• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Eloge raisonné de l’Anticyclopédie universelle

Eloge raisonné de l’Anticyclopédie universelle

« Il est aussi mortel pour l’esprit d’avoir un système que de n’en avoir aucun. Il faudra donc qu’il se décide à joindre les deux », écrivait Friedrich Schlegel, philosophe, linguiste et écrivain romantique allemand (1772-1829). Il nous faut donc être capables d’envisager tout et son contraire, ce qui n’est pas rien et ne paraît pas très sérieux ni très scientifique. Difficile, en effet, d’écrire l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert en partant d’un tel postulat.

Le génial et loufoque Alexandre Vialatte (1901-1971), romancier et chroniqueur au journal auvergnat La Montagne
était bien d’accord avec Friedrich Schlegel : "La science explique le monde, elle répond aux questions. Elle veut savoir. La littérature veut s’étonner. Elle est à base d’éblouissement. Elle ne répond pas, elle questionne. Elle prend plaisir à ne pas comprendre, comme un enfant devant le prestidigitateur. Elle est en état de fascination. Le poète aime mieux être ébloui que renseigné. Ce qui la passionne, ce n’est pas le pourquoi, c’est le comment. Comment les choses se passent. Car on n’y comprend rien. On s’y trouve tellement habitué qu’elles paraissent toutes naturelles. Mais arrêtez-les une seconde. Ou regardez-les passer en restant immobile, et vous n’y comprendrez plus rien. Un instant d’attention et tout devient un mystère (...) C’est la tâche de la littérature de rendre ce mystère des choses. Elle a pour rôle de faire le portrait de l’indicible."

Est-il possible de faire le contraire d’une roborative et sérieuse Encyclopédie tout en restant instructif ? Oui : il suffit d’actionner la machine à délirer et dériver dont Vialatte connaissait tous les rouages : "Si vous avez à parler d’un sujet, commencez donc par n’importe où. Voilà qui facilite les choses. (...) Par exemple : ’le soleil date de la plus haute antiquité’ (...) Partis de prémisses si fermes et si catégoriques pour arriver au sujet même, vous serez obligés de l’extérieur à faire de tels rétablissements de l’esprit et de l’imagination que vous trouverez en route mille idées à la fois plaisantes et instructives qui ne vous seraient jamais venues sans cela."

Cet exploit, Emmanuel Vincenot et Emmanuel Prelle viennent de le réaliser en publiant leur formidable Anticyclopédie universelle, tout sur tout et son contraire (éd. Mille et une nuits). En cette époque qui ne nous fait pas de cadeaux mais aussi en cette fin d’année où il est d’usage d’en offrir aux autres, pour 15 euros TTC vous pourrez mettre 126 pages de drôleries iconoclastes dans la hotte du Père Noël à la houppelande couleur de Coca-Cola.

Sur leur site Internet, ces deux lascars se présentent ainsi : "Je suis deux hommes chauves de 127 ans (plutôt de centre gauche). 1881 : naissance à l’âge de 2 ans, dans les environs du Missouri ; 1912 : réalise ses premières œuvres ; 1974 : membre du staff relations publiques d’Alain Poher + animations de rencontres-débats ; 1982 : stage en entreprise ; depuis 2002 : directeur marketing d’un cabinet de conseil en désherbants (à temps partiel) ; Centres d’intérêt : le baseball, Gandhi, les films de kung-fu, les herbiers, la vie d’Alain Poher." Un CV très prometteur.

Cette Anticyclopédie universelle explore absolument Tout ce qu’il faut savoir de déraisonnable sur les Sciences, les Arts et les Mœurs.

Dans la section Histoire, vous y apprendrez par exemple que les principales causes de mortalité au Moyen Age étaient la chirurgie et la dentisterie (70 %), suivies par les morsures de dragons (21 %) et la chute de pierres philosophales (9 %) ; dans la section Les Grandes Civilisations, que parmi les sept plaies d’Egypte, les plus terribles sont la turista et le surbooking ; dans la section Education, que l’on peut reconnaître un prof au fait que c’est souvent un ancien élève, qu’il s’habille comme une personne non imposable mais qu’au moins, il a la sécurité de l’emploi ; dans la section Spiritualité et philosophie, que les scientifiques ont enfin découvert pourquoi les islamistes boivent beaucoup de thé : c’est parce que cette boisson est très riche en anti-oxydants ; dans la section Arts et spectacles, qu’on reconnaît un film de sous-marin aux trois caractéristiques suivantes : 1) une inondation provoque un incendie, 2) la nourriture et la torpille n° 5 sont avariées et 3) les toilettes et le tube n° 2 sont bouchés ; dans la section Sciences et techniques, que l’existence du poisson d’avril serait menacée par le changement climatique ; et enfin, dans la section Ecologie, que les missiles nucléaires seront désamiantés puis remplacés par des bombes à pollen provoquant de féroces allergies.

J’en passe et des meilleures. Pour clore leur magistrale Anticyclopédie, les deux auteurs nous proposent enfin un florilège de citations des Grand(e)s Hommes et Femmes : "L’enfer, c’est les zoos" (Brigitte Bardot) ; "Marie vaut bien une messe" (Joseph), "Ventre affamé n’a pas d’oreille gauche" (Vincent Van Gogh), et l’incontournable "Tu ne pueras point" de Coco Chanel.

On y trouve aussi des scoops pas croyables sur la Grande Muraille de Chine, l’Apocalypse, Pif-Gadget et le nombre de poils de l’oppossum, mais je ne vous en dis pas plus, il faut que vous lisiez vous-mêmes cette Anticyclopédie géniale et déjantée. Et comme disait Vialatte : "L’homme n’est que poussière, c’est dire l’importance du plumeau."

Ah oui, j’allais oublier l’adresse du site Web des deux Emmanuel. C’est fait. Bonne lecture !


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 10:14

    @ Tous

    Tous les délires, dérives et trollages sont permis et même recommandés sur ce fil de discussion.


    • JL JL 17 décembre 2007 10:47

      Je ne regrette pas la lecture de cet article qui réconcilierait les pires ennemis : on y lit «  »Il nous faut donc être capables d’envisager tout et son contraire«  ». Voila déjà qui rend qui vous savez un peu plus sympathique.

      Et merci pour : «  »L’enfer, c’est les zoos" de BB, que je découvre.


      • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 10:54

        @ JL

        Profitons de ce climat très religieux pour rappeler la vraie origine du Père Noël...


      • JoëlP JoëlP 17 décembre 2007 22:30

        Devinette :

        C’est une nouvelle où il est question d’un voleur à la tire qui perd son portefeuille, d’une vieille femme aveugle et solitaire, d’un échange d’identité le soir du réveillon et d’appareils photo volés.

        Et le titre ? C’est quoi le titre ?


      • brieli67 22 décembre 2007 14:30

        alors si déjà on connait l’allemand http://de.wikipedia.org/wiki/Christkind créature inventée par Luther

        pour remplacer le Samichlaus St Nicolas http://als.wikipedia.org/wiki/Nikolaus_%28Gabenbringer%29 toujours accompagné de son valet http://als.wikipedia.org/wiki/Nikolaus-Begleiter

        Donc ce valet Hans Trapp dérivée du nom d’un chevalier de ce temps féroce et brute épaisse du Palatinat proche. http://de.wikipedia.org/wiki/Hans_von_Trotha va accompagner la gentille Christine...

        La symbolique de l’Eglise de Rome mêlait Saturnales et Pays de Cocagne et expulsion de l’Eden http://de.wikipedia.org/wiki/Paradiesspiel On oublie souvent le carême de l Avant de la Saint Martin 11 novembre jusqu’à la Fêtes des Rois

        Jusque dans les années 19oo que des cadeaux chez les cathos à la Saint Nicolas

        et voilà. Bis bald.


      • Marsupilami Marsupilami 22 décembre 2007 15:10

        @ brieli67

        OK pour Santa Klaus aber... le Père Noël d’aujourd’hui est bel et bien une création de Coca-Cola à partir d’un clônage de Santa Klaus, nicht wahr ?


      • brieli67 22 décembre 2007 20:02

        http://www.zeit.de/stimmts/1999/199952_stimmts_cola_wei

        Ce standard rouge et blanc même laic et jovial pour ne pas le confondre avec Saint Nicolas existait. Coca-cola a placé ce « logo » sur un produit non festif comme les pains d’épices les chocolats etc........... sa limonade !

        Les « cathos » aux USA offraient à Noel le Lapin en chocolat en sucre rose symbole de la fécondité. Bref l’icône du Saint mitré d’un jour est passé à un troll rubicond et jovial occupant l’espace pendant des semaines. Un des symboles du retour de la consommation après le krach de 29.


      • del Toro Kabyle d’Espagne 17 décembre 2007 10:58

        Un grand merci à toi, Marsu !

        Superbe article pour démarrer la journée smiley

        En encore merci pour tous tes efforts : ça rend le site un peu plus fréquentable.

        Pas mal du tout, le coup de « l’anti-occident » du thé chez les islamistes smiley Moi j’ajouterais que, s’ils aiment boire du thé, c’est pour rester « vert » smiley

        @+ !


        • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 11:01

          @ Kabyle d’Espagne

          Manquerait plus que les islamistes soient a-thé !


        • del Toro Kabyle d’Espagne 17 décembre 2007 11:21

          Héhéhé ! smiley

          En parlant d’encyclo et de dico, il y en a un qui est sorti sur le Coran (critique, sans quoi j’en parlerais pas).

          Voici le lien du p’tit blog critique : http://www.anglesdevue.canalblog.com/

          (je me permets ça au vu de la libéralité affichée par ton tout premier commentaire)


        • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 11:31

          @ Kabyle d’Espagne

          Merci pour ce lien très intéressant. Ce qui est terrible, c’est que les travaux de ces exégètes érudits ne pèsent pas lourd face à l’inculture crasse de la plupart des croyants mais, comme écrivait Vialatte à la fin de chacun de ses billets absurdistes : « Et c’est ainsi qu’Allah est grand ! ».


        • del Toro Kabyle d’Espagne 17 décembre 2007 12:37

          Oui, « Allah » ... qu’il repose en paix smiley

          Je fais mon fayot en recommandant à nos lecteurs l’immanquable Dictionnaire des idées reçues de notre cher Flaubert :D

          http://pagesperso-orange.fr/jb.guinot/pages/CadreIR.html


        • Antoine Diederick 17 décembre 2007 11:02

          Merci pour ce cadeau de fin d’année.... smiley


          • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 11:04

            @ Antoine

            De rien. Purée de nous hottes !


          • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 11:37

            @ Le Furtif

            Voilà un commentaire plein de non-sens qui mériterait de figurer dans la 2e édition revue et augmentée de l’Anticyclopédie universelle...


          • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 11:48

            @ Le Furtif

            Et n’oublions pas que selon saint Vialatte « Le marchand de sable ne fait pas fortune dans le désert » !.


          • JoëlP JoëlP 17 décembre 2007 22:34

            Les désert sans doute mais les fleuves ?

            "Que serait la terre sans ses fleuves ? Les ponts les plus beaux y perdraient beaucoup de leur charmes, on ne saurait plus sur quoi les bâtir... Où se suiciderait le comptable infidèle ? Plus de promenades en bateau-mouche (...) On voit par là l’importance des fleuves. Ils vont tous se jeter dans la mer. »


          • ZEN ZEN 17 décembre 2007 12:00

            Tout étant dans tout et les choses étant ce qu’elles sont, il est des circonstances dans la vie, où l’homme, quelqu’intelligent qu’il soit, obtempère à des raisons, qui, bien qu’aléatoires, n’en sont pas moins d’ordre intrinsèque et absolu...

            Je peux le démontrer..


            • alberto alberto 17 décembre 2007 13:53

              Oui, Zen et réciproquement !


            • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 14:08

              @ Zen

              A propos de contraires et de paradoxes absurdes ou non, un conseil de lecture assez inégale dans son Tout : De la coïncidence des opposés et autres variations sur les contraires de Jacques Bonnet (éd. Le Cherche Midi). Erudit, multiple et savoureux.


            • Vilain petit canard Vilain petit canard 17 décembre 2007 12:19

              Génial, je mets le bouquin sur ma liste d’autocadeaux d’antinoël (l’antinoël commence le 26 décembre au matin pour terminer le 24 décembre de l’année suivante au soir) !!


              • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 14:10

                @ Vilain Petit Canard

                L’autocadeau est hyperconvivial vu qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné. La branlette intellectuelle est d’ailleurs oscarisée par les hottes d’or !


              • ka 17 décembre 2007 12:40

                @ Marsu

                J’ai eu un prof à la fac qui s’appelait Emmanuel Vincenot, est-ce que c’est le même Vincenot que celui qui a co-écrit ce livre ? Il était et est toujours peut-être, prof de version/thème (espagnol) et de cinéma hispanique à l’UFR de Saint-Quentin-en-Yvelines.


                • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 14:12

                  @ Ka

                  Je ne sais pas. Y a pas mal d’Emmanuel Vincenot répertoriés sur le net. Si ton prof était légèrement déjanté voire même très, ça doit être lui.


                • ka 17 décembre 2007 15:38

                  Déjanté ? Je ne sais pas trop. Je ne le connaissais pas suffisamment pour te répondre, il faisait plutôt sérieux et était super cultivé. Il avait toujours sur lui un gros sac de sport où il rangeait ses dicos, mais en tout cas il avait de l’humour. Le Vincenot dont je t’ai parlé est l’auteur d’une « Anticyclopédie du cinéma », donc c’est peut-être lui, et puis l’autre Emmanuel (Prelle) est aussi prof donc c’est possible que ce soit le même Vincenot.


                • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 15:41

                  @ Ka

                  Donc c’est lui. T’as eu un bon prof !


                • ka 17 décembre 2007 15:44

                  Oui c’est un bon prof et super exigeant mais sympa.


                • snoopy86 17 décembre 2007 13:17

                  Salut Marsu...

                  Heureusement que tu es là, parce que les articles sur le 11 septembre et Carnicola ça me déprimait un peu...

                  Honnêtement tu ne m’avais pas non plus donné franchement envie de plonger dans le Larrouturou..

                  Mais là, je fonce sur amazon


                  • snoopy86 17 décembre 2007 13:22

                    grâce à ton lien sur Viallatte j’ai trouvé cette extraordinaire citation qui n’a pas pris une ride et peut quasiment s’appliquer à tout agoravox, auteurs ou commentateurs :

                    « Nous vivons une époque où l’on se figure qu’on pense dès qu’on emploie un mot nouveau »


                  • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 14:20

                    @ Snoopy

                    Arf ! Tu es vraiment de drouate, O grand émir du golf. Et comme disait le Grand Sage Henri Ford : « La roue tue roue si tu paies pas assez tes ouvriers ».

                    @ Piffard

                    J’étais sûr de te retrouver en ces lieux où rôdent en embuscade Bouvard et Pécuchet. Au fait, t’es au courant que Didaubelyou aurait décidé de quitter Agoravox pour Centpapiers ? Pauvres québecquois, mais pas pauvres de nous !


                  • snoopy86 17 décembre 2007 15:18

                    @ Marsu et Piffard

                    Mais comment passerez vous les 100 commentaires sans lui ?


                  • snoopy86 17 décembre 2007 15:21

                    @ Marsu

                    Tu n’as pas le professionnalisme de Morice :

                    Lui n’aurait pas manqué de mettre un lien vers le remarquable site du bouquin :

                    http://anticyclopedie.typepad.fr/


                  • JoëlP JoëlP 17 décembre 2007 15:31

                    J’ai eu DW au téléphone, il m’a dit de vous dire qu’il était de tout coeur avec vous et que dès qu’il avait fini le livre, il en parlerai ici. Dans le fond, je me demande si ce n’était pas qq qui contrefaisait la voix de DW.


                  • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 15:34

                    @ Snoopy86

                    J’ai fait exprès de pas mettre le lien, vu que je suis pas un Résistant depuis mai dernier. Résister à la fois à Paris-March, Points de vues & Images du Monde, Closer et Disneyland, c’est au-dessus de mes forces. Je préférais nettement celui sur le site Web pohériste des auteurs.

                    Ceci dit, tu poses une question fondamentale à propos de la disparition du trolleur en chef. Tous ceux qui publient des articles vont se sentir humiliés par la diminution drastique de leurs nombres de commentaires (mais pas de commentateur novlanguiste). Troll de drame.

                    A propos de Vialatte : il était plutôt de drouate genre anar, comme Desprosges. Et ses recueils de chroniques sont formidables. Ses romans, en revanche, sont plutôt chiants. « Nobody’s perfect », comme disait Ben Laden en constatant, navré, que l’architecte des Twin Towers n’en avait pas érigé trois...


                  • snoopy86 17 décembre 2007 15:37

                    Morice avatar de Lilian ?


                  • JoëlP JoëlP 17 décembre 2007 17:12

                    Et en plus, on se moque de la concordance des temps.


                  • JoëlP JoëlP 17 décembre 2007 17:13

                    Et en plus on se moque de la concordance des temps.


                  • JoëlP JoëlP 17 décembre 2007 17:15

                    Bon, j’insiste pas, il ne se placera pas au bon endroit.


                  • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2007 17:18

                    @ JoëlP

                    Pas grave. Ce fil de discussion se situe en-dehors de toute logique. D’ailleurs pourquoi vouloir faire concorder des temps ?


                  • JoëlP JoëlP 17 décembre 2007 21:55

                    Parce que les temps doivent concorder. D’ailleurs Alexandre n’eut pas supporté que les temps me concordassent point.

                    Bon, je ne sais pas si je peux laisser dire que les romans de Vialatte sont ennuyeux. Il faut lire « Battling le ténébreux » ou « La complainte des enfants frivoles » pour vraiment se rendre compte et même pour se rendre vraiment conte qu’Alexandre eut mérité mieux que ce mépris. Certes le chroniqueur était encore au dessus mais au dessus de quoi au fait ?

                    Vialatte de drouate, sans doute mais comme l’écrivait un commentateur de mon blog : « Ce qui est fou chez Vialatte c’est que son côté vieux con arrive à être sympa. Quant Virillo écrit le même genre de choses, j’ai envie de lui mettre des claques ( faut dire que lui, il lui faut 400 pages...) Quant c’est Vialatte, -miraculeusement- je suis d’accord ! »

                    Je ne sais pas qui est Virillo mais c’est sans doute un vieux con de réac qui date de la plus haute antiquité sans avoir un pouce du talent de Vialatte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires