• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Décès de Georges Lautner. « Les Tontons Flingueurs » orphelins

Décès de Georges Lautner. « Les Tontons Flingueurs » orphelins

Alors que le film , "Les tontons flingueurs" fête ses 50 ans (sorti le 27 novembre 1963), son réalisateur Georges Lautner est décédé ce vendredi à l’age de 87 ans.

Fils de Léopold Lautner et de la comédienne Renée Saint-Cyr, que l’on retrouve dans plusieurs de ses films, il débute dans le cinéma dès la fin de son service militaire au début des années 50 comme assistant réalisateur.

C’est à la fin de cette décennie qu’il réalise son premier film "La Môme aux boutons" (1958), mais il devra attendre l’année 1961 et le film "Le Monocle noir" avec Paul Meurisse pour rencontrer le succès. Un succès qui engendrera deux suites.

C’est aussi à cette période que Lautner fait la connaissance de Michel Audiard et du producteur Alain Poiré. C’est ce dernier qui lui confie la réalisation des Tontons flingueurs.

Chacun d’entre nous connait pratiquement par cœur les répliques de ce film. Quant au casting, personne n’a oublié les Lino Ventura, Bernard Blier, Jean Lefebvre, Francis Blanche, Robert Dalban etc….

On retrouve la même bande en 1964 dans " Les Barbouzes", un savoureux pastiche du film d’espionnage.

Il fera tourner Jean Gabin dans "Le Pacha" en 1968.

Dans les années 70, il fait tourner les deux grandes stars de l’époque, Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Avec Delon, c’est "Il était une fois un flic", " Les Seins de glace" et " Mort d’un pourri".

Avec Belmondo, c’est "Le Guignolo", "Flic ou Voyou", "Le Professionnel" et "Joyeuses Paques". C’est toujours Belmondo qu’il dirigera pour son dernier film en 1992 dans "L’Inconnu dans la maison", d’après Georges Simenon.

 Ne pas oublier celle qui fut son actrice fétiche, Mireille Darc.


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 23 novembre 2013 15:46

    The Pacha is gone.... Allez, je me paye le Tontons, ce soir...

    petit aperçu... façon puzzle ? http://www.kewego.fr/video/iLyROoafMuun.html


    • fatizo fatizo 23 novembre 2013 18:07

      Sinon vous pouvez attendre demain soir, il le passe sur France2


    • Le Yeti Le Yeti 23 novembre 2013 18:12

      « Sinon vous pouvez attendre demain soir, il le passe sur France2 »
      Ne pas avoir « Les tontons flingueurs » chez soi !!!? Quelle honte ... smiley

      Adieu l’artiste ... smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 novembre 2013 18:16

      J’ai une version ou Lautner commente en meme temps ...Que du bonheur .


    • Fergus Fergus 23 novembre 2013 21:57

      Bonsoir, Manu.

      « Les tontons flingueurs », c’est une heure réjouissante avant un final carrément grotesque. J’ai dû voir ce film 3 ou 4 fois avec le même plaisir pour cette heure-là et en zappant la fin dès la 2e fois.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 novembre 2013 17:15

      La gnole va sortir du fond du placard sous peu dans la cuisine céleste ,si elle existe .


      • fatizo fatizo 23 novembre 2013 18:08

        Ne pas oublier le bon dosage de betteraves .


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 novembre 2013 18:10

        y’en a !  smiley


      • smilodon smilodon 23 novembre 2013 19:40

        LAUTNER, s’il avait 20 ans de nos jours........... Il irait pointer à pole emploi !... On parle d’une autre « france » avec ce mec !... La France des VENTURA, des BLIER, des BLANCHE, et des autres !.... Regarder ses films, c’est comme regarder « RAIMU, FERNANDEL’ DE FUNES,ou les autres !.. Et penser que Marseille est encore au bord de la mer !... En 2013, désolé pour tous ces gens, en 2013 MARSEILLE est au mains des petits délinquants de la 3 ème génération »d’expatriés«  !... Raimu et les autres, sont morts depuis longtemps !.. Allez donc vous-y ballader à MARSEILLE !... Si vous l’osez !... Les films de LAUNTNER, c’est une image de cette vieille FRANCE, comme on aimerait qu’elle soit encore !... Dans nos rêves !... Dans nos rêves !... Arrêtons de rêver !... Cette FRANCE-LA est morte depuis bien longtemps !.... Terminé !... Vive la misère du monde ici, maintenant !... Avec des pauvres mecs de toutes les couleurs autres que »blanches«  !... C’est terminé tout çà !..... La France n’est plus CE pays !... C’est terminé !... C’est un kaléidoscope !... Un mélange de »gens d’ailleurs" qui ont plus de droits que les gens d’ici !.. Terminée la rigolade et les bons mots !.... Faut payer, encore et toujours !... Pour les uns et pour les autres !.. Jusqu’à ce qu’on deviennent nous aussi, autochtones, aussi miséreux que tout le monde !.... Sans rire !...Adishatz.


        • kitamissa kitamissa 23 novembre 2013 19:45

          Dans toute bonne cinémathèque personnelle, il y a forcement « les Tontons Flingueurs » .....


          Msieur Fernand, maître Folace et les frères Volfoni , ça fait partie du patrimoine ....

          Demain soir on va se régaler avec Lulu la Nantaise et la Polack qui se tapait la gnôle au petit déjeuner , tandis que les Volfonis vont beurrer les « sandouiches » ( sic) après avoir été délestés de leurs flingues de concours et de leur puissance de feu d’un Croiseur ! 

          Le vrai cinoche qu’on aime, avec des pointures au casting comme on n’en trouve plus !!

          • stereo 23 novembre 2013 20:38

            Georges Lautner : pour moi c’est un immense souvenir puisque j’ai été figurant dans un de ses films et de fait j’ai eu l’immense privilège de le rencontrer. Ce fut en 1972 (j’avais 21 ans à l’époque et étais sous les drapeaux. Cette année-là, il tournait « Quelques messieurs trop tranquilles », le titre initial retenu était « La nuit des grands chiens malades » (ceci pour la petite histoire !).

            C’est aussi ce jour que j’ai rencontré André Pousse, la scène se déroulait à la gare de Rocamadour, dans le film, on voit des voyageurs qui sortent de cette gare et parmi ceux-ci il y a un « bidasse », et bien ce « bidasse » c’est moi... La scène fut tournée un vendredi après-midi au mois de juin 1972, il faisait un temps gris, mais avec les projecteurs, on a l’impression d’un temps clair...

            J’ai parlé un moment avec lui dans le café en face de la gare, je me souviens de lui comme étant un homme calme et sur de lui, décontracte et il m’a donné l’impression d’être un être simple et posé. Le genre de personne que l’on aimerait avoir pour ami...

            Le temps, impitoyable estompe les souvenirs, malgré cela, il y a des moments vécus que l’on ne peut oublier, et je dois le remercier pour cet après-midi qu’il m’a permis de vivre un instant dans le monde du rêve... le cinéma.

            Pour moi, ce jour est un jour de nostalgie, j’espère que le paradis est une réalité pour ceux qui le mérite.

            R.I.P.

             

             


            • fatizo fatizo 23 novembre 2013 21:12

              Merci pour l’anecdote . On voit ici dans la bande annonce , sa mère, Renée St CYr, décédée à presque 100ans. On y voit aussi le titre du livre dont est tiré le film , qui d’après votre témoignage devait être aussi le tirre du film .


            • Fergus Fergus 23 novembre 2013 22:02

              Bonsoir, Fatizo.

              On parle beaucoup des « Tontons », et pour cause tant certaines scènes restent présentent dans toutes les têtes malgré un final complètement raté et grotesque. Personnellement, si je devais ne garder qu’un seul film de Lautner, ce serait « L’inconnu dans la maison », de loin son meilleur opus à mes yeux, suivi de « La maison assassinée ».


              • fatizo fatizo 23 novembre 2013 22:43

                Bonsoir Fergus,

                J’avais vu ces deux films , « L’inconnu dans la maison », et « La maison assassinée » . Beaucoup aimé le film avec Bruel mais moins « L’inconnu dans la maison », peut-être parceque j’ai préféré la version avec Raimu .



              • Fergus Fergus 24 novembre 2013 07:01

                Bonjour, Fatizo.

                Bien que le film de Lautner soit réussi, je préfère moi aussi la savoureuse performance de Raimu (Loursat) et de Gabrielle Fontan (la servante Fine) dans « Les inconnus dans la maison » de Decoin.


              • rocla+ rocla+ 24 novembre 2013 05:40

                Y a pus d ’ tontons flingueurs  


                que des neveux flingués ….. smiley

                • rocla+ rocla+ 24 novembre 2013 12:16

                  Je partage toujours tout . 


                  Je mets ma Rolesque et tout le monde peut me demander l’ heure . 

                  Sympa , non ?




                  • Pie 3,14 24 novembre 2013 12:32

                    Je préfère les Barbouzes aux tontons flingueurs.
                    Blier en aumônier onctueux, Blanche en agent russe (presque frère), Ventura expéditif et très drôle sont excellents.
                    La série OSS117 avec Dujardin doit beaucoup à ce film.


                    • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 24 novembre 2013 13:55

                      Louanges

                      A
                      Un
                      Tonton
                      Novateur
                      Et
                      Ragaillardissant.

                      Cette fois les larmes ne sont pas dus au « bizarre » ingurgité...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès