• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Diogal, un indépendant dans la musique « world »

Diogal, un indépendant dans la musique « world »

Diogal chante des mélodies inspirées des traditions de son pays, le Sénégal. Aux rythmes et aux percussions de l’Afrique de l’Ouest, il mêle des sonorités occidentales. Son troisième album sort cette semaine.

Après avoir sorti quelques titres à succès à Dakar à la fin des années 1990, Diogal a été révélé sur la scène des musiques du monde avec deux albums : Samba Alla sorti en 2002 et Liir en 2004. Ces deux perles musicales ont permis de découvrir l’univers de ce musicien talentueux, composé aussi bien de rythmes entraînants que de ballades nostalgiques. Dans ses chansons, Diogal évoquait déjà son village de pêcheurs, la puissance de la mer, l’espoir de paix, la vie sociale en Afrique et celle des Africains émigrés. Les chansons étaient l’œuvre de collaborations, notamment avec Loy Ehrlich (Hadouk Trio) qui a signé la plupart des arrangements. Une maison de disques parisienne avait pris Diogal sous son aile.

Quatre ans plus tard, Diogal revient avec un nouvel album, Li lan la. On retrouve bien l’univers personnel du chanteur et les thèmes qui le touchent. S’y ajoutent un hommage rendu au grand musicien malien Ali Farka Touré, disparu en 2006, et des questionnements au sujet de l’avenir écologique de la planète. Musicalement, cet album se distingue des deux autres, du fait d’un contexte de production très différent. Cet album a été conçu dès le départ avec le parti pris de l’indépendance. Diogal a commencé par monter un studio d’enregistrements en banlieue parisienne, il a suivi une formation d’ingénieur du son, et a pu ainsi procéder à ses enregistrements, à son rythme. Il était libéré de la pression que connaissent la plupart des musiciens en studio, du besoin d’aller vite car le temps c’est de l’argent, de la contrainte de devoir faire les prises même lorsqu’on ne le sent pas et faire avec... Diogal a pu prendre le temps d’aller au plus juste, de peaufiner le résultat. Seul maître à bord, il a fait un album très acoustique, qui lui ressemble. Par moments, il est prodigieusement accompagné d’instruments divers et notamment d’une multitude de percussions et, par moments, le chant est intimiste. Dans cet album, on retrouve une authenticité qui est celle de Diogal. Le son nous donne l’impression de l’avoir dans la même pièce, en concert privé, simplement, sans effets superflus.

Et la démarche de l’indépendance, il la mène jusqu’au bout en prenant également en main la production de l’album. Dans une époque où le marché du disque fait face à un avenir incertain et entame un véritable tournant, où tous les acteurs de la filière - producteurs, distributeurs et disquaires - sont frileux à s’engager auprès des artistes, ceux-ci doivent faire preuve d’autonomie pour "percer" et atteindre le public. La promotion de son album n’est pas dotée de gros moyens, la sortie est modeste, mais mise beaucoup sur la vitrine exceptionnelle qu’offre aujourd’hui internet.

Maintenant, les nouvelles chansons vont connaître une nouvelle vie, "live" sur scène, car dans les mois qui viennent, Diogal viendra à la rencontre de son public un peu partout en France.

- À noter : Diogal sera en concert à Paris, le 1er mai, au Satellit Café.
- Site officiel (extraits musicaux, dates de concerts, vente du CD) : http://diogal.net


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • ATTIKA 3 avril 2008 13:45

    Merci pour cet bel article, j’adore diogal.


    • patroc 3 avril 2008 18:10

       Diogal, très bien... Daby Touré, excellent...


      • Yohan Yohan 3 avril 2008 19:22

        @ rédaction d’Agoravox

        Encore une fois deux poids - deux mesures

        Cherchez à comprendre ???????

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires