• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Divorce au scalpel » en cohabitation forcée au Grand Point (...)

« Divorce au scalpel » en cohabitation forcée au Grand Point Virgule

Séparation « au scalpel » mais désormais « à la carte » depuis que le Théâtre de Jean-Marc Dumontet offre à son public parisien le loisir de prolongations estivales jusqu’en septembre avec une brochette de comédiens en alternance autour de cinq rôles bien campés style « parodie des mœurs ».

 

JPEG - 78.9 ko
photo 1 © Alain Étévé

 

Un couple en rupture consommée contraint de vivre en cohabitation faute d’opportunité immobilière, voilà bien une formidable idée d’embarras et gênes en tout genre déclinés façon « modernité branchée » !

Ainsi, Aurélien (Pierre Khorsand) & Oriane (Laurence Oltuski ou Marie Le Cam), chaperonnés d’une belle-mère (Hélène Derégnier), d’une ex (Karine Lyachenko ou Emmanuelle Galabru) et d’un psy (Loïc Blanco ou Sébastien Nivault) vont-ils s’exercer, à l’instar de leurs poissons rouges en bocal, à tourner en rond à la recherche d’une quadrature domestique quasiment impossible à résoudre.

Davantage que les situations elles-mêmes scabreuses à souhait, ce sont les comportements, les dominantes caractérielles, les états d’âme indicibles qui vont être pris à partie dans une sorte de mælstrom où chacun des protagonistes révèlera la dimension la moins glorieuse de sa personnalité.

Les répliques cinglantes (Frédérique Fall & Alain Etévé), fusant au gré des frustrations subjectives successives, impliqueront une scénographie (Jean-Philippe Azéma) de plus en plus rapide invitant à démultiplier les points de vue, forcément contradictoires.

Assistant début juillet à une représentation sous distribution « originelle » à l’exception de l’ex « ravageuse », force était d’apprécier le « rentre-dedans » systématique et spécifique à chacun, contraignant en permanence les quatre autres à se remettre en question… comme aspirés dans une thérapie accélérée.

 

JPEG - 67.3 ko
photo 2 © Theothea.com

 

En effet, au-delà du couple responsable de ses propres vicissitudes, tout se passe comme si l’intérêt immédiat d’autrui impliquait l’autodestruction du profit de ses partenaires qui, comprenant le piège infernal, n’avaient d’autres objectifs que l’implosion générale !

Au Grand Point Virgule, en cet été 2016, la ligne de démarcation conjugale devra nécessairement trouver des « arrangements » avec les forces occultes internes et externes poussant l’orgueil universel à la faute rédhibitoire.

Ce pourrait être dramatique, c’est juste hilarant !

photo 1 © Alain Étévé

photos 2 & 3 © Theothea.com

DIVORCE AU SCALPEL - ***. Theothea.com - de Frédérique Fall & Alain Etévé - mise en scène Jean-Philippe Azéma - avec Laurence Oltuski ou Marie Le Cam, Karine Lyachenko ou Emmanuelle Galabru, Pierre Khorsand, Hélène Derégnier et Loïc Blanco ou Sébastien Nivault - Théâtre Le Grand Point Virgule

 

JPEG - 75.1 ko
photo 3 © Theothea.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès