• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > De la saveur de ta pastèque...

De la saveur de ta pastèque...

Découvert hier soir le Jacques Tati érotique, kitch et Chinois...Tsai Ming Liang et sa saveur de la pastèque. Tati pour les silences, les rires et les sentiments ; pour l’érotisme vous serez servi dès l’entrée, juste après le long plan...d’introduction.

Léchez la pastèque du bout de la langue, introduisez doucement un premier doigt , voilà et maintenant un deuxième, savourez et ne vous arrêtez pas en si bon chemin !

Une Japonaise plus qu’appétissante quoique absente sur la faim, pardon : la fin, un adorable et si mignon acteur porno entre passion et panne...d’inspiration, une Taiwanaise dont la valise peine à s’ouvrir qui cherche sa clef et vole de l’eau. Dans une mise en scène déjantée qui alterne tranche de sensualité et music-hall éroticomique d’un kitch de bon aloi.

Du jus de fruit rose et sucré pour contrer la sécheresse, la pénurie d’eau qui s’abat sur l’île en cet été torride. Chaque tableau transpire de symboles ultra-colorés gros comme des priapes turgescents, humides comme des pastèques débordantes de cyprine, émoustillants et touchants.

Non ce n’est pas du porno pour intello, c’est vraiment rigolo, très bon et très beau. La photographie, musique, les chants et les chorégraphies en sont les cerises confites d’un rouge plus qu’évocateur.

Un film à voir sans craindre ses quelques longueurs car elles permettent de partager son émoi avec son/sa/ses partenaire(s) ou de se régaler en solitaire.

Faites l’amour (en chinois), pas la guerre (pour une fois) !

Le site du film "LA SAVEUR DE LA PASTÈQUE"- La bande annonce - Les extraits etc...


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • (---.---.123.153) 10 août 2006 12:54

    C’est vraiment un film porno ?!...


    • mademoiselleJeanne (---.---.120.190) 12 août 2006 00:38

      Viens chez moi, j’ai une pastèque bien mûre,

      Quand tu arriveras je te plaquerai au mur,

      Je serai le fruit de ta tentation,

      Les pépins durs comme mes tétons,

      Ma chatte au goût fruit de la passion,

      De tes doigts délicats,après exploration,

      Je te la ferai lécher,sucer,déguster,

      Je serai l’Eve de tes pêchers,

      Nos corps en variations de positions,

      Le plaisir n’en sera que plus profond,

      L’orgasme ira très haut,

      Et le jus coulera à flots,

      Je crierai :« Oh Délice ! », et dans ce divin supplice,

      Tu t’évanouiras entre mes cuisses...

      ***kiss*kiss***


    • (---.---.108.184) 10 août 2006 12:57

      Cet article avec celui de Patrick M. « la vie secréte de Yoshino » ombrent avec joie ceux concernant le Liban . Sea sex and sun smiley

      Demian t’es où ?


      • (---.---.20.213) 10 août 2006 17:33

        Et voilà ! vous connaissez l’expression « triste comme une note sans commentaires de Demian WEST. » Mes amis, avouons le, nous sommes accros de ses écrits. Comment nous en désintoxiquer ? Demian ! Reviens !


      • José W (---.---.25.142) 10 août 2006 13:29

        Opium, Oiseau des iles, Fumée, Qui monte aux cieux !

        Au fait, de la papaye ou du navet ?


        • Rocla (---.---.213.249) 10 août 2006 18:01

          Commençons par prendre langue,

          Rocla


          • simplet simplet 10 août 2006 19:26

            sujet léger et commentaires tordus... miam miam...

            m’a donné envie de voir ce film... d’autant plus que la pastèque reste un de mes fruit préféré... mais comme tout fruit celui ci nécessite un nettoyage pour l’apprécier à son plus juste titre


            • (---.---.94.53) 11 août 2006 09:12

              Mais non mais non, sans la nettoyer elle est meilleure je t’assure.


            • Nicolas Voisin Nicolas > Nues Blog 10 août 2006 20:14

              sexy l’Agora aujourd’hui :)
              > excellente initiative ! Deux (bons ?) films à voir donc...

              @ Demian > toujours pas salarié d’AV ?!

               ;)


              • Rocla (---.---.253.151) 11 août 2006 09:41

                Bonjour Demian,

                Article non mis à l’ index par toi,heureux de voir cette majeure introduction,mon petit doigt me dit que la pastèque est en bonnes mains.

                Rocla des fleurs digitales


              • Yann (---.---.185.149) 10 août 2006 21:01

                J’ai jamais trop aimé les mélanges sucré/salé mais bon pour la cause je veux bien me dévouer.


                • Rocla (---.---.213.249) 10 août 2006 21:31

                  c’ est la texture du fruit qui est délicieuse.

                  Crocla pastèque


                  • Mael Le Hir Mael Le Hir 11 août 2006 10:39

                    La sécheresse est telle à Taïwan que la population est invitée à remplacer l’eau par le jus de pastèque (dont le prix est inférieur à celui de l’eau minérale). Le film est ainsi torride, et à plus d’un titre !

                    En fait, la surprise est permanente : il est impossible de prévoir les scènes qui suivent. Ainsi, il y a des scènes de comédie musicale d’un kitchissime consommé, des tournages de films X (un peu long, surtout à la fin) et quelques scènes beaucoup plus lentes et avec peu de paroles.

                    Mais, au fond, Tsai Ming-liang propose une réflexion sur l’individu et la ville : nos personnages ne se rencontrent réellement que rarement, dans cette grande cité qu’est Taïwan. Les récurrentes “scènes de sexe” sont jouées par des comédiens (tournage de film porno) qui donc ne “s’accouplent” que sur commande, du moins quand ils ont conscience de ce qu’ils font. Les passages chantés, hautement burlesques et kitschs, ne peuvent s’inscrirent dans une réalité “vraie".

                    Un film a priori léger, mais qui s’interroge réellement sur l’homme, le désir et l’absence de désir.


                    • mademoiselleJeanne (---.---.120.190) 12 août 2006 00:35

                      Viens chez moi,j’ai une pastèque bien mûre,

                      Quand tu arriveras je te plaquerai au mur,

                      Je serai le fruit de ta tentation,

                      Les pépins durs comme mes tétons,

                      Ma chatte au goût fruit de la passion,

                      De tes doigts délicats,après exploration,

                      Je te la ferai lécher,sucer,déguster,

                      Je serai l’Eve de tes pêchers,

                      Nos corps en variations de positions,

                      Le plaisir n’en sera que plus profond,

                      L’orgasme ira très haut,

                      Et le jus coulera à flots,

                      Je crierai :« Oh Délice ! », et dans ce divin supplice,

                      Tu t’évanouiras entre mes cuisses...

                      ***kiss*kiss***


                      • herbe (---.---.138.147) 12 août 2006 18:27

                        Oh Mademoiselle Jeanne smiley

                        Merci pour ce poème véritable hymne érotique !

                        Je reprends quelque peu mes esprits pour crier : encore !

                        Au plaisir de vous relire aussi délicieusement...


                      • francksol (---.---.36.83) 23 janvier 2007 14:18

                        quand tu veux ma belle j’adore lecher des chattes si une femme desire se faire lecher son minou sur rp :0610475143.merci


                      • Rocla (---.---.38.131) 12 août 2006 18:32

                        Bavo mademoiselle Jeanne, veuillez appeler le Samu

                        Rocla

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès