• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Eloge de la sieste

Eloge de la sieste

Cela semble intéressant de constater que de grandes entreprises proposent à leurs employés des salles de repos pour qu’ils puissent pratiquer une mini-sieste. Pouquoi en fait, puisque cela demande un investissement relativement important ?

Toutes sortes d’entreprises, des multinationales à la PME, proposent à leurs cadres et à leurs collaborateurs des espaces de relaxation qui leur permet de faire une sieste et de dormir pendant les heures de travail, lors de leur pause. Pourquoi les entreprises investissent-elles dans le confort et dans le bien-être des personnes travaillant pour elles ? Des études neurologiques ont démontré que de permettre au cerveau de faire en quelque sorte "le vide", permettait une sorte de redémarrage dans la journée.

Le célèbre livre de Pierre Fluchaire, La Révolution du sommeil, avait lors de sa sortie, fait l’étude du sommeil et des étapes le composant, du sommeil paradoxal au sommeil profond et estimé que des siestes de vingt minutes maximum permettaient de reprendre la journée comme si l’on était tout neuf. Alors pourquoi les entreprises s’y sont-elles finalement intéressées ? Tout simplement, à l’heure où la vie privée et la vie professionnelle se mélangent étroitement, la productivité des employés ainsi chouchoutés est largement augmentée et cela est bénéficiaire pour tout le monde. Et à l’heure où les conditions de travail deviennent aussi un critère pour choisir une entreprise plutôt qu’une autre, celles qui prennent les devant ont ainsi le choix de recruter des personnes sensibilisées à leur démarche encore avant-gardiste, mais qui va certainement se généraliser d’ici quelques années.

Certaines proposent même des massages assis, permettant de se relaxer sur le poste de travail et cela rencontre un vif succès auprès des salariés. Les conditions de travail esclavagistes ont fort heureusement leurs jours comptés et seules les entreprises sachant faire preuve d’adaptation survivront et verront leurs employés ne pas faire d’absentéisme, demeurer fidèles à leur employeur et conserver ainsi des éléments importants faisant le succès du fonctionnement de l’entreprise. N’oublions pas que de former quelqu’un coûte cher et c’est forcément plus intéressant de conserver son personnel et qu’il se sente dans un environnement favorable et vitalisant.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • ExSam 19 juillet 2007 10:41

    Il y a deux jours :

    La sieste, un bienfait ?

    On aurait le laisser dormir un peu, ce texte, sans préjuger de sa qualité. Les modos bronzent...


    • Djanel 19 juillet 2007 11:21

      Le plus grand siesteur du monde, c’est mon chat. Il se repose de la sieste d’une sieste 24 heure sur 24. Qui dit mieux ?


      • Gasty Gasty 19 juillet 2007 11:46

        Pas mieux !


      • Boileau419 Boileau419 19 juillet 2007 12:05

        Quand je pense que l’on montre la France du doigt parce qu’elle serait le pays d’Europe où l’on travaille le moins !

        Faut-il donc que l’on soit devenu sot (et protestant) à ce point pour ignorer que le loisir est le terreau de la civilisation ?

        Si le progrès technologique ne sert pas à nous faire travailler moins, à quoi sert-il ?

        La France devrait être fière d’être paresseuse et libre à ce point. Mais voilà que l’autre idiot hongrois veut la faire travailler plus !

        Ah, comme la Bible a vu clair il y a des milliers d’années en nous dépeignant l’enfer sous l’image des chantiers de pharaon où le peuple hébreu trimait jour et nuit ! La libération, ç’a été de quitter l’Egypte pour le désert, le « midbar », lieu de la parole (« midbar » et « dabar » ont une racine commune)et du culte. Lieu de la manne donnée gratuitement.

        Pas de liberté ni de pensée sans temps libre. Pas de religion non plus. Le culte, c’est l’acte gratuit de reconnaissance aux dieux dans l’espace libre de la contrainte du travail.

        La Bible, surtout l’« Ancien » Testament, a toujours vu le travail comme une malédiction. Dans le monde nouveau, aucun homme n’aura à travailler pour un autre, a dit un prophète.

        Mais Saint Paul s’est vanté de travailler de ses mains et Saint Benoît a dit : « Ora et labora ». Ce fut le début de l’idolâtrie du travail, dont les protestants feront quelque chose de monstrueux, eux qui n’ont pas de culte à proprement parler avec leurs églises hangars.

        Ah, quand donc Moïse reviendra-t-il parmi nous pour nous sauver des usines de pharaon ?


        • L'enfoiré L’enfoiré 19 juillet 2007 18:20

          Bonjour Natacha,

          Je suppose que c’est une suite à l’article de Taverne. Celui-ci se voulait être une boutade plus ou moins rieur. Ton article par contre est bien plus sérieux. Quand les sociétés s’en mèlent il ne s’agit plus de rigoler. On prend son repos car il est prouvé par des études que pour ne pas perdre de la productivité et rester efficace, il faut s’arrêter de bosser, rire un bon coup, penser à autre chose ou même au boulot avec d’autres collaborateurs, cela renforce l’esprit d’équipe, donc rien de perdu. Le phénomène est le même en voiture : « S’arrêter, faire de la gym, se nourrir modérément, toutes les deux heures ».

          On est pas encore des machines, que diable. smiley


          • L'enfoiré L’enfoiré 19 juillet 2007 18:25

            Je reviens aussi sec. J’ai lu ton « A propos », tu y dis :

            « Ma devise est : Le secret du bonheur ne consiste pas à faire ce que l’on aime, mais à aimer ce que l’on fait !! »

            >>> C’est peut-^^tre vrai mais je te conseille tout de même à faire ce que tu aimes, en premier, ou a t’arranger à y arriver. La deuxième partie va tout seul après. smiley


          • patroc 19 juillet 2007 19:31

            Tant que çà reste dans le cadre du boulot (temps de pause), çà passe, bien que, personnellement, la pause entre collègues me semble plus collective et propice à la bonne marche d’une entreprise. Mais peut-être, justement, est-ce pour éviter la discussion qu’on « endort » l’employé ?...


            • polichinel 20 juillet 2007 08:48

              J’ai trouvé des infos sympas sur ce nouveau site www.somnea.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires