• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Dj Shadow -Endtroducing...- un chef d’œuvre d’architecture (...)

Dj Shadow -Endtroducing...- un chef d’œuvre d’architecture musicale

Il s’agit ici d’un album majeur dans l’histoire de la musique. Un de ces albums qui sont appréciés à l’unanimité, par les mélomanes comme par les néophytes, qui disposent d’un pouvoir immense et mystérieux et qui dépassent largement les limites de la rigide classification musicale.

Dj Shadow est un musicien issu de la culture Hip-Hop, et fait partie des initiateurs du « Crate Digging » ( avec des groupes comme A Tribe Called Quest ou Jeru The Damaja). Cette pratique est née à la fin des années 80. Durant cette période, à la manière de la Renaissance artistique européenne au XV ème siècle, le Hip-Hop redécouvre ses racines et y trouve une source d’inspiration, de création et d’innovation intarissable. Le Crate Digging consiste à explorer les bacs des disquaires à la recherche de sonorités à sampler* et réutiliser. Les rayons Funk, Jazz, Blues et Reggae pour l’essentiel sont fouillés de fond en comble dans la perspective de trouver tel ou tel son de caisse claire ou ligne de basse pouvant être réinséré dans un autre morceau.

Cela peut paraître acrobatique, et ça l’est. Mais c’est aussi une forme de composition tout à fait originale. Plutôt que de subir, inconsciemment ou pas, l’influence d’un artiste majeur, on se sert de son travail dans l’élaboration d’un autre édifice. D’une position partiellement passive, on passe à une position entièrement active. Et certains musiciens parviendront à créer un son véritablement original et métissé.

Endtroducing... est donc entièrement samplé. L’intégralité de la matière musicale est empruntée à d’autres artistes, mais l’alchimie à lieu. Toutes les pistes de cet album sont sobres, puissantes, et envoûtantes. Le travail de sélection a été mené à merveille, rien n’est superflu, tout est à sa place, et ces atomes de sons se groupent et s’ordonnent afin de bâtir un véritable édifice musical. A aucun moment on est influencés par l’origine des samples, parce qu’ils sont tirés de groupes méconnus ou oubliés, mais aussi parce que Shadow s’approprie véritablement ces sons qu’il orchestre avec brio. Je préfère ne pas vous décrire le cœur de l’album lui-même, les pistes s’enchaînent naturellement et sont toutes d’excellente qualité. Endtroducing... est un joyau d’harmonie et d’expérimentation musicale. Que ceux qui ont été effrayés par les mots ‘DJ’ ou ‘Hip-Hop’ ne se sentent pas étrangers à cette chronique. Essayez d’écouter les compositions de ce musicien hors pair. De nombreux morceaux sont disponibles sur son site http://www.djshadow.com/. Endtroducing... est même une très belle porte d’entrée du monde Hip-Hop.

* sampler consiste à isoler un son à issu d’un enregistrement et à le réutiliser dans un autre morceau.


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • wildchoc wildchoc 8 août 2006 10:53

    Et le môsieur passe au Rock en seine pour un concert de folie.

    Bon article mais il manque une partie « si vous avez aimé, vous aimerez.... »

    En tout cas je conseille très fortement Wax Taylor (mouarf) et Blockhead (pas le groupe de métal hein :s)


    • Bonobo Bonobo 8 août 2006 12:00

      Pourquoi pas ? j’y avais pas pensé. Je conseillerais DJ Krush, un grand du Hip-Hop, qui a un peu touché à tout, et en particulier son album ’kakuzei’ très minimaliste et touchant. Sinon, ’Psyience Fiction’ de UNKLE ( composé de James Lavelle et de DJ Shadow justement ). Et dans un registre plus Hip-Hop, A Tribe Called Quest.


    • simplet simplet 8 août 2006 12:36

      hello !

      chouette d’entendre parler d’un cd qui hante ma chaine depuis des lustres !!!

      endtroducing est un must en la matière, et je ne saurai que vous conseiller le visionnage de « scratch » ( 1h30 de bonheur... ) reportage qui parle justement des débuts du hip hop avec ces ramifications ou shadow fait une apparition remarquée et montre son magasin préfèré ( une antre monstrueuse gavée de vinils de tout genre... ) ou il passe des journées à trouver des perles rares...

      pareil je conseille Wax Taylor, DJ Krush, kakuzei mais aussi code 4109 qu’est vraiment sympatoch... dans une branche un peu plus énnervée et plus proche du sampling je conseillerai Amon tubin pour ses rythmiques venues d’ailleurs...

      si qqn a encore des tuyaux à avancer pour enrichir ma cdthèque,, j’attends avec plaisir !!!

      en tout cas merci d’avoir lancé le sujet...


      • wildchoc wildchoc 8 août 2006 14:04

        Ben écoute, Amon Tobin me fait penser à la période où j’écoutais « Board of Canada » et justement (mon petit Bonobo) à « Bonobo » Deux monstres incontournables lol. Mais à mon avis vous devez déjà connaitre.

        En s’écartant légèrement du style je tiens à citer deux groupe que sont dans mon coeur, « Naomi » et « Fumuj » qui sont deux monstres de l’électro.


      • Bonobo Bonobo 8 août 2006 14:22

        tiens, je connais pas code 4109, je vais me le procurer... Sinon, moi j’ai un faible pour Fingathing, c’est un duo DJ/ contrbassiste, et c’est vraiment bon. Je crois que c’est Ninja Tune aussi.


      • Bonobo Bonobo 8 août 2006 14:28

        Au passage, un musicien sympa que j’aime bien : Doctor Flake. Un petit français qui fait de la musique à base de sample aussi, bon, c’est pas subtil comme shadow, mais c’est vraiment bien mené. Je suis allé le voir en concert dans une petite salle de nantes, yavai pa grand monde, mais c’était vraiment bon. :-P Sinon, ya DJ Cam, un autre français qui fait de belles choses, même si, à mon avis, ses travaux restent assez inégaux.


      • Charles Bwele Charles Bwele 8 août 2006 13:11

        Chouette cet article sur DJ Shadow, l’album « Endtroducing » est effectivement un des mes répertoires MP3 favoris (vu que tous mes CD ont été MP3isés 192 Ko/s !-).

        Ce serait cool de faire un gros article complet sur les influences et les mouvances dont DJ Shadow est le père spirituel...comme le mythique label Ninja Tunes ainsi que la remarquable french touch Kid Loco et Nightmare on Wax, et bien d’autres.Car y a tant à dire sur eux sur ces brillants sampleurs-remixeurs,ce que les mass médias font trop peu.

        À mes oreilles, Bonobo et Cinematic Orchestra sont aujourd’hui les deux pôles positions de ce triphop « electrofunk »,suivis de très près par la deuxième ligne the Herbalizer et Mr Scruff, eux-même pourchassés (dans un registre plus lounge) par Thievery Corporation et le duo français Big Knife...dont la musique à base de samples ultra-retravaillés de la soul noire 70’s (M.Gaye,C.Mayfield ,B.Womack) fait également frissonner. Kruder&Dorfmeister ne sont pas en reste également ont également un motorisation très bien huilée.

        En outre, je vous propose vivement de parcourir ce lien : http://electrosphere.blogspot.com/virtualdj_session1

        Cordialement.


        • wildchoc wildchoc 8 août 2006 14:05

          Mon dieu on a failli oublié « Kid Koala » qui est vraiment excellent


        • ElGandul (---.---.113.245) 8 août 2006 14:18

          Que des grands noms... J’ai eu la chance de voir KidKoala à l’Ubu à rennes, une petite salle ou tu es a 2-3m de l’artiste....une tuerie


        • Bonobo Bonobo 8 août 2006 15:37

          Cinematic Orchestra, je le classerai plutôt dans une catégorie Elctro-Jazz, dans laquelle le label Ninja Tune est effectivement très présent ( Skalpel, Jaga Jazzist, Loka... ). Ce que j’aime dans ce groupe, c’est que leur son est vraiment maitrisé, électronique mais toujours très jazzy, et sensuel smiley un groupe charnière pour les amateurs de jazz qui veulent entrer dans le monde électro, et inversement.


        • wildchoc wildchoc 8 août 2006 15:53

          J’adore Cinematic mais je préfère quand même « Kyoto Jazz massive », enfin moi je dis ça, je dis rien :p


        • simplet simplet 8 août 2006 16:54

          si on parle de Kid Koala j’ai une petite perle ( alors je sais pas si c’est normal qu’ils jouent ensembles... ) en collaboration avec Bullfrog c’est vraiment de la boule...


        • Sinik Lacritik (---.---.132.21) 9 août 2006 07:23

          felicitation... j’ai jadis téléchargé DJ shadow, ainsi que Board of Canada... j’ai écouté et remarqué le potentiel, sans jamais m’attarder à vraiment vivre cette musique, musique complexe, renouvelable, une redécouverte à chaque écoute. Je vais de ce pas dépoussièrer mon dossier MP3, pour redécouvrir ce shadow. intéressant, vraiment. et de ce pas, je vais me procurer Endtroducing. merci


          • nono (---.---.94.25) 9 août 2006 09:50

            Si vous aimez les basses qui sature...et la musique de naze allez y....

            quand a ceux qui parlent de musique complexe... moi j’y vois du son qui ressemble plus a un empilement sans un poil de talent.... bref du copier coller que n’importe qui avec un ordinateur est capable de faire.......

            Quand aux commentaires de certains faut arreter les produits stupefiants... mais bon faut peut etre en prendre pour voir dans cette daube « un pouvoir immense et mystérieux et qui dépassent largement les limites de la rigide classification musicale. »

            Oui bonobo c’est de la musique de singe... y’a pas a dire...enfin y’a deja des lascards qui ont des demarches de singe maintenant ils ont la musique qui va avec c’est logique....


            • Bonobo Bonobo 9 août 2006 11:41

              Tu as écouté l’album ? Qu’on aime pas, c’est ton choix. Mais que tu résumes l’album à un ’copier-coller’ de ’basses saturées’ c’est peut-être un peu hâtif, tu crois pas ? Mais bon, si connais des musiciens supérieurs à mon ridicule Shadow, je suis tout ouïe. smiley


            • wildchoc wildchoc 9 août 2006 11:53

              « moi j’y vois du son » non il l’a pas écouté, il l’a vu ! mouarf


            • bulu (---.---.1.39) 9 août 2006 12:00

              Si vous aimez l’electro un peu jazzy : 4 Hero « creating patterns », « two pages », « two pages reinterpretations »

              Pour nono : peu importe que la musique soit peu complexe et soit faite par des gens sans un poil de talent ou soit « de singe » ; du moment quelle touche mon ame ou nourrit mon esprit, ca me suffit.


              • jalidamia (---.---.54.145) 10 août 2006 01:56

                J’ai acheté endtroducing en prix vert à la fnac (cad ya 10 piges)et c’est une pierre angulaire de ma discothèque, peut etre devrais-je dire de mon rapport au monde. C’est mon premier disque acheté au rayon trip hop et depuis je baigne dedans, dans l’espoir de prendre une nouvelle claque de cette envergure. Endtroducing, plus qu’un disque, une présence.


                • keziah (---.---.63.52) 11 août 2006 04:48

                  C’est en effet un album rare dans la forte unité, personnalité et humanité qui en émane, ce malgré la matiere musicale impersonnelle qu’est le sample. On pourra peut etre regretter qu’il n’a jamais réussit a reproduire une telle alchimie par la suite. Parmi les albums rares et précurseurs de la meme trempe musicale hip-hop jazzy, j’aimerai ajouter : DJ CAM « Substances » DJ Krush « Kakusei » DJ Spooky « Riddim Warfare »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès