17 mars 2010 16:29

                        Salut cousin,

                        En fait il s’agit de culpabiliser les peuples occidentaux (allemands et Français) au maximum c’est un levier puissant sur les opinions publiques.

                        Mais le coup de l’argument : « c’est pour ne jamais oublier l’histoire » tombe a l’eau pour le coup car ne pas oublier l’histoire et repeter la meme chose ailleurs est une connerie crasse...

                        Il y a tout de meme une minorité malsaine qui n’a pas connus les horreurs des pogroms et qui l’exploite sans honte pour des raisons triviales (politiques ou pecunieres) : j’appel ca des sales petits cons


                      • pallas 17 mars 2010 16:37

                        Sa fait des années que l’europe n’a plus aucunes influence dans le monde.

                        Je ne comprend pas que vous n’avez pas saisi, les USA leurs dernieres influences viennent de tomber en morceau.

                        Israel est plus que jamais isolé, la crise économique a laminé nos états, chomage, précarité, desert politique, je ne saisi pas ce que les peuples étranger attendent de nous occidentaux ? nous n’arrivons meme pas a solutionner nos problemes interieurs.

                        La France n’a aucunes influence, absolument nul part


                      • Darius 17 mars 2010 17:09

                        de quoi cet article est il l’objet ?
                        pfffffffffffff.......................................
                        que la nana s’appelait .............
                        Rose ............ Bosch ................. oui, et puis ?
                        j’hésite à être méchant mais je serais tenté
                        de parler de non-article pour ce texte abscons


                        • King Al Batar King Al Batar 17 mars 2010 17:40

                          A samir,

                          Un jour un mec un peu plus philosophe que nous, et aussi largement plus agé. Un sage dirons nous, mexpliquait avec de jolis mots qui était les siens, que l’Histoire pour un pays est l’equivalent de l’experience à l’echelle individuel. Que dans la vie d’un individu certains evenement sont marquant et transforme à jamais son existance, et que certaine portions d’histoire transforme à jamais un peuple....

                          La Shoah est peut etre l’un des traumatismes francais du siècle passé. Quelquechose qui n’est pas completement aquis, passé, comme la guerre d’Algerie, qui est encore très peu aborder.

                          D’une manière générale il faut toujours se mefier du Cinema, c’est l’un des meilleurs outils de propagande du capitalisme. Les américains l’ont très bien compris, et leur film de guerre (surtout les recents) en sont une illustration criante. Les Americains sont des heros (chute du Faucon noir, Rambo etc...) ou alors il y a le « tous des salauds » (à la Apocaplypse Nox", mais il y a toujours un message patriotique dans el cinéma américain. je n’apprend rien à personne. Nous les Francais nous avons une culture Européene un peu différente du fait de notre histoire. On connait la défaite, donc on se culpabilise, on focalise sur nos erreur.

                          Un exemple parfait de différence entre le Cinéma Americain et Européen, qui est significatif de chacune des culture c’est Starship Trooper. Un film américain sur les extraterrestres c’est les Aliens qui attaquent, les humains se font un peu niquer, mais il finissent pas gagner et avoir une lueur d’espoir à la fin (Independance Day, La guerre des Mondes etc....)
                          Starship trooper, réalisé par Paul Verhoeven (donc hollandais) importe dans son film quelque chose de plus Européen, c’est à dire de plus critique envers sa société que patriotique. Le topic du film c’est il y a des Extra terrestre sur Mars, on les aime pas. On va chez eux pour leur peter la gueule. LEs mecs y vont, plein d’entrain, sûrs de gagner, il se font bien niquer la gueule et comprenne que ca va pas etre si simple, et ensuite vient une lueur d’espoir.

                          Les différences sont frappantes, chez les américians ils sont obligatoirement victimes qui se défendnt. D’une manière générale le Cinema Européen et francais aura toujours un propos culpabilisateur...


                          • samir 17 mars 2010 17:58

                            Ouais pas mal l’analogie avec l’individu : nous sommes tous sujet a ce phenomene de refoulement dans l’inconscient des episodes génants en général liés a notre enfance. De meme qu’un mécanisme inconscient permet de zapper des souvenirs (des experiences dures) les nations ecrivent leur histoire et occultent certains details

                            Je pense notamment à la denonciation des familles juives qui souvent passe à la trappe dans les films

                            Meme dans le navet Inglorious Basterds, le francais est obligé de denoncer les juifs dans son plancher par pression de l’officier allemand : je n’ai a ce jour pas vu de film de grande envergure aborder le theme de maniere objective


                          • ARMINIUS ARMINIUS 17 mars 2010 17:55

                            Mauvaise pioche...en fait Robert Bosch était allergique dès la première heure au régime nazi
                            Il employa entre autres Goerdeler, responsable avec le Général Ludwig Beck du cercle de Kreisau instigateur, parmi d’autres, de l’attentat contre Hitler. Pour plus de détails lire mon article AV sur Walkyrie.
                            L’affiche du film est intéressante, on y voit enfin le rôle très important de la police de Vichy, ça rachète en partie la photo truquée du camp de Drancy,d’ ou on avait pieusement effacé le personnage du gendarme Français.


                            • Wazix23 18 mars 2010 10:43

                              Mon Cher Morice

                               « remarquez on a eu le roi de la gégène algérienne tenir son carton ridicule anti-minarets sur TF1 le soir de l’élection ce n’est guère mieux »

                              ---> Vous êtes un incultéré. Si vous aviez lu « les centurions » de Jean Lartéguy grand journaliste de guerre et pas un de ceux qui faisaient leur reportage à l’ombre d’un hôtel de luxe et devant un verre de Whisky, et grand romancier, vous sauriez que le « roi de la gégène » n’a jamais tourné la manivelle.
                              Aujourd’hui du troisième , j’avais l’âge d’un gradé de l’époque et était parfaitement au courant sans jeu de mot des pratiques , bien qu’aviateur. Je me permets de vous dire que vous n’êtes qu’un foutriquet dont l’éducation est à base d’élucabrations et de manipulations de journalistes très engagés qui se prétendent grands résistants pour avoir balancé des pavés sur la tronche de CRS. Quelle gloire !
                              Ne me, faites pas le procès d’intention de me prendre pour un héros, car je n’ai jamais sollicité la carte d’ancien combattant pour avoir réceptionné et fait partir des avions.
                              Je ne vous ferais pas l’outrecuidance de vous dire pourquoi cette méthode a été utilisée et sur ordre de qui mais certainement pas de Massu ou Bigeard, bien que officier supérieur ou général, ils n’étaient que de simples exécutants...pensez donc un simple lieutenant ! ! ! Il est des ordres qui n’ont pas l’air d’en être mais qui en sont...


                              • morice morice 29 mars 2010 12:21

                                 le « roi de la gégène » n’a jamais tourné la manivelle.


                                de nombreux télmoignages confirment l’inverse, c’est bête pour vous et pour lui...

                                 Massu ou Bigeard, bien que officier supérieur ou général, ils n’étaient que de simples exécutants...

                                des Milgramiens, c’est cela..

                                Ils ont dit quoi les Eichmann et consorts à leur procès ? Qu’ils ne faisaient qu’appliquer des ordres, c’est ça ??? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires