• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Des auteurs et des blogs

Des auteurs et des blogs

Beaucoup d’écrivains ont des sites. Certains sont superbes, musique et plug-in en sus. Mais peu ont des blogs.

Je rappelle la définition du blog : "Un weblog (mot anglais issu d’une contraction de web et log, log désignant les journaux de bord de la marine et de l’aviation américaine) est un site Web personnel sur lequel une ou plusieurs personnes s’expriment librement, sur la base d’une certaine périodicité. Dans son usage francophone comme anglophone, weblog est fréquemment raccourci en blog. "

Il y a, bien sûr, les pionniers, Pierre Assouline. Et Virginie Despentes.

Mais pas tant que ça, des auteurs qui bloguent...

On peut citer Chloe Delaume. Sur son site, un espace qui ressemble à un blog : "Remarques". Extrait : "Y a des trucs que je ne m’explique pas. Surtout aujourd’hui où j’ai le temps. Par exemple, ici je comprends très bien où je suis, ce que je dis et pourquoi. Ici la question du comment, je ne m’en préoccupe pas. C’est bien pour ça que ça repose. Je parle, je ne dis pas. Ou alors pas souvent. Ce n’est pas de l’écriture, ça reste de la parole. Et même à la limite, parfois juste des informations. Qui sont quand même particulières et pas toujours très passionnantes. Je me demande si je viendrai me lire, en fait." Se le demande-t-on aussi ? A vous de voir.

Citons aussi Claire Legendre, qui a le même système, un site et un endroit "journal"’. Mais là c’est pareil, comme pour Chloe Delaume, on ne peut pas écrire de commentaires... Dommage... ""Vous êtes là comme des fonctionnaires, comme des moules accrochées au rocher", lançait cette semaine Dominique de Villepin aux journalistes venus l’attendre devant Matignon. Sans être une experte en mollusques, il me semble que la comparaison visant l’inanité de la fonction publique était mal choisie. Notre Premier ministre - haut fonctionnaire s’il en est, l’homme est connu pour n’avoir été que ça toute sa vie durant - n’a sans doute pas beaucoup fréquenté nos littoraux - sauf pour un bref jogging médiatique façon Vénus de Botticelli. "

Michèle Gazier blogue "livres" sur l’interface de Télérama, et ça semble plutôt interactif. (Mais c’est plus "perso" que chez P. Assouline qui, lui, ne dit jamais rien de lui.) "Mon ordinateur ayant besoin d’un sérieux nettoyage de printemps- il part demain se faire refaire une propreté -je n’alimenterai pas mon blog jusqu’au lundi 8 mai. Je n’aime écrire que chez moi, sur cet ordinateur-là. Les autres m’intimident. A chacun son objet transitionnel."

Karine Fougeray , j’ai envie de la citer aussi, tellement elle m’amuse : "Ce blog est né il y a un mois et demi. Et voilà. Je n’ai plus d’inspiration. Mais que vais-je écrire aujourd’hui d’intéressant ? De drôle ? de percutant ? De poétique ? De littéraire ? Je ne trouve rien à dire. J’ai la tête aussi creuse qu’un ballon dont l’air se serait échappé. Alors vous n’aurez rien. Mais rien du tout. Pas d’entrée, de plat, de dessert. Et pas de bon vin pour affûter votre palais."

Alors oui, pourquoi les auteurs bloguent ? Pour parler de quoi, au fond ? D’eux, de leurs livres, de ceux des autres ? De ceux qu’ils vont écrire ? Des soucis avec leurs éditeurs, de leur inspiration, de leurs blocages, de leurs idées ? Ah, comme j’aimerais lire le blog de Modiano. Ou celui de Philippe Claudel...

TR


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • who_cares (---.---.159.75) 17 mai 2006 12:51

    Blog ton prochain comme toi-même

    Bolgons peu mais blogons bien

    Un blog-auteur qui écrit sur les blogs-auteurs. C’est un peu comme les émissions TV dont le sujet est la TV.

    C’est-y pas un ch’tit rien nombrilo-narcissique ?

    Mais môssieur vous me reprocher de parler de moi alors que c’est le sujet que je connais le mieux !

    Après tout oui pourquoi pas.

    Dans ce monde aliénant un nouveau besoin identitaire est né, moi aussi je veux être une star, me faire un nom...alors lance toi dans la blog-académie, ça te coûtera moins cher, c’est moins crevant : tu peux amménager ton temps de travail, et c’est plus efficace qu’une psychothérapie, avec un peu de chance et de talent tu pourras même vendre des livre$ !

    blogue à part, le blog permets de dire ce qu’on pense et d’exprimer son ressenti (cf « Le courage d’être soi » Jacques Salomé) ce qui est bon pour la sérénité intérieur et la gestion du stress (Zen-attitude) Et pour citer Jules Renard, « Ecrire c’est parler sans être interrompu » ou Coluche, « C’est pas parceque j’ai rien à dire que je vais fermer ma gueule »

    Mon post est totalement décousu mais bon ça lui donne un petit air « Nowadaies » :)


    • argoul (---.---.18.97) 17 mai 2006 14:00

      Un auteur est quelqu’un qui produit une oeuvre. Un blog reste dans l’éphémère, seuls les auteurs-journalistes prennent cette habitude. D’ailleurs, parmi les « auteurs » cités dans l’article, sauf Pierre Assouline plutôt essayiste et biographe que romancier d’ailleurs, peu sont connus, j’en suis désolé pour eux.

      En revanche, les « carnets » et autres « bloc-notes » d’auteurs anciens pourraient-ils être assimilés à des blogs ? Gide tenait son Journal, il ne l’a évidemment publié qu’une génération plus tard (et caviardé jusqu’aux éditions récentes) - difficile d’en faire un blog quotidien ! Mauriac était plus proche du blog dans ses éditoriaux, mais il était trop long et trop « littéraire » pour un blog qui aime le court et le superficiel (comme les articles des gratuits ou les magazines chez les coiffeurs) - je doute qu’il aurait eu du succès hors un petit cercle. Alain (le philosophe Emile Chartier) tenait des Propos dans un journal de province qui s’apparentent le plus aux blogs. Il faisait court, direct, avec une seule idée à la fois et une « morale » à la fin. C’est peut-être la leçon qu’il faut tirer des « auteurs ».

      Quant aux contemporains « littéraires », Philippe Sollers pourrait sans problème tenir un blog, son « Année du Tigre » en est un - mais publié sous forme de livre. Peut-être faut-il y voir le message des véritables « auteurs » : seule la relecture et le recul permettent aux propos de sortir du borborigme ou de la conversation de bistro - tout le contraire de ce qu’on prête aux blogs ?

      Ou bien les blogs vont-ils changer ?


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 mai 2006 16:25

        Bonjour,

        Le blog est une manière quotidienne d’écrire qui ne souffre pas d’avoir le syndrome de la page blanche. Cela correspond sans doute à un type d’écrivain mais pas à un autre type. Et pour compléter, il faudrait aussi parler des blogueurs qui écrivent aussi bien que les auteurs, histoire de relativiser et de pointer le côté arbitraire de la constitution de la tribu des écrivains. Beaucoup de réseaux, connivences, copinages mais peu de grandes plumes.


        • Cyp (---.---.136.253) 17 mai 2006 17:59

          Oui bon, les blogs... Ecrire en ligne est une chose comme l’invention de la machine à écrire. Toujours la cervelle et les lignes, en fin de compte. Simplement c’est devenu facile de publier, mais ce n’est reconnu qu’en tant que sous-genre, ce qui est tant mieux en un sens. J’écris et je lis en ligne depuis cinq ans, mais je préfère toujours me taper un bon bouquin au pieu. J’ai d’abord eu un site classique en html de base, où les lecteurs pouvaient m’écrire, et puis j’ai fermé les écoutilles. Finalement, ça n’a aucun intérêt d’avoir l’avis des lecteurs. Depuis un an je fais le Sans Blog Fixe et c’est très bien, tout en continuant à payer ma cotise à la SGDL et à pointer au chômedu. Un vrai bonheur ! Salut G, au passage. Cyp


          • (---.---.162.15) 17 mai 2006 22:16

            Bien, votre définition de blog est juste. Ce n’est qu’un journal de bord de la Toile. Et ça existe donc depuis le début du web. Le premier d’entre eux à devenir célèbre en francophonie s’appelait Les chroniques de Cybérie et était hebdomadairement rédigé par Jean-Pierre Cloutier qui a logiquement transformé ses chroniques en blogue...

            Tiens j’y trouve enfin une francisation de ce mot affreux de « trackback » que nous afflige Agoravox sur toutes ses pages : pisteur. Vive les québécois !

            Am.


            • popol (---.---.144.237) 17 mai 2006 23:40

              aucun intérêt cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires