• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Des Gens Intelligents » se jaugent au Théâtre de Paris

« Des Gens Intelligents » se jaugent au Théâtre de Paris

JPEG - 62.3 ko
DES GENS INTELLIGENTS
photo © Céline Nieszawer

En 2003, Marc Fayet obtenait le Molière de la révélation masculine dans « Un petit jeu sans conséquence » de Dell & Sibleyras.

Le voici, onze ans plus tard, en auteur d’une pièce dont il joue le rôle moteur qui, telle une boule de billard à trois bandes, va donner l’impulsion initiale à une ribambelle de conséquences conjugales impliquant trois couples amis dont le sien.

Généralement dans le Vaudeville ou ses ersatz modernes, l’adultère, la tromperie, le double jeu sont des maux objectifs qui, découverts à l’insu du mensonge, entraînent de fâcheux ressentiments et des disputes mémorables, souvent très drôles pour le public en position d’observateur.

Ici, sur les planches de la salle Réjane, c’est comme si Marc Fayet avait retourné le gant de la farce, en mettant ses personnages en situation de distiller de fallacieuses informations sur leurs camarades hommes et femmes, de telle façon que le poison insinue le doute sur la probité de chacun tout en se mettant soi-même, si possible, à l’abri de la diffamation.

Tout se passe alors comme si la vraie vie des couples en question relevait, dans la réalité, plutôt de la banalité exemplaire et que leurs protagonistes, afin d’y ajouter plus ou moins consciemment du piment, éprouvaient le besoin de mettre en danger cet équilibre conjugal ronronnant.

Cependant, à jouer avec le feu sans vraiment en contrôler les tenants et aboutissants, pourrait fort bien créer des dégâts collatéraux irrémédiables, d’autant plus que la guéguerre masculine - féminine y trouverait aisément son terreau atavique.

En tout cas, cette perspective originale sur les tribulations imaginaires des relations extraconjugales correspond finalement fort bien à notre époque politiquement correcte gérant de surcroît, avec prudence, la protection de sa population face au Sida.

En faisant une telle lecture entre les lignes de la pièce de Marc Fayet, il pourrait être induit que le rire extraverti n’y trouve pas nécessairement sa plus grande puissance comique.

Néanmoins, cette atmosphère Rohmérienne où les petits riens entraînent les plus grands troubles affectifs trouve a contrario une forte empathie sur le public reconnaissant à l’auteur, à son metteur en scène et de fait à toute la bande à José Paul, d’avoir mis en exergue ces projections fantasmatiques que les uns font sur les autres sans retenue.

Mais en définitive pour le spectateur, c’est le sourire subtil qui sort grand gagnant de ce combat amoureux… tellement théâtral !

photos © Céline Nieszawer

DES GENS INTELLIGENTS - ***. Theothea.com - de Marc Fayet - mise en scène Christophe Lidon - avec Marc Fayet, Gérard Loussine, Lisa Martino, Lysiane Meis, Marie Piton & Stéphan Wojtowicz - Théâtre de Paris / Salle Réjane

JPEG - 74.1 ko
DES GENS INTELLIGENTS
photo © Céline Nieszawer

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • soi même 17 novembre 2014 15:16
    « Des Gens Intelligents » ,J’ai un doute ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires