• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Deux Hommes Tout Nus à La Madeleine

Deux Hommes Tout Nus à La Madeleine

En véritable successeur de Michel Serrault, François Berléand est en train d’occuper l’espace laissé vacant par le sublime interprète de « La cage aux folles ».

Il faut dire que Sébastien Thiéry qui, lui, nous a habitués à lâcher les chevaux du rationnel afin de permettre à l’absurde de galoper de tout son saoul dans les chausse-trappes du réalisme formaté, pousse présentement le bouchon fantasmatique de la sexualité, tellement hors des convenances, que Berléand n’a plus qu’à endosser la toge romaine pour faire penser que le « Roi est nu ! »

Il suffira alors à Isabelle Gélinas et à Marie Parouty d’adopter, dans leurs fonctions respectives d’épouse et de maîtresse, les postures outrées de celles qui ne veulent pas être prises pour des « billes », pour que, par contraste, l’interprétation nécessairement « schizophrénique » de Sébastien Thiéry devienne à son tour emblématique ! .

Comment en effet, l’auteur a-t-il pu s’écrire délibérément un rôle de « Tête de Turc » qui, du début à la fin de la pièce, ne comprend rien à ce qui lui arrive ?

Cette « coucherie de con » pour parodier un autre dîner célèbre autorisera tous les débordements, tous les écarts, tous les sauts de côté que l’imaginaire libidinal est en mesure d’inventer, au prorata de la libération des moeurs que l’époque ne cesse de secréter !

Sébastien l’auteur ne cesse alors de flirter avec les multiples lignes jaunes balisant ce que l’humour du moment est apte à assumer à l’aune des critères du bon goût du moment, lui-même toujours en évolution alors que Sébastien l’acteur, lui, se forge une tête d’ahuri de service qui ne sait quel record de transgression, il va être contraint de franchir à la séquence suivante.

Bref, ce duo Berléand - Thiéry atteint d’emblée le pinacle de ces moments d’anthologie dont le spectacle vivant est si friand en contribuant ainsi au patrimoine vaudevillesque tellement bien français !

Que la pérennité du couple hétéro traditionnel puisse être ébranlée par des fulgurances trahissant l’engagement de ne jamais se mentir est déjà en soi une entorse au contrat de confiance, mais que d’un quatuor (composé sur les bases du trio mari-épouse-amant « amélioré » ) puisse surgir un pataquès dont personne ne détient la clef, c’est bel et bien un cataclysme psychique généralisé auquel nous convie le metteur en scène Ladislas Chollat qui, fort heureusement, nous en ouvre d’emblée des perspectives scénographiques oniriques !

Une pièce dont on ne peut sortir indemne, à moins de la prendre au premier degré ; ce qui est franchement hors d’atteinte !

photo © Lot 

DEUX HOMMES TOUT NUS - ***. Theothea.com - de Sébastien Thiéry - mise en scène Ladislas Chollat - avec François Berléand, Isabelle Gélinas, Sébastien Thiery & Marie Parouty - Théâtre de La Madeleine


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès