• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Défense de la fête du livre de jeunesse de PAU !

Défense de la fête du livre de jeunesse de PAU !

JPEG

Plus de cent festivals d’été sont supprimés faute de financements publics.

Dans les villes et les campagnes les groupes de musique et de théâtre, les associations d’éducation populaire se mobilisent pour sauver ce qui peut être sauvé et pour maintenir l’initiative culturelle prévue.

A Pau, la ville dirigée par le nouveau maire François Bayrou a décidé de supprimer la subvention de fonctionnement attribué chaque année au « Centre de Recherche et d’Information pour la Littérature de Jeunesse (C.R.I.L.J Pau-Béarn…..

C’est un coup dur pour cette association culturelle qui « veut promouvoir la littérature de qualité, souligner son importance pour le développement de l’enfant, échanger et réfléchir collectivement sur ce thème. Regroupant écrivains, illustrateurs, conteurs, bibliothécaires, enseignants, animateurs, libraires, parents… il se situe au carrefour de la réflexion sur les activités de l’écrit, des média et de l’image. Centre de ressources, il propose ses dossiers thématiques, ses bibliographies, ses expositions, ses bases de données sur les auteurs et illustrateurs. Il participe aux Salons du Livre, invite des auteurs, diffuse des documents. Il peut aider à la mise en place d’actions de sensibilisation ou de formation, participer à des colloques, intervenir auprès de groupes de parents ou d’enseignants. »

 

Cette douche froide arrive très mal.

Elle risque de mettre à mal le projet du CRILJ qui consiste à organiser du 17 juillet au 5 août 2015 la première fête du livre de jeunesse.

Le CNL (Centre National du Livre) a donné son label à cette initiative, reconnue donc par le ministère de la culture.

Parce que les organisateurs n’ont pas l’habitude de baisser les bras, parce que cette manifestation culturelle est très attendue, les responsables et militant(e)s associatifs ont décidé de maintenir le rendez-vous.

Comme rien ne peut pas se faire et notamment une manifestation de cette ampleur, sans un minimum de moyens, la décision est prise de chercher des fonds dans le cadre d’un financement participatif.

Il ne s’agit pas de s’inscrire dans un système marchand mais de s’appuyer sur les réseaux sociaux pour obtenir la somme nécessaire et même indispensable.

« Merci d'apporter votre contribution et de cocher la contrepartie que nous vous offrons.
Suivez le lien (ou copier/coller ou écrire dans google) :

 https://fr.ulule.com/livrelirelibre-fetelivrejeunesse/ 
Le financement déjà obtenu est de 30 % du montant de 800 € prévus.

Mais il ne reste que 16 jours pour atteindre les 800 €, sinon, on perd tout !

Il faut donc absolument montrer que nous avons des gens qui prêtent attention à ce projet et qui s’inscrivent pour soutenir la littérature jeunesse.
Lorsque vous cliquez sur le lien, vous avez un onglet bleu "CONTRIBUEZ", vous choisissez
votre montant. Il vous est demandé des coordonnées pour ouvrir votre compte sur le site
mais vous ne risquez rien un fois que vous êtes déconnecté. Vos coordonnées bancaires sont demandées en ligne, le montant débité sera restitué sur votre compte si (hélas) nous n’arrivons pas au montant dans les délais.
Faites circuler l'info ! Il faut qu'ensemble nous réussissions.
Merci bien pour la rapidité de votre promesse de dépôt et votre intérêt pour la littérature de jeunesse..
Bernard Pédeboscq

Président du CRILJ Pau-Béarn »

Ce sont des acteurs associatifs locaux, des bénévoles de tous les âges et de toutes origines qui se mobilisent et qui en appellent au soutien participatif de toutes celles et de tous ceux qui sont attachés à la Culture et à la littérature Jeunesse.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • oncle archibald 2 juin 2015 14:51

    Quand des associations ultrapolitisées se démènent en tout sens pour bourrer le crâne des enfants avec leur idéologie il arrive nécessairement un temps ou il y a un retour de manivelle … 


    Idem pour des « festivals » ou l’on subventionne la médiocrité pourvu qu’elle vote et fasse du racolage politique du bon coté …

    Et la meute, Chalot en tête, de crier à la censure alors qu’il ne s’agit que la suppression d’un financement public pour une association qui faisait de la propagande politique sous couvert de culture. Qu’elle continue donc, mais sur les fonds de ses sympathisants, c’est on ne peut plus logique et normal.

    • hunter hunter 2 juin 2015 19:40

      J’étoilise Oncle Archibald vers la droite (avant on disait je plussoie)

       smiley

      Ben oui, y’a plus de thunes mon pauvre Jeff ! C’est ça où on va encore presser le con-tribuable comme un citron !

      Eh puis un salon pour les livres de jeunesse.....allez, allez, à quoi ça sert.... ?

      A rien ! La « jeunesse » passe son temps devant des trucs débiles sur écrans (télé, ordi, zinzins) !
      Lire... ? elle s’en fout !

      Et les parents n’ont qu’à s’occuper de leurs gosses, au lieu de s’agiter dans tous les sens, et les emmener dans des librairies (quand il en reste), plutôt quede leur faire pousser le caddie chez leclerc !

      Y’en a un petit peu marre de tout ce cinéma non ? les parents doivent être à même de savoir quoi faire lire à leurs mômes, pas besoin d’un énième association pour ça !

      Mais bon, les parents aussi se foutent des livres, ne lisent jamais rien, à part des conneries sur l’écran !

      C’est leur problème.....qu’ils se démerdent !

      Adishatz

      H/


      • soi même 3 juin 2015 10:00

        Pour sur cela va faire des malheux, sur le fond , c’est peut être une bonne chose à prêt tous, de bien séparé le public du privé, c’est bien ce que vous voulez aussi avec votre conbat laïc et assumer aussi que pour le reste , il y a le même traitement .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires