• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Desmond et la créature du marais : le cochon qui sommeille en (...)

Desmond et la créature du marais : le cochon qui sommeille en nous

(Par Olivier Bailly). "Desmond et la créature du marais", film d’animation du cinéaste suédois Magnus Carlsson, sort aujourd’hui, 15 octobre, en salle. Allez le voir immédiatement, cela vous changera des inepties labellisées « pour enfants » que l’on vous sert traditionnellement à cette époque de l’année. "Desmond et la créature du marais" est une fable pour petits et grands. C’est un film très malin qui nous en dit long sur nos peurs, nos frayeurs, nos fantasmes, le tout sans pathos et sur un ton vraiment très rigolo.

Desmond sort aujourd’hui en salle et, si j’ai un conseil à vous donner, c’est d’y foncer tout de suite. Je n’ai jamais rien vu de plus drôle depuis longtemps. Mais je vous préviens, les enfants ne rient pas tous. Les enfants ? Oui, car Desmond et la créature du marais est un film d’animation destiné aux enfants à partir de 4 ans. En réalité, c’est un film qui s’adresse à tout le monde.

Car Desmond, premier long métrage du Suédois Magnus Carlsson joue sur plusieurs tableaux. C’est une fable animalière et, ça, les enfants adorent, à tel point qu’ils ne quittent pas l’histoire des yeux et sont intrigués par le balai incessant des personnages, mais c’est aussi une fable sur l’être humain, sur le fantasme. Je vous vois venir, mais non, Desmond est peut-être un cochon, mais ce n’est pas un film cochon et il n’est pas question du fantasme auquel vous pensez.

Donc Desmond est un cochon. Il aime cuisiner et manger des muffins à la pomme. Il aime également suer dans son sauna (l’action est censée se dérouler en Suède) et prendre de rafraîchissants bains de boue. Desmond est rose comme un cochon de dessin animé.

Il vit dans la forêt des framboisiers et ses amis sont une bande d’animaux loufoques, bien qu’en apparence la majorité d’entre eux soient de paisibles et respectables citoyens de la forêt : Sébastien lapin, boxeur émérite, Gérard Caribou, maire du village qui a la passion des lois, la belle Eli Gator (dont Gérard Caribou est amoureux) et son fils Petit Gator, Léna l’élan dont la voix au doublage est un régal.

Car, dans un dessin animé, ne jamais oublier que la réussite dépend beaucoup du casting de voix (y compris celle du narrateur, tout bonnement épatante). Celui-là relève bien souvent le goût d’une histoire.


Ce qui singularise Desmond et la créature du marais, c’est qu’il n’y a pas une histoire, mais plein d’histoires. En fait, tout, quasiment, se passe dans la tête des personnages. Tout, c’est-à-dire le thème même du film, la fameuse créature du marais, sorte de bête du Gévaudan de cartoon, bouc émissaire, prétexte. Car, dans la forêt des framboisiers, un jour, tout disparaît : les gants de boxe de Sébastien Lapin, les rouges à ongles de Léna (elle est manucure) et même la guitare électrique de Willie le putois. Ah, oui, j’ai oublié de vous en parler de celui-là…

Et chacun d’accuser la créature du marais d’avoir volés ses biens. Bien commode. Quand on n’arrive pas à nommer un malaise dans une société, on invente un monstre, un autre, un étranger, un bouc émissaire, une créature du marais.

Finalement, tout est bien qui finit bien et chacun retrouve ses affaires. Je ne vous dirais pas comment, mais ce que je peux vous dire, c’est que la créature du marais n’y était pour rien. Enfin, ça reste à prouver ! ha ha !

Je vous l’ai dit, Desmond et la créature du marais est un film très amusant qui vous plaira même si vous avez plus de 4 ans. Les enfants quant à eux sont captivés par la plastique et la couleur très flashy des animaux. Plastique, le mot est juste car les personnages et les décors sont réalisés en plastique expansé.

Ce n’est pas du tout de l’image de synthèse, mais de la bonne vieille animation en 3D comme on l’aime. C’est vivant, palpable, mais ne cherchez pas un fini parfait, à la manière des blockbusters qu’on balance généralement en fin d’année pour les enfants. Desmond et la créature du marais, film distribué par les Films du Préau dont il faut souligner le travail, a été présenté lors de nombreux festivals, tant en France qu’à l’étranger.

« Malgré l’influence presque inévitable de Disney, les habitants de la forêt des framboisiers ont chacun une personnalité bien à eux, explique Magnus Carlsson, le réalisateur. Desmond, c’est un univers décalé. » C’est même un univers limite punk qui colle bien avec les précédentes réalisations de Magnus Carlsson qui avait notamment réalisé Robin, série qui n’était pas spécialement destinée aux enfants. D’ailleurs un des épisodes de Robin illustra le clip de Radiohead, Paranoid Android, déclenchant pour l’occasion une polémique.

Mais rassurez-vous, rien de tel avec Desmond et la créature du marais. Ce n’est vraiment pas un film cochon. Vos enfants peuvent regarder, il n’y a rien qui puisse choquer leurs chastes yeux, même si ça n’a pas le côté « léché » des super productions.

Et c’est tant mieux. Ça colle bien avec cette histoire qui n’a rien de tout rose ni de tout noir d’ailleurs. Tout dépend du regard que l’on porte sur elle. Avec Desmond et la créature du marais, Magnus Carlsson pose sur la vie un regard qui n’est pas pour effrayer les enfants. Au contraire, ils sont plutôt captivés.

Comme quoi les adultes sont bien meilleurs conducteurs de peur et d’irrationalité que les enfants. Qu’ils courent donc voir Desmond et la créature du marais !



Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 15 octobre 2008 09:37

    Ben alors , que font les mollahs saoudiens ? Ils sont mous du genous aujourd’hui ! pas encore de fatwa pour cette créature immonde ?  smiley smiley smiley

    c’est bien que les films d’animation puissent être apprécié des petits comme des grands , et les productions Pixar et Dreamworks ont des productions de qualité avec de l’humour au premier comme au second degré , et aussi de la parodie . C’est bien qu’il ait de la concurrence avec ce suèdois , mais arthur et les minimoys était pas mal réussi lui aussi . Quoi qu’il en soit , ça fournit du boulot à beaucoup de français qui sont les meilleurs et que les studios du monde entier s’arrachent et du rêve pour tout le monde smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès