• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Dernières heures pour Van Gogh à Paris

Dernières heures pour Van Gogh à Paris

La double exposition sur Van Gogh "Rêves de Japon" et Hiroshige "L’art du voyage" à la Pinacothèque de Paris ferme ses portes ce dimanche 17 mars 2013 à 18h30.

La Pinacothèque de Paris, un musée privé situé en plein centre de Paris, à la Madeleine, s’est agrandi ces derniers mois et possède désormais deux bâtiments pour abriter des expositions temporaires et maintenant, une collection permanente.

Depuis le 3 octobre 2012, elle propose une double exposition sur le graveur et dessinateur japonais Utagawa Hiroshige (1797-1858) et sur son influence sur le peintre néerlandais Vincent Van Gogh (1953-1890).

Dans cet article, j’évoquerai uniquement Van Gogh et dans un autre Hiroshige, pour une question de commodité pratique, même si je pêche finalement comme le musée qui a également séparé de deux rues les deux artistes, ce qui est un petit peu dommage.

Il aurait été sans doute plus intéressant de mettre côte à côte des œuvres des deux artistes, un tableau de Van Gogh et une estampe d’Hiroshige qui l’a inspiré. Je comprends qu’il y avait deux obstacles à cela : d’une part, les conditions de conservation des estampes sont très contraignantes, d’autre part, en séparant les deux expositions, cela permet au musée de laisser le choix aux visiteurs de tout voir ou seulement l’une des deux.

Restons donc ici avec Van Gogh et ses trente et un tableaux exposés, et mon propos ici n’est pas de faire dans des explications savantes qui ont déjà été écrites par ailleurs. Simplement de faire partager quelques œuvres qui m’ont impressionné et donner envie, au-delà de l’exposition qui se termine, d’aller les voir aux Pays-Bas, principalement au Kröller-Müller Museum à Otterlo et pour certaines au Groninger Museum, à Groningen.

D’ailleurs, j’avoue avoir toujours quelques interrogations quand je vais dans une exposition temporaire (ou pas) car je ne viens pas m’y documenter ni lire les parfois longs et doctes textes des panneaux. Je peux le faire sur le Web ou dans les catalogues. Je viens avant tout me confronter à l’œuvre, aux œuvres, je viens pour rencontrer l’artiste, plus donc dans un esprit d’émotion que de raison ou de réflexion. Or, il n’est pas rare, hélas, de voir devant de très beaux tableaux …uniquement des dos, ceux des visiteurs qui lisent avec assiduité les indications de l’exposition affichées en face, en étant presque indifférents à l’objet même de celle-ci.

Van Gogh, qui est mort à 37 ans (par suicide selon les versions les plus admises mais d’autres versions existent), est l’un des peintres les plus connus aujourd’hui, et surtout, celui dont les œuvres se vendent le plus cher au monde. Il a un style très particulier tout en sensibilité, avec des mouvements par petites touches qui donnent à ses toiles des allures dynamiques et très particulières.

Voici donc une petite sélection avec quelques commentaires sans aucune prétention, juste pour partager les toiles qui m’ont ému.

yartizPINAV02

1. Le champ de blé me paraît clos par des murs de prison qui sépare l’auteur du soleil. Noirceur malgré le ciel contrasté et malgré les mouvements des gerbes de blé dans le champ.

yartizPINAV03


2. Ce tableau fait partie de l’affiche de l’exposition. Il est l’un des plus convaincants signes de l’influence des dessins d’Hiroshige. Les mouvements de l’herbe se retrouvent dans les oliviers et dans le ciel. Il y a presque une impression d’océan.

yartizPINAV04


3. Ce n’est pas le soleil qui se couche mais la lune. Les paysages de nuit sont souvent encore très lumineux chez Van Gogh. Les nombreux petits traits blancs autour de la lune donnent une sensation de champ magnétique. Malgré tous ces mouvements diffus sur les gerbes de blé, l’ombre est nette et précise.

yartizPINAV05


4. Le soleil se couche mais le paysage reste très clair. Les troncs s’agitent comme les champs dans les autres toiles.

yartizPINAV06


5. Ce gros plan des arbres donnent aux troncs une allure d’art contemporain. L’herbe et les fleurs restent étonnamment droites et tout le mouvement se ressent sur les deux troncs.

yartizPINAV07


6. Cette magnifique vue de Saintes-Maries-de-la-Mer montre la précision des traits dont le mouvement ne se perçoit qu’au premier plan.

yartizPINAV08


7. C’est pour moi le plus beau tableau de l’exposition. La reproduction ne rend pas correctement les couleurs de bleu et de vert et toute la palette entre les deux dans le ciel, les feuilles, le tronc et le sol. Je ne le connaissais pas et il m’a littéralement frappé en plein cœur !

yartizPINAV09


8. Ce coucher du soleil, très inspiré d’Hiroshige, est assez intrigant car il ne porte pas beaucoup les marques habituelles de Van Gogh.

yartizPINAV10


9. Autre toile qui m’a fait jaillir également l’émotion, ces deux bêcheuses sont extraordinaires. Leurs mouvements sont nets, précis, leur outil, leur vêtement, tout paraît vrai, et en même temps, tout est flou, il serait impossible de les reconnaître si je les croisais dans la rue. L’auteur réussit là avec génie à décrire une réalité que l’œil pourrait apercevoir un peu distraitement le long d’un chemin. Par ailleurs, cela donne une idée de la vie pénible des paysannes, ne ménageant ni leur dos ni leur force pour cultiver la terre.

yartizPINAV11


10. Le Semeur est assez connu et a été peint d’après un tableau de Jean-François Millet. Le soleil à l’arrière-plan qui illumine tout le paysage est exceptionnellement éblouissant. Sur place, le relief de la peinture et son éclairage font que le spectateur a vraiment l’impression d’être ébloui.

yartizPINAV12


11. Autre tableau exceptionnel, très typique aussi chez Van Gogh quand il raconte les paysages nocturnes. Dans le ciel, la lune et probablement deux planètes, Vénus la lumineuse et peut-être Mercure, sur la gauche. Cela donne un air un peu extraterrestre malgré les personnages qui ramènent le visiteur les pieds sur Terre.


Cette exposition a lieu à la Pinacothèque :
Hiroshige : 28 place de la Madeleine à Paris 8e.
Van Gogh : 8 rue Vignon à Paris 9e.
Jusqu’au dimanche 17 mars 2013.
Ouvert tous les jours de 10h30 à 18h30.
Nocturne le mercredi et vendredi jusqu’à 21h00.
Métro : Madeleine.
Prix du billet normal : 10,00 euros.
Billet double pour les deux expositions temporaires : 17,00 euros.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (16 mars 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Brochure officielle de l’exposition (à télécharger).
Van Gogh à la Pinacothèque de Paris.
Hiroshige à la Pinacothèque de Paris.


 


Moyenne des avis sur cet article :  1.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Pie 3,14 16 mars 2013 18:41

    Magnifique expo dont l’essentiel provient du musée Kröller Muller d’Otterlo ( Hollande). Les photos ne rendent pas justice aux empâtements comme ceux magnifiques des « Troncs d’arbres dans l’herbe ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès