• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Désiré » de Sacha Guitry au Théâtre de la Michodière

« Désiré » de Sacha Guitry au Théâtre de la Michodière

laquo ; Good bye Charlie » et donc, Bienvenue « Désiré » !…

L’une chassant l’autre à La Michodière, faute d’avoir pu rencontrer son public, la pièce de Sacha Guitry prenant le relais de Marie-Anne Chazel, en perspective des fêtes de fin d’année, impose d’emblée un style « chic » et « classieux », très ciblé « années cinquante ».

De plain-pied en maison bourgeoise et rien qu’au premier contact avec Madeleine, la femme de chambre (Marion Posta) et Adèle, la cuisinière (Alycia), le spectateur pressent qu’il va y passer une bonne soirée.

Tous croqués jusqu’à la plus signifiante caricature par un metteur en scène (Serge Lipszyc) soucieux du moindre détail comportemental, les sept personnages vont s’animer, tels les pantins d’une boîte à musique remontés sur ressort amoureux.

« Désiré… ou la comédie du désir… et de son refoulement » 

Voilà bien, tout un programme freudien dans la note d’intention que la direction d’acteurs va conforter dans un jeu subtil, rarement atteint par les aficionados de Guitry.

En effet, souvent copié dans ses outrances et ses arrogances spécifiques, le maître du vaudeville a souvent inspiré à ses émules, un mimétisme, quelque peu désuet.

A contrario, ici, Robin Renucci, davantage gentleman cambrioleur des sentiments que valet de chambre dans l’âme, va composer au mieux avec l’exaspération du désir.

Face à lui, Marianne Basler, la maîtresse de maison et conséquemment du ministre des P&T (Jean-Philippe Puymartin), est en proie avec des démons érotiques dont même, en songes, les convenances sociales ne pourraient assumer les troublantes et coupables attirances.

Un couple (Nathalie Krebs & Jean-Christophe Barc), handicapé au propre comme au figuré, viendra compléter ce tableau de mœurs flirtant jusqu’aux lisières de la transgression des bonnes manières.

Tout ce beau monde évolue dans un parfum d’érotisme latent, quasiment proustien, imprégnant les relations des protagonistes, selon des entrecroisements passionnels tacites et sous des avances masquées mais sans que les fantasmes puissent se satisfaire du moindre passage à l’acte.

Ce serait donc, dans un plébiscite non dissimulé, que les salves d’applaudissements pourraient saluer les acteurs, d’un nostalgique Good Bye « Désiré » venu droit du chœur des spectateurs.

visuel presse DR.

DESIRE - *** Theothea.com - de Sacha Guitry - mise en scène : Serge Lipszyc - avec Robin Renucci, Marianne Basler, Alycia, Jean-Christophe Barc, Nathalie Kreps, Marion Posta & Jean-Philippe Puymartin - Théâtre de La Michodière -


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires